Wendie Renard et les Fenottes (Photo by Marco BERTORELLO / AFP)

OL - Juventus : "Arrêtez de comparer les saisons", demande Wendie Renard

Convaincue que l’OL va renverser la situation contre la Juventus, jeudi (21h), Wendie Renard veut que son groupe écrive sa propre histoire.

A la question de savoir si l’Olympique lyonnais faisait désormais moins peur sur la scène européenne, Wendie Renard n’a pas été loin de sortir de ses gongs. Présente face à la presse à la veille du match retour contre la Juventus Turin, la capitaine des Fenottes a voulu tordre le cou à cette affirmation. Battu par le club italien lors du match aller, Renard estime que c’est avant tout l’OL qui a donné le match à son adversaire plus que l’inverse.

"On n’était pas satisfaites de ce résultat d’autant plus que pendant une heure, on a maitrisé notre sujet et on méritait de revenir avec un autre sort, a concédé la défenseure mercredi face aux journalistes. Maintenant j’ai aussi senti de la concentration, de la détermination aussi. On avait envie de rejouer tout de suite, chose qui était bien sûr impossible. Il faudra être conquérantes."


Renard : "Des équipes différentes contre nous"


Jeudi, au Parc OL, les joueuses de l’OL n’auront pas d’autre choix que de s’imposer pour continuer à croire à un nouveau carré final dans cette compétition. En position de force avec son but d’avance, la Juventus Turin devrait très certainement mettre en place une tactique attentiste, le but à l’extérieur n’ayant plus vraiment le même intérêt que les années passées.

Dominatrices en championnat, les Italiennes vont donc changer leur façon de jouer face à l’OL. Et c’est bien là la différence pour Wendie Renard. La concurrence s’est certes renforcée mais les adversaires de l’OL évoluent bien différemment face aux Fenottes que n’importe quel autre club.

"La coach l’a dit, le niveau progresse. Après les équipes, quand elles rencontrent l’OL, elles ne jouent pas de la même manière que contre d’autres équipes. C’est réel. Quand on analyse à la vidéo, on voit des comportements totalement différents et c’est dû au fait de notre domination pendant des années. Les années, elles passent, les groupes changent donc c’est à nous de continuer à écrire notre propre histoire. Il faut arrêter de comparer les saisons."

d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires
Faire défiler vers le haut