Houllier, Aulas, Juninho à Monaco (©PHOTOPQR/LE PROGRES/Stéphane GUIOCHON)

OL : Jean-Michel Aulas a tenté de reprendre contact avec Juninho

Six mois après le départ de Juninho, Jean-Michel Aulas n’a toujours pas digéré. Le président lyonnais a voulu reprendre contact avec l’ancien directeur sportif, sans succès.

C’est une histoire qu’on pensait durer à jamais. Dix ans après son départ de l’OL, Juninho était de retour "chez lui", à Lyon durant l'été 2019, pour débuter une nouvelle aventure, celle de directeur sportif. En misant sur l’une des idoles de Gerland, Jean-Michel Aulas avait aussi voulu s’acheter une paix sociale après des dernières années compliquées sous le règne de Bruno Genesio. Finalement, un peu comme ce qu’il s’était déjà passé avec Juninho le joueur, l’aventure ne s’est pas finie comme elle aurait dû. Le Brésilien a claqué la porte en plein milieu de la saison dernière, six mois avant la fin officielle de son contrat.

Depuis, les relations semblent rompues entre le club et son ancien joueur, qui n’a pas été présent au "Match des Héros" pour les célébrations du 1er titre pour des raisons de calendrier même si le mal semble plus profond. Six mois après le départ de Juninho, Aulas n’a pas totalement digéré. "C’est comme un enfant qui vous quitte, a déclaré peiné le président lyonnais dans Le Progrès. J’ai tout fait, j’ai essayé de reprendre contact, pour Noël, pour le jour de l’an, pour son anniversaire. Mais il ne répond pas."


Tout aurait pu être différent avec Houllier


Juninho était pourtant bien présent il y a deux semaines du côté de Lyon mais la blessure et la fracture semblent encore trop fraîche et intense. Le temps fera certainement les choses mais il faut dire que le président Aulas s’est fendu de quelques sorties médiatiques où il n’a pas hésité à pointer du doigt le travail de son ancien directeur sportif notamment sur les départs d’Amine Gouiri ou Melvin Bard vers l’OGC Nice. "En ce qui concerne Gouiri et Bard, ils ont été cédés par le directeur sportif de l’époque, avait-il déclaré en mars au moment de la première arrivée de Tetê. Peut-être que c’est un mauvais choix mais il l’a fait en toute connaissance de cause."

Entre un père et son fils, les relations se retrouvent parfois tendues et Jean-Michel Aulas regrette que personne n’ait été là pour faire le tampon. Disparu en décembre 2020, Gérard Houllier avait ce rôle, lui qui était conseillé du président. Avec l’ancien coach lyonnais, Juninho serait peut-être encore là ou aurait au moins terminé son rôle à la fin de la saison, c’est du moins ce que pense le patron de l’OL. "Si on a eu des ennuis qu’on n’est pas arrivé à résoudre cette année, en particulier avec Juni, ce n’est pas par hasard : Gérard n’était plus là. Il arrivait toujours à récupérer les gens."

55 commentaires
  1. OLVictory - lun 11 Juil 22 à 9 h 45

    Il le pourrit pendant six mois et ensuite, il essaye de faire ami-ami ?
    Il y en a qui ne doutent de rien…

    1. Dragon2332 - lun 11 Juil 22 à 10 h 17

      @OLVictory : on ne sait pas tout ce qu'il s'est passé entre eux et l'institution ...

      1. OLVictory - lun 11 Juil 22 à 10 h 28

        Sur ces deux points on sait.
        Il suffit d'écouter Aulas quand il en parle.
        il n'a jamais eu le moindre mot positif à son égard, il a toujours pointé sa responsabilité dans ce qui allait mal, jamais dans l'autre sens.
        Et après l'avoir pourri dans les médias il lui envoie un texto pour son anniversaire ? 😆

      2. Tongariro - lun 11 Juil 22 à 15 h 06

        C'est rare de ma part mais je viens souligner que les propos d'OL Victory à ce sujet sont d'une formidable lucidité !

        D'ailleurs Aulas dit encore "C’est comme un enfant qui vous quitte"..
        Ca veut tout dire...
        Juni a été infantilisé tout le long, utilisé comme mascotte du club pour calmer les choses, puis ensuite comme bouc émissaire quand fallait désigner un responsable (de la même manière qu'on accuse un mioche un peu turbulent d'avoir fait des bêtises),
        Forcément, ca ne pouvait qu'être insoutenable pour Juni.

