Melvine Malard face à Sembrant
Melvine Malard face à Sembrant (Photo by MARCO BERTORELLO / AFP)

L’OL glane un point contre la Juventus mais n'est pas plus avancé (1-1)

Déjà dos au mur après la défaite contre Arsenal, l’OL n’a pas réussi à reprendre ses esprits contre la Juventus. Contraintes à un nul (1-1), les Fenottes ont également perdu Damaris sur blessure…

L’objectif ce jeudi était clair pour les joueuses de l’OL : la victoire. Après la défaite inaugurale contre Arsenal il y a une semaine, les Lyonnaises savaient qu’un succès en terres piémontaises était primordial pour la suite de la compétition. Après 180 minutes en Ligue des champions, le bilan comptable n’est clairement pas celui espéré. Avec un seul point pris contre la Juventus Turin (1-1), les Fenottes limitent la casse mais peuvent se retrouver déjà à cinq points d’Arsenal en cas de succès des Londoniennes contre Zurich. Tout n’est pas perdu dans cette campagne mais l’incapacité à mettre en pratique les paroles est symptomatique d’une équipe en crise de confiance.

A la différence du premier match, l’OL pourra clairement avoir des regrets à la sortie de ce match nul contre la Juve. Quand elles avaient été dominées par Arsenal, les Lyonnaises ont fait le jeu en Italie. Elles ont logiquement été récompensées par la vista de Lindsey Horan (23e) sur une ouverture de Wendie Renard mais comme c’est le cas en championnat, l’OL n’a pas réussi à enfoncer le clou. De retour, Delphine Cascarino a apporté un peu de folie sur son côté mais a logiquement pêché physiquement durant le deuxième acte.

Seulement, elle n’a pas été la seule. A son avantage durant le premier acte, l’OL a subitement commencé à subir au moment de la reprise. Déjà en manque de confiance, les Fenottes ont accusé le coup avec le sortie sur blessure de Damaris avant la pause, ont commencé à plus reculer et se sont faites surprendre par un centre anodin que Malard a trouvé le moyen de tacler dans son but (52e)… Cet OL a besoin de se rassurer mais se fait avoir sur des inattentions ou des courants d’air qu’on ne lui connaissait pas. Les joueuses de Sonia Bompastor ne rentreront pas bredouilles d’Italie mais ce n’est clairement pas le résultat qu’elles espéraient. Avec en plus de la casse physique au compteur...

19 commentaires
  1. calone - jeu 27 Oct 22 à 20 h 55

    bonsoir
    clairement Ol joue à 10. Que fait Malard dans cette équipe si ce n'est à marquer contre son camp !!. Pourquoi sortir Eugénie alors qu'à part courir dans le vide elle n'apporte absolument rien à l'équipe.
    peut-être suis-je sévère. Aucun ballon cadré. vivement le retour des absentes pour redonner du punch à cette équipe.

    1. dede74 - jeu 27 Oct 22 à 20 h 56

      Non, tu n'es pas sévère, je critique également Melvine sur l'autre fil !

    2. Le Bon - jeu 27 Oct 22 à 21 h 06

      Oui tu es sévère parce que pour les "une-deux" il n'y a pas mieux. Et en plus elle se défonce jusqu'au bout.

  2. dede74 - jeu 27 Oct 22 à 20 h 55

    Endler parle t-elle bien le français et sait-elle crier "laisse" ? Melvine se serait, peut-être, abstenue de tacler le ballon et le mettre dans son propre but !

  3. Poupette38 - jeu 27 Oct 22 à 21 h 01

    C'est ce que je me suis dit, Endler lui a t'elle parlé ?
    Malard : pas le niveau de l'OL . Eugénie à la peine

    22 tirs pour l'OL, 4 cadrés 👎
    On avait 9 blessées, on récupère 2 joueuses , on en reperd 2, Damaris et Selma
    Les joueuses étaient fatiguées et il faut rejouer dimanche 12h45

    Rien ne va cette saison

    1. undeuxtrois - ven 28 Oct 22 à 3 h 24

      Le Sommer n'a plus le niveau d'une titulaire à l'Olympique Lyonnais. Cela fait déjà pas mal de temps.

