Peter Bosz en pleine réflexion lors de Brest- OL (1-1)/ (Photo by FRANCOIS LO PRESTI / AFP)

OL : Peter Bosz, toujours au stade des constats

Depuis sa prise de fonction, Peter Bosz a une réelle faculté à dresser des constats. Un regard lucide sur les performances de son équipe, à l’image du décevant match nul à Reims (1-1). Toutefois, l’entraîneur de l’OL ne parvient pas à trouver de solutions.

Lors du stage aux Pays-Bas, en juillet dernier, on lui avait directement posé la question : "Ressentez-vous une certaine pression avant d’entamer cette nouvelle saison ?" A ce moment-là, très impatient de débuter ce nouvel exercice, Peter Bosz s’était montré très confiant. "Les supporters ont à 100 % raison d’attendre des résultats. Je suis d’accord avec eux. Ils ont le droit d’y penser.  Est-ce que ça me met encore plus de pression ? Non, parce que je travaille depuis tellement longtemps au haut niveau. Je sais que la pression fait partie intégrante de ce métier, nous avait-il confié. Chaque match que tu gagnes, elle va redescendre. Quand tu perds, elle remonte. Dans mon métier, c’est normal." Et d’ajouter : "J’ai plus confiance que la saison dernière. Je n’ai pas plus de certitudes parce que dans ce métier, il y en a très peu. Mais je connais mieux le championnat et mes joueurs. Cette préparation estivale me donne beaucoup de confiance. On travaille bien, les joueurs sont en forme. Ils arrivent beaucoup mieux à comprendre ce que je demande. Cela fait beaucoup de points positifs."


"On doit plus courir", Tagliafico


Quelques semaines plus tard, l’OL compte sept points en trois matchs de Ligue 1. Mais au niveau de son jeu, le constat est sans appel : rien n’a vraiment changé. Une analyse partagée par la recrue argentine Nicolas Tagliafico. "On doit plus courir. Par moments, il faut jouer simple et en équipe pour que cela revienne. On doit créer des automatismes, indique le latéral gauche au sujet du match nul à Reims (1-1). Il nous manque peut-être de la qualité dans notre jeu. On commet des erreurs, ce qui nous fait perdre nos moyens. Lorsque cela arrive, on doit jouer en bloc devant et derrière. Ce n'est pas un problème physique, mais parfois, on prend les mauvaises décisions."

Peter Bosz, lui aussi, n’a pas aimé ce qu’il a vu, notamment lors de la dernière rencontre de Championnat. "Ce n'était pas bon. J'ai pu revoir la partie. C'était bien pendant 15 minutes, avec du rythme, mais sans avoir trop d'occasions, Ce n'est pas facile contre une équipe qui joue très bas, en 5-3-2 très compact, mais on doit mieux faire, convient l’entraîneur de l’OL. On a besoin de plus de courses dans le dos de la défense pour étirer le bloc adverse, ce qu'on n'a pas fait. Après le premier quart d'heure, on a eu tellement de pertes de balle, ce qui a cassé le rythme. On doit trouver la solution pour battre des formations qui jouent comme ça."


Bosz, un crédit qui commence à s'épuiser 


Très intéressant à écouter lors de ses conférences de presse, Peter Bosz ne semble pas pour autant trouver les leviers pour remettre son équipe en ordre de marche. Pis, certains de ses choix interpellent comme - à titre d'exemple - les titularisations à répétition de Karl Toko-Ekambi, auteur d’un mauvais début de saison. "Je ne souhaite pas parler d'un joueur en particulier, mais sur Karl, tout le monde sait qu'il peut mieux faire, admet-il. Ce n'est pas son meilleur début de saison. C'est un très bon footballeur. Il a eu un bon rendement l'année dernière avec ses buts et passes décisive, et je suis sûr qu'il va retrouver son meilleur niveau. J'espère que ça sera bientôt." Cela vaut pour Peter Bosz qui doit vite trouver les ressorts, car son crédit à Lyon commence à s’épuiser...

89 commentaires
  1. patsso - mar 30 Août 22 à 7 h 16

    Bis repetita d'années en années...

