Lacazette, Tolisso

OL : les leaders sont attendus

Dans une spirale négative suite aux trois dernières défaites, l’OL sera dos au mur à Lens dimanche. Pour cette rencontre et les suivantes, les leaders lyonnais doivent s’illustrer et emmener avec eux leurs coéquipiers.

Cet été, l’Olympique lyonnais a recruté surtout des joueurs d’expérience avec Alexandre Lacazette, Corentin Tolisso, Nicolas Tagliafico et Rémy Riou. Une volonté de revenir à “l’ADN OL”, mais aussi d’apporter du vécu au groupe qui a terminé 8e la saison dernière. Après 8 journées de Ligue 1, ces leaders ont parfois performé, à l’image de l’attaquant, qui a inscrit 4 buts, ou encore du défenseur, qui se montre solide globalement. Mais lors des trois dernières sorties, toutes perdues, ils ne sont pas parvenus à porter leur équipe.

A ces recrues, nous pouvons rajouter Anthony Lopes dans le rôle de cadre, même si cette liste n’est pas exhaustive. Plus largement, tous ces éléments expérimentés seront attendus après la trêve à Lens. Ils devront porter une formation dos au mur et dans le doute après des résultats en chute libre. “Quand on voit au niveau comptable, c'est insuffisant. Trois défaites de suite en championnat, c'est inacceptable pour l'Olympique lyonnais, a clamé le gardien portugais . Quand on aspire à être dans les trois premiers, on ne doit pas lâcher le wagon et là on est un tout petit peu décrochés, même s'il n'y a rien d'alarmant. Il y a quand même des signaux positifs, du contenu. Contre Monaco (2-1) ou Paris (0-1), on a eu des occasions. On arrive à faire du jeu."  


Les leaders doivent porter l'équipe


Dans un groupe mixte entre jeunesse et footballeurs aguerris, ces garçons auront une mission importante lors des prochaines semaines, celle de soutenir les joueurs à l’expérience moindre. "Etre leader par l’exemple, montrer aux autres qu’il ne faut pas avoir peur, qu’ils gardent bien notre consigne de plan de jeu, qu’ils montrent comment gagner le match, avait expliqué Peter Bosz avant le choc face à Paris. Mais ce n’est pas que contre le PSG. Tu es leader dans le vestiaire et sur le terrain pour toutes les rencontres.

Un constat partagé par notre consultant, Nicolas Puydebois. “Il y a les leaders de jeu et ceux du vestiaire, qui parlent un peu plus. Cela ne se décrète pas, ça se gagne par des performances, des attitudes et ce que tu apportes au groupe, a rapporté l’ancien gardien dans “Tant qu’il y aura des Gones” lundi. Un vrai meneur, on ne le décrète pas, il va ressortir par ses prestations et ce qu’il apporte au collectif.” 


Diffuser de la sérénité


Si l’OL veut se montrer ambitieux sur l’exercice 2021-2023 et retrouver l’Europe, Lacazette, le capitaine, et les autres cadres de l’effectif devront incarner le nouveau visage de l’Olympique lyonnais. “Il faut avoir de la sérénité. Les émotions sont contagieuses donc à partir du moment où ton leader est serein sur le terrain en toute circonstance… Il faut se poser la question de savoir si cela à plus de chances d’aller bien si j’ai confiance et que je diffuse cela à mes coéquipiers, ou si je me frustre, ce qui peut rejaillir sur les autres”, a décrit Adrien Cabon, préparateur mental et ancien pensionnaire de l’académie rhodanienne, dans TKYDG.  

Après des prestations en dents de scie, voire décevantes, depuis le début du championnat, Tolisso, Thiago Mendes ou encore Karl Toko-Ekambi doivent montrer l’exemple sur le terrain. Le redressement de l’OL passera indéniablement par là, avec des leaders un ton au dessus des autres sur le terrain. Même si les plus jeunes comme Tetê, Maxence Caqueret, Castello Lukeba et Malo Gusto ont aussi leur mot à dire à ce sujet de par leur importance dans le 11.

27 commentaires
  1. Juninho Pernambucano - mar 27 Sep 22 à 9 h 48

    Les leader sont la et font ce qu'ils peuvent .
    Mais quand le collectif est faiblard ils ne peuvent pas l'impossible .
    Antho assure et sauve l'Ol d'une dérouillée face au Qsg , le score logique aurait été 0-3 , match à sens unique .
    Ensuite au milieu Tolisso fait ce qu'il peut et rassure comme il peut , dans ses limites physiques actuelles ( qui vont durer toute la saison c'est à craindre ) .
    Alex fait le maximum devant , on peut pas lui demander plus .
    Il manque un leader en défense , Boateng devait être celui ci mais c'est un échec , quant à Da Silva il montre plutôt l'exemple de comment prendre des rouges .

