Communiquer avec nous

Histoire de l’Olympique Lyonnais

C’est après la seconde guerre mondiale, en 1950, que l’Olympique Lyonnais est crée dans le but d’en faire un véritable club de football professionnel. Lyon connaît tout d’abord une longue période de vache maigre et de yo-yo entre la D1 et la D2. Les années 60 sont plutôt fastes pour l’Olympique Lyonnais avec des joueurs comme Di Nallo, Nestor et Combin qui titre l’équipe vers le haut en remportant toutefois plusieurs coupes de France et en finissant plusieurs fois dans le Top5 du championnat de D1. En 1980, la mairie de Lyon participe au financement du club ce qui entraine un jeu de chaises musicales au niveau de la présidence et de l’entraîneur de l’OL. Fatalement, Lyon descend en 1982 en D2 pour y passer 4 années en finissant souvent sur le paillasson de la D1.

Juin 1987, Un homme d’affaire lyonnais, Jean-Michel Aulas reprend le club et retrouve l’élite en 1989 après avoir annoncé que Lyon jouera l’Europe dans les 4 ans… Lyon atteint enfin les sommets du championnat de France en 1995 en finissant à la deuxième place avec pour entraîneur Jean Tigana et des joueurs comme Maurice, Gava, Giuly et consort (c’est qui ce consort…). Malgré ce bon résultat, Jean Tigana est remplacé par Guy Stephan, lui même remplacé en 1997 par l’éminence grise de JMA, Bernard Lacombe associé à José Broissart. C’est en 1997 que Grégory Coupet remplace le fantasque Pascal Olmetta prié avec Jean-Michel Sassus de quitter le club suite à leurs problèmes relationnels ou extra-conjugaux…

A la fin des années 90 et durant les années 2000, Lyon se construit petit à petit pour devenir un équipe compétitive au plus haut niveau européen avec l’arrivée des brésiliens comme Sonny Anderson, plus gros transfert du championnat de France à l’époque, Edmilson, Caçapa, Nilmar, Juninho, Cris, Fred, Cleber Anderson ou plus récemment Ederson. Lyon est désormais une équipe figurant parmi les 10 plus grands clubs européens, en passe de s’offrir un grand stade digne des plus grands, et qualifiée en ligue des champions depuis 7 années grâce à ses performances en championnat de France.

Le plus souvent en 1/8e, elle atteindra plusieurs fois les 1/4 de finale de la compétition reine sans les dépasser d’un cheveu et en étant le plus souvent éliminé par le futur vainqueur… Une sorte de cap doit être passé par le club dont le président désormais emblématique et influent rêve de coupe aux grandes oreilles. Lyon compte aujourd’hui dans ses rangs des joueurs capables d’aller très loin dans cette compétition comme Karim Benzema plus proche d’un départ qu’autre chose, à moins que JMA ne lui trouve un soutien de classe international à la pointe de l’attaque lyonnaise, et décrocher l’ultime timbale.