Les joueurs de Chambéry célébrant un but
Les joueurs de Chambéry célébrant un but (Facebook @Chambéry Savoie Football)

Contre l'OL, Chambéry veut "faire tomber l’un des plus grands clubs français"

Samedi (15h30), le Chambéry SF accueille l’OL au Parc OL. Une particularité digne de la Coupe de France et qui va permettre à tout un club de vivre une vraie fête. Le tout sans perdre de vue un exploit contre une équipe malade.

Quand l’OL va jouer une partie de saison, les joueurs de Chambéry vont très certainement jouer le match d’une vie samedi après-midi (15h30). Tombeur d’Aubagne en 32es de finale, les Chambériens ont presque vécu en direct le tirage au sort des 16es de finale de la Coupe de France et ne sont pas redescendus de leur nuage. Quinze minutes après s’être qualifié, le Chambéry Savoie Football a eu la bonne surprise d’hériter de l’Olympique lyonnais au tour suivant. "Les joueurs ont continuent à faire la fête mais les dirigeants, on s’est vite tourné vers l’organisation et savoir comment on allait gérer", a confié à Olympique-et-Lyonnais Corentin Fougérard, membre du club ayant notamment participé aux réunions d'organisation avec l'OL. Pensionnaire de National 3, le CSF savait déjà qu’il n’allait pas pouvoir accueillir les joueurs de Laurent Blanc au stade Mager en travaux.

Il a donc fallu trouver une solution de repli en une dizaine de jours et elles ont été au nombre de quatre avant de faire dans la facilité avec un déplacement au Parc OL, dans l’enceinte d’un club partenaire. Il y a eu celle de jouer sur le terrain de rugby de Chambéry juste à côté mais "il n’y avait de parcage pour accueillir les supporters lyonnais", Annecy et "sa pelouse en très mauvaise état" ou encore Grenoble comme en 2011. Seulement, le coût de la location du stade des Alpes (60 000€) plus un certain antagonisme entre Bad Gones et Red Kaos ont rapidement poussé les dirigeants chambériens à voir en Bourgoin un "parfait compromis entre un stade à l’anglaise avec un terrain difficile et une certaine proximité avec Chambéry". Nouveau problème avec le CSBJ qui a également un match de championnat à Pierre-Rajon samedi.


"Les joueurs ont tout de suite voté pour le match au Parc OL"


Finalement, les discussions avec l’OL et notamment Julien Sokol, qui s’occupait auparavant des relations avec les clubs partenaires, ont rapidement abouti et ce n’est pas plus mal pour le club de N3 qui s’est vite rendu compte de la difficulté pour pouvoir mettre en place un tel événement en si peu de temps dans un stade un peu plus champêtre. "L’OL est le prestataire de l’évènement et s’occupe de toute la logistique avec les mêmes moyens que pour un match de Ligue 1 (500 à 600 personnes mobilisées). On va vraiment pouvoir profiter parce que l’idée est que ce match soit une certaine fête du club."

Libéré des contraintes logistiques, Chambéry va pouvoir compter sur 5 000 supporters pour ce qui doit être une fête du football savoyard. Malgré la difficulté de parvenir à leurs fins en cette période de ski, Chambéry a réussi à réquisitionner 14 bus qui vont prendre la direction de Décines samedi en fin de matinée avant d’arriver sur les coups de 13h30 au Parc OL. Pour cette première historique entre les deux clubs partenaires, la volonté commune est de "retrouver une ambiance rugby avec des supporters qui se mélangent avant le match" et donc pas de parcage.


Profiter de la situation actuelle à l'OL pour l'exploit


Poussés par leurs supporters, les coéquipiers de Nassim Akrour auront à coeur de les rendre fiers. Malgré la perspective d’une difficulté supplémentaire, les joueurs de Cédric Rullier ont rapidement voter pour un 16e à Décines. "95% des joueurs ont dit qu’ils voulaient inverser et jouer au Parc OL parce que c’est peut-être la seule fois qu’ils vont en avoir l’occasion. Oui tu mets peut-être moins de chance de ton côté pour passer mais les joueurs, les supporters, ceux qui nous suivent sont contents parce que ça peut être une belle fête."

