Certains supporters de l'OL retenus par les CRS avant un envahissement de terrain lors d'OL - Strasbourg
Certains supporters de l’OL retenus par les CRS avant un envahissement de terrain lors d’OL – Strasbourg (Photo by OLIVIER CHASSIGNOLE / AFP)

Avis de tempête dans le Rhône après OL - Strasbourg (1-2)

Samedi soir, l’OL a mordu la poussière à domicile contre Strasbourg avant-dernier de Ligue 1 (1-2). La goutte de trop pour les supporters qui ont fini de rendre cette soirée noire en tout point.

S’il avait encore des doutes de savoir où il avait mis les pieds, John Textor a désormais un véritable aperçu de la situation dans laquelle l’OL est enfoncé depuis des mois. Souriant depuis son arrivée entre Rhône et Saône jeudi, le nouvel actionnaire de l’OL avait le masque samedi soir. Il avait pourtant accueilli les joueurs avec un grand sourire à leur arrivée au Parc OL et attendait de voir un spectacle pour sa première officielle depuis sa prise de fonction. Malheureusement, l’Américain n’a pas connu l’ambiance festive qu’il avait pu observer lors de son première venue face au PSG. L’ambiance a été électrique mais dans le mauvais sens du terme.

Avec une deuxième défaite de suite à domicile en Ligue 1, l’OL continue de s’enfoncer sportivement et institutionnellement. Le revers contre Strasbourg (1-2), avant-dernier du championnat au coup d’envoi, a été la goutte de trop pour les supporters. Entre chants hostiles à Vincent Ponsot et Bruno Cheyrou invités à la démission, tifo avec le retour de la fameuse chèvre de Gerland et banderoles sur l’état actuel du club, les groupes de supporters ont montré leur mécontentement, jusqu’à ce coup de sifflet final où l’envahissement du terrain a été évité de peu par les stadiers et CRS du Parc OL. Comme c’est le cas depuis des mois, Karl Toko-Ekambi a lui été pris en grippe par les supporters et a laissé éclater sa frustration au moment de son remplacement après 55 minutes de jeu.


Textor a eu un aperçu de cette crise


Un coup de pied dans une poubelle qui aura été le souffre douleur d’un joueur qui a déjà eu des antécédents pas si lointains avec les supporters. Quand l’OL a besoin de l’union sacrée, ces images de défiance n’ont pas plu à Jean-Michel Aulas qui, après discussion et réflexion avec John Textor, a décidé de prendre la parole en zone mixte. "Quelques minutes avant le match, avoir cette émotion de pétards, des chocs contre le bus, ce sont des moments émotionnels pour les joueurs et je ne suis pas sûr que ce soit compatible avec un grand match. Ils ont le droit de dire ce qu’ils pensent des joueurs, de l’équipe mais on ne peut pas aller sans arrêt contre ce qui est fait."

S’estimant trahi par les groupes de supporters après les avoir rencontrés un peu plus tôt dans la journée de samedi, le président de l’OL avait la tête des mauvais jours dans les coursives du Parc OL. Pointant du doigt l’attitude des supporters et certains propos envers le duo Ponsot - Cheyrou, le président Aulas a juste eu le temps d’en finir avec son discours que des gaz au poivre ont pris possession des couloirs du stade, obligeant la sécurité à évacuer sur la pelouse déserte du Parc OL les personnes présentes. Néanmoins, cette prise de position du président lyonnais contre certains supporters ne doit pas faire oublier la réalité du terrain.


Ne pas tomber dans le déni du sportif


Oui, certains agissements en tribunes sont condamnables mais viennent traduire la tension qui couvre dans le club depuis des mois et des années. Comme l’a dit Laurent Blanc dans la foulée de son patron, "ils sont en colère parce qu’ils pensent qu’on peut faire beaucoup mieux et ils ont en partie raison." Quand Jean-Michel Aulas assure "ne pas vouloir tirer sur l'alarme" malgré un second revers de suite à la maison, l’entraîneur lyonnais a livré un constat plus lucide sur la situation. Il y a une vraie crise qui s’est installée entre Rhône et Saône avec "des turbulences à venir qu'il faudra assumer" et un club qui doit désormais presque plus regarder derrière lui que devant lui. Les mots sont encore trop lourds et précoces à prononcer mais avec dix points d’avance sur la zone rouge, l’OL est tout aussi proche de jouer le maintien que l’Europe (provisoirement à neuf points) à la mi-saison.