    2. Juni forever OL - lun 11 Juil 22 à 10 h 51

      T'as raison OLV
      Mais comme il n'y a que les cons qui ne changent jamais d'avis, c'est une démarche honorable de JMA, j'espère maintenant que Juni saura également faire table rase du passé

      1. OLVictory - lun 11 Juil 22 à 10 h 59

        Si c'était le passé je veux bien, mais je demande à voir !

      2. Tongariro - lun 11 Juil 22 à 15 h 08

        @JFOL ; j'espère aussi à terme que les choses s'apaiseront, que les fractures se refermeront..
        Mais plus un être est sensible et intègre, plus il est rancunier, alors la jauge de rancune chez Juni doit être très haute...

      3. Bipbip - lun 11 Juil 22 à 15 h 10

        Ah merde, c'est pour ça que je suis rancunier alors 😀

    3. poussin - lun 11 Juil 22 à 11 h 38

      assez d'accord avc toi OLV sur l'attitude du président avec Juni pendant toute sa période de DS.

      Tout à commencer avec Sylvihnio qui à complétement stopper la nouvelle ère Juni . L'échec du recrutement XXL qu'il y a eu à son arrivée (presque 100M) , pourtant en partie construit par Maurice, lui a aussi été attribué . Puis on a déploré la coabitation avec Garcia alors que soit disant il l'avait lui même choisi (je pense plus à Houiller et JMA pour le coup qui l'on convaincu). Puis le covid et l'arrêt du championnat n'ont aucunement arrangé la situation déjà bancale . S'en suit un recrutement sans budget et une non qualif en LDC malgré les bonnes trouvaillent brésiliennes entre Guimaraes et Paqueta qu'Aulas a voulu s'octroyer . Sa complicité avec Ponsot et le départ de Guimaraes a fini par le détruire et lui ouvrir les portes à un départ sans le soutien de son président qui l'a lachement abandonné. vouloir réparer les pots cassés est une chose mais il a beaucoup trop parlé négativement au sujet de Juni pour que celui-ci fasse table raz sans broncher. JMA récolte le fruit de ce qu'il a semé à mon grand désarroie.

      Une séparation plus en douceur aurait peut être permis de garder des liens et de lui donner le rôle de détecteur de talent au brésil pour le compte de OL. Un retour me semble complétement inapproprié et impossible.

      1. Tongariro - lun 11 Juil 22 à 15 h 09

        Très bonne synthèse poussin !

  2. Darn - lun 11 Juil 22 à 9 h 47

    Une drôle d'histoire tout ça, c'est assez émouvant.

  3. XUO - lun 11 Juil 22 à 9 h 55

    L'amour et la haine sont de la même veine. Je ne suis pas surpris que JMA ait tenté quelque chose, mais il manquait Houllier : un vrai pédago qui savait rabibocher. C'est une fonction qui n'a pas de prix.

    1. Tongariro - lun 11 Juil 22 à 15 h 10

      "L'amour et la haine sont de la même veine".
      Très juste.
      Le sage Xuo a encore parlé.

  4. Valbranque - lun 11 Juil 22 à 10 h 03

    S’il vous plaît, pour la millième fois, c’est Houllier (ou li é), pas Houiller (houyé)

    1. OLand - lun 11 Juil 22 à 10 h 07

      C'est assez dingue en effet...

    2. westkanoute - lun 11 Juil 22 à 10 h 20

      J'aurais prononcé la 2nde version houilé Avé l'accent .

      1. XUO - lun 11 Juil 22 à 11 h 30

        Cris, Coupet, Anderson...
        Pour Cris, il n' y a pas d'explication avancée.
        Coupet, c'est une grande gueule ( tais-toi quand tu parles !)
        Anderson n'arrive pas à prendre place dans un staff.

        Juni, c'est quand même un statut à part. Je pense aussi qu'il peut parfaitement revenir mais le temps passe et ce ne serait vraisemblablement pas sous Aulas. Le chamboulement actuel est peut-être effectivement un mal pour un bien , d'autant que si la passation s'effectue calmement, on le doit un tout petit peu à JMA.