    Signaler
  2. OLand - mar 30 Août 22 à 7 h 17

    Et si...
    Et si nous voyons notre OL plus beau que ce qu'il est ?
    Et si pendant les périodes "creuses" (Garde, Fournier, Genesio) nous avons bénéficié de concurrents moins présents ?
    Et si avec quelqu'un d'autre que Bosz nous n'aurions pas terminé plus bas l'année passée ?

    Contre-exemples :
    - ce qu'a fait un Garcia contre ManCity
    - un souvenir de beau jeu offensif entre Garde ou Genesio (aidé par des Fekir et Lacazette en mode prime, p-e que Bosz en aurait fait autant)

    Signaler
    1. Darn - mar 30 Août 22 à 8 h 10

      Bien sûr que beaucoup nous voit trop beau ici, avec un peu plus de réalisme, on lirait moins de souffrance !

      Signaler
  3. Philippeb - mar 30 Août 22 à 7 h 40

    OLand,
    En terme de jeu on voit depuis plus d'un an une équipe qui semble pénalisée par rapport aux autres, comme si elle s'imposait des contraintes que les autres n'ont pas, comme si les règles étaient plus dures pour elle.
    Du coup en terme d'efficacité, on est peu percutant devant, des attaques placées qui tournent souvent en rond et très peu de contres attaques rapides. Et très souvent des attaquants adverses qui se retrouvent en quelques passes devant notre défense centrale laissée à l'abandon par le bloc équipe. On arrive à s'en sortir quand on marque en premier, et plutôt sur une action individuelle que construite.
    Du coup en terme de résultat on est passé d'une équipe qui était en lutte avec les meilleurs à une équipe qui est presque dans le ventre mou. Ce point n'est pas à relativiser, c'est en jouant les premiers rôles souvent qu'on peut gagner un trophée parfois. On n'en n'était pas si loin avec Garcia la dernière année contre une très belle équipe de Lille et le PSG. Bien sûr les intellos qui ne regardent pas la vérité en face vont hurler là !

    Signaler
  4. PAT11grib - mar 30 Août 22 à 7 h 54

    C'est clair, beaucoup se paye la tête d'Aulas et de Ponsot (ça en devient même maladif) mais cet escroc (ce qui ne date pas que depuis son arrivé chez nous) est encore là après une saison catastrophique ou son effectif aurait permis à pléthore d'entraîneurs de finir à minima européen.
    Bon c'est vrai que JMA l'a conforté (comme quoi il ne casse pas tout ce qu'a fait Juni).
    Une certitude : Bosz ne connaît pas ligue 1, mal son effectif, n'a qu'une tactique dans un coin de sa tête. A son crédit, une bonne tête, de superbes analyses sur les bouillies qu'il nous propose et une faculté à endormir certains supporters (même s'ils commencent à se faire plus rares).

    Signaler
    1. OLVictory - mar 30 Août 22 à 8 h 28

      Il ne fait plus illusion avec les supporters, plus personne ou presque n'adhère à sa vision du foot en L1

      Signaler
  5. OctoGone - mar 30 Août 22 à 8 h 04

    P. Bosz dit mieux connaître la L1, mais contre Reims on a vu un jeu de possession prétentieux et stérile, avec un 433 prévisible et fragile. C'est à dire une répétition du même match qu'on voit trop souvent contre de supposées petites équipes.
    Donc peut-être qu'il connaît mieux la L1, mais ce qui est certain c'est qu'il s'obstine.

    Ou alors, et c'est mon seul motif d'optimisme, il le fait exprès pour avoir un 6.

    Signaler
  6. Philippeb - mar 30 Août 22 à 8 h 09

    C'est vrai que nous aussi on constate, on n'explique pas. Je ne comprends pas pourquoi cette équipe ( ces équipes parce que beaucoup de joueurs ont participé en plus d'un an) semble jouer à un jeu qu'elle ne maîtrise pas alors que les concepts semblent assez simples sur le papier.
    Mais c'est clair qu'en n'y arrivant pas, elle donne peu d'intensité et perd très vite la confiance.
    C'est au coach, au staff, aux analystes vidéo et autres, aux leaders de l'équipe de trouver la solution, c'est des pros, c'est leur job, leur compétence
    Parce qu'en face on a des équipes formées de joueurs moins talentueux souvent mais qui se sentent bien dans le collectif, qui mettent de l'intensité, et qui exploitent nos faiblesses.