A Saint-Etienne ou Bordeaux, le discours avait été celui de déni, estimant que de tels clubs historiques ne pouvaient descendre. La réalité a été bien différente. L’OL n’en est pas encore à ce point-là mais devrait s’appuyer sur ces exemples pour ne pas refaire les mêmes erreurs. La présence de John Textor pendant trois jours aura certainement eu le mérite de débloquer certaines choses à venir sur l’effectif. Jean-Michel Aulas et Laurent Blanc ont annoncé "vouloir renforcer le groupe" d’ici au 31 janvier. Il reste 15 jours mais il en faudra bien plus pour redresser cette barre. A la mi-janvier, la température entre Rhône et Saône est au-dessus des normales de saison et ne devrait pas retomber de si tôt. Mais cette semaine avant le 16e de finale de Coupe de France contre Chambéry s’annonce avant tout orageuse du côté de Décines.

39 commentaires
  1. lichalopez - dim 15 Jan 23 à 8 h 51

    Ils n'avaient rien fait jusqu'à ce match là donc ça va être très difficile d'accuser les supporters cette fois. Toute le monde savait que ça allait bouger y compris les dirigeants qui font encore les étonnés devant leur nouveau patron.

    Signaler
    1. Bioman - dim 15 Jan 23 à 11 h 52

      Bah si pourtant c'est assez facile! Pourquoi les Kops ont humiliés Dembélé, Aouar et Toko- Ekambi?
      Qu'on n'apprécie pas leurs façons de jouer, leurs façons de gérer leurs carrières est une chose mai la il y avait une humiliation, franchement pour démotiver de joueurs en perte de tout ce qu'il faut pour relancer l'équipe y'a pas mieux .... après qu'ils désapprouvent l'action du club sur sa gestion économique et sportive et qu'ils le fasse savoir de façon bruyante pas de problème !
      J'ai vu la seconde période, qui ne m'a pas transcendée, mais le scénario était quasi cousu de fil blanc, l'OL attaque maîtrise le ballon une contre attaque puis 2 et 0-2 en 4 minutes et c'était plié ....les changements de Blanc n'ont rien apporté l'équipe était même mieux avant qu'après la 75 eme ...

      Signaler
  2. Juni forever OL - dim 15 Jan 23 à 9 h 06

    Va falloir éviter les 4 dernières places et construire une vrai équipe de foot la saison prochaine
    Mais avec un directeur du football qui ne connait rien au football, enfin, pas plus que moi par exemple, dont sa compétence est la finance, j'avoue que je pige toujours pas comment ça peut marcher !

    Pas de directeur sportif mais un responsable du recrutement, cheyrou 🤔
    Donc, qui décide, qui choisi les profils de joueurs a recruter, le style de jeu a mettre en place, de construire un effectif cohérent ...
    Pas les coachs puisqu'on change 2 fois par an
    Aulas ??
    Ce n'est pas sérieux, sur le plan sportif, c'est impossible que ça fonctionne

    J'ai l'impression que la politique sportive, depuis quelques années, consiste a recruter des joueurs au pif, en espérant que par chance ça finisse par fonctionner sur le terrain

    Faudrait débaucher des compétences a la concurrence ??

    Signaler
    1. OLVictory - dim 15 Jan 23 à 9 h 57

      Si on définissait un vrai projet sportif et qu'on le confie à un dirigeant compétent en foot je pense qu'on y gagnerait vite en cohérence sportive.
      Il trouverait vite un moyen de ne plus jamais voir TKE sur la pelouse.
      Il recruterait un milieu créateur pour remplacer Paqueta, ce que nous n'avons toujours pas réussi à faire.
      Il recruterait un milieu défensif indiscutable pour remplacer la palanquée de milieux qui ne nous servent à rien.
      Ces quatre actions menées à bien et je garantis que les supporters redeviendront des supporters de leur équipe.

      Aulas pourra profiter de son pognon et de sa nouvelle copine, bosser un jour au lieu de deux, et faire le paon pour faire croire qu'il est le sauveur.
      Évidemment on ne fera rien de tout ça, c'est de la fiction,

      Signaler
      1. Olyonn@is - dim 15 Jan 23 à 16 h 11

        +1 JFO et OL Victory.

