OL – Euro 2022 : Mbock et Cascarino envoient la France en quarts de finale

Grâce à ce succès contre la Belgique (2-1), les Bleues sont assurées de voir les quarts de finale de l’Euro. De retour comme titulaire, Griedge Mbock a inscrit le but de la qualification juste avant la pause. Delphine Cascarino a été élue meilleure joueuse.

Au lendemain de la fête nationale, la France est en quarts de finale de l'Euro. Mieux, elle est assurée de finir première de son groupe et pourra aborder son dernier match de poule, lundi contre l'Islande, sans aucune pression. Jeudi soir (21h) au New York Stadium de Rotherham, les Bleues de Delphine Cascarino, élue meilleure joueuse de la rencontre, ont fait le job face à la Belgique (2-1). Devant un peu plus de 8 000 spectateurs, tout a été décidé dans un premier acte où plusieurs Lyonnaises ont performé.


Cayman et Mbock buteuses


Laissée sur le banc contre l'Italie (5-1), Griedge Mbock a retrouvé une place de titulaire aux côtés de sa capitaine à l'OL, Wendie Renard, dans l'axe de la défense tricolore. La Fenotte de 27 ans a réussi son retour en inscrivant, d'un joli coup de tête, le but de la qualification juste avant la pause (2-1, 41e). En début de match, Kadidiatou Diani avait ouvert le score au terme d'un superbe mouvement initié par une longue ouverture de Renard depuis sa défense (1-0, 6e). Mais après la sortie sur blessure de Marie-Antoinette Katoto (17e), les Françaises ont été bousculées par une sélection belge dominatrice au milieu de terrain. Face à ses coéquipières à Lyon, Janice Cayman a réduit la marque en prenant le dessus sur sa capitaine en club (1-1, 36e).


Renard manque un pénalty


Moins impressionnante que face aux Italiennes, la France aurait définitivement pu se mettre à l'abri en toute fin de rencontre si Wendie Renard n'avait pas manqué le coche sur pénalty (90e). Selma Bacha est entrée peu après l'heure de jeu tandis que Melvine Malard a remplacé l'intenable Cascarino, omniprésente en première période, dans le temps additionnel. Pendant que la Belgique poursuit ses 35 anneés de disette contre son voisin français, les Bleues ont assuré l'essentiel en terres anglaises.

5 commentaires
  1. dede74 - ven 15 Juil 22 à 8 h 32

    Fallait-il que Wendie soit fatiguée, pour rater un penalty, exercice dans lequel elle excelle habituellement, bien que cela lui soit déjà arrivé.
    On a vu un match qui manquait d'ardeur, de la part des bleues et qui laisse présager de mauvais jours quand il s'agira de jouer contre des équipes de valeur.
    Nous verrons lors des 1/4, selon l'adversaire.
    Contre l'Islande, les "coiffeuses" devraient jouer.

    Signaler
    1. Dede Passion 69 - ven 15 Juil 22 à 10 h 40

      Salut dede,

      Je te trouves bien pessimiste, la faute à la gracieuse ?...😉

      Alors moi , l'éternel optimiste que ce soit avec les gones ou les filles, je pense qu'en quart, c'est encore jouable.
      Ce sera les Pays-Bas ou la Suède, et sur ce que j'ai pu voir, c'est encore dans nos cordes.
      Par contre , l'Allemagne et l'Angleterre, c'est nettement au dessus.

      Hier, c'est notre milieu qui a complètement pris l'eau, notamment en 2ème mi-temps.
      Quant à Wendie, on peut lui pardonner, car son échec de fin de match est sans aucune conséquence, et elle avait parfaitement fait son boulot en défense.
      Delphine progresse de match en match, elle se régale avec Karchaoui.

      Aller, je vais y croire encore un peu .....

      Signaler
  2. westkanoute - ven 15 Juil 22 à 9 h 01

    Comment Henry n'est pas titulaire dans cette équipe ?
    Le milieu n'est pas au niveau.

    Signaler
  3. Le Bon - ven 15 Juil 22 à 13 h 48
    Signaler
  4. djPoly - ven 15 Juil 22 à 20 h 55

    https://www.lequipe.fr/Football/Article/Comment-les-bleues-vont-jouer-sans-marie-antoinette-katoto-blessee-au-genou-droit/1343799
    Conclusion : Toute simple : Eugénie aurait dû être là.
    Gracieuse tu es dans la mouise…!

    Signaler

Laisser un commentaire

Suivez-nous
d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires
Faire défiler vers le haut