    Signaler
  7. Darn - mar 30 Août 22 à 8 h 10

    Et voilà le bashing-anti-entraîneur qui va reprendre... Pas ma période préférée non plus.

    Signaler
    1. PAT11grib - mar 30 Août 22 à 8 h 20

      Là pour l'heure ce n'est pas du délit de sale gueule. Juste un constat alarmant et dépité du pauvre jeu proposé et du manque de remise en question du coach. Certains journalistes sportifs commencent à prendre conscience de l'escroquerie.

      Signaler
      1. Darn - mar 30 Août 22 à 8 h 28

        Bosz a les mêmes problèmes que les précédents, à savoir l'envie de ses joueurs. Si tous les entraîneurs ont les mêmes problèmes, alors le problème ne vient pas d'eux.

    2. Altheos - mar 30 Août 22 à 9 h 30

      Pour le constat est implacable : si les mêmes maux se répètent constamment alors que la source du problème ce n'est pas le staff, mais bien les joueurs.

      Signaler
  8. Philippeb - mar 30 Août 22 à 8 h 27

    Mais Darn, je le redis, nous on constate. Ça vient d'où ce jeu mollasson depuis un an, cette équipe qui s'effrite très rapidement et régulièrement ?
    Je prends un autre exemple, on a tous dit ces jours ci que Paqueta avant l'étoffe d'un grand joueur, mais on voit bien que même lorsqu'il était à son meilleur lors de la première partie de saison dernière, l'équipe a eu les pires résultats. Le problème c'est collectif ça ne vient pas de la qualité intrinsèque des joueurs. On peut supposer que ce garçon s'est aussi découragé et a raté ainsi sa deuxième partie de saison. Pour moi le collectif pénalise nos joueurs et les rend moins bons individuellement. C'est bien le coach et le staff qui doivent régler ça, non ?

    Signaler
    1. Darn - mar 30 Août 22 à 8 h 31

      Même chose : c'est le même problème depuis plus de dix ans, soit à peu près 5/6 entraîneurs. Donc pour moi, le problème est ailleurs ; cela dit, je peux me tromper, ce n'est que mon avis.
      C'est ce que je dis à mon fils "si c'est tout le temps toi qui est dans les embrouilles, tu as beau dire que c'est eux qui commencent, au final, c'est que le problème vient de toi" ; véridique hein, c'est malheureusement pas un exemple en l'air.

      J'ai pas spécialement envie de conserver Bosz, ni de le défendre, mais j'ai l'impression qu'on n'y changera rien en changeant d'entraîneur. Devoir encore changer, pour des résultats incertains, franchement je ne vois pas l'intérêt. Et les plus efficaces qu'on aient pu avoir dernièrement ont été détestés : Garcia, Génésio... Va comprendre.

      Signaler
      1. Philippeb - mar 30 Août 22 à 8 h 40

        Non c'est ce que je dis, le problème est bien pire maintenant. Regarde Garcia qui avait un effectif assez proche de Bosz, il finit 7eme la première saison, ce qui n'est pas bon, mais dans un championnat à 28 journées dans lequel il n'en a dirigé que 19 en reprenant l'équipe derrière le fantôme Sylvinho qui a plombé la saison. Sa deuxième saison, je le redis ,on est premier à la trêve, on baisse un peu, mais à la 34e journée on mène encore conte Lille à 1/2 heure de la fin. Si on gagne on est très prêt du titre et on ne laisse pas filer le dernier match contre Nice. On est à la lutte.
        Avec Bosz on n'a jamais atteint la 5eme place, toujours au milieu de tableau.
        Comment on peut dire que c'est pareil ???

      2. Darn - mar 30 Août 22 à 8 h 45

        Ah mais, dis à certains de reprendre Garcia... 76 points, finale de Coupe de la Ligue, Final8... Il m'est beaucoup moins sympathique qu'un Bosz, mais c'était manifestement plus efficace.
        Mais les gens veulent le beurre et l'argent du beurre.

      3. Sebepe - mar 30 Août 22 à 11 h 23

        J'ai fais le meme constant dans un autre commentaire : 5/6 entraineurs en 10ans et toujorus ce probleme d'intensité.
        Est-ce que les primes (de buts de matches sans prendre de but, de passes décisives, etc) sont toujorus là ou elles ont été intégrées directement au salaire ?

