En septembre 2012 au stade de Gerland, Jean-Michel Aulas en compagnie d’Hugo Lloris / (Photo by JEFF PACHOUD / AFP)

OL : quand Jean-Michel Aulas questionne Hugo Lloris

Dans les colonnes de Nice-Matin, Hugo Lloris a été invité à répondre à des questions posées par ses proches. Jean-Michel Aulas s'est prêté à l'exercice.

Jean-Michel Aulas en mode journaliste. Dans le cadre d'un article de Nice-Matin consacré à Hugo Lloris, le président de l'Olympique lyonnais a interrogé l'ancien gardien de l'OL. La question de JMA : "As-tu une valeur apprise chez nous ou un souvenir de Lyon qui t'accompagne encore aujourd'hui ?"

Dans sa réponse, le gardien de l'équipe de France s'est montré très reconnaissant envers son ancien club. "Le président... J'ai de la culture lyonnaise qui m'accompagne après quatre ans là-bas. Ma première fille est née à cette période, à Ecully (Rhône). On a passé de magnifiques moments avec mon épouse, a-t-il indiqué. Quand j'arrive à l'OL, je signe dans le plus grand club français de l'époque, le plus compétitif sur la scène européenne. J'ai découvert le rythme des matchs tous les trois jours, une exigence de chaque instant et cette culture de la gagne. Je n'en garde que de très grands souvenirs. J'étais un jeune Niçois qui quittait le cocon et on ne pouvait pas mieux m'accueillir."


"Lyon fait partie de ma vie"


Et de poursuivre : "Lyon fait partie de ma vie. J'aurais voulu gagner des titres mais on a tout de même joué une demi-finale de Ligue des champions, fini vice-champion de France (il a gagné une Coupe de France en 2012, NDLR). C'était la fin d'une ère, le début d'une nouvelle. J'ai gagné ma place en équipe de France à cette époque et pris beaucoup d'expérience dans ce grand club. Le garant de tout ça, c'était le président Aulas. J'ai tellement de respect et d'estime pour son parcours."

Pour conclure, Hugo Lloris a une pensée pour ses anciens coéquipiers et entraîneurs croisés à l'OL. "Rémi Vercoutre, Anthony Réveillère, Sidney Govou, Kim Källström, Cris, Juninho, Karim Benzema, ils m'ont fait grandir, je n'avais que 21 ans, se souvient-il Sans oublier Joël Bats, Sonny Anderson, Bruno Genesio, Rémi Garde, Flo Maurice, Claude Puel..."

9 commentaires
  1. JUNi DU 36 - mar 22 Nov 22 à 11 h 36

    Puel ??? Il doit bien être le seul 🤣🤣
    Il me semble pourtant que Lloris s'était levé lui aussi contre cet entraîneur stupide ?!

    Signaler
  2. Olyonn@is - mar 22 Nov 22 à 11 h 48

    Coupet-Lloris-Lopes en 25 ans l'OL est super fidèle avec ces gardiens.Je me demande qui sera le prochain peut être Patouillet.

    Signaler
    1. JUNi DU 36 - mar 22 Nov 22 à 11 h 54

      Ouai, et si les dirigeants avaient été fidèle autant avec les meilleurs joueurs on aurait gagné forcément beaucoup plus de titres, et même sûrement une coupe d'Europe...

      Signaler
  3. OLVictory - mar 22 Nov 22 à 11 h 53

    Aulas s'intéresse à ce que Lloris a appris chez nous, moi j'aurais aimé savoir ce qu'il n'a pas appris chez nous et qui lui aurait été utile.

    Signaler
    1. le_yogi - mar 22 Nov 22 à 12 h 48

      Bonne réflexion ! Même si c'était quand même un autre OL à l'époque, on était déjà sur la fin de la parenthèse enchantée. Capitaine de la sélection championne du Monde, c'est qu'il a quand même franchit un cap.

      Je me souviendrai toujours de sa colère mythique dans les couloirs de l'Allianz Riviera. Sûrement vexé d'avoir été frustré de victoire par son ancienne équipe à ce moment de la saison, et alors qu'il avait sorti un péno, il avait regagné le vestiaire en hurlant qu'on s'était "**** dessus" 😆

      Signaler
  4. Moimoi - mar 22 Nov 22 à 12 h 37

    "C'était la fin d'une ère, le début d'une nouvelle" : ou le retour à l'ancienne ?

    Pas tout à fait, puisque le club s'est développé, ne serait-ce qu'au niveau des infrastructures, et il s'est professionnalisé (bien que trop peu à mon goût en matière de personnel pour la cellule de recrutement).

    Par contre, sportivement, on est plus proche d'un retour à l'ère d'avant les titres que d'une nouvelle ère de titres...

    Signaler
  5. Juninho Pernambucano - mar 22 Nov 22 à 13 h 18

    JMA a la nostalgie des jours heureux de l'OL

    Signaler
  6. Doudski69 - mar 22 Nov 22 à 18 h 14

    Tiens moi j'ai une question pour JMA.
    Ça fait quel effet de se sentir proche de l'implosion?
    Parce que le Textor c'est pas la moitié d'un escroc... Il a le calibre le bougre.
    On est mardi soir et cette fois on n'évoque plus de date butoir. Carrément.
    Aux calendes grecques?
    A la saintglinglin?
    En tous cas je le sentais pas en août et je le sens pas plus
    Alors la réponse présidentielle ?

    Signaler
    1. Juninho Pernambucano - mar 22 Nov 22 à 19 h 18

      le papier qui doit venir d'outre manche , vient pas voie maritime , à bord d'un cargo . Il faut laisser le temps au temps comme disait Kermitterrand

      Signaler

Laisser un commentaire

Suivez-nous
d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires
Faire défiler vers le haut