Nikola Vucevic, pivot des Chicago Bulls
Nikola Vucevic, pivot des Chicago Bulls (Photo by Michael Reaves / GETTY IMAGES NORTH AMERICA / Getty Images via AFP)

OL : Nikola Vucevic "reste fan malgré la période compliquée"

De passage à Paris avec les Chicago Bulls, Nikola Vucevic est revenu sur son amour de l’OL. Le pivot monténégrin reste fidèle au club lyonnais malgré des résultats en berne.

Il est international monténégrin mais il a passé le plus clair de son temps en terres francophones. Né en Suisse, Nikola Vucevic a vécu pendant 12 ans en Belgique où l’amour du basket lui est venu ainsi que celui du ballon rond. A 32 ans, le basketteur des Chicago Bulls est passage à Paris pour disputer une rencontre NBA délocalisée dans la capitale française contre Detroit. Grand ami d’Evan Fournier, Vucevic a toujours eu un lien particulier avec la France. Quand il n’enchaînait pas les paniers en Belgique, il regardait les matchs de football à la télé dont ceux de l’OL. Tombé amoureux du club lyonnais et de Juninho, il continue de suivre les résultats même de l’autre côté de l’Atlantique.

"Ça n’a jamais changé. Je reste fan même si la période est un peu compliquée pour eux. Quand j’habitais en Belgique, c’était la grande période de Lyon et la Ligue 1 passait souvent à la télé. J’étais supporter de Lyon car j’étais un grand fan de Juninho, a-t-il avoué dans les colonnes du Parisien. Il y avait aussi Sonny Anderson. C’était l’époque des gros matchs en Ligue des champions. Même si ça n’est plus tout à fait pareil, je suis resté fidèle à Lyon."

Son amour pour l’OL n’est pas une surprise puisque le basketteur a déjà été aperçu des les coursives du Parc OL. Il avait notamment été invité à suivre le match entre l’OL et l’AS Monaco en 2016 (victoire 6-1) avant de commenter le match de Ligue des champions entre les Lyonnais et la Juventus Turin, deux de ses "trois clubs de coeur avec l’Etoile Rouge de Belgrade." Avec un match programmé jeudi à Paris et un retour prévu dans la foulée aux Etats-Unis, Nikola Vucevic ne pourra malheureusement pas suivre en direct le 16e de Coupe de France samedi. Mais il regardera le résultat "que ce soit en live ou pas" à son arrivée à Chicago. Comme un vrai supporter.

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par Olympique Lyonnais (@ol)

6 commentaires
  1. Olyonn@is - mer 18 Jan 23 à 17 h 43

    Hé bien je ne savais pas,qu'il était fan de l'OL.C'est un très bon joueur de basket.👏

    Signaler
  2. Balley - mer 18 Jan 23 à 20 h 00

    Enfin un supporter à qui je peux m’identifier, merci pour ce partage @O&L

    Signaler
  3. interol - jeu 19 Jan 23 à 0 h 33

    C'est la qu'on voit l'importance des résultats sportifs sur la scène européenne. Je pense qu'en ce moment, l'objectif d'ol groupe n'est plus en priorité le sportif, mais les résultats financiers. Le trading, le merchandising, le stade, etc... Ol groupe est une société d'événementiel, il faut bien se le dire. Et malheureusement ça convient même aux supporters puisque maintenant le football doit être un spectacle. Le jeu le jeu le jeu. Gagner n'est plus une fin en soi. Il n'y a qu'à voir le nombre d'anti Deschamps. Ça a permis à Aulas de valoriser sa vente, mais attention, à négliger autant le sportif pour faire du spectacle (Genesio, Bosz), on en arrive à un point où on devient inintéressant pour les nouvelles générations, et on perd en aura. Les enfants qui commencent à regarder le foot ne s'identifieront pas à l'ol puisqu'on est plus présents au haut niveau. Les vucevic ne se renouvelleront, et c'est le merchandising qui en pâtira. Textor doit avoir conscience de ça ! Il faut retrouver le haut niveau, ne serait-ce que pour ça !

    Signaler
  4. ChiesaLacombeDiNallo - jeu 19 Jan 23 à 8 h 47

    Hélas, ça ne se décrète pas comme ça. Les places sont chères en haut du cocotier. PQSG n'a pas de limite financière. L'OM a des dirigeants compétents. A priori, ça fait déjà deux marches condamnées sur le podium. Monaco jouissant aussi d'un statut spécial, et sachant que plusieurs clubs travaillent bien comme Lens et Lille de façon épisodique ou Rennes de manière mieux structurée, on ne reverra pas l'Europe de sitôt.

    Signaler
    1. OLVictory - jeu 19 Jan 23 à 8 h 55

      On y reviendra dans dix ans, ça va faire un saut de génération chez les supporters, c'est énorme en manque à gagner.

      Signaler
  5. cavegone - jeu 19 Jan 23 à 9 h 05

    L’OM a des dirigeants qui flambent, voyons où ça les mènera.
    On a un entraineur 4 ou 5 fois champion de France, des structures inégalées. Le meilleur président que le pays ait connu, on y reviendra à l’Europe en toute logique.
    Dans un ou deux ans on sera par là 😉

    Signaler

Laisser un commentaire

Suivez-nous
d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires
Faire défiler vers le haut