Entraînement de l’OL Féminin, le 22 juillet 2022 à Décines (@oetl)

Montpellier - OL : les Fenottes face à leur premier test en D1

Plusieurs aspects du match entre Montpellier et l’OL seront à observer ce vendredi (21h). Entre le système tactique, le rythme à retrouver pour certaines joueuses et un résultat à obtenir, ce premier choc de la D1 est important pour les Fenottes.

Vers 23 heures ce vendredi, Montpellier ou l’OL aura repris la tête de la D1 au Paris Saint-Germain. Les deux équipes, fortes de deux succès pour débuter leur saison, s’affrontent à partir de 21h en terre montpelliéraine. Il s’agit ni plus ni moins du premier choc que nous propose le championnat de France, entre deux formations extrêmement ambitieuses pour cet exercice 2022-2023.

Du côté du MHSC, on attend les Fenottes de pied ferme, bien décidé à faire chuter, ou au moins à contrarier, les championnes d’Europe en titre, ce qui serait une première depuis la Juventus en mars dernier. Le coach héraultais, Yannick Chandioux, a affiché cette envie en tout cas, même s’il a reconnu que “prendre des points contre cet adversaire était un exploit”.


Afficher “plus de rigueur et de concentration” que face à Soyaux


Pour l’Olympique lyonnais, et malgré les nombreuses absentes, Sonia Bompastor a voyagé jeudi avec un groupe compétitif de 19 joueuses (18 seulement seront sur la feuille de match). L’objectif de l’entraîneure rhodanienne est bien évidemment de l’emporter, mais aussi de faire passer le goût amer que la victoire face à Soyaux le week-end passé a engendré (2-1). Contrariée par le visage de son équipe et encore plus par la réalisation concédée en fin de partie, elle “restait sur sa faim” et attendait “plus de rigueur et de concentration”.

Il en faudra contre une formation de Montpellier qui a inscrit six buts en deux rencontres. Pour cette affiche, il sera également intéressant d’observer la composition et le schéma mis en place par Sonia Bompastor. La semaine dernière, le 4-4-2 losange n’avait pas convaincu la technicienne lyonnaise. "On sait que les filles ont encore besoin d'automatismes et de repères dans cette organisation. Ce système amène de la densité axiale, et par rapport à ça, on tirera les enseignements du match, avait-elle réagi après le succès de dimanche. Il nous a manqué de la justesse pour trouver cette supériorité au milieu et les décalages qui peuvent faire mal à l'adversaire. Lorsqu'on a les bonnes positions, si la justesse technique n'est pas là, c'est plus difficile. On va continuer de travailler car je reste convaincue que ce schéma peut nous convenir.


Contre Montpellier, l'OL pourrait revenir au 4-3-3


Contre le MHSC, il est possible que le 4-4-2 pas encore maîtrisé laisse sa place au 4-3-3, bien plus connu par le groupe, surtout pour une telle opposition. “L’idée est de progresser, d’être moins lisible pour l’adversaire, que ce soit en début et en cours de match, nous expliquait l’adjoint de Bompastor, Théo Rivrin, au sujet des changements de schéma tactique. C’est un vrai atout. Cela permet de poser plus de soucis aux équipes adverses et d’être encore plus performant.” 

Si l’OL est encore loin d’être à son pic de forme, ce choc donnera déjà quelques indications sur l’état de l’équipe. Lors de la rencontre à Montpellier la saison passée, les Fenottes avaient eu énormément de mal à prendre le dessus, s’en remettant à Griedge Mbock pour l’emporter 3 à 2 (elle avait inscrit un doublé, dont le dernier but à la 89e). Cela a fait dire à Théo Rivrin que “certaines équipes comme Montpellier sont toujours dures à affronter. Il y a maintenant beaucoup plus de formations qui peuvent poser des problèmes et c’est positif pour l'attractivité du football féminin.” En effet, et avant le sommet de la D1 contre le PSG en décembre, l’Olympique lyonnais a déjà un gros rendez-vous à bien négocier.

5 commentaires
  1. dede74 - ven 23 Sep 22 à 9 h 35

    Ce ne sera pas une promenade de santé, nous le savons mais, si nous tenons la baraque, derrière, devant nous devrions passer et, surtout, ne pas se laisser intimider par le jeu "physique" des héraultaises !

    Signaler
  2. Poupette38 - ven 23 Sep 22 à 10 h 27

    Je l'espère parce que ce n'était pas brillant contre Soyaux et si elles jouent de cette manière, ça ne passera pas à Montpellier .

    Signaler
    1. dede74 - ven 23 Sep 22 à 10 h 35

      Bonjour Poupette,
      C'était surtout "brouillon" contre Soyaux, les joueuses ne se trouvaient pas, c'était un peu du n'importe quoi, jusqu'aux changements.

      Signaler
  3. Poupette38 - ven 23 Sep 22 à 10 h 56

    Holà dede,
    Oui aussi, surement du au 4 4 2 mis en place seulement dans la semaine . Mais je trouve que les fenottes ne mettent pas assez "d'agressivité" dans le jeu, ce n'est pas nouveaux, idem pour les garçons d'ailleurs .
    Ne pas oublier qu'il manque nos deux meilleures buteuses, ça pèse à la longue

    Signaler
  4. isabielle - ven 23 Sep 22 à 18 h 34

    Bonsoir à tous.
    J'attends juste un bon choix dans le système de jeu, plus d'engagement de notre défense et ...... un arbitrage EQUITABLE.
    Que les fautes d'anti jeu soient sanctionnées et les bourrins aussi.... chose que ne veulent pas faire les arbitres féminines... parce que si elles regardent bien les vidéos dans leur préparation de matchs, les multi-récidivistes sont toujours les mêmes, donc aucune excuse !

    Signaler

Laisser un commentaire

Suivez-nous
d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires
Faire défiler vers le haut