  3. LoloM - dim 15 Jan 23 à 9 h 42

    Aulas, toujours aucune remise en question.

    On vire le directeur sportif comme un mal propre, ça ne marche pas.
    On change de coach, ça ne marche pas.
    On fait revenir des joueurs "dans l'ADN" lyonnais ça ne marche pas.
    On change 100 fois de tactique ça ne marche pas.
    On change 100 fois de compo, ça ne marche pas.
    Alors qu'on est déjà au fond du gouffre à la trêve, on reprend avec nul à Nantes et défaites contre Clermont et Strasbourg à domicile.
    On est à 17 points du 3e à la mi saison, à moins de dix points du premier relegable. On sera sans doute 10 ou 12eme après les matchs d'aujourd'hui.
    Et toujours AUCUNE REMISE EN QUESTION des recrutements et de la gestion calamiteuse du sportif dans ce club.
    Et il prend la mouche pour quelques fumigènes ?
    Mais Jean-Michel, je le disais ici il y a 3 ou 4 ans et tout le monde me tombait dessus: tu as détruit tout ce que tu as construit, tu t'entetes dans tes mauvais choix, dans les dettes, dans les mensonges. Tu fais du mal au club, à ses membres, et à ses supporters, et sans doute à tes proches. Dégage !

    Signaler
  4. olgoneforever - dim 15 Jan 23 à 9 h 49

    J étais évidemment au bloc 27 tribune est hier soir ....c est incroyable mais hier dès mon arrivée j étais complètement désabusé....je m attendais à tout ...alors que dans un passé encore pas trop longtemps je suis sous tension des que je pars de chez moi...
    Alors JMA svp arrêtez de faire les vierges effarouchées avec ces jeunes groupes de supps ! Ce qui arrive était prévisible par les temps qui courent! Évidemment non a la violence j ai l âge de Platini mais moi je me sens encore une fois floué avec votre discours "On va retrouver la Ldc chaque saison". Votre discours sur Messieurs Ponsot et Cheyrou est inutile voir provoquateur...Je ne fais aucun jugement de valeur mais il y a des responsabilités à évaluer !..
    J avais dit la saison dernière saison que Lyon se sardinisait ...mais la l histoire commence vraiment à ressembler à l épisode Héraut...même si à court terme le problème est avant tous les joueurs sur le terrain!
    Dans tous les cas comme dit l article ...on coule grave et les exemples Bordeaux Sainté ne rassurent pas....

    Signaler
  5. 6ldc9 - dim 15 Jan 23 à 9 h 53

    Bonjour
    Vous savez la fameuse blague, jusqu'ici tout va bien !
    C est pourtant la blague préféré d Aulas!
    Mais au fait elle finit comment déjà cette blague ???

    Signaler
  6. Kim Kallschtroumpf - dim 15 Jan 23 à 10 h 47

    Des années que le club se voile la face sur le niveau réel qui est le sien. Une farandole de joueurs moyens qu’on veut nous faire passer pour le deuxième effectif de France et les rares fois qu’un top joueur arrive chez nous il est vendu 16 mois plus tard. Des années d’ambitions sportives de façade et maintenant on va reprocher aux gens de ne plus supporter ces humiliations hebdomadaires.
    Ne changeons rien!

    Signaler
  7. Moimoi - dim 15 Jan 23 à 10 h 50

    Ah tiens, j'ai manqué ça. J'avais coupé 30 secondes avant la fin. Le coup sifflet finale, après avoir assisté à un tel match, ça me fait trop mal au coeur.

    Signaler
  8. Viva Eugene Kabongo - dim 15 Jan 23 à 10 h 55

    Je pense que si Pathé et Seydoux sont partis ce n'est pas par dépit ou désintérêt du foot mais parce que c'est un bateau qui coule (ces gens sont des réalistes) :On se vante d'avoir vendu pour des sommes qui nous placent premier européen en valeur absolue sur ce plan mais on passe juste la DNCG.
    DONC il faut voir cette belle somme comme le déficit structurel des comptes ! On en est plus à vendre pour financer l'achat d'autres joueurs mais pour sauver nos fesses de la banqueroute.

