OL : "L'aspect mental n'est pas défaillant", pour Nicolas Puydebois

Lundi, notre consultant Nicolas Puydebois a tenté de mettre des mots sur les problèmes rencontrés par l'OL depuis plusieurs semaines. Selon l'ancien gardien, "l'aspect mental n'est pas défaillant en matière d'état d'esprit."

Avec la venue d'Adrien Cabon dans "Tant qu'il y aura des Gones", la thématique de votre émission consacrée à l'actualité de l'OL a tourné autour de l'aspect mental. Notre consultant Nicolas Puydebois et l'ancien pensionnaire de l'académie lyonnais, désormais préparateur mental, ont essayé durant une heure de caractériser les problèmes rencontrés par le club depuis plusieurs semaines.


"Mentalement, je pense que l'OL a fait le job"


Pour l'ex-gardien de but rhodanien, les premières affiches démontrent que les coéquipiers d'Alexandre Lacazette ont retenu les leçons du passé puisqu'ils ont assuré en prenant des points face à des adversaires de la deuxième partie de tableau. "Sur les années précédentes, Lyon perdait contre des équipes présumées plus faibles et dans le championnat, il y en a beaucoup plus. S'il arrive à faire le boulot face à ces formations, il peut exister. C'est ce qu'il se passe aujourd'hui, où, malgré trois défaites de suite, l'OL est encore à portée de fusil du podium (6 longueurs) car il a fait ce qu'il fallait sur les 5 premiers matchs. Là, mentalement, je pense qu'il a fait le job", a-t-il justifié dans TKYDG.

Selon Nicolas Puydebois, les soucis de l'OL actuellement sont plus d'ordre tactique et technique. "Face à des équipes équivalentes ou supérieures, ça se joue sur l'animation offensive, l'efficacité, la détermination, a-t-il détaillé. Ce sont donc d'autres sujets, mais ça fait aussi partie du travail et des leviers que l'on peut activer en préparation mentale. Sur ce début de saison et avec cet effectif-là, l'aspect mental, pour l'instant, n'est pas défaillant en matière d'état d'esprit."

6 commentaires
  1. Philippeb - mar 27 Sep 22 à 16 h 31

    La détermination c'est pas mental ? 'On joue quand même inexplicablement avec intensité que des phases qui n'excèdent pas une mi temps sur un match. C'est physique ou tactique alors ? Le ronron du football de possession ?
    Et il parle de l'animation offensive et de l'efficacité comme points importants. Je ne vais pas dire le contraire, mais je suis toujours surpris que les spécialistes ne parlent jamais du problème défensif en premier pour l'OL. On le voit on se fait transpercer facilement à chaque match ( Dieu merci, il n'y a pas but à chaque fois). Les buts marqués / encaissés le montrent aussi, on était 3eme en attaque l'an dernier, il est vrai loin du PSG et Rennes, et 11ème défense. Les chiffres semblent un peu meilleurs certes cette année, et l'impression un peu mieux aussi.
    Je pense que les commentateurs sont des spectateurs comme nous et pas des entraîneurs.

    1. OLVictory - mar 27 Sep 22 à 16 h 37

      Exactement comme le match des espoirs hier soir.
      Techniquement ils étaient bien meilleurs, mais ils n'ont pas pu faire mieux qu'égaliser, car ils se faisaient trouer trop facilement en défense.
      L'entraineur n'y fait pas allusion, il regrette juste le manque d'engagement

    2. OL-91 - mar 27 Sep 22 à 16 h 45

      Le système « attaquons comme la lune ». Tactiquement, on ne sait pas changer, quand sur une période on n'arrive plus à mener à bien les offensives, ses mouvements et ses placements. On s'obstine à se taper la tête contre les murs.

    3. Juni forever OL - mar 27 Sep 22 à 18 h 16

      l'OL est intermittent du spectacle depuis Pep qui l'a instauré en 1er
      Peut être pour protéger les joueurs des blessures ?
      Je me souviens qu'à un moment, on arrivait même n'a jouer que un quart d'heure pendant les matchs
      Depuis, on n'arrive pas à s'en défaire, c'est dans l'ADN du club

      Il nous faudrait un coach comme Diego Simone mais surtout un coach qui a la main mise sur le sportif

  2. Juni forever OL - mar 27 Sep 22 à 18 h 23

    Il est vrai que ça faisait longtemps que l'OL ne gagnait plus contre les petits, donc probleme mental résolu ?
    Oui, je pense que Nico à raison
    Ensuite, si on ne gagne plus contre les gros, je vois plus des problèmes techniques et physiques
    Je suis de l'avis de Robert Valette, on manque de joueurs de talents !

    Si on a des quiches en DC, si on manque d'ailliers devant, Bosz ne va ne pas les inventer quand même !!
    L'erreur de Bosz est nous avoir vendu son projet de jeu lors de son arrivée, il aurait mieux fait de se taire puisqu'il n'aura jamais les joueurs qu'il faut pour.

    J'espère que le prochain nous fera une belle langue de bois sur son projet de jeu pour ne pas se faire coincer ensuite

    1. Aliocha57 - mar 27 Sep 22 à 23 h 31

      Jusqu'à présent, pour moi, le projet de jeu de Bosz se résume à aligner les 11 joueurs qu'il estime les meilleurs intrinsèquement (ou, plus rarement, sur le moment), dans n'importe quelle configuration lui permettant de garder la possession et de marquer plus de buts que l'adversaire. Tant qu'un système remplit ce double objectif, il s'y agrippe comme un enfant aux seins de sa mère contre toutes les formations adverses, jusqu'à ce que les résultats s'effondrent. Alors, comme il n'a plus le choix, il trouve plus ou moins vite une parade qui fonctionne à nouveau tant bien que mal, jusqu'à la prochaine mauvaise série, et ainsi de suite. Pour le moment, il ne corrige pas en profondeur les défauts de l'équipe, il bricole ici ou là, parfois en donnant l'impression de changer de système pour mieux reproduire la même chose. Mais aucune équipe, même très offensive, ne peut durablement obtenir des résultats sans un minimum d'organisation défensive, et de liant, de consistance au milieu. Je trouve qu'il devrait tenter davantage de choses d'un match à l'autre, faire jouer plus régulièrement tous ses joueurs, que ce soit en attaque ou au milieu. En défense, on est plus limités, surtout avec les blessures qui se sont cumulées jusque récemment. Mais quand tu as une vision précise du jeu que tu veux instaurer, à la limite tel joueur ou tel autre, ça n'a plus la même importance, car tous finissent par se fondre dans le moule.

Les commentaires sont fermés

Suivez-nous
d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires
Faire défiler vers le haut