  2. rbv - mar 27 Sep 22 à 9 h 49

    .....depuis des années.

  3. OLVictory - mar 27 Sep 22 à 9 h 55

    La première chose à faire c'est de les convaincre qu'ils peuvent gagner des matchs avec l'organisation tactique du coach, sinon ça n'ira jamais plus loin.L
    Est-ce que les leaders ont confiance dans leur entraineur ?

  4. westkanoute - mar 27 Sep 22 à 9 h 59

    Match décisif pour l'avenir de coach peter chez nous ,en cas de défaite je vois mal comment il ne pourrait pas "sauter".
    4 à la suite ce serait impensable dans un club de notre envergure et sans coupe d'Europe cette année.
    Mais je ne suis pas confiant sur ce match et avec la philosophie de jeu du coach,si on est encore fébrile derrière on va se faire enfoncer par Lens.
    J'ai peur d'une grosse déculottée à bollaert.

  5. Juninho Pernambucano - mar 27 Sep 22 à 10 h 15

    l'OL tremble à l'idée d'aller à Bollaert . Je ne sais pas si le coach mental peut faire quelque chose mais ils ne vont pas aller la bas en toute confiance c'est sur , après ces 3 défaites consécutives .
    Lens a passé 5 buts à Lorient fin aout , pas des plus rassurant ...
    Chaque match est déjà une finale , je dirai plutôt , à chaque match , Bosz joue désormais sa tête .

    1. jolann69 - mar 27 Sep 22 à 10 h 24

      Oui, celui qui doit surtout trembler c'est Bosz. On va voir s'il va jouer petit bras en ne changeant rien en pensant que le résultat sera différent, ou s'il va la jouer à pile ou face en changeant beaucoup de chose et à vouloir sauver sa tête dans un système qu'il n'aura quasi jamais fait. Ce match va au moins être intéressant pour ça. Ce serait assez rigolo que ce se soit des joueurs qui ne jouent pas (Cherki, Aouar) qui lui sauvent sa tête.

      1. westkanoute - mar 27 Sep 22 à 10 h 31

        On va pas améliorer notre classement des performances athlétiques avec les 2 joueurs que tu cites😉
        1 c'est bien 2 c'est trop!
        J'ai d'ailleurs bien peur que leur dimension athlétique nous fasse très mal.
        Surtout au milieu on a 2 petits gabarits très travailleurs mais pas assez costaud et tolisso n'est pas encore au point physiquement.

      2. OLVictory - mar 27 Sep 22 à 10 h 36

        Si j'ai bien compris la tactique de Bosz pour durer à l'OL, il va changer un peu pour qu'on ne lui reproche pas d'être inactif et pas trop pour que l'on ne puisse pas lui reprocher d'avoir chamboulé l'équipe et les joueurs

      3. jolann69 - mar 27 Sep 22 à 10 h 44

        @westkanoute, je te rassure, autant faire jouer Cherki me semble une bonne idée, autant faire jouer Aouar, je ne pense pas. Déjà qu'en règle générale c'est pas un gas qui va se déchirer sur un terrain, alors la je ne vois pas pourquoi il le ferait si c'est pour sauvez Bosz qui ne le fait pas jouer. Et surtout si à la fin de l'année l'OL est encore une fois sans coupe d'europe ca va lui faire ni chaud ni froid, vu qu'il ne sera pas la l'année prochaine.

  6. le_yogi - mar 27 Sep 22 à 10 h 27

    Ce match c'est opération commando, on a à tout prix besoin de faire un coup là-bas. Même un braquage 1-0 à la 88e on prend ! ^^

    1. westkanoute - mar 27 Sep 22 à 10 h 33

      Même match nul je prends,le problème c'est qu'eux sont sur une pente ascendante depuis leur remontée et nous on redescend de plusieurs étages.
      On vient d'ailleurs de les croiser dans l'escalier.

    2. Juninho Pernambucano - mar 27 Sep 22 à 12 h 07

      Ils vont jouer pour ne pas perdre , d'abord . Un 0-0 pourri leur conviendrait mais la haut je ne pense pas .
      Il faut 17 points avant la trêve , pour rappel ...

