John Textor lors de sa présentation à Décines
John Textor lors de sa présentation à Décines (Photo by OLIVIER CHASSIGNOLE / AFP)

OL - Rachat : John Textor va bientôt passer devant la DNCG

A presque une semaine de la troisième date de closing, le processus de vente de l’OL poursuit son cours. John Textor va bientôt passer l’étape de la DNCG, l’un des derniers obstacles pour le rachat par l’Américain.

Avec le sprint final avant la trêve hivernale, on en aurait presque oublié la vente de l’OL à John Textor. Quand les joueurs lyonnais vont faire relâche pendant 15 jours après le match contre Nice vendredi, l’actualité autour du club ne sera pas des plus calmes. En effet, après deux reports, la vente de l’OL Groupe à John Textor doit être actée le 17 novembre prochain. Prévue une première fois le 30 septembre puis le 21 octobre, elle devrait cette fois allée jusqu’à son terme même si dans ce genre de dossier, une surprise de dernière minute n’est jamais à exclure.

Néanmoins, l’optimisme est plus que jamais de mise au sein des deux parties et une nouvelle étape aura lieu à la veille du "closing" selon L’Equipe. Après avoir présenté les documents nécessaires sur son financement et notamment la preuve de l’engagement d’Ares avec un prêt à hauteur de 400M€, John Textor va passer devant le gendarme du football français. Une réunion en visioconférence est prévue avec la DNCG le 16 novembre afin que l’instance valide définitivement la prise de contrôle de l’Américain, qui mettrait personnellement 5 millions d’euros de sa poche selon le quotidien sportif, le reste étant apporter respectivement par deux fonds américains à hauteur de 75 et 25 M€ en fonds propres.

59 commentaires
  1. Moimoi - jeu 10 Nov 22 à 8 h 21

    Je n'arrive toujours pas à être emballé par ce rachat avec cette personne aux commandes.

    Signaler
    1. Koko - jeu 10 Nov 22 à 8 h 26

      Non plus.

      Signaler
    2. OLVictory - jeu 10 Nov 22 à 8 h 59

      Normal, l'inconnu fait toujours un peu peur avant

      Signaler
      1. Moimoi - jeu 10 Nov 22 à 9 h 35

        Bonjour OLVictory,
        Rien à voir avec ça, je suis très adaptable et je saute dans l'inconnu très (trop) fréquemment (au moins d'un point de vue professionnel).
        Mais j'aime ça. Il faut spécifier que je n'ai pas trop le choix, professionnellement, alors mieux faut faire contre mauvaise fortune bon cœur.

        Là, je trouve juste assez foireux tout ce qui a été fait depuis que Textor a été choisi.
        J'apprécie qu'on respecte la parole donnée, les engagements à faire quelque chose dans les temps. Dans le cas présent, tous ces reports m'indisposent.
        Et je n'aime pas trop les ricains, ce qui n'aide pas.

      2. Darn - jeu 10 Nov 22 à 9 h 52

        Comme pour la sodomie.

      3. OLVictory - jeu 10 Nov 22 à 10 h 48

        Bonjour Moimoi, tu as bien raison, car le changement est une très bonne prévention contre la maladie d'Alzheimer !
        Je ne sais plus pourquoi je te dis ça… 😆

      4. Darn - jeu 10 Nov 22 à 11 h 07

        C'est à cause d'un léger glissement sémantique entre l'inconnu et le changement. Rien de bien grave, vieux débris sénile. Ce qui est cool, c'est que dans deux minutes t'auras oublié l'insulte. Mais tu vas la relire... Puis l'oublier... Puis la relire...

      5. Californi@ - jeu 10 Nov 22 à 13 h 46

        Ce qui devrait faire peur c'est que la dette OL aujourd'hui c'est 430 millions sous forme d'actions et obligations envers les actionnaires et 370 millions sous forme bancaire et financière envers les prêteurs.

        Ça donne 800 millions de dette et on annonce que la structure qui rachète le club va le faire avec 400 millions issus d'un fond d'investissement.

        on est donc dans une opération de restructuration de dette autrement appelé "recyclage".

        Ces 400 millions ne couvrent même pas la sortie des actionnaires à 3 euro l'action et 265 euro l'Osrane.

        Les 5 millions de TEXTOR en perso vont difficilement couvrir 50 millions de perte, 30 millions de short sur l'OPA et 370 millions de dettes au bilan d'octobre 2022 et 86 millions promis à l'augmentation de capital en lien avec l'OPA.

        Eagle Football va donc porter une dette de 400 millions détenue par ARES et 370 millions détenue par les 13 établissements bancaires actuels ... 770 millions à rembourser, 50 millions de déficit et 86 millions à sortir ...

        Quelqu'un peut m'expliquer ?

      6. Mopi do Brasil - jeu 10 Nov 22 à 15 h 27

        @ Californi@
        Les 400 millions qu'apporte Ares sont là justement pour la reprise des dettes détenues par les 13 établissements bancaires. Le reste était déjà financé par les actionnaires de Eagle Football. L'OL a aussi vendu Paquetà en août et on bat des records de fréquentation, donc on ne devrait pas voir le même déficit que la saison dernière qui avait été encore fortement impactée par le Covid-19.

        Oh non... Florida ?!? Tu fais de l'entrisme pour semer la zizanie, ici aussi ? La ficelle était un peu grosse.

    3. Caol Ila - jeu 10 Nov 22 à 9 h 41

      A voir, car apparemment, à Botafogo et Molenbeek, tout le monde est plutôt positif sur son arrivée...

      Signaler
      1. Mopi do Brasil - jeu 10 Nov 22 à 15 h 28

        Je confirme pour Botafogo. J'ai des amis socios là-bas et ils sont contents.

      2. Olyonn@is - jeu 10 Nov 22 à 15 h 34

        Oui,mais va t'il faire aussi bien avec Lyon qui est un club ou on demande plus de moyens?🤔

      3. Californi@ - jeu 10 Nov 22 à 19 h 55

        @MOPI

        Tu n'as aucune connaissance/competence qui te permette de maîtriser les informations et de les analyser, sinon tu n'ecrirais pas ce que