        Quant à Bosz, pour l'instant on est dans le wagon de tete avec un matche en moins. L'aquipe àa le droit de passer à travers une fois de temps en temps. Faut pas que ça se reproduise.

      4. Darn - mar 30 Août 22 à 13 h 48

        Clairement, il n'y a pas péril en la demeure.
        Cependant, j'attends vraiment une victoire à domicile contre l'AJA, mais je suis convaincu que ce sera un match difficile.

  9. Philippeb - mar 30 Août 22 à 8 h 31

    On ne peut pas dire que Bosz ait été victime d'un bashing. Il a éclaté les records de médiocrité du club en terme de résultats et la grande majorité des observateurs jugeait assez raisonnable de le maintenir, que ce soit les journalistes ou les supporters et bien sûr les dirigeants ( et peut-être même les joueurs...)

    Signaler
    1. Darn - mar 30 Août 22 à 8 h 35

      Pas encore mais on y arrive doucement. Et ça n'est jamais une période qui aide l'équipe à avoir des résultats, cela ajoute juste de la tension, et pas de la "pression positive".
      Après, c'est mon petit problème à moi, je n'y arrive pas avec l'idée que l'entraîneur est responsable de tous les maux, c'est trop simpliste, et je déteste la tension qui existe lors de ces périodes, évidemment sous Génésio, et même sous Puel.

      Signaler
  10. Philippeb - mar 30 Août 22 à 8 h 49

    D'accord avec toi, il faut faire bloc. Mais il faut se sortir aussi de cette médiocrité. Et si ! un coach ça change tout ! Regarde Galtier, avant lui c'est pas bon, après lui c'est pas bon, avec lui c'est bon ou très bon. C'est impressionnant ( c'est vrai que les clubs semblent essorés financièrement après son passage...)

    Signaler
    1. Darn - mar 30 Août 22 à 8 h 59

      Oui, autant je n'y était pas favorable, autant je me dis que Galtier, finalement, ça aurait pu le faire.
      J'ai cependant l'impression que le changement de coach n'a qu'un effet limité dans le temps, les mêmes travers reviennent vite.
      J'ai beaucoup d'espoir dans le recrutement d'Alex pour l'état d'esprit, nous verrons bien.

      Signaler
  11. vav - mar 30 Août 22 à 9 h 07

    Je suis du genre patient en général, mais je commence à me ranger du côté de ceux qui regrettent que l’on n’ait pas encore réussi à attiré un grand nom, ou au moins s un gros caractère. Il n’y a qu’à voir, par exemple, l’influence et les résultats de Conte…

    Sur le papier, l’OL a l’effectif pour jouer le podium tous les ans. Les manques de régularité, d’effort et de combativité sont criants, notamment contre les petits clubs. Le mal saute aux yeux depuis 7 ans, a été publiquement souligné avec Juni il y a 3 ans, mais persiste. On peut penser qu’un coach respecté, qui soit incontestablement au dessus des joueurs (en tous points: autorité, discipline, salaire, respect, communication) serait plus à même d’insulter un souffle nouveau, plus compétiteur, moins « complaisant ». Le discours est juste, c’est bien, mais il est là pour atteindre les objectifs et non pour assurer la comm…

    Donnons encore env 6 matchs à Bosz.
    - Deux petits matchs (Auxerre , Angers, Lorient) doivent rapporter au moins 6 ou 7 points,
    - les 3 suivants (Monaco, Paris, Lens) contres concurrents direct permettront de vraiment nous étalonner, grand mini de 2 ou 3 points.
    Après ça, selon moi le bilan sera assez facile à tirer pour les dirigeants: la barre est à 9 points en 6 matchs, il faut assumer ses ambitions, passer des discours aux actes.

    Le mercato se termine enfin. Renforcer l'assise défensive me semble nécessaire. On ne peut pas trop exiger si vite de Lukeba

    Allez l’OL, et pour le moment: Allez Peter!

    Signaler
    1. Olyonn@is - mar 30 Août 22 à 10 h 52

      Pas sûr qu'on ait l'effectif,on a pas tant d'internationaux que ça,seulement 5!