  4. Le Bon - jeu 27 Oct 22 à 21 h 02

    Le "Malard bashing" que l'on peut lire ici ou là, serait-il en rapport avec une prolongation ou non de contrat ?

    1. Rickson - ven 28 Oct 22 à 9 h 52

      Le "Malard bashing" en lien avec une prolongation de contrat ? Mais on est pas tous agents de joueuses ; on est juste des observateurs qui en arrivons (a priori nous sommes nombreux) à la conclusion que Malard est juste pas au niveau d'un club comme Lyon. Elle nous coûte des points par sa maladresse.
      On peut aussi constater que la préparation physique décidée génère beaucoup trop de blessures, etc. Mais Malard est juste NULLE. Elle est l'équivalent féminin de Maxwell Cornet lorsqu'il était à l'OL. Mouiller le maillot c'est bien mais ça n'est pas suffisant.

  5. jeepy - jeu 27 Oct 22 à 21 h 07

    Trop de blessées mais le niveau de certaines joueuses est vraiment bas.... Malard ... Bruun... Caiman...pour ne citer qu'elles ! Quant à Eugenie..' elle n'a plus la même aisance et les années commencent sérieusement à peser....

  6. Dede Passion 69 - jeu 27 Oct 22 à 21 h 26

    Bonsoir les gars ,

    Pas pu voir le match, sauf les 5 dernières mn, MERCI FREE !🤬

    Donc pas de com sur celui- ci, mais sur la situation :
    1 point en 2 matchs, bien sur que c'est mal embarqué, mais on se trouve dans la même situation où les garçons de l'OM, se trouvaient , avec même un petit point de plus.
    Or on va jouer 2 fois de suite Zurich, l'équipe normalement la plus faible. ( eux, c'était le Sporting)
    Avec 2 victoires et 7 points, tout redevient possible, avec la réception de la Juve pour le dernier match.
    Et Arsenal et la Juve , c'est pour décembre, d'ici là nous aurons récupéré des joueuses importantes.
    La 1ère place, c'est évidemment foutu, mais la 2ème est encore tout à fait jouable.
    Par contre, si l'on est pas capable de faire carton plein face aux suissesses , alors oui, il faut abandonner tout espoir et rentrer humblement dans le rang.

    Je reste persuadé que nos filles peuvent, et doivent être devant la Juve le 21 décembre .

    ALLEZ LES FENOTTES! , ALLEZ L'OL !

  7. dede74 - jeu 27 Oct 22 à 21 h 51

    Le programme des Fenottes :

    Jeudi 24 novembre 2022
    Zürich - Lyon - 18h45 (DAZN Youtube)

    Mercredi 7 décembre 2022
    Lyon - Zürich - 18h45 (DAZN Youtube)

    Jeudi 15 décembre 2022
    Arsenal - Lyon - 21h00 (DAZN Youtube)

    Mercredi 21 décembre 2022
    Lyon - Juventus - 18h45 (DAZN Youtube)

    En décembre on doit récupérer des joueuses, lesquelles à part Maro, Gilles et Däbritz ?

    1. JUNi DU 36 - jeu 27 Oct 22 à 21 h 58

      Merci Dede pour le programme jusqu'à la fin de l'année 👍 Je vais mettre ça sur un post-it pour pas l'oublier.

    2. Dede Passion 69 - jeu 27 Oct 22 à 22 h 02

      Salut dede,

      Probablement Ada et Amel, en plus, et ce n'est pas rien !....

      1. dede74 - jeu 27 Oct 22 à 22 h 07

        Bonsoir Dédé,

        Effectivement, ce serait bien, en espérant qu'elles soient performantes mais, avec un mois de préparation, ça devrait le faire !

