Melchie Dumornay (OL) face à Benfica
Melchie Dumornay (OL) face à Benfica (Photo by PATRICIA DE MELO MOREIRA / AFP)

Benfica - OL (1-2) : un double changement qui change tout

Hors-sujet durant une heure, l'OL a profité de l'apport de deux entrantes et de réajustements tactiques pour dominer Benfica (1-2). Retrouvez le top et le flop de la rédaction d’Olympique-et-Lyonnais.

Il a manqué beaucoup de choses à cet OL ce mardi contre Benfica (1-2), au moins pendant une heure. Avant les entrées de Melchie Dumornay et Damaris Egurrola, les Fenottes n'ont pas mis suffisamment d'intensité, de qualité technique et d'engagement pour répondre au défi des Portugaises, qui avaient elles envie de mordre dans ce premier quart de finale de leur histoire. Les voir mener au score n'était donc pas illogique.

Mais avec ces deux nouvelles joueuses sur la pelouse, l'Olympique lyonnais s'est réorganisé et a pu s'installer plus haut sur le terrain. Lindsey Horan est montée d'un cran, pesant sur la défense adverse, tandis que Dumornay a évolué à la pointe de l'attaque, faisant parler son activité et sa capacité à conserver les ballons pour ensuite développer des offensives. Elle fut même décisive avec une déviation pour Delphine Cascarino sur l'égalisation. Un changement de visage clair avec ce qui avait été proposé avant. Soulignons aussi les prestations d'Ellie Carpenter et Sara Däbritz, qui ont été les plus régulières sur l'ensemble de la partie

Combien de ballons ont perdu les Lyonnaises à cause de mauvaises passes, d'approximations techniques, d'incompréhensions ou encore d'erreurs sur le geste à réaliser ? Réponse, trop pour une affiche de ce niveau. La séquence la plus marquante restera cette transmission entre Vanessa Gilles et Gridge Mbock interceptée lors du but lisboète, mais de nombreuses autres interférences de ce genre ont pollué la mise en place du jeu de l'OL.

Difficile dans ces conditions de développer des attaques, comme on a pu le constater durant une heure au stade de la Luz. Le pressing intelligent des portugaises n'a pas aidé, et c'est lorsque l'étreinte s'est desserrée que les joueuses de Sonia Bompastor ont pu accroître leur domination, bien aidées aussi par les entrantes.

10 commentaires
  1. Avatar
    Cicinho2 - mer 20 Mar 24 à 0 h 05

    J’ai été pris par ailleurs et ai complètement oublié ce match!
    Sans avoir vu le match : on continue à prendre des buts sans Wendie, vivement son retour, et puis compo un peu surprenante au milieu, c’était Horan en position basse jusqu’à l’entrée de Damaris???

    Signaler
    1. Avatar
      JM-C - mer 20 Mar 24 à 15 h 57

      Oui, connerie de Sonia.

      Signaler
  2. Avatar
    brad - mer 20 Mar 24 à 7 h 30

    Pour moi Horan n'a pas à balayer devant la défense ce n'est pas sa place et elle le fait mal , mais dès qu'elle se positionne derrière les attaquantes elle apporte plus à l'offensive. Pour Eugénie elle perd de sa lucidité a trop redescendre, elle doit s'inspirer du jeu de Ada et Dumornay qui elles restent sur le front de l'attaque car les jambes
    se tétanisent vite à se disperser. Il y avait de l'agressivité en face mais il ne faut pas croire que les équipes parce que c'est l'OL vont leur laisser des boulevards par respect; le foot féminin passera par là s'il veut attirer du monde il faut qu'il soit spectaculaire sinon ils iront voir des matchs de U17.

