Melvine Malard avec l’équipe de France à l’Euro 2022 (Photo by Oli SCARFF / AFP)

OL - Euro 2022 : Melvine Malard brille avec la France avant les quarts

Dans un match sans réel enjeu, les Bleues emmenées par Melvine Malard ont été tenues en échec par l'Islande (1-1) à la dernière minute de jeu. Place aux quarts de finale de l'Euro contre les Pays-Bas, samedi à 21 heures.

Avant d'affronter les Pays-Bas de Daniëlle van de Donk et Damaris Egurrola en quarts de finale, les Tricolores devaient régler une dernière formalité en Angleterre. Déjà certaine de finir première de son groupe, la France se mesurait à l'Islande, lundi soir, pour son dernier match de poule au New York Stadium de Rotherham. Sans surprise, Corinne Diacre a décidé de faire tourner, en changeant six joueuses par rapport à son dernier 11. Pendant que Delphine Cascarino et Griedge Mbock, décisives contre la Belgique (2-1), étaient laissées au repos, deux autres Lyonnaises, Selma Bacha et Melvine Malard, honoraient leur première titularisation à l'Euro. Cette dernière, qui pourrait être amenée à occuper la pointe de l'attaque sur le reste de la compétition suite à la blessure de Marie-Antoinette Katoto, a envoyé un message fort à la sélectionneuse de l'équipe de France.


Un but record pour Malard


Après 43 secondes de jeu, l'attaquante lyonnaise de 22 ans a inscrit, d'une frappe croisée du gauche, le but le plus rapide du tournoi, devenant par la même occasion la plus jeune buteuse de l'histoire de l'équipe de France dans un tournoi majeur (Coupe du monde et Euro), comme le fait remarquer Opta. Disponible et précieuse techniquement, elle aurait d'ailleurs pu s'offrir un doublé peu après la demi-heure de jeu (34e), avant de voir son deuxième but finalement refusé pour une position de hors-jeu en seconde période (69e). Quoi qu'il en soit, la Fenotte, élue meilleure joueuse de la rencontre, a marqué des points comme en témoigne son accolade avec son entraîneure lorsqu'elle a été remplacée à dix minutes du terme.


Un match nul concédé à la dernière minute de jeu


Sous une chaleur intense, Cascarino a joué 45 minutes convaincantes, après avoir pris la place de la Parisienne Kadidiatou Diani à la pause. Très peu inquiétées, la capitaine de l'Olympique lyonnais, Wendie Renard, et la jeune Bacha, jusqu'à sa sortie à l'heure de jeu, se sont montrées rassurantes sur leurs quelques interventions. En toute fin de rencontre, les Islandaises ont égalisé sur pénalty (1-1, 90 +12 après l'intervention de la VAR). Un résultat anecdotique, les Françaises ont désormais quatre jours pour préparer le choc face aux championnes d'Europe en titre, prévu samedi à 21 heures.

18 commentaires
  1. Moimoi - mar 19 Juil 22 à 7 h 34

    Alors, comment dire, "Melvine Malard brille avec la France avant les quarts"... Le match nul de l'équipe n'exclut pas la chose, mais dans ce cas, le titre est trompeur : je croyais que la France avait explosé l'Islande, pas fait un petit nul.
    "Melvine Malard brille malgré le partage des points".

    Signaler
    1. XUO - mar 19 Juil 22 à 11 h 45

      Malard plus rapide que Nanard !

      Signaler
  2. dede74 - mar 19 Juil 22 à 8 h 28

    Bonjour Moimoi,

    "Brille" est certainement un peu fort ! elle a fait son match, mais elle pourrait faire mieux, ce qu'elle arrive à faire à l'OL car elle est bien entourée.

    Le match était nul oui ! peut-être que "grincheuse" avait donné des consignes, afin que le coach néerlandais, qui suivait le match, soit leurré !!

    Les conditions climatiques n'étaient pas en faveur d'un bon match, il faut le reconnaître et les organismes ont du souffrir un peu, d'où la qualité de jeu.