      Signaler
    2. Sebepe - mar 30 Août 22 à 11 h 27

      Entièrement d'accord avec toi vav, sauf sur le nombre de points à espérer des 6 prochains matches. Il y a 18 points à prendre, en prendre 9 serait vraiment le minimum je trouve. Imagine l'ol l'emporte contre les 3 "petits" et perd les 3 autres ? ça fait 9 points mais c'est pas dingue.

      Signaler
  12. PAT11grib - mar 30 Août 22 à 9 h 34

    Je pense qu'un entraîneur peut tout changer. L'état d'esprit bien sûr mais surtout une palette tactique qui peut interchangé suivant l'adversaire et même pendant un match.
    Pourquoi Bosz détiendrait une vérité d'un seul coup alors qu'il ne l'a pas trouvé depuis ses débuts d'entraîneur ?

    Signaler
    1. Darn - mar 30 Août 22 à 10 h 14

      Sans doute, mais pourquoi tous les autres entraîneurs ne l'ont pas trouvée avant lui non plus ?

      Signaler
      1. OLVictory - mar 30 Août 22 à 10 h 20

        Parce que le schéma est toujours le même, Aulas appauvrit le secteur sportif chaque saison, met tout le monde en vente deux fois par an et l'entraineur rame avec des joueurs qui ne sont pas motivés à jouer dans un parc à bestiaux pour le maquignon Aulas. Les joueurs attendent juste de savoir qui sera leur prochain club et qui touchera la prime de transfert, eux ou le club, et ils s'en tapent complètement de gagner dans un club dont le projet est seulement de générer 30 à 50 millions de profits par an en trading pour rembourser les banques.
        On ne peut même plus le reprocher aux joueurs, quel sportif de talent s'investirait à fond dans ce projet ?

      2. Darn - mar 30 Août 22 à 10 h 56

        Donc le problème n'est pas Bosz =)

      3. XUO - mar 30 Août 22 à 11 h 12

        C'est simple à comprendre : il faut faire le plus/mieux/bien avec le moinsquerien !
        Quand JMA demandait à Genesio de quoi il avait besoin, l'intéressé savait quelle réponse il devait donner. Son mode de fonctionnement, c'est " Dis-moi de quoi tu manques, je te dirai comment t'en passer, jusqu'à ce que LIDL nous propose un catalogue intéressant ".

      4. OLVictory - mar 30 Août 22 à 11 h 13

        Darn : Bosz réussit moins bien que les autres.
        Avec les autres entraineurs, la situation n'était pas bonne, mais avec lui, elle est pire.
        Il fait bien partie du problème en demandant aux joueurs de pratiquer un foot qu'ils n'arrivent pas à maîtriser. Il rajoute un handicap à l'effectif, chose que les Genesio et Garcia ne faisaient pas. Ce qui pourrait expliquer cette baisse de résultats.
        Régler le problème de Bosz ne règlerait pas tout, mais améliorerait sans doute les choses

      5. PAT11grib - mar 30 Août 22 à 11 h 19

        Franck Haise se débrouille très bien avec un effectif limité. Pas de star mais des idées, des plans de jeu, du collectif. Intrinsèquement notre effectif est largement supérieur au sien. Pas grand monde pour le remplacer maintenant... à part peut-être DeZerbi.
        Chaque match et semaine passés sous Bosz sera du temps perdu. D'ailleurs sans regarder les résultats, combien de matchs avons-nous pris du plaisir avec lui ?

      6. Darn - mar 30 Août 22 à 13 h 46

        OLV : je veux bien l'admettre, mais les supporters ne veulent pas de Genesio ou Garcia. Alors qui prend on ? Qu'on peut se payer, s'entend.
        Sans oublier que l'entraîneur veuille venir. Il me semble bien le Haise, mais pourquoi quitter Lens ? Cela semble lui aller comme un gant. Ou alors, il faudra lui proposer un salaire exorbitant.