    D'où l'impardonnable vente de Guimares qui flingue la saison et Bozsh par la même occasion (le joueur veut rester, on le pousse à partir et ce au milieu de la saison ce qui nous coule car le remplacement se fait pas). Je me souviens du début de saison dernière avec ce match étincelant au PSG, on parlait de paqueta meilleur joueur de L1, le jeu moderne du coach était là.

    Textor a acheté à crédit donc je ne vois pas comment les mêmes causes ne produiront pas les mêmes effets. Le modèle genre Bayern on génère nos propres revenus n'est pas celui qui marche en 2023 tous les gros clubs vivent d'investisseurs extérieurs.

    Signaler
    1. Philippeb - dim 15 Jan 23 à 11 h 07

      L'impardonnable vente de Guimaraes plombe la saison de Bosz !
      Faut la sortir celle là ! On était 11eme avec 24 points sur 18 matchs lorsque Bruno G est parti. On a fini 8eme avec 61 points sans lui !
      C'était un bon joueur mais l'équipe a été la pire de ces 25 dernières années pendant cette demi saison, malgré lui.
      Réfléchis

      Signaler
      1. ObjectifEurope - dim 15 Jan 23 à 11 h 15

        J'aime bien tes interventions car tu es toujours factuel !

        C'est sur que si on avait été mieux placé peut être qu'on aurait pas vendu guimares pour combler les pertes du covid.

      2. Trevelyan - dim 15 Jan 23 à 11 h 23

        Ouais quelle pipe ce Guimaraes... Quand Newcastle le recrute, ils luttent pour ne pas descendre. Résultat ils arrivent à remonter à la 11ème place. Cette année ils sont 4ème et leur entraineur lui tresse des louanges régulièrement à juste titre car c'est un élément essentiel du collectif. C'est vrai que les venues de N'dombele et Faivre ont donné entière satisfaction, change rien!

      3. Moimoi - dim 15 Jan 23 à 11 h 32

        Vous en êtes encore réduit à parler des joueurs du passé alors que c'est la faute du président ?
        Vous devez vraiment aimer Aulas.

      4. OL-91 - dim 15 Jan 23 à 16 h 03

        Pour parler de Guimaraes, il me fait reconnaître que c'était un bon joueur mais qu'il ne m'a jamais ébloui. La faute en est certainement au jeu idiot que les coaches laissent faire et qui aujourd'hui plombe Toko. Nous attaquons comme la lune et on se fait prendre par derrière.

  9. ObjectifEurope - dim 15 Jan 23 à 11 h 13

    Laissons les dirigeants travailler !

    Il faut définir un nouveau projet sportif avec Laurent blanc qui a la stature d'un manager à l'anglaise .

    Faire le ménage chez les joueurs.

    La saison est morte alors commençons à travailler pour la prochaine saison.

    Signaler
    1. OLVictory - dim 15 Jan 23 à 11 h 17

      Comme si le maintien était assuré !
      On vient de perdre contre le 19e, chez nous.
      Je répète : on vient de perdre contre le 19e, chez nous !

      Signaler
      1. ObjectifEurope - dim 15 Jan 23 à 12 h 58

        Et tu penses que la victoire de strasbourg est méritée ?

        Que si on remplace tout le monde par des personnes qui ne connaissent pas la situation , le maintien est assuré ?

        Le 2eme but gag qu'on s'est pris demontre bien une absence de confiance dans l'equipe donc si les supporters en rajoutent, ca ne va pas arranger la situation.

        Ils se sont bien bougés surtout en 2eme mi temps, laissons les travailler !

      2. Moimoi - dim 15 Jan 23 à 13 h 07

        Salut ObjectifEurope ! Il est clair que l'OL a pris d'assaut Strasbourg en deuxième mi-temps, mais... c'était le 19e du championnat. La défaite n'en reste donc pas moins une catastrophe.

        Je ne crois même pas qu'on puisse parler de "défaite encourageante", car justement, c'était le 19e du championnat.
        Tu ne dois pas perdre contre le 19 du championnat, à domicile qui plus est.

        Rappelle-toi les vendanges de Karl, de Corentin, d'Alex, les tirs pile sur le gardien lorsqu'on cadrait. Des fautes professionnelles en série à ce niveau, surtout lorsque le club est dans une spirale de matches nuls et perdus.