    On verra samedi ce que vaut cette équipe, face au tenant du titre.

    Signaler
    1. Le Bon - mar 19 Juil 22 à 9 h 54

      Salut Dédé,

      Oui elle a fait son match, mais alors qu'elle avait fait de gros progrès concernant les hors-jeu, elle est retournée quelques fois dans ses travers depuis quelques temps...
      Avec l'Ol aussi.

      Signaler
  3. Janot-06 - mar 19 Juil 22 à 9 h 53

    Un match très décevant de la part de l'EDF face à une équipe qui n'est pas dans le top 10 européen.
    Inquiétant avant la rencontre face aux tenantes du titre.

    Melvine ne s'est pas trop mal débrouillée et a marqué des points face à sa concurrente Sarr.
    Wendie a été en-dessous de son niveau habituel, ainsi que Delphine peu mise en valeur et jouant pourtant sur son côté préférentiel, abusant des repiqués vers le centre et négligeant par trop son point fort, les débordements suivis de centres.

    Signaler
    1. Le Bon - mar 19 Juil 22 à 10 h 29

      Salut Janot,

      Maintenant que tu connais mon avatar, je ne puis que te faire remarquer que Delphine a encore affolé les défenses, même si Baltimore ne lui a jamais passé la balle lorsqu'elle était démarquée à droite (et je ne te parle pas de l'attitude de cette dernière lorsque Selma faisait des montées, dont une de 70m : même Liza l'a signalé...)
      En outre Delphine a fait un centre qui aurait dû être décisif, et qui a été vendangé par Sarr.
      Cette dernière a beaucoup de qualités, mais son niveau technique est encore insuffisant.
      Avec du travail elle devrait y arriver.

      Signaler
  4. Dede Passion 69 - mar 19 Juil 22 à 9 h 59

    Si Melvine n'a pas vraiment brillé , elle a été au dessus du lot, surtout si on la compare avec Baltimore et Sarr.
    La 1ère marque ce joli but et a pesé constamment sur la défense, alors que la dernière n'est entrée que pour concéder un pénalty.
    Si la grincheuse hésite encore, cela devient carrément comique.

    Et que dire de notre milieu Bilbault-Toletti !....

    Il est certain qu'il faudra un tout autre match contre les Pays-Bas, mais l'équipe sera différente, au moins je l''espère.
    Mais avec la grincheuse on n'est jamais sur de rien, même si elle a bisouillé Melvine lors de sa sortie .

    Signaler
    1. XUO - mar 19 Juil 22 à 17 h 51

      T'as raison Dede, bisouiller les unes ne fait pas oublier qu'elle en a bousillé d'autres.....

      Signaler
  5. Poupette38 - mar 19 Juil 22 à 10 h 02

    Ok, Melvine a été au-dessus du lot, elle aurait pu marquer un doublé si elle n'avait pas "encore" été hors-jeu (sa partenaire et "passeuse" est en face d'elle, m'enfin)

    Signaler
  6. Janot-06 - mar 19 Juil 22 à 10 h 24

    Eh oui ! Les hors-jeux, sa marque de fabrique...
    Quand donc se débarrassera-t-elle de cet encombrant défaut ?

    Signaler
  7. Poupette38 - mar 19 Juil 22 à 10 h 36

    Jamais je pense .
    Bafé, souvent hors-jeux alors qu'il a marqué beaucoup de but lui, je vous dis pas ses stats s'il avait respecté ça .
    G. Houiller l'avait dit que c'était un problème d'intelligence .
    Hier, il suffisait à Melvine de se replacer ou d'aller moins vite .
    Un grand joueur n'est jamais hors-jeu . Memphis, respectable comme joueur, n'était jamais hors-jeu . Je revois une action la saison dernière à marseille, entre Tetê et Paqueta où Paqueta attend la passe et fait très attention à sa position, ne pas se mettre hors-jeu justement, passe Tetê, but Karl, l'action se termine ainsi

    Signaler
    1. XUO - mar 19 Juil 22 à 11 h 19

      " Un grand joueur n'est jamais hors-jeu ."
      Pourquoi citer tous ces joueurs? Il suffit de retenir un exemple et un seul : Aouar !