      7. OLVictory - mar 30 Août 22 à 13 h 52

        Ca ne sert à rien d'espérer du mieux de l'entraineur si on ponctionne les forces vives de l'équipe.
        La priorité est de renforcer l'équipe.
        Nous ne construirons rien de viable sans en passer par là d'abord.
        Une fois retrouvée la capacité de reconstruire un groupe compétitif, on pourra chercher le bon entraineur.
        10 ans que l'on n'a pas eu un groupe équilibré sans trous béants, aucune équipe de L1 ne fonctionne comme ça

      8. Darn - mar 30 Août 22 à 14 h 13

        Ah ok, comme tu insistes pour voir partir Bosz, j'ai cru que c'était "ta priorité".
        Je pense qu'on est un peu plus équilibré avec Tetê sur l'aile, mais nous verrons à l'usure.

      9. OLVictory - mar 30 Août 22 à 14 h 18

        Non je n'insiste pas, mais je regrette qu'il s'entête en croyant avoir tout compris en juin et en avouant en août que rien ne va plus.
        Si seulement Lacombe ou un autre pouvait le prendre en main et le ramener à un peu de bon sens, ça me suffirait bien pour cette saison.
        Mais Aulas a tellement fait le vide autour de lui qu'il ne reste plus personne pour travailler avec l'entraîneur quand celui-ci déconne, c'est vraiment dommage.

  13. 6ldc9 - mar 30 Août 22 à 10 h 00

    Bonjour
    Et l envie, le dépassement de soi,le goût de l effort,le respect de soi, du club , des supporters disparus,rien,le néant le plus totale. Rentrer sur le terrain avec envie , volonté,engagement,courage,orgueil,disparu,nada,inexistant.
    Et si on commençait par cela au lieu de parler tactique?

    Signaler
    1. OLVictory - mar 30 Août 22 à 10 h 16

      Tout est lié.
      Le principal boulot de l'entraineur c'est de définir une stratégie que les joueurs peuvent appliquer et avec laquelle ils se sentent plus fort, suffisamment pour battre l'adversaire en face. Et de conserver cette confiance dans le temps.
      La saison dernière était lamentable de non-réussite, les joueurs étaient découragés car rien ne fonctionnait.
      Tu peux toujours parler de "Travail, formation, humilité, respect du blason, orgueil, revanche, sortir du confort, courage, état d'esprit conquérant…" comme l'a fait Aulas en juin en confirmant Bosz, mais si les joueurs n'y arrivent pas ils vont se décourager encore plus vite que la saison dernière et ce n'est pas du baratin qui va leur faire changer d'attitude.

      Signaler
  14. Moimoi - mar 30 Août 22 à 10 h 01

    Bosz, c'est Captain Konstadt ! A partir de 4 minutes et 3 secondes dans la vidéo https://www.dailymotion.com/video/x3jhv04.
    La différence, c'est que Bosz a perdu ses cheveux lorsqu'il a acquis son pouvoir.

    Signaler
    1. Moimoi - mar 30 Août 22 à 14 h 54

      Je note que personne n'a l'air de connaître South Park.

      Signaler
  15. Juni forever OL - mar 30 Août 22 à 10 h 19

    Comme le dit tahliatico, il faiut courir plus , évidemment ,!!
    Mais s'entraînent ils assez pour ça ??
    J'en ai pas l'impression

    Signaler
  16. Olyonn@is - mar 30 Août 22 à 10 h 50

    Que dire...Il faut à tout pris que l'équipe varie son jeu et ne pas revoir ce qu'on a vu vu contre Reims.On est trop facile à lire pour nos adversaires.Peut être que les méthodes d'entraînement sont trop scolaires,on fait tout le temps la même chose comment veut tu surprendre l'adversaire ?

    Signaler
  17. juninho pernambucano - mar 30 Août 22 à 10 h 55

    En tout cas je pense qu’on doit oublier le 4-3-3 et plutôt miser sur le 4-2-3-1….
    Avec au choix jra, faivre, cherki pour jouer meneur…

    Paqueta avait le profil parfait pour jouer en 4-3-3 grace a sa palette offensive et sa débauche d’énergie défensive, ce que ses postulants pour le remplacer n’ont clairement pas…

    Donc soit on joue avec 3 profils défensifs sans être de vrai ratisseur non plus, mais’du coup on a plus personne de creatif, soit on joue avec un vrai meneur (ce qui correspond plus a faivre et cherki) avec 2 « pivot » (tolisso, caqueret).