  7. Olyonn@is - mar 27 Sep 22 à 11 h 42

    Il me semble que les leaders ont déjà à moitié baissé les bras... L'équipe n'est pas au niveau européen tout simplement.On a peur de Lens,Rennes et compagnie ...Tout est dit.

    1. Juninho Pernambucano - mar 27 Sep 22 à 12 h 06

      Je ne pense pas qu'ils aient laché , mais ils sont désabusés c'est sur . Il suffit de voir la tête d'Alex sur le terrain ...
      Antho est agacé et tendu , ça ça ne change pas .
      Tolisso fait profil bas , il sait qu'il n'est pas au top et il fait ce qu'il peut .
      Quand aux autres , les seuls susceptibles d'être des leader sont encore très jeunes , comme Caqueret et Leprenant .

  8. Juni forever OL - mar 27 Sep 22 à 12 h 28

    Il faut que l'OL engage un préparateur mental !
    Ahurissant qu'il n'y en a pas

    1. OLVictory - mar 27 Sep 22 à 12 h 43

      Il y en a des caisses

      1. Moimoi - mar 27 Sep 22 à 12 h 56

        Y en a d'ailleurs tellement qu'on va droit de le mur (au lieu du but).

      2. OLVictory - mar 27 Sep 22 à 13 h 09

        Il y en a tellement que l'OL propose aux autres clubs des stages de préparation mentale (dans les 7000 euro, de mémoire)

      3. Moimoi - mar 27 Sep 22 à 13 h 12

        Lol je ne suis même pas sûr que le club connaisse l'existence du métier du préparateur mental.

    2. Tigone - mar 27 Sep 22 à 13 h 16

      Il faut surtout des joueurs meilleurs que bons.

    3. Poupette38 - mar 27 Sep 22 à 15 h 04

      Depuis 5 ans déjà, l' Olympique Lyonnais, a mis en place une Cellule d'Optimisation de la Performance au niveau mental pour accompagner les jeunes du centre de formation dans leurs projets de formation de haut-niveau.

      Voilà, mais visiblement mis en place uniquement pour l'Académie

      1. OLVictory - mer 28 Sep 22 à 9 h 50

        Ils communiquent uniquement sur l'académie pour vendre leurs prestations, mais je me rappelle d'au moins trois articles sur les préparateurs mentaux qui interviennent pour les pros, dont un sur les filles il y a quelques semaines.
        Un autre de ces articles parlait d'un préparateur amené par Garcia.

        Je ne sais pas d'où vient cette fausse idée que l'OL n'utiliserait pas de coach mental, toutes les équipes le font et la plupart des joueurs les utilisent aussi de manière individuelle.

        Il y a une espèce de tabou sur le sujet

      2. Juni forever OL - mer 28 Sep 22 à 14 h 35

        OlV , tu n'a pas du écouter tkydg en début de semaine, ils ont bien dit qu'il n'y en avait pas

      3. OLVictory - mer 28 Sep 22 à 15 h 24

        Je pense qu'ils se trompent

  9. Djo50 - mer 28 Sep 22 à 9 h 21

    Moi je pense pas qu'il manque beaucoup de chose. Paqueta c'est sur un créateur quelq'un qui anime ...
    Cherki il peut le faire mais oui il est jeune et y aura du déchet. Mais c'est comme sa paqueta est partit lui aussi partira si il ne joue pas. C'est joueur la c'est des créateur de passe de geste de chose que eux seul vot'yent cherki n'a pas eu sa chance ou pas assez longtemps et dans son poste de meneur et pas sur un côté, svp aouar non merci, ou alors il fait une prépas athlétique propre et peut jouer avec 95 grosse minutes.

  10. Getoujoursfaim - mer 28 Sep 22 à 14 h 04

    Être Leader , ça ne s'invente pas
    Être Leader, on l'est ou on ne l'est pas
    Être Leader, c'est inné ... Et seulement dans ces conditions , ça s'améliore !!!
    Pour le coup , à l'OL , et ce n'est pas d'aujourd'hui , un Leader ça manque cruellement . Perso , ça me fait un peu "ièche" de dire ça , mais ce n'est hélas, juste un constat .

  11. Olyonn@is - mer 28 Sep 22 à 15 h 11

    Lacazette c'est un leader. Tolisso un peu aussi.On est mieux armé que l'an passé.

Les commentaires sont fermés

Suivez-nous
d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires
Faire défiler vers le haut