Wendie Renard et les Fenottes (Photo by Marco BERTORELLO / AFP)

Juventus - OL (1-1) : Wendie Renard a tenté de tenir la baraque

Encore incapable de garder sa cage inviolée, l’OL a concédé le point du nul (1-1) contre la Juventus Turin. Passée à côté contre Arsenal, Wendie Renard a été bien plus solide et décisive jeudi soir. Retrouvez le top et le flop de la rédaction d’Olympique-et-Lyonnais.com.


Le top : Wendie Renard a répondu sur le terrain


Elle avait été le symbole des errements lyonnais mercredi dernier dans la déroute contre Arsenal. Une semaine plus tard, elle a retrouvé le niveau qu’on attend d’elle. A l’image de son équipe, Wendie Renard n’aura pas la satisfaction de finir ce deuxième match de poule sans prendre de but et avec les trois points. Néanmoins face à Cristiana Girelli, la capitaine lyonnaise a bien plus tenu le regard que face à Blackstenius et Arsenal. Solide dans les duels et intelligente sur les trajectoires, Renard s’est au moins montrée décisive offensivement.

Si Malard, décidément pas à son avantage dans ce début de saison, n’a pas réussi à se rattraper de son CSC en poussant dans le but turinois une remise de la tête de l’internationale française, Renard a parfaitement senti l’appel d’Horan dans le dos de la défense de la Juve. Montée aux avant-postes pour aller chercher les trois points, Renard a vu sa tête dans le temps additionnel fuir le cadre. Néanmoins, c'est bien ce visage qu'on attend d'elle.


Le flop : la sortie sur blessure de Damaris


On aurait pu parler des performances individuelles de Melvine Malard ou Eugénie Le Sommer mais l’embellie a été de trop courte durer pour ne pas être soulignée. Mercredi, les supporters de l’OL avaient retrouvé le sourire en voyant les noms de Delphine Cascarino et Vanessa Gilles être présents dans le groupe retenu pour le déplacement à Turin. Il est encore trop tôt pour connaitre vraiment la gravité de la blessure mais voir Damaris sortir sur une civière avec une poche de glace sur le genou est une image que les Fenottes n’aiment pas voir. Déjà touchée par une blessure la saison dernière à pareille époque, Damaris avait des points à marquer.

Avant de sortir à cinq minutes de la pause, l’internationale néerlandaise avait fait du Damaris. Précieuse dans le jeu de relance et dans le pressing, la milieu avait encore trouvé le moyen de prendre un jaune. Elle n’était d’ailleurs pas passée loin d’en récolter un autre sur le coup-franc qui a entraîné sa sortie. En attendant de savoir si cette absence sera plus ou moins longue, c’est un nouveau coup du sort qui s’abat sur l’OL. D’autant plus que Selma Bacha a fini en boitant et s’est écroulée au moment du coup de sifflet final. En plus d’un résultat insuffisant, les Lyonnaises vont repartir avec quelques bobos en plus…

2 commentaires
  1. Le Bon - jeu 27 Oct 22 à 21 h 12

    Un point positif : la bonne entrée de Sombath.

    1. isabielle - jeu 27 Oct 22 à 23 h 50

      Ok avec toi, elle a bien assuré d'entrée,
      Moroni aussi, ce qui a permis de faire jouer Selma plus offensive et suppléer Horan un peu lessivée sur la fin.

Les commentaires sont fermés

Suivez-nous
d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires
Faire défiler vers le haut