    3. pointdujour - lun 11 Juil 22 à 11 h 23

      C'est pas valbranque , c'est malbranque

      1. Valbranque - lun 11 Juil 22 à 23 h 27

        Ou Valbuena. Au choix

  5. Poupette38 - lun 11 Juil 22 à 10 h 30

    C'est évident que Gérard Houiller manque .
    J'ai en mémoire l'arrivée de Juni à l'aéroport, leurs retrouvailles, l'émotion du Président (bien réelle), elle était encore là lors de sa présentation officielle, c'est un émotif JMA .
    Quel gâchis

    1. OLPassePresent - lun 11 Juil 22 à 10 h 43

      Il faut tenir compte de la remarque de Valbranque : Houllier !!!
      D'ailleurs, l'article a été modifié dans ce sens !!!!!

  6. Juni forever OL - lun 11 Juil 22 à 10 h 54

    La houillle a été très critiquée mais son role a été très important !
    Depuis son décès, c'est le cirque pinder à l'ol (domaine sportif)

  7. Absa7799 - lun 11 Juil 22 à 11 h 13

    Avant de vouloir reprendre contact, il faudrait peut être se remettre en question et s'excuser de l'avoir désigné comme bouc émissaire à chaque conférence de presse...
    Qu'il commence à dire du bien de Juni devant les journalistes et s'excuse en public et après il pourra espérer.
    C'est comme s'il ne connaissait pas Juninho depuis tout ce temps où qu'il était déconnecté du point de vue empathique ou affectif.
    L'absence de côté humain se fait ressentir dans beaucoup de départs de membres du staff ou de salariés.

    1. JUNi DU 36 - lun 11 Juil 22 à 11 h 40

      +1000

    2. Tongariro - lun 11 Juil 22 à 15 h 11

      Excellent com Absa !!!

  8. Altheos - lun 11 Juil 22 à 11 h 13

    On sait que tous que la venue de Juni, c'était uniquement dans le but d'acheter une "paix sociale" avec les supporters après la période très compliquée de Génésio.
    Directeur sportif, ce n'est pas le poste idéal pour Juni. Rien n'a été fait pour lui faciliter la tâche.
    Paradoxalement, cet échec combiné à la situation sportive de l'an passé, a conduit à une vraie réflexion dans l'organisation et le mode de fonctionnement du club ainsi qu'au rachat par Textor.
    Finalement, et seul l'avenir nous le dira, mais je me demande jusqu'à quel point cela n'a pas été un mal pour un bien.
    Il n'est pas exclu que Juni revienne un jour à son véritable poste, entraîneur.
    Et puis il ne faut pas oublier que beaucoup d'anciens sont revenus à l'OL et que ça s'est souvent terminé en eau de boudin. Cris, Coupet, Anderson...
    L'OL a une vraie propension à essorer ses anciennes gloires.

    1. XUO - lun 11 Juil 22 à 11 h 32

      Cris, Coupet, Anderson...
      Pour Cris, il n' y a pas d'explication avancée.
      Coupet, c'est une grande gueule ( tais-toi quand tu parles !)
      Anderson n'arrive pas à prendre place dans un staff.

      Juni, c'est quand même un statut à part. Je pense aussi qu'il peut parfaitement revenir mais le temps passe et ce ne serait vraisemblablement pas sous Aulas. Le chamboulement actuel est peut-être effectivement un mal pour un bien , d'autant que si la passation s'effectue calmement, on le doit un tout petit peu à JMA.

    2. Beeeeen - lun 11 Juil 22 à 13 h 05

      Altheos nous fait une théorie à partir d’éléments approximatifs 🤦🏼‍♂️

      Coupet c’est Juni qui le fait partir en le snobant déjà.
      Ensuite Aulas parle du retour de Juni depuis à peu près son départ. C’est Juni qui refusait notamment à cause de Bolsonaro.

      A partir de là la théorie devient fumeuse forcément 🙄

      1. Darn - lun 11 Juil 22 à 13 h 17

        Quelle théorie ?

      2. Bipbip - lun 11 Juil 22 à 13 h 21

        Darn, ne fais pas plus parler les anti-Juni steuplait.