      Signaler
      1. Poupette38 - mar 19 Juil 22 à 14 h 00

        Pourquoi, Houssem est attaquant ?
        Vous suivez les féminines pour la plupart d'entre vous, alors oui, on ne peut que constater que Melvine est trop souvent hors jeu .

  8. Dede Passion 69 - mar 19 Juil 22 à 10 h 49

    Oui, enfin les gones ( et les filles aussi !) , sur son but refusé au révélateur de la var, elle a une jambe au delà de la ligne !....

    Alors l'intelligence , je veux bien, mais là, difficile de se situer à 30 cm près !😉
    Et ni l'arbitre, ni son assistance sur la touche n'avaient rien vu .

    Je vous trouve bien sévère, et c'est encore une gamine, même Eugénie se faisait piéger à se débuts ......

    Signaler
  9. dede74 - mar 19 Juil 22 à 10 h 57

    Comme je le disais, Melvine était mal entourée et très mal servie, quand elle devait l'être, oubliée, sciemment ? par des joueuses, qui faisaient semblant de s'entendre mais qui, je le crois, se jalousent. Les lyonnaises seraient-elles mal-aimées ? Selma s'évertuait à monter, très vite, mais Baltimore ne l'a jamais vue ! si c'est Delphine, qui est là, avec Selma, cela aurait fait mal.
    Pourtant, certaines joueuses ont été championnes, ensemble, dans les sélections de jeunes, se connaissent donc bien, ça devrait fonctionner.
    Il y a aussi "grincheuse" qui compose son équipe, n'importe comment et, peut-être sciemment, pour créer la zizanie.
    C'est l'équipe nationale non ! alors que toutes les composantes fassent des efforts, elles ne peuvent qu'en tirer bénéfice et reconnaissance.

    Signaler
    1. Le Bon - mar 19 Juil 22 à 11 h 08

      Là Dédé, tu touches un point crucial : quelqu'un qui, peut-être, divise pour régner, et dont c'est le premier but...
      Comme je l'ai écrit ci-avant, Baltimore n'a jamais passé la balle, ni à Selma, ni à Delphine.
      Je doute fort qu'elle soit titulaire en quart.

      Signaler
      1. Dede Passion 69 - mar 19 Juil 22 à 12 h 06

        Et si Melvine est souvent hor-jeu, c'est qu'elle multiplie les appels intelligents en profondeur.
        Mais aucune meneuse de jeu ne la vois, avec leur 6 touches de balle avant de lever la tête...
        Plus de Louisa Necib dans cette équipe !....

        Et ce n'est pas Baltimore qui risque d'être hors-jeu , elle fait ses rares appels à contre temps.
        Notre pauvre Selma était désemparée de l'avoir devant elle, elle en a même perdu son football hier soir.
        Certaines filles ne sont vraiment pas à la hauteur .

        OUI, notre équipe nationale mérite mieux que ces choix à la petite semaine.

  10. dede74 - mar 19 Juil 22 à 17 h 57

    Si "grincheuse" avait la bonne idée (qu'on lui soufflerait en coulisses) d'aligner une ligne d'attaque, de G à D : Delphine - Melvine - Diani, je crois que, malgré les qq hj de Melvine, on marquerait plus, surtout que Melvine se déplace beaucoup et n'hésite pas à faire jouer ses "copines" parisiennes, entre autres et, avec la qualité des centres, de Delphine et Selma, si elle est titulaire, on créerait bien du danger dans la surface adverse.
    Plus on aura d'occasions, plus on aura de chances de marquer ! elle le sait ça grincheuse ?
    C'est comme les variations dans le jeu, qui sont rares.

    Signaler

Laisser un commentaire

Suivez-nous
d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires
Faire défiler vers le haut