      3. montcoua - dim 15 Jan 23 à 13 h 34

        Oui, Strasbourg était 19ème et il y a 4 jours a fait match nul contre Lens qui est ....2nd ...
        C'est ça le sport, c'est du foot. Strasbourg était 6ème l'an passé et a planté sa 1ère partie de championnat cette année.
        Et hier, jamais on ne mérite de perdre ce match.

      4. ObjectifEurope - dim 15 Jan 23 à 13 h 40

        Bonjour moimoi

        J'ai jamais dit que la situation n'est pas mauvaise je dis juste qu'on laisse travailler les personnes en place au mercato.

        On ne va pas changer l'organigramme en 4 jours et le mercato se termine à la fin du mois.

      5. Tongariro - dim 15 Jan 23 à 13 h 41

        "Et hier, jamais on ne mérite de perdre ce match."
        Bizarre avec Bosz, on a eu des tas de matches où on méritait de gagner et on était dans le top 3 de L1 en expected points et expected goals, mais moncon n'en parlait jamais à l'époque...
        La bise moncon !

      6. montcoua - dim 15 Jan 23 à 14 h 44

        Tongaridiot le "malade narcissique" qui passe son temps à comparer le classement des expected points, expected goals, ou le ratio de nbre de points par match, de tirs cadrés par mi-temps , de corners obtenus, de "vol arbitral" (si, si !) ou que sais-je encore... pour justifier son admiration immodérée pour Peter Bosz et se réjouir de la misère actuelle de l'OL.
        Mais, mon pauvre, personne ne te critique, ni ne te reproche de regretter Bosz...
        Tu as le droit ! Assume tes choix et fiche nous la paix avec tes obsessions Bosziennes et Juninhesques....
        Heureux en tous cas de te voir réjoui des résultats actuels qui te donnent le plaisir de pouvoir assouvir en ligne ta frustration existentielle.

      7. XUO - dim 15 Jan 23 à 14 h 51

        Hier, c'était un expected three points !

      8. Juni forever OL - dim 15 Jan 23 à 14 h 52

        On vient de prendre 1 point en 3 matchs en ce début d'année
        Dire qu'on ne méritait pas de perdre, ça nous fait une belle jambe !

        Parfois, une saison entière se goupille mal
        On n'a pas une équipe pour descendre en L2 mais attention, parfois, ça arrive même au grand club !

    2. Harryol - dim 15 Jan 23 à 23 h 32

      Tout à fait d'accord, ça peut arriver très vite. Alors rangeons ces banderoles assassines qui sont pour moi inadmissibles et qui sont devenues une spécialité Lyonnaise depuis Puel, c'est détestable ce genre de procédé car c'est des attaques personnels.
      Ok Aulas est responsable, il semble qu'il a perdu de sa crédibilité et il n'a pas l'air de s'en rendre compte, Ponsot et Cheyrou sont nuls et ne parlons pas de certains joueurs qui n'en non plus rien à faire du club.
      Alors qu'est ce qu'on fait on laisse le club couler ou on se remobilise une dernière fois pour sauver la saison?
      On est la honte de la ligue 1 à cause des propos de Cheyrou au début de la saison, alors imaginez si on descend en ligue 2.
      Je suis trop vieux pour allez au stade, mais vous les jeunes supporters, s'il vous plait, n'enfoncer pas le club encore plus, mobilisez vous, calmez les plus irréductibles et soyez derrière le club car sans vous il va mourir!

      Signaler
      1. Timoret - dim 15 Jan 23 à 23 h 45

        +1

  10. paolo - dim 15 Jan 23 à 11 h 13

    J'aime ce club...mais je ne vibre plus.
    Heureusement les joueurs du Féfé ANNECY se battent à chaque rencontre pour rester en ligue 2., cela fait vraiment plaisir au suporter que je suis.

    Signaler
  11. florentdu42 - dim 15 Jan 23 à 13 h 24

    J'ai 41 ans, je suis supporter de l'OL depuis le milieu des années 90 (étant jurassien, pas de club dans mon coin 🙂

    Mais la situation est tristement prévisible.

    Je le dis depuis des mois, mais pour moi, et ce n'est que mon avis, le tournant date de l'époque Puel. Et pas uniquement de Claude Puel, mais de la politique mise en place à ce moment là.
    On a voulu recruter des joueurs qui était peut-être bon techniquement, mais qui n'avaient pour moi pas le mental.
    En confiance, ils étaient capable de belles choses, mais dès le premier grain de sable, c'était Fini.
    On a eu les Keita, Gourcuff, Makoun, Grosso, Bastos, Ederson, Danic, Beauvue, Mapou, Bako Koné, Rybus, N'koulou, JRA, Jean Lucas, Kenny Tete, KTE, et j'en passe.

