La joie de Selma Bacha et des Lyonnaises après la qualification pour la finale de la Ligue des champions 2022 @UEFA

Bordeaux - OL (1-3) : le duo Bacha - Renard toujours aussi efficace

Dimanche, l’OL a réussi à se défaire de l’envie girondine grâce notamment à l’une de ses armes fétiches sur coup de pieds arrêtés. Selma Bacha et Wendie Renard ont fait vivre un enfer à la défense adverse. Retrouvez le top et le flop de la rédaction d’Olympique-et-Lyonnais.


Top : la connexion Bacha - Renard


Les adversaires le savent depuis le temps et pourtant, la doublette est toujours aussi redoutable. Voir Selma Bacha trouver la tête de Wendie Renard est devenu une habitude et pourtant les Girondins de Bordeaux se sont faits avoir à deux reprises en une mi-temps. Bousculées par l’égalisation bordelaise à la 10e minute, les Lyonnaises ont utilisé leur arme fatale pour reprendre les devants et faire le break à la pause.

D’ordinaire, c’est sur corner que Bacha trouve Renard, elles ont cette fois innové avec deux coup-francs déposés sur la tête de la capitaine lyonnaise. A la veille de la remise du Ballon d’Or, Renard a d’abord trompé Chavas d’une tête lobée (13e) avant de la jouer intelligemment avec une remise vers Malard pour le 3-1.


Flop : la fougue de Vicky Becho


Peut-on vraiment lui en vouloir ? Pour sa première titularisation avec les Fenottes, elle avait forcément envie de se montrer. Plutôt à son avantage lors de ses entrées depuis le début de la saison, Becho a encore montré des belles choses pendant 45 minutes avec notamment cette retournée. C’est aussi elle qui décale Inès Jaurena pour le centre du premier but lyonnais et elle a fait parler sa technique et sa puissance. Un peu trop parfois. Déjà sanctionnée par un premier carton jaune à la 25e minute, Becho a eu les défauts de sa jeunesse.

Un trop plein d’envie qui n’est pas passé loin d’une exclusion juste avant la pause pour une intervention rugueuse couplée à une gifle involontaire. Cette fougue a coûté un remplacement dès la pause de peur de voir rouge chez Sonia Bompastor. Plus que la prestation individuelle de la jeune Lyonnaise, c’est le regret de la voir gâcher de précieuses minutes, elle qui a un coup à jouer avec la blessure de Cascarino. A charge de revanche malgré tout.

6 commentaires
  1. Cicinho - dim 16 Oct 22 à 15 h 27

    Ça serait cool qu'une des 2 ait le ballon d'or

    1. OL-91 - dim 16 Oct 22 à 16 h 54

      Trop tôt pour Bacha.

  2. dede74 - dim 16 Oct 22 à 16 h 54

    Heureusement qu'elles étaient là pour montrer, un peu, de jeu, en première mi-temps, en seconde c'était brouillon ! un but refusé, valable, soit ! mais il y avait pas mal de choses qui n'allaient pas.
    J'ai vraiment peur pour mercredi ! à moins que l'on ait voulu tromper les "espions" Gunners 😋

    1. Le Bon - dim 16 Oct 22 à 19 h 31

      Tromper les espions, je ne pense pas car ils ont pu voir en première mi-temps ce qui se passait.
      Ne pas jeter toutes ses forces quand on mène ?
      Je n'ai pas vu la fin du match : Alice est blessée ?

      1. Dede Passion 69 - dim 16 Oct 22 à 20 h 42

        Bonsoir Le Bon,

        Oui, c'est la très mauvaise nouvelle de la journée , même si rien n'a été publié d'officiel.

        Sortie sur blessure, la cheville gauche ( je crois), la même qu'elle était en train de soigner.( elle était strappée)

        A mon avis out pour mercredi. Sonia va se retrouver dans le même cas qu'il y a plusieurs mois, et n'a plus qu'une solution, Amandine en DC......

        On a pas mal la poisse en ce moment au club !....

    2. isabielle - dim 16 Oct 22 à 19 h 37

      Match sérieux de nos fenottes, qui n'ont pris aucun risque de se blesser dans les contacts, surtout en 2ème mi-temps.
      Logique vu le prochain match qui nous attend.
      Les absences de Delphine et Griedge ont été bien trop visibles... il manquait de la vitesse, des accélérations (et de la justesse) devant lors des attaques lancées (Becho, Amandine et Caiman) et de la consistance derrière sur corner.
      L'arbitrage, juste sur nos fautes, mais plutôt complaisant pour certaine fautes adverses du même type. Les bordelaises qui tombent, à bout de force, quand elle perdent le ballons, bénéficient d'un coup-franc.... bizarre, bizarre !
      Le but annulé était bien valable.... le doute doit bénéficier à l'attaque, non ?... ah j'oubliai, il ne faut pas trop distancer le PSG pour garder un intérêt à la D1 !

Les commentaires sont fermés

Suivez-nous
d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires
Faire défiler vers le haut