      3. Beeeeen - lun 11 Juil 22 à 15 h 10

        “On sait tous que….paix sociale” Ben non c’est une théorie (idiote selon moi).
        C’est peut-être tout simplement une histoire de timing mais ça ça n’intéresse personne, c’est tellement mieux d’imaginer qu’Aulas nous enfume 🙄

        @bipbip pour quelqu’un qui est pour que chaque avis s’exprime….Je suis pas anti-Juni ça aussi c’est une belle connerie mais ai-je besoin de me justifier ? Non 😘

      4. Darn - lun 11 Juil 22 à 17 h 33

        Ben je suis ni pro ni anti Juni, je pense qu'on a mis quelqu'un a la place qui ne lui convenait pas. Ce n'est pas la faute de Juni, mais je pense qu'il n'a pas été bon sur le poste.
        Je ne crois pas que la théorie soit fumeuse, après ce n'est peut-être pas la "paix sociale", si le terme te dérange, mais tout de même, il est évident qu'Aulas voulait "reprendre la main" avec les supporters, et que Juni était un "outil" formidable pour cela.
        De ce point de vue, j'ai donc tendance à penser que c'est notre Président le fautif principal sur cette affaire, c'était une erreur de management.

  9. Philippeb - lun 11 Juil 22 à 11 h 19

    Gérard Houiller qui était "conseillé du président" ça veut dire qu'il était conseillé par le président ou qu'il était conseiller du président. C'est pas pareil !

  10. Philippeb - lun 11 Juil 22 à 11 h 29

    Atheos, tu te trompes en partie, à mon avis.
    C'était pas pour acheter la paix sociale, ça faisait des années qu'il en parlait du retour de Juni et comme d'hab il a essayer de faire d'un échec ( le départ de Bruno G.) un rebond en intronisant son idole et en relançant l'amour du club par les suiveurs.
    Le problème c'est que Juni était un grand joueur, il aurait pu devenir un bon coach, mais il n'était pas prêt pour ce poste de DS, fait de relations , de négos, de compromis, de magouilles peut-être. Et sa vision romantique du foot ne cadrait pas trop avec la L1, et son exigence ne cadrait pas non plus avec la mentalité de plus jeunes générations.
    Malgré quelques très bons recrutements de brésiliens, il était mal à l'aise, ses choix de coachs ont été mauvais. Et quand ça ne marche pas bien et que tu as Pépère sur le dos ça doit être insupportable.

    1. poussin - lun 11 Juil 22 à 11 h 42

      et JMA réitère sa stratégie de paix sociale cette année avec le retour de Lacazette et Tolisso , est ce que ça va fonctionner ou capoter ? l'avenir nous le dira.

      1. Bipbip - lun 11 Juil 22 à 12 h 02

        C'est déjà en train de capoter concernant Corentin. Quant à Juni, évidemment que c'était une peluche géante qui faisait "do Brasil" quand on appuyait dessus. Le président le voulait tellement qu'il l'a balancé au poste le moins adapté à lui en lui donnant autant de moyens qu'un paysan sans matériel agricole ! Va-t'en moissonner après ça.

  11. JUNi DU 36 - lun 11 Juil 22 à 11 h 45

    Oui et non Philippeb. Tu as raison qu'il en avait déjà parlé avant mais c'était surtout en tant qu'entraîneur, d'ailleurs on a tous été un peu surpris de le voir arrivé en DS.
    Et puis hasard un peu bizarre qu'il pense à lui au moment où c'est une cata avec les supporteurs... 🤔

  12. JUNi DU 36 - lun 11 Juil 22 à 11 h 52

    Une fois de plus je suis déçu par le comportement de JMA. Il continue à enfoncer Juni, il en rajoute à chaque fois qu'il reparle de lui pffff. Et après il s'étonne qu'il ne lui répond pas... Non mais il abuse la, qu'on a aimé ou pas son travail il pourrait au moins être respectueux plutôt que d'aller le couper en deux depuis plus de 6 mois dans les médias et sur les réseaux sociaux.

    1. poussin - lun 11 Juil 22 à 12 h 04

      c'est sur que le comparer à un enfant pour se rabibocher , c'est très maladroit .

