Diego Moreira lors d'OM - OL
Diego Moreira lors d’OM – OL (Photo by CHRISTOPHE SIMON / AFP)

Moreira a "grandi" dans la situation compliquée de l’OL

N’étant resté que six mois finalement, Diego Moreira n’a pas forcément eu le temps de se faire une place à l’OL. Toutefois, l’ailier assure avoir beaucoup appris, notamment aux côtés d’Alexandre Lacazette.

Il a été victime du foot business et de la faculté de Chelsea à empiler les joueurs pour les prêter. Après seulement six mois à l’OL, Diego Moreira a été rappelé par le club londonien pour permettre à un autre élément de pouvoir jouer dans un autre club durant la seconde partie de saison. L’aventure lyonnaise s’est donc limitée à 9 matchs toutes compétitions et aucune action décisive. Cependant, à 19 ans, Moreira a pu faire ses débuts dans un championnat professionnel et goûter au quotidien à l’exigence du haut niveau.

Même si la situation n’était pas la plus idéale entre Rhône et Saône. "Le club était mal en point et la pression était plus forte. Cela vous oblige à vivre les choses telles qu’elles sont, s’est remémoré le Portugais dans une interview pour O Jogo. Personne n’aime être dans cette position, c’est difficile pour tout le monde. Quand l’équipe ne gagne pas, c’est d’autant plus difficile pour un joueur de 19 ans."

Même si le contexte lyonnais peu propice à la stabilité avec quatre entraîneurs en six mois n’a pas aidé Diego Moreira, le jeune ailier ne regrette pas ce court passage. À 19 ans, il était à la recherche de conseils et d’expérience et il assure en avoir trouvé dans les rangs de l’OL. Quand le vestiaire a été pointé du doigt ces derniers mois, Diego Moreira a souligné l’apport des plus anciens dans sa progression, quitte à tordre le cou à certaines rumeurs.

"J’ai beaucoup appris de Lacazette, qui m’a donné beaucoup de conseils. J’ai beaucoup discuté avec Mama Baldé, notamment parce que nous partageons un lien avec la Guinée. Puis avec Cherki, qui n’a que 20 ans, mais qui est un excellent professionnel depuis des années. Tolisso, champion du monde, Clinton Mata. Et Anthony (Lopes), bien sûr, mon voisin. C’était bon, ça m’a permis de grandir. J’avais des coéquipiers qui m’ont aidé à contrôler cette situation."

De retour à Chelsea désormais, Diego Moreira va retrouver les aléas d’un effectif pléthorique et très certainement se limiter à la réserve londonienne.

3 commentaires
  1. cavegone
    cavegone - mer 7 Fév 24 à 13 h 57

    Il a appris de Cherki…
    “Bon alors pour raler tu mets tes bras comme ça…” “Nononon surtout ne redescend pas quand tu perds la balle ça c’est pour les boloss comme Nuamah..” 😂😂😂

    Signaler
    1. Docteur Traboule
      Docteur Traboule - mer 7 Fév 24 à 15 h 35

      😀😀😀
      Cherki a aussi pu lui enseigner l'art de monnayer un talent relatif.
      S'il a retenu la leçon, m'est avis que Chelsea ne devrait pas tarder à manger la grenouille.

      Signaler
  2. orangecj85
    orangecj85 - mer 7 Fév 24 à 15 h 18

    @ Cavegone
    Lol, j'ai déjà l'image !
    Et surtout Diego, le plus important ! Quand tu rates ta passe, tu défonces bien celui qui n'a pas réussi à la contrôler !

    Modéré

Laisser un commentaire

Suivez-nous
d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires
Faire défiler vers le haut