OL : "Ça m’a tué de ne pas réussir à percer dans le club de mon cœur, de ma ville", regrette Farès Bahlouli

Formé à l'Olympique lyonnais, Farès Bahlouli s'éclate aujourd'hui au FC Metal Kharkiv en deuxième division ukrainienne. L'ancien grand espoir du club rhodanien s'est longuement confié à Foot Mercato.

Ancien grand espoir de l'Olympique lyonnais, Farès Bahlouli, formé dans le Rhône, s'éclate désormais au sein du FC Metal Kharkiv, club de deuxième division ukrainienne. En tête de son championnat avec son équipe, l'ancien Lyonnais est quasiment assuré d'accéder à la première division avec son club la saison prochaine. Avec un bilan de 17 victoires, 2 nuls et 1 défaite, le FC Metal Kharkiv est premier et possède 11 points d'avance sur le 2e Kryvbas et 20 sur le troisième Alians. Auteur de 6 buts et 10 décisives avec son équipe en championnat, le Lyonnais y est pour beaucoup dans les performances du FC Metal.

Agé de 26 ans, Farès Bahlouli s'est longuement confié à Foot Mercato. Un entretien au cours duquel, il revient notamment sur son départ de l'OL pour Monaco : "Quand j’étais à Lyon, on me prédisait un bel avenir. J’étais un talent. J’ai des regrets dans le sens où j’étais jeune, j’aurais pu travailler un peu plus, être plus professionnel, faire d’autres choix, explique-t-il avant d'ajouter : Mais j’étais pressé, j’étais jeune, je voulais jouer très rapidement à Lyon. Du coup, je suis parti à Monaco. Si demain, on me donne l’opportunité de refaire les choses, je les ferais autrement. Je bosserais trois fois, quatre fois, cinq fois plus".


"En ce moment ce n’est pas très beau"


Loin de la France, Farès Bahlouli garde toutefois un œil attentif sur les résultats de son club formateur. "Quand Lyon joue, on est derrière tu vois en tant que Lyonnais c’est obligé. C’est compliqué quand tu les vois. En ce moment ce n’est pas très beau. L’OL, ça reste particulier pour moi, je suis. Même quand je ne peux pas regarder le match, je vais sur les applications, je regarde les résultats", a-t-il confié au site internet.

Avant de poursuivre : "Je suis un pur Gone en plus tu vois moi ça m’a tué de ne pas réussir à percer dans le club de mon cœur, de ma ville. C’est un regret. Mais je les suis, là quand je rentre de vacances, je vais essayer d’aller voir un match au Groupama Stadium. Je suis lyonnais c’est mon équipe", a clamé l'attaquant du FC Metal.


"Il a des qualités de malade"


Interrogé également au sujet de la jeunesse lyonnaise qui monte, l'ancien attaquant de l'Olympique lyonnais affirme que "le petit Rayan Cherki est très bon, il a des qualités de malade" et concède que Lucas Paquetá est le joueur qui l'a le plus impressionné à l'Olympique lyonnais. Farès Bahlouli se félicite également de voir "qu’il y a des petits jeunes qui commencent à se montrer. L’OL ça reste une équipe qui fait jouer des jeunes. Le président c’est un tueur, il est très très fort comment il gère son club, son équipe", a-t-il indiqué.

5 commentaires
  1. XUO - ven 24 Déc 21 à 16 h 36

    Quel gâchis! Un toucher de balle exceptionnel, plus fin qu' Aouar. Il a belle mine maintenant : " je bosserais trois fois, quatre fois, cinq fois plus..." Il n'est pas sûr que fayoter avec le Prez te ramènera à LYON.

  2. Roberto Cabanas - ven 24 Déc 21 à 20 h 09

    A ce niveau c est de la mécanique de précision.

    Ça doit être dur moralement d avoir passé tous les échelons depuis tout petit, d avoir été sur d être un crack, d avoir joué en équipe une de ton club formateur et ces gens qui gravitent autour se sentir une exception...
    Tous les sacrifices que cela entend.

    Être joueur pro en vivre c est une exception.
    Même le plus bourrin de ligue 2

    On imagine pas

  3. Le_Lyonniste - ven 24 Déc 21 à 22 h 26

    On le comprend : la passion pour Lyon nous dévore jusqu'à la moëlle osseuse !

  4. juninho pernambucano - sam 25 Déc 21 à 2 h 09

    Franchement combien de joueurs qui ont voulu allez trop vite ont se genre de discours quelques années plus tard...
    Ca sera sûrement le cas de guebbels et tant d’autre deja avant lui.
    C’est dommage parce qu’il avait vraiment beaucoup de talent.

  5. lecirev - sam 25 Déc 21 à 20 h 10

    Voilà une interview à afficher dans les locaux de l’Academy avec obligation aux jeunes en formation à l’OL de le lire .

Les commentaires sont fermés

Suivez-nous
d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires
Faire défiler vers le haut