        HS : à la pause, Arsenal mène 2-0 mais il a fallu attendre la 38ème pour percer le coffre Suisse !

  8. OL-91 - jeu 27 Oct 22 à 22 h 37

    Malard est la seule joueuse qui bouge, tente et ose des attaques. Ses coéquipières préfèrent perdre le ballon avec des papasses. On peut parler de ses maladresses mais j'en ai vu beaucoup chez les autres. Aucun tir précis et suffisant pour passer. Aucune tête réussie. Melvine ne peut que s'améliorer car elle subit la mauvaise qualité de jeu de ses coéquipières (elle a la guigne des attaquants qui viennent aider la défense...). Je ne peux que constater qu'aucune n'a émergé suffisamment. Le gros défaut est le manque de cohésion de l'équipe où les joueuses ne se trouvent pas souvent. Seules les 20 dernières minutes (traditionnelles chez les fenottes) ont eu de l'allant, mais sans efficacité.

    1. isabielle - ven 28 Oct 22 à 0 h 10

      Les absences de Macario - pour bonifier les ballons grattés bas dans le coeur du jeu - et de Däbritz, dans une moindre mesure - pour relancer vite dans l'axe - sont pénalisantes et la conséquence du manque d'efficacité..... avec l'absence d'Ada bien évidemment.
      Notre pressing sur les relances de la gardienne était très bon : les Italiennes ont souvent paniqué et perdu le ballon.
      C'est un match que l'on doit gagner avec 2 buts en plus, en étant juste plus précis dans le dernier geste, alors que les attaquantes étaient en bonne position pour frapper ou pour placer le ballon !
      Eugénie, d'ordinaire plus opportuniste et précise, a semblé dépassée dans les duels et maladroite dans ces tirs.
      Dommage, dommage ! ... sur la mélodie de Desirless, pour ceux qui connaissent...

      1. undeuxtrois - ven 28 Oct 22 à 3 h 25

        Hegerberg c'est 1 but tous les 3 tirs environ. L'OL contre la Juve, c'est plus de 20 tirs pour 4 cadrés...

    2. undeuxtrois - ven 28 Oct 22 à 0 h 12

      Malard est bien trop brouillonne, et paraît surtout sans énergie depuis quelques temps. Elle tente beaucoup, et c'est à mettre à son actif, mais est loin de son niveau la saison dernière qui était tout à fait décent. Ce n'est surtout pas une leader d'attaque, tout simplement, c'est une joueuse de complément comme l'OL se doit d'avoir. La leader d'attaque, c'est Hegerberg qui tient cette équipe sur ses épaules à bien des niveaux, et fait briller ses coéquipières. On l'oublie un peu trop.

      Qu'on ne se trompe pas, la saison dernière, ce n'est pas la réussite de Bompastor. C'est le retour d'une joueuse d'un niveau que l'OL ne connaitra peut-être plus, qui a décidé qu'elle ne finirait pas la saison sans reconquérir l'UWCL, bien accompagnée par quelques revanchardes et grands talents. Aujourd'hui, Bompastor montre toutes ses limites, dans le coaching, mais aussi bien dans la préparation des matchs. Il y a trop de blessées pour que cela soit une simple coincidence.

      1. isabielle - ven 28 Oct 22 à 9 h 13

        T'es dur, mais ce n'est pas entièrement faux et même très juste pour Ada.
        N'oublions pas non plus, que le foot féminin change vite depuis 2 ou 3 saisons : plus physique, plus dense, plus vicieux pour certains club, moins de protection des joueuses par un arbitrage qui se calque sur celui des hommes.... et la domination de l'OL agasse beaucoup, ce qui sur-motive l'adversaire (qui a bien ciblé nos lacunes) et encourage le laxisme arbitral (surtout en D1).
        Je reste convaincu que l'efficacité reviendra avec le travail.... il y a la même problématique avec les hommes en L1 .... à suivre

Les commentaires sont fermés

Suivez-nous
d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires
Faire défiler vers le haut