    Signaler
  3. Avatar
    filoudore - mer 20 Mar 24 à 7 h 32

    Oui c'était l'option de départ de Sonia. Le repositionnement de Lindsey s'est révélé fructueux. Et Delphine et Sara ont été efficaces. Le but est venu d'une mésentente ente Griedge et Vanessa. Elie joueuse du match.
    Sur l'ensemble de la partie j'ai été étonné du nombre de passes lyonnaises manquées. Excès de précipitation ? Pression mise par l'entraineuse qui craint désormais le match nul ? Et les ballons balancés vers l'avant, sans construction véritable...Des points à améliorer. Pas compris non plus la sortie concomitante de 3 des meilleures joueuses de Benfica, ce qui a déstabilisé l'équipe...et profité aux fenottes.

    Modéré
    1. isabielle
      isabielle - mer 20 Mar 24 à 9 h 48

      👍
      Les Portugaises étaient en surrégime 😇
      Dès l'entame elles cherchaient déjà la moindre occasion pour faire durer les temps morts (sur les touches, coup franc, crampe simulée, grande discussion stérile avec l'arbitre....) afin de récupérer
      .... et l'arbitre s'est bien laisser prendre !
      C'est curieux comme elles se précipitaient pour venir relever les lyonnaises au sol lorsque l'égalité est arrivé ! 😜

      Modéré
  4. Avatar
    seb66 - mer 20 Mar 24 à 9 h 52

    Ellie joueuse du match : non...sauf si on la considère uniquement contre-attaquante.
    En défense elle s'est passer plusieurs fois sur son côté, engendrant des situations dangereuses.
    Sara a été très propre tout au long de la rencontre.
    Delphine a très souvent perforé la défense portugaise : son entente avec Eugénie et Ellie (des une-deux, voire des une-deux-trois) était marquante.

    @filoudore
    La sortie des 3 joueuses de Benfica, c'était parce qu'elles n'en pouvaient plus. Crampes à la 60ème !
    C'est très bien de presser à deux ou trois constamment, demande à Selma !
    Mais ça use...

    Signaler
  5. Avatar
    brad - mer 20 Mar 24 à 13 h 21

    L'imprecision des passes de nos fenottes en 1ère mi temps d'écoule que Benfica a pressé haut ; ce qu'elles ne retrouvent pas en Arkéma , la plupart du temps ce sont des blocs bas, ensuite Benfica quadrillait bien le terrain par son organisation et dès qu'elles avaient le ballon le soutien était là, cela demandait beaucoup d'efforts, qui dès la reprise on sentait que le jus n'y était plus et nos rentrantes ont bénéficié du travail de sape des joueuses commençant le match.

    Signaler
  6. Avatar
    JM-C - mer 20 Mar 24 à 16 h 01

    Je ne comprend pas pourquoi, à l'extérieur, Sonia débute sans sentinelle de métier.
    Vanessa Gilles est dans une très mauvaise passe (cf avec le Canada) mais on n'a personne d'autre en magasin. Il faut protéger la charnière avec une libero devant elle, à la limite pourquoi pas Griedge (et Alice Sombath en défense centrale) ?

    Que faisait Majri dans l'équipe en relayeuse droite ? N'importe quoi. Il aurait mieux valu la reconvertir en sentinelle vu l'encombrement dans le couloir gauche.

    Eugénie redescend trop et y perd beaucoup d'énergie. Elle ne semble pas faire la différence entre les postes qu'elle occupe. Avant-centre, ça doit rester devant et pas revenir tout le temps aux 20 m ! Elle joue beaucoup trop, il faudrait lui donner plus de m:inutes de repos.

    Bref, les flops sont tous à débiter à Sonia qui semble avoir du mal au très haut niveau.

    Modéré
  7. OL-91
    OL-91 - mer 20 Mar 24 à 16 h 57

    Ellie, Sara, Melchie.

    Signaler
  8. Avatar
    patrice - jeu 21 Mar 24 à 5 h 06

    Diani hors sujet. Trop d'occasions gâchées. Elle semble avoir perdu en puissance. Il faudrait voir Becho davantage. Dumornay indispensable

    Signaler

Laisser un commentaire

Suivez-nous
d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires
Faire défiler vers le haut