    2. Bipbip - lun 11 Juil 22 à 12 h 20

      Je trouve que le président a la plupart du temps une mauvaise com, qu'il aura fait beaucoup trop de promesses qu'il n'aura jamais tenues, mais ce que je ne lui pardonnerai jamais, c'est ce qu'il a fait à Juni, pendant sa présence au club et après.
      Je comprends tout à fait le silence de Juni.

  13. Olyonn@is - lun 11 Juil 22 à 12 h 59

    C'est dommage tout ça, ça va peut être s'arranger avec le temps.Juni a fait le maximum pour le club(et 2 ou 3 bonnes choses tout de même) j'en suis sur,ce n'était pas fait pour lui ce poste tout simplement.

  14. Beeeeen - lun 11 Juil 22 à 13 h 23

    Non mais je rêve, ce sujet ça rend complotiste !
    Tout au long de cette page il y a contre-vérités sur contre-vérités !
    D’abord Aulas n’a pas pourri Juninho il l’a mis devant des responsabilités liées à sa fonction. Je pourris Juni oui, ne me respecte
    plus, mais Aulas il est soft pour quelqu’un qui dans cette affaire a perdu Flo Maurice à qui il vouait un culte aussi et surtout sportivement l’OL s’est mis dans une situation compliquée. Il a ses tords sûrement c’est lui qui gère les hommes, mais ça va il a bon dos le père Aulas.
    Ensuite, Aulas voulait faire venir Juninho depuis des années, c’est Juninho lui-même qui n’a pas voulu venir comme entraineur. D’abord il n’avait pas de diplômes et ensuite il voulait des responsabilités, il avait passé à Londres un diplôme de manager sportif.
    Je vois pas ce qu’Aulas aurait pu faire d’autre. Franchement une petite allusion à Gouiri ou Bard pas aggressive et en fait simplement vraie, y a pas de quoi faire les vierges effarouchées !

    Les dés n’étaient pas pipés comme certains veulent le faire croire mais ça s’est très mal goupillé. D’abord parceque Maurice part et qu’au lieu de donner plein pouvoir à Juninho, on les dissémine entre plusieurs personnes, et puis parce que Sylvinho, covid, manque de moyens et surtout des blessures. Celle de Memphis elle fait très mal. Si Garcia l’avait eu de novembre à mai jamais l’OL n’était hors coupe d’Europe c’est ma conviction profonde. JRA et Dubois aussi ça a fait trop d’un coup.

    En clair cette histoire, c’est une simple foirade à laquelle on ajoute de la susceptibilité de l’ego et beaucoup de non-dits.
    Aulas aurait effectivement dû rendre hommage à Juninho qui il faut le dire débutait et a pourtant aussi fait de belles choses et voulait moderniser le club.
    Fallait peut-être un peu le stimuler plutôt que de le gronder, comme avec les enfants.

    N’empêche le procès contre Ponsot et Aulas est assez à charge, presqu’autant que celui que je fais à Juninho d’être parti comme un voleur.
    Le mieux pour tout le monde serait ds rester sur le souvenir positif de Juninho comme l’immense joueur qu’il était, et de ne jamais reparler d’un éventuel retour à l’OL.
    Comme agent de joueur à la limite, mais entraineur DS ou que sais-je c’est mort il a montré ses limites humaines pour un tel poste (qui est exposé dans un tel club ce qu’il n’a pas mesuré avant de claquer la porte).

    1. jolann69 - lun 11 Juil 22 à 16 h 05

      Je suis assez d'accord avec toi. Moi je suis ni pro Juni, ni pro JMA, et je pense que les tords sont assez partagés. Je pense que Juni a voulu changer beaucoup de chose dans le club, en n'y mettant probablement pas les formes et en commettant des erreurs, et à l'arrivée il aura mis un beau bazarre, en abandon le club au pire moment en plein milieu de la saison, et abandonné le navire comme cela en pleine tempête, c'est tout sauf glorieux.
      Reste que JMA n'est pas tout blanc non plus, il ne lui a pas donné les moyens d'agir, et je pense même qu'il lui a saboté correctement le boulot, inconsciemment ou non, car il n'était absolument pas prêt à lâcher du leste et à donner une partie de son pouvoir à quelqu'un d'autres.

      1. Beeeeen - lun 11 Juil 22 à 18 h 24

        Non c’est clair JMA ne lache jamais, c’est sa force mais aussi sa faiblesse.
        Je suis pour qu’il parte malgré tout ce qu’il a fait de bien là il fait les choix de trop je trouve.