    Je vais paraitre comme un vieux con, mais souvenez-vous des années 90, avant même "l'age d'or", nos joueurs avaient la hargne, la haine de la défaite, et se donnaient à fond.
    Prenez l'exemple de Delmotte, ou Laville. Loin d'être les meilleurs, mais ils se donnaient à fond, avec du caractère.

    Le problème c'est que c'est aussi une question de société car les joueurs maintenant sont devenu beaucoup plus individualiste, et si ça ne va pas comme ils veulent, ils ne sont pas plus inquiets et certains semblent attendre le mercato suivant pour voir ailleurs.
    Le collectif et l'esprit de groupe et "l'amour du maillot", c'est quelque chose d'un autre âge pour une grande partie. Il y a de moins en moins de valeurs de sacrifice pour le copain et le maillot que l'on défend.
    Mais ce n'est pas uniquement chez nous, mais c'est juste que quand les résultats ne sont pas là, c'est bien plus flagrant.

    Maintenant, l'erreur pour moi est en partie là. Début 2010 on a voulu privilégier le talent au mental, alors que sans un grand mental, on ne peut pas avancer, et de il en aiguille, le club a baissé quand d'autres se structuraient et la situation s'est acceléré ces dernières années.

    Le problème est bien u soucis de politique sportive, et aussi de recrutement en terme de profil.
    Et comme les joueurs avec un vrai mental se fond de plus en plus rare, ils sont de plus en plus chers, et de notre côté, on a de plus en plus de mal à attirer ce genre de joueurs car moins de moyens, et moins d'ambition à donner.

    Si j'avais une solution, je la donnerais, mais tout comme je l'ai dis il y a déjà quelques mois/années, je pense que l'on se rends compte enfin que le soucis n'est pas uniquement des joueurs, ni uniquement le coach, ni uniquement les dirigeants.

    C'est toute la structure et une remise à plat qu'il faut, mais cela demande du temps.

    Il faut faire le dos rond.
    Nous vivons (même si c'est moins le cas) sur notre passé. On se moque des marseillais et de leur C1, mais nous faisons pareil, et c'est surtout le cas de nos dirigeants qui sont en effet dans le déni.

    Il faut arreter de parler d'europe pour l'an prochain. Nous ne sommes pas en mesure et sommes devenus un club de milieu de tableau. je ne pense pas à la relégation.

    Mais comme one le dit pour un malade, le premier pas vers la guérison, c'est l'acceptation, et tant que nos dirigeants, joueurs et ensemble des composantes du club ne seront pas en phase avec cette réalité, rien n'avancera et on continuera dans cette sinitrose.

    Bref, en attendant, Blanc va tenter de sauver et de aire ce qu'il peut.

    N'attendez pas de miracle du mercato, peut être 1 ou 2 joueurs en plus, mais pourvu qu'ils soient bons mentalement.

    Les joueurs doivent se donner à fond, tout comme ils l'ont fait hier en 2ème mi temps.

    Je peux pardonner une défaite si l'investissement est le même qu'hier soir en 2ème mi temps.

    On peut faire mieux, et j'ai envie de croire que les joueurs peuvent le faire.

    Je sais que c'est difficile pour nous tous, on souffre de voir de voir notre club ainsi, mais il faut les soutenir, les encourager et leur donner la force que l'on peut.

    Leur faire comprendre qu'on croit en eux. Ils ont besoin de nous. Ils ont besoin de voir qu'on a confiance, même si c'est encore une fois TRES DIFFICILE.

    J'ai juste envie que l'on sauve notre club, et nous devons être acteur de ce sauvetage en montrant la voix aux joueurs.

    Signaler
    1. ObjectifEurope - dim 15 Jan 23 à 14 h 03

      Merci pour ton message tres interessant.

      Le choix de puel qui a récupéré les pleins pouvoirs etaient’le mauvais, d'ailleurs nos voisins verts s'en mordent encore les doigts.

      Pas facile de remplacer bernard lacombe...

