Les joueurs lyonnais lors du match OL – Ajaccio (Photo by JEAN-PHILIPPE KSIAZEK / AFP)

Après OL - Ajaccio (2-1), Sidney Govou a encore des doutes

La victoire de l'OL contre Ajaccio vendredi n'a pas écarté tous les doutes. L'ancien attaquant Sidney Govou s'interroge notamment sur les capacités physiques du groupe.

Comme on pouvait s'y attendre, le premier match officiel de la saison de l'OL n'a pas levé tous les doutes issus d'une mauvaise saison 2021-2022. Vainqueur 2 à 1 d'Ajaccio vendredi, l'Olympique lyonnais a encore montré des lacunes dans certains domaines. Sidney Govou en a surtout pointé précisément un du doigt. "Je retiens avant tout la victoire. Une première rencontre n’est jamais évidente et l’important était de gagner au regard des ambitions pour cette saison. Si on se penche sur le contenu, on en revient à la question que je me posais déjà l’année dernière. Est-ce que physiquement, les joueurs sont adaptés à faire ce que le coach demande, et notamment dans le pressing", s'interroge l'ancien Rhodanien dans Le Progrès.


"Je me pose des questions"


Il poursuit, évoquant en particulier la préparation mise en place par Peter Bosz et son staff. "J’entends bien que c’est le début de saison. Mais je connais un peu la façon de fonctionner qui repose sur le travail avec le ballon. Je ne suis pas un expert, mais je pense que ce concept de préparation intégrée ne te permet pas de te faire mal sur le terrain si tu n’y es pas habitué, estime-t-il. Quand je vois qu’il y a un entraînement léger samedi, rien le dimanche, peu de séances doublées, je me pose des questions."

16 commentaires
  1. Dragon2332 - mar 9 Août 22 à 11 h 04

    J'ai exactement les mêmes questions ...

  2. s.k - mar 9 Août 22 à 11 h 06

    Il soulève là un point très intéressant
    Effectivement difficile de tenir l’intensité pendant le match si pendant la semaine on se touche

    1. poussin - mar 9 Août 22 à 13 h 38

      Et pourtant beaucoup de joueur se blessent en se la touchant comme tu dis. Qui faut il croire ? Govou ou le staff qui est aux entraînements ?

  3. Poupette38 - mar 9 Août 22 à 11 h 28

    Je rappelle l'époque champion de France, avec R. Duverne il y avait jusqu'à 3 entrainements par jour .
    Je ne comprend pas qu'au niveau de la Direction du Club on ne soit pas sensible à ça

    1. Moimoi - mar 9 Août 22 à 11 h 43

      Poupette, aujourd'hui, les joueurs deviennent célèbres en faisant des grigris inutiles sur le terrain, comme Cherki, et ce qui compte pour leur salaire, c'est que les supporteurs poussent sur les réseaux sociaux pour demander des prolongations.
      Alors, faire des efforts, plusieurs entraînements par jour, tu n'y penses pas sérieusement !
      D'ailleurs, combien as-tu de suiveurs sur twittruc pour oser demander aux sportifs de faire des efforts ?

  4. s.k - mar 9 Août 22 à 12 h 22

    Mais je pensais que c’était les coachs français les coupables le nombre d’interview d’un joueur français parti à l’étranger disant que c’est le jour et la nuit au niveau des entraînements est conséquent

  5. Forest Gone - mar 9 Août 22 à 12 h 26

    Bien vu Sydney ! Moi qui habite pas loin de Tignes ça me manque de ne pas voir les joueurs se dépouiller sur les pentes du col de l'iseran. A ce stade je suis plutôt inquiet pour cette saison, tout comme l'an dernier où tout le monde s'enflammait à l'époque.
    Pour moi il manque un ailier gauche et défenseur central de haut niveau pour que j'y crois vraiment.

  6. Philippeb - mar 9 Août 22 à 13 h 24

    J'entends encore les critiques sur les entraineurs français de l'OL traités de " Prof de gym" avec tout le mépris du monde de la part d'"experts".des tribunes.
    Les anciens lyonnais eux ont un bon souvenir de ces entraînements sans ballon qui semblaient leur permettre de finir les saisons en boulets de canon.

    Ça seraient une partie de l'explication des performances de la saison dernière et même de cette 2eme mi-temps contre Ajaccio où on a subit sans même faire une bonne contre attaque.( Avec la peur de perdre)
    Oui mais si je comprends bien, l'entraînement avec ballon est assez pratiqué dans l'Europe du Nord, ils sont donc tous mollassons la haut ? Ça m'étonnerais.

    1. Moimoi - mar 9 Août 22 à 13 h 30

      Philippeb, tu sais bien que 'la peur de perdre" dans les dernières minutes des matches est un mal lyonnais qui remonte à de nombreuses années.

      Nous ne pouvons qu'espérer que l'entraineur actuel réussisse à mettre en place ce qu'il veut ou, peu importe, pour le bien du club, que l'équipe se prenne en main, par exemple grâce à Alex, et qu'elle réussisse à gagner en mélangeant sa propre volonté à au moins une vague application des préceptes de l'entraineur.

      Mais s'en prendre aux supporteurs, comme à l'entraineur actuel, n'apportera rien.

  7. OL-91 - mar 9 Août 22 à 14 h 55

    L'OL a adopté le régime écolo, ne pas agresser la nature.

  8. Juninho Pernambucano - mar 9 Août 22 à 14 h 57

    Effectivement , j'ai été surpris de les voir jouer à la baballe et marcher tranquillement à l'entrainement , avec des pauses longues ou ça papote , ça rigole .
    Mais tout comme Sydney le dit , je ne suis pas un expert ...

  9. Poupette38 - mar 9 Août 22 à 15 h 05

    Pourtant à la "grande époque" souvent ils gagnaient en fin de match, tout le contraire quoi

    En arrivant à l'OL, PB , qui ne connaissait pas la L1 avait pourtant dit qu'il était surpris par le comportement des joueurs à l'entrainement , il aurait donc pris la même maladie que nos joueurs ? 😮

  10. LeCaladois - mar 9 Août 22 à 15 h 11

    Ce Govou, à chaque qu'il parle c'est pour critiquer.

    1. gonesdewano - mar 9 Août 22 à 16 h 50

      Pourtant govou s’y connaît beaucoup plus, que cette nouvelle génération des réseaux sociaux qui elle ne vit que pour critiquer depuis 2012

    2. Darn - mar 9 Août 22 à 17 h 23

      Critiquer, ce n'est pas forcément négatif. Et puis, il soulève plus une question qu'il attaque qui que ce fut.

  11. Juni forever OL - mar 9 Août 22 à 20 h 01

    Govou a bien progresser dans ses analyses, plutôt plates et langue de bois au début, maintenant, il critique, c'est bien, qu'on aime ou pas

Les commentaires sont fermés

Suivez-nous
d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires
Faire défiler vers le haut