  15. Valbranque - lun 11 Juil 22 à 13 h 25

    @pouissn, @popuette, @phlippieB
    qui est Houiller?

    1. XUO - lun 11 Juil 22 à 15 h 14

      Tu vas les punir sévère ? Ils vont dérouiller ?

      1. Valbranque - lun 11 Juil 22 à 17 h 01

        Oui UXO

  16. ChiesaLacombeDiNallo - lun 11 Juil 22 à 15 h 42

    Décidément, Juninho commence à prendre la même importance pathologique chez nous que les poteaux carrés du côté de Saint Étienne !
    Vous croyez vraiment que, si Juninho en avait quelque chose à faire de l'OL, il aurait fallu attendre dix ans pour qu'il revienne ? Vous croyez qu'il aurait fichu Coupet et tous les autres à la porte ? Vous croyez qu'il aurait consenti au largage de Lopes (authentique amoureux du club, lui)? Vous croyez qu'il aurait claqué la porte en pleine saison en se contentant de prévenir Riolo ?
    La vérité, c'est qu'il n'était pas à la hauteur de l'image de lui-même qu'il se faisait. Un peu comme sur le terrain lorsqu'il était en fin de carrière et qu'il multipliait les fautes méchantes par frustration.
    Je crains que ce ne soit pas le petit saint que de nombreux supporters persistent à vénérer (malgré lui, qui s'en tamponne le coquillard).
    D'ailleurs je le soupçonnerais presque d'être à la manœuvre derrière les velléités de départ de Paqueta ! Mais bien sûr je n'en sais rien !

    En bref, il faut faire un bilan dépassionné de son passage : un recrutement qui va de Henrique à Paqueta côté joueurs, trois entraîneurs qu'on peut classer en deux bouffons et une vipère.

    Personnellement, j'aimerais mieux voir revenir Maurice et Genesio.

    1. OL-91 - lun 11 Juil 22 à 17 h 32

      Dieu nous en garde !

      1. Dufduf - mar 12 Juil 22 à 0 h 04

        Ah, ah Maurice et Génésio , deux prébendiers de l'OL qui n'ont jamais rien gagné mais qui ont l'air amer après leur ancien club ( enfin, l'un d'eux) .
        Plus globalement , et ceci concerne aussi Juni , Giuly , on doit s'interroger sur la valeur de l'équation : ancien joueur = bon dirigeant. Alors que les exemples de grands joueurs incapables comme entraîneurs ou DS sont légion.Et , puisque , tout le monde évoque Houllier, rappelons que , lui, n'avait jamais été joueur professionnel .

  17. ChiesaLacombeDiNallo - lun 11 Juil 22 à 15 h 47

    Bravo Aulas ! Tu ferais mieux de prendre contact avec Tagliafico. Nous on attend un flanc gauche digne de ce nom.

  18. patsso - lun 11 Juil 22 à 16 h 56

    ChiesaLacombeDiNallo, je partage totalement ton post du 11/7 de 15h42 👍

  19. patsso - lun 11 Juil 22 à 16 h 56

    ChiesaLacombeDiNallo, je partage totalement ton post du 11 à 15h42

  20. Beeeeen - lun 11 Juil 22 à 18 h 27

    @chiesalacombedinallo Je bois du petit lait 🤗
    D’accord avec toi la relation est à sens unique ou presque.
    En tout cas comme une femme éconduite j’ai pas apprécié du tout ce départ.
    Le temps effacera ça.

  21. Mym’b - lun 11 Juil 22 à 20 h 51

    JMA a raison d'occuper la place, il peut dire ce qu'il veut, puisque Juninho ne s'exprime pas sur son départ.
    Meme longtemps après, j'aimerais avoir la version de Juninho.
    J'aimerais savoir si il est parti, quand on lui a dit que Guimaraes et Paqueta seraient vendu alors que Juni voulait batir autour d'eux. Dans ce cas, je serais à fond derrière Juni et approuverait tout.
    Dans le cas contraire, son départ de l'OL est difficile à comprendre... Sur ce coup là il a joué très perso.

Les commentaires sont fermés

Suivez-nous
d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires
Faire défiler vers le haut