      Signaler
    2. OLVictory - dim 15 Jan 23 à 14 h 26

      Leur montrer qu'on leur fait confiance, c'est exactement ce que l'on fait depuis trop longtemps, le moins qu'on puisse constater c'est que ça ne fonctionne pas du tout. Certains sont dans le confort, les mettre encore plus dans le confort ne me semble pas constituer une solution.

      Signaler
      1. Moimoi - dim 15 Jan 23 à 14 h 40

        Je suis d'accord avec le message de Florent, sauf pour la fin : je n'ai pas confiance en la majorité de ces joueurs.

      2. OL-91 - dim 15 Jan 23 à 16 h 23

        On avait naguère évoqué certains joueurs qui n'avaient pas été choisis en fonction de leur psychologie. C'est sans doute vrai. Mais à chaque renouvellement de talents... ce n'est pas de chance. Je me retourne aujourd'hui sur le jeu pratiqué, car hier un jeu simple nous l'a mis profond sans même un effort démesuré de la part des Alsaciens. Nos Lyonnais nous ont fait de la ..... , reconnaissons-le d'abord avant de se faire plaisir à un autre jeu, celui de massacre. Pas la peine présentement de refaire le monde du club puisque tous ces beaux projets ne pourraient voir le jour que si demain nous recommencions à gagner.

  12. bol26 - dim 15 Jan 23 à 14 h 41

    si l'on s'en tient à juger l'équipe (le reste n'étant que source de polémiques) ...
    L'arrivée de Jovren devrait stabiliser la défense (ne jugeons pas sur un seul match) ...
    pour le reste on a ce qu'il faut SAUF un milieu créateur ... et laisser partir Paqueta a été (pour moi) une ENORME ERREUR

    Signaler
    1. OL-91 - dim 15 Jan 23 à 16 h 33

      Strasbourg n'avait pas Paqueta, et pourtant....

      Signaler
  13. OL-91 - dim 15 Jan 23 à 16 h 06

    Et Lille gagne facilement contre un terrible 14ème de rang ! Cependant, Les Dogues jouent un jeu classique, qui n'est pas à la portée du club lyonnais.

    Signaler
  14. OL-91 - dim 15 Jan 23 à 16 h 11

    La faute des joueurs ? Oui, mais pas essentiellement. Nous avons toujours dans le cas du match d'hier un dilemme : est-ce parce que nous défendons mal ? est-ce parce que nous attaquons mal ? (ou les deux...) Il est vrai qu'un but inattendu et horrifique abaisse le moral de la troupe qui alors était sereine. Enfin, l'inefficacité offensive rabaissera ce moral à zéro, mais au retour aux vestiaires. D'un côté, toujours ce coup du sort dont l'équipe se remet mal ; puis cette terrible impuissance ! laquelle vient moins des joueurs que de l'inconsistance des attaques. Comment peut-on avec le groupe que nous avons, jouer de cette ridicule façon ? Il faut impérativement arrêter ce gymkhana à travers 8 à 11 adversaires regroupés pour défendre leur score. Oui, il faut revenir aux bases de ce sport : contre-attaques et contre-attaques. Nous ne sommes pas le QSG... Blanc s'est malheureusement naguère habitué à ce genre d'exercice.

    Signaler
  15. Juninho Pernambucano - dim 15 Jan 23 à 20 h 31

    JMA devrait remercier au contraire le public de venir encore en si grand nombre , voir une équipe aussi faiblarde qui ne sait même plus marquer un but , mais qui sait toujours en prendre des stupides .
    Ces cochons de payant qui t'ont enrichi , JMA .
    Les pointer du doigt avec mépris va te retomber dessus , et défendre jusqu'à l'absurde tes ponsot et cheyrou en refusant d'admettre ton erreur , est caractéristique de ton égo , ou jamais n'est rien de ta faute .
    Fais ton méa culpa , tu as fait des erreurs , sinon le club ne serait pas dans la crise .
    Passe la main , va au cinéma , au resto avec ta dulcinée et laisse textor mettre en place un staff compétent .
    Toi , ton Noel le Graet , et tout le comex , vous devez tous prendre votre retraite , il en est grand temps !
    Sinon attention à la culbute , la chute n'est pas terminée .

    Signaler

Laisser un commentaire

Suivez-nous
d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires
Faire défiler vers le haut