OL : Aulas rend hommage à Al-Khelaïfi mais...

À quelques jours du choc entre l'OL et le PSG, Jean-Michel Aulas a livré ses vérités sur le club parisien et sur son président.

Les déclarations de Jean-Michel Aulas sont devenues un classique dans le monde de la Ligue 1. Jamais avare de mots, le boss de l'OL a cette fois parlé du PSG et de Nasser Al-Khelaïfi, son président. Si l'on en croit ses dires, JMA admire beaucoup son homologue : « J’adore Nasser, c’est une personnalité attachante. Il a plein de qualités. Si j’avais trente ans de moins, j’aimerais bien lui ressembler. Il est intelligent, élégant, à l’aise. Et puis il n’a pas de problèmes économiques », déclare-t-il de façon taquine. Néanmoins, si l'homme semble être apprécié, le modèle économique de son écurie l'est peut-être un peu moins.

Un modèle unique en France

Aulas dénonce l'écart abyssal entre Paris et les autres grands noms français : « Maintenant, le modèle qu’il représente, je le trouve dangereux pour le football français et en l’occurrence pour Lyon, Marseille, Bordeaux ou Saint-Etienne, qui sont dans une économie réelle. On n’arrive pas à avoir des informations précises, mais un budget annuel de l’ordre de 800 M€, c’est beaucoup et dangereux pour les clubs à taille humaine. » Le dirigeant lyonnais semble faire la part des choses en dissociant le personnage et ce qu'il véhicule pour son club : « Franchement, il y a des moments où on s’entend très bien. Je sais qu’il a horreur que je dise ce que j’aime dire, c’est-à-dire que le PSG crée dans la bulle du football une inflation dangereuse en France », assure-t-il. « Je n’en veux pas à Nasser, je combats le système qu’il représente. Ça n’enlève rien à l’estime que j’ai pour lui. L’homme n’est absolument pas en cause. »

OL - PSG, c'est dimanche à 21h, mais le match semble déjà avoir commencé sur le terrain médiatique.

7 commentaires
  1. tigershoga - ven 19 Jan 18 à 12 h 28

    Sur ce coup là, Aulas a tord et il est hypocrite. C'est depuis que le PSG a des moyens financiers que nous sommes en mesure d'avoir des clubs de L1 à hauteur des plus grands clubs européen pour gagner une LDC.
    Il faudrait savoir ce que l'on veut, mais on voit bien qui gagne la LDC aujourd'hui ou est en mesure de la gagner, le Real, Barça, MC, MU, Chelsea, Si on veut avoir une chance de la gagner, il faut être à la hauteur de ces clubs là. Et aujourd'hui, seul le PSG peut le faire.
    ça ne remet aucunement en cause le modèle économique de L'OL qui est meilleur à mon sens, mais qui mettra plus de temps pour espérer être efficace et nous permette de revenir en LDC au delà des poules et dans les places finales.
    Aulas devrait plutôt se féliciter de la puissance financière du PSG car indirectement, il en récoltera aussi les fruits.

    1. Sylvestre - ven 19 Jan 18 à 15 h 59

      Ca dépend, il y a deux manières de voir les choses.
      D'un point de vue national, effectivement, on a enfin un club en france qui peut rêver de gagner la C1. De ce point de vue, on s'en fout de savoir comment ils font, d'où viennent leurs moyens, ce qui compte c'est la finalité.
      Mais si on regarde la L1 ? Le PSG est censé tirer les autres clubs vers le haut ? Pour moi, il tire plutôt le reste vers le bas... Ils ont 3 ou 4 fois le budget du second, résultat, la L1 se joue aujourd'hui à 19, et on se bat tous pour la 2eme place. Et là pour moi c'est un problème, la concurrence est déloyale, les résultats sont biaisés par un club soutenu par un état. De ce point de vue là, je rejoins complètement Aulas, on s'en fout de savoior si Nasser est un chic type, le modèle économique qu'il représente est dangereux. Si demain Sochaux est racheté par l'arabie Saoudite et touche un jackpot d'1 milliard d'euro, on jouera la L1 à 18.

      1. Gones2wano - ven 19 Jan 18 à 17 h 23

        Nan lorsque nous étions en haut de l'affiche nous étions capable de la gagner
        D'ailleurs pendant cette période il y'a eu Monaco en finale ldc et l'OM de l'UEFA
        La demi de Monaco l'année dernière n'a rien à voir avec l'arrivé des qatari
        Donc jusqu'à présent il n'ont rien fait de plus et de meilleur en terme de résultat

  2. Monrne - ven 19 Jan 18 à 12 h 42

    Oui Thigers sauf que ce que dit le President c'est que les moyens financiers ne sont pas générés par un modèle économique Mais par un état aux ressourçes quasi inépuisables et que par consequent c'est la porte ouverte à des débordements comme ceux que l'on voit.C'est Quand même unique dans l'histoire le transfert de 2 joueurs pour 400 ME.
    Et tous les grands clubs que tu cites l'on plus ou moins dit.
    Ils font le dos rond persuadés je pense que çà ne pourra pas durer surtout si les titres internationaux ne sont pas au rendez- vous.
    Et j'ai comme dans l'idée que cette année encore ils vont faire choux blanc Je l'espère en tout cas tellement leur modèle m'est insupportable.

    1. fandelol - ven 19 Jan 18 à 23 h 40

      C'est simple, les clubs ont juste à ne pas acheter de joueurs à Paris et ils seront emmerdés avec le FPF ^^

  3. tigershoga - ven 19 Jan 18 à 16 h 03

    j'entend ce que vous dites mais à manchester city ou manchester united ou chelsea , c'est exactement la même chose, il ne faut pas rêver, c'est une économie mondial qui va chercher de l'argent là où il y en a. Même le barça est avec le Qatar pour les sponsors

  4. tigershoga - ven 19 Jan 18 à 16 h 04

    si les grands clubs d'europe critiquent les transferts du PSG c'est qu'ils ont peur que le PSG s'invite dans la cour des grands.

Les commentaires sont fermés

d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires
Faire défiler vers le haut