Ada Hegerberg entourée des jeunes joueuses de l’OL Académie (crédit : David Hernandez)

OL : Ada Hegerberg veut jouer ce "rôle de modèle qui (lui) tient à coeur"

Mercredi, Ada Hegerberg était présente à l’Académie pour une session d’échange avec les jeunes joueuses de l’OL. Elle n’est pas venue seule puisque le Ballon d’Or, qu'elle a remporté en 2018 l’accompagnait. Aux côtés de Pascal Ferré, rédacteur en chef de France Football, l’attaquante norvégienne est revenue sur son parcours, ses réussites, ses échecs.

Elles étaient une quarantaine à s’être entassées dans l’une des salles de réunion de l’OL Académie. Mercredi, les jeunes joueuses lyonnaises n’ont pu caché leur excitation. Ce n’est pas tous les joueurs qu’elles auront la possibilité de voir au plus près le Ballon d’Or et Ada Hegerberg. A quelques jours du résultat final, l’attaquante norvégienne, première lauréate féminine en 2018, était de passage à l’Académie pour un moment de partage avec celles qu’elle espère être la relève chez les Fenottes.

Olympique-et-Lyonnais.com : Une heure d’échange avec des jeunes footballeuses, ça vous change des terrains de foot…

Ada Hegerberg : Ca fait du bien de venir à l’Académie car on peut échanger avec la nouvelle génération. C’est quelque chose de très vrai. On peut le voir, pour elles aussi ça veut dire beaucoup de choses d’avoir une joueuse professionnelle qui vient de temps en temps, qui les voit. Je crois que c’est quelque chose d’important de se sentir vue. Elles sont très marrantes et très intéressées.

Avant la rencontre, on a senti une vraie excitation chez ces jeunes. Etre un modèle est quelque chose qui vous tient à coeur ?

Ça fait partie de nos responsabilités. Sincèrement, je connais l’importance d’avoir des idoles naturelles. Si ça peut les aider à bosser encore plus, à avoir encore plus de peps pour venir nous pousser. Il faut que ça les pousse à montrer qu’elles ont quelque chose à faire au haut niveau dans le foot. C’est notre rôle de montrer la voie car on a eu quelques pionnières avant nous. Maintenant c’est à nous d’exploiter ça et de donner de nouvelles opportunités aux plus jeunes.

A l’Académie, il y a environ 140 jeunes joueuses qui s’entraînent dans les meilleures conditions. C’est une évolution également ?

C’est une chance incroyable d’avoir une équipe comme on a à l’OL quand tu es petite. Elles intègrent l’Académie pour pouvoir un jour être dans la meilleure équipe du monde. J'aime le rappeler (rires). Elles peuvent être proches, elles peuvent voir les matchs pour s'inspirer et voir aussi le niveau qu’il faut atteindre.


"Elles voient au quotidien le niveau de référence mondial"


C’est aussi une façon de montrer qu’elles ne sont pas arrivées simplement parce qu’elles sont à l’Académie…

C’est important pour elles de voir quel est le niveau référence et ce qu’il faut qu’elles fassent pour arriver à ce niveau-là parce que ce n’est pas gagné. Ce n’est pas parce qu'elles sont à l’Académie qu'elles vont forcément être footballeuses de haut niveau à l'OL. Mais ça doit être une inspiration pour leur parcours.

Vous avez beaucoup insisté sur le travail et le mental durant l’intervention. Est-ce les clés de la réussite ?

Oui mais il faut garder une certaine liberté. Quand tu es jeune, il ne faut pas trop se poser de questions. Il faut faire à l’instinct et si tu te trompes, ce n’est pas grave, tu apprends. Si tu commences à avoir peur de ne pas tenter, tu vas perdre de l’expérience, de la spontanéité. Quand tu grandis, bien sûr que tu as acquis de l’expérience, tu as vécu des choses donc tu sais comment gérer différemment mais quand tu es jeune, c’est important d’avoir cette notion de spontanéité, de vouloir jouer et d’essayer et d’échouer.

4 commentaires
  1. dede74 - jeu 13 Oct 22 à 9 h 29

    "Vous avez beaucoup" insistÉ" sur le travail"

    Merci pour ces infos intéressantes ! Ada est et reste formidable.

    1. Le Bon - jeu 13 Oct 22 à 10 h 28

      Bien vu Dédé : les grands doivent montrer l'exemple.
      L'orthographe, c'est le respect des règles et un élément très important de la compréhension ainsi que de l'expression de notre langue.
      La faute que tu as soulignée est sans doute la plus rencontrée sur le net.

  2. isabielle - jeu 13 Oct 22 à 21 h 17

    Bonsoir à tous les fans de nos Fenottes et de l'OL....
    ....et merci à l'arrière garde de persévérer à défendre notre belle langue de Molière.
    Bravo Ada, tu es un bel exemple de sportive, dans le sens noble du terme, et une idole pour beaucoup.... et pas que pour les petites filles !

  3. zucayan - ven 14 Oct 22 à 13 h 52

    On aimerait bien qu'elle recommence à jouer ce rôle d'avant centre qui nous tient à coeur

Les commentaires sont fermés

Suivez-nous
d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires
Faire défiler vers le haut