Une belle fête qui ne doit pas faire oublier le sportif. Cinquième d’un championnat de N3 dominé par Bourgoin, Chambéry compte bien jouer crânement sa chance. D’autant plus que le climat actuel qui entoure l’OL pourrait bien jouer des tours aux Lyonnais. Les Chambériens ne "viennent pas en touristes. Le coach a souhaité créer une histoire avec les joueurs et leur objectif est de battre un club pro." Eliminé la saison dernière par l’AJ Auxerre (6-4) au 8e tour, le CSF compte bien se rattraper cette année "en faisant tomber l’un des trois plus grands clubs français. Les joueurs savent qu’ils ont un coup à jouer." Histoire que ce match d’une vie soit finalement suivi d’un deuxième.

9 commentaires
  1. Moimoi - ven 20 Jan 23 à 9 h 05

    Y a moyen de faire tomber l'OL.
    Aussi de débattre sur "l’un des plus grands clubs français".

    Signaler
  2. cavegone - ven 20 Jan 23 à 9 h 09

    Salut Moimoi je comprends ta déception actuelle mais bien sur que l’OL est un des plus grands clubs Français il n’y a pas de débat non.
    Et même jusque là le seul Français car les autres sont depuis longtemps passé à l’étranger.

    Enfin en toute objectivité 😁

    Signaler
    1. Mario - ven 20 Jan 23 à 9 h 14

      A bon textor est Français ?

      Signaler
    2. Moimoi - ven 20 Jan 23 à 9 h 16

      Salut cavegone, disons qu'en toute objectivité, j'ai du mal à considérer l'OL comme un grand club - même à l'échelle française - depuis qu'on est incapable d'atteindre la seconde place. Donc plus de 6 ans (2015-2016)

      Par contre, évidemment, pour Chambéry, l'OL est est grand club et fait office de montagne.
      Pour l'OL, Chambéry n'est pas un grand club du tout mais quand même une menace à prendre au sérieux.

      Signaler
  3. Mario - ven 20 Jan 23 à 9 h 13

    Un ex grand club Français qui végète depuis plusieurs années au milieu de tableau avec une direction et des joueurs a la ramasse

    Signaler
  4. Darn - ven 20 Jan 23 à 9 h 17

    C'est bien ! Continuez avec ce genre de déclaration !

    Sinon, ils ont raison, le rêve pour un amateur de jouer dans un tel stade, tant pis pour le bénéfice du terrain, ce sera des étoiles dans les yeux et des souvenirs plein la tête !

    Signaler
  5. Poupette38 - ven 20 Jan 23 à 10 h 13

    Hier, le Barça a galéré toute la première mi-temps en Coupe du Roi, contre "Ceuta" pour finalement l'emporter 0 5
    Ceuta a tenu 41e mn pour ensuite, craquer complètement .
    Attention donc, pour ces équipes c'est le match de leur vie et si l'OL continue à jouer sur le même rythme, on pourrait avoir une mauvaise surprise .
    Hier j'ai vu le résumé du match de Coupe : Limoges / OL en janvier 2016, gagné 0 7, une autre époque .
    Un des gardiens de Chambéry est un fervent supporter de l'OL et le deuxième est formé à Sainté .

    Signaler
    1. OLPassePresent - ven 20 Jan 23 à 10 h 22

      Limoges-OL, 1er match de Bruno Genesio en tant que coach principal (en remplacement d'Hubert Fournier), 6 jours avant le 1er match au Parc OL contre l'ESTAC..

      Signaler
  6. Juni forever OL - ven 20 Jan 23 à 10 h 47

    La communication de nos adversaires est bien différente qu'a une époque ou on était un grand club avec une grande équipe !

    Incroyable !
    Le pire, c'est qu'ils ont bien raison, la peur est dans notre camp

    Signaler

Laisser un commentaire

Suivez-nous
d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires
Faire défiler vers le haut