OL - Euro 2022 : les Bleues déroulent contre l'Italie (5-1), Cascarino buteuse

La France n’a pas manqué son entrée dans l’Euro 2022. Les Bleues ont largement dominé l’Italie (5-1) avec notamment un but de Delphine Cascarino.

Ce devait être le match le plus compliqué des Bleues sur le papier dans cette phase de poules de l’Euro 2022. En perpétuelle amélioration depuis quelques années derrière la Juventus Turin, l’Italie représentait une véritable piège pour la France. Finalement, il n’y a pas eu de match (5-1) avec des Françaises qui ont étouffé rapidement leur adversaire derrière Grace Geyoro. Touchée au genou durant la préparation, la milieu du PSG a montré qu’elle était parfaitement remise, s’offrant un triplé en 45 minutes.

Le missile de Cascarino


Le premier acte de cette entrée en lice a d’ailleurs été une vraie démonstration collective et technique des joueuses de Corinne Diacre, largement supérieures. Marie-Antoinette Katoto y est allée de son but avant que Delphine Cascarino ne corse l’addiction avec un missile à l'entrée de la surface pour une "manita" en seulement une mi-temps (5-0). L’ailière était avec Wendie Renard la seule joueuse de l’OL titulaire dimanche soir. Selma Bacha et Melvine Malard sont entrées en jeu en seconde période tandis que Griedge Mbock est restée sur le banc. Diacre a préféré aligner Tounkara aux côtés de Renard. Prochain match pour les Bleues jeudi contre la Belgique de Janice Cayman.

7 commentaires
  1. Le Bon - lun 11 Juil 22 à 8 h 30

    Et sa blessure ?

    Signaler
  2. Polygone - lun 11 Juil 22 à 8 h 34

    Ah enfin un article sur nos bleues.
    Clairement selma est au dessus de Sakina.
    Wendie a eu des oublis de marquage. Elle a préféré joué la zone que le marquage.
    J ai pas bien vu où était tounkara sur ces actions.

    Et sur le reste de l équipe, geyoro apporte ce dépassement de fonction au milieu.
    Matteo qui a bien joué lors des matchs de préparation, n est pas entré en jeu. Étrange

    Signaler
  3. fandelol - lun 11 Juil 22 à 9 h 14

    Ça s'enflamme beaucoup après cette victoire mais pour ma part je suis plus inquiet qu'autre chose. Déjà, c'était l'Italie en face. On a voulu nous faire croire toute la soirée que c'était une grosse équipe mais ça vaut pas grand chose en réalité, on est très loin des cadors européens, très très loin.
    Ensuite dans le jeu bah désolé mais c'est toujours aussi insipide.
    C'est bien Corine, t'as gagné 5-1 contre une petite équipe et t'as fait joué tes chouchoutes. Comment on peut mettre karchaoui à la place de Bacha franchement ? Pareil au milieu, quelle belle idée de se priver de Henry. Elle va chuter de haut la gracieuse quand on rencontrera une vrai équipe. Heureusement qu'on a une poule totalement bidon.

    Signaler
  4. Grokik - lun 11 Juil 22 à 9 h 58

    Autant j'ai trouve la premiere mi-temps fantastique (en meme temps, 5-0, il faudrait être vraiment begueule pour faire la tronche), autant la seconde période m'inquiète.
    Leçon personnelle tirée de nombreuses années de competition (dans un autre sport) : quand tu peux mettre la tête de ton adversaire sous l'eau, il faut le faire ! Le relâchement, meme s'il n'a pas de consequence sur l'issue du match est inacceptable !
    Apres sur les polémiques de coaching ou de personnes, je ne suis pas assez suiveur des filles pour donner mon opinion...

    Signaler
    1. Polygone - lun 11 Juil 22 à 10 h 34

      Exactement ce que les gars ne font jamais.
      Ils dominent, mène 1 ou 2 a zéro et se relâchent

      Signaler
  5. dede74 - lun 11 Juil 22 à 10 h 56

    J'ai été déçu par cette équipe italienne, que l'on donnait comme une bonne équipe, avec de bons résultats mais, les erreurs défensives, d'entrée de jeu, leur a coupé les jambes, elles étaient groggy et n'ont pas pu réagir avant le retour des vestiaires.
    Finalement, elles ont gagné la seconde période 1-0
    Donc la première période fut trop facile pour les bleues, elles en ont profité, tant-mieux.
    En 1/4 les conditions de jeux et les adversaires, ne seront pas les mêmes.

    Signaler
  6. Le Bon - lun 11 Juil 22 à 11 h 21

    Je ne me souviens pas avoir vu une équipe briller du début jusqu'à la fin d'un tournoi, mais bon.
    Les italiennes peuvent encore relever la tête.

    Petit souvenir : quand Delphine Cascarino, capitaine des U20 de l'époque envoyait un petit pruneau dans la lucarne de la gardienne allemande en 1/4 de la coupe du monde...
    https://www.youtube.com/watch?v=MQcdQqHfP4w
    Bien régler la qualité de l'image avec la petite roue dentée, comme d'hab...

    Signaler

Laisser un commentaire

Suivez-nous
d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires
Faire défiler vers le haut