    Signaler
    1. Olyonn@is - mar 30 Août 22 à 10 h 59

      C'est une très grosse erreur stratégique de perdre Paqueta,si ça se trouve on va finir 12eme cette saison.

      Signaler
  18. Olyonn@is - mar 30 Août 22 à 10 h 58

    Si Dembele reste il faudra peut être s'appuyer sur lui,mais un Dembele,Lacazette, Tête je doute de la complémentarité...

    Signaler
  19. Poupette38 - mar 30 Août 22 à 11 h 02

    Ce n'est pas d'aujourd'hui que nos joueurs sont "mouligas"
    Quand je regarde le jeu de Lens, du mouvement, de l'envie, rapidité et puissance aussi mais pas de créateur et pourtant ils cassent la baraque
    Nous on avait 2 créateurs , quand ils voulaient bien . Ils ne seront plus là il faudrait que nos joueurs changent de mentalité, comme le dis Tagliafico : rapidité , solidarité, on joue en équipe quoi, les uns pour les autres .
    Je me rappelle d'un match contre le psg qu'on avait gagné d'ailleurs il y avait eu tout ça
    Dites moi si je me trompe pour Lens 😉
    Et, ce que je redoutais pour Tetê qui a perdu sont pote Paqueta, on l'a bien vu dimanche, il n'était pas dans son match

    Signaler
    1. Cicinho - mar 30 Août 22 à 11 h 25

      Lens est un exemple très intéressant : ils se morfondaient en ligue 2, ils ont mis Haise comme entraîneur, sont en ligue 1 et sont remarquables, avec des joueurs à la base moyens (avec tout le respect que je leur dois) : des Gradit, Sotoca, Clauss, Fofana ont réellement progressé à un âge déjà avancé.
      Ne pas me dire que les joueurs qu'on a ne sont pas à la base au-dessus de ceux de Lens? mais les nôtres semblent stagner voire regresser...

      Je ne mettrai pas tout sur le dos de Bosz, parce que sous ses prédécesseurs j'avais déjà cette impression de difficulté physique (on a l'impression que nos joueurs peuvent moins longtemps que nos adversaires). Est-ce qu'il y a du dopage généralisé et on serait une des rares équipes à ne pas y goûter ? Ou est-ce que la prépa physique est defaillante? (Vous vous rappelez la sortie fracassante de Gonalons à l'époque pour dire qu'ils ne travaillaient pas assez, ça devait être sous Fournier!)
      Mais le propre d'un entraîneur ça doit aussi être de faire progresser ses joueurs, et là le compte n'y est pas.
      Quant à sa maîtrise tactique, on a vu l'an passé l'ami Pep Genesio lui donner 2 fois la leçon, et son histoire qu'il faut passer sur les côtés contre les blocs bas... avec des attaquants en faux-pieds ? Il faut que ce soit les latéraux qui attaquent alors? Et on défend à 2 sur les contres, avec les défenseurs centraux qui ne sont pas les plus rapides, et après on dit qu'ils sont nuls...

      Signaler
      1. OLVictory - mar 30 Août 22 à 11 h 33

        Lens est un club de foot, l'OL est un marché aux bestiaux, c'est ce point qui fait la différence dans l'état d'esprit des joueurs.

      2. zikos35 - mar 30 Août 22 à 11 h 34

        Est-ce que nos joueurs sont vraiment au-dessus ? Fofana et son compère qui a été vendu c'est largement au-dessus d'un Tolisso qui ne joue plus au foot depuis 4 ans et de JRA qui mettra encore beaucoup de temps à retrouver le haut niveau et Caqueret... Clauss idem.
        Faut prendre ligne par ligne :
        Gusto (1ere vraie saison aucune certitude) - Mendes pas un défenseur - lukeba première vraie saison - Tagliafico en fin de parcours non retenu par l'Ajax
        tolisso l'ombre de lui-même, Caqueret qui peut passer au travers - JRA revient de deux énormes blessures...
        Tetê bon joueur - Lacazette a 31 ans - KTE peut avoir des longues périodes de méforme.
        C'est quoi les certitudes de cette équipe ?? Notre effectif correspond à ce qu'on voit sur le terrain, des matchs où tout fonctionne et où on peut en mettre 6/7 et des purges monumentales.