OL : Aulas défend son modèle face à celui de ses concurrents

Le président de l'Olympique lyonnais Jean-Michel Aulas croit dur comme fer en son modèle, qui doit mener son club à une victoire en Coupe d'Europe.

Jean-Michel Aulas est un homme de conviction. Alors que son club traverse une importante crise de résultats, le président lyonnais ne veut pas céder à la panique et continue de miser sur le long terme. Face à ses concurrents français, son modèle pourrait permettre à l'OL d'atteindre des sommets. « On a deux solutions : on fait la course à l’échalote avec les autres et on va se retrouver dans le mur. Je ne veux pas tenter de gagner pour mettre la clé sous la porte demain matin. Paris a été mis sous contrôle de l’UEFA, Marseille va l’être et Monaco l’a été. Ce qui arrive à l’UEFA, c’est ce que j’ai vu arriver au début des années 2000, a confié le boss rhodanien, samedi dans L'Equipe. On va arriver en haut de nouveau car nous faisons les bons choix au bon moment. Tout le monde à Lyon est prêt à gagner une Coupe d’Europe. Certains sourient mais j’ai la durée pour moi… A un moment, l’expérience de l’institution va être aussi un point très fort. » JMA, ne s'en est jamais caché : il rêve de remporter la Ligue Europa cette saison, avec une finale au Groupama Stadium en apothéose. 

5 commentaires
  1. Tempo - dim 4 Mar 18 à 18 h 06

    Monsieur Aulas, d'avoir un modèle c'est très bien. Maintenant s'il suffisait d'avoir le fameux bon modèle pour gagner des titres, et bien cela se serait et inutile de dire que d'autres ne manqueront pas de le copier.
    Entendre parler de modèle, depuis 20 ans, cela commence à faire sourire. C'est quoi un bon modèle? La bourse comme vous l'annonciez il y a plus de 10 ans avec tous les clubs ambitieux qui devaient forcément y venir à vous entendre!
    En Angleterre, les tv dans le monde rapporte des milliards d'Euros par an. Ce n'est peut-être pas le bon modèle mais c'est un fait.
    Comment rivaliser avec eux pour gagner en Europe?
    Déjà, avant de parler de modèle il faudrait se faire aider. Il faudrait embaucher les meilleurs.
    A Lyon, hélas, ce n'est pas le cas.
    Un club sans directeur sportif, à croire qu'à Lyon ce poste ne sert à rien.
    Un entraîneur qui n'a jamais rien gagné. D'ailleurs en parlant d'entraîneur, si l'on regarde tous les entraîneurs qui sont passés par Lyon, combien ont gagné des titres avant ou après leur passage à Lyon Ce doit être le signe que nous n'avons pas sélectionné les meilleurs.
    Après on entend parlé d'argent mais à Lyon il y a de l'argent notamment grâce au centre de formation et les ventes de joueurs.
    Quel club peut se permettre de garder des Mapou à 300 000 €/mois sans jouer, idem pour Grenier; de jeter 5 M€ pour un joueur de national pour le prêter au Havre, de dépenser 14 M€ pour un Diop qui ne joue pas... et même d'accepter de perdre de l'argent dans la vente d'un jeune joueur (Darder) que Mr Aulas annonçait comme très prometteur... et de sortir des 11 M€ sans problème sur un joueur qui n'intéressait pas son employeur, Lille, il y a moins de 5 mois...
    En dehors des titres, l'on peut juger du niveau d'un grand club au nombre de joueurs qui participent à une coupe du monde. En dehors de Lopez pour le Portugal, aurons nous d'autres Lyonnais en Russie cet été?
    Monsieur Aulas il faut vraiment vous faire aider. Vous ne pouvez plus gérer ce club comme dans les années 2000.
    Allez l'OL

    1. Juni entraineur OL - dim 4 Mar 18 à 19 h 08

      Je suis assez d'accord, Faut qu'il change d'opticien !

  2. BENO - dim 4 Mar 18 à 19 h 12

    comme l'a écrit un supporter "c'est pas du genou qu'il aurait du se faire opérer notre président bien aimé, mais de la cataracte.."
    Mais bon à l'OL le président préside, l'entraineur entraine, les joueurs jouent (plus ou moins bien) et les supporters supportent ...ou pas !

  3. pasc40 - dim 4 Mar 18 à 19 h 29

    Surtout changeons vite d’entraîneur et arrêtons de prendre des anciens de l’OL pour être entraîneur et prenons un directeur sportif mais si nous continuons comme celà je pense que l’ombre de Bernard Lacombe plane au dessus de l’institution OL, ça lui permet de tout gérer et tant qu’il sera le mauvais conseillers d’Aulas ça ne changera pas et la galère continuera avec pep Genesio ou un autre

  4. Juninho Pernambucano - dim 4 Mar 18 à 23 h 43

    mon dieu je crois qu'il n'a plus toute sa tête .
    Gagner la champions league . Mdr
    Là on a quoi ?
    3 points en 6 matchs ?
    Ohé président , on se réveille , on remet les pieds sur terre !
    Ton équipe est à la ramasse et ne jouera pas la coupe aux grandes oreilles , alors ton ambition c'est pour dans 100 ans si tu continue à mettre des peintres comme coach !!!!

Les commentaires sont fermés

d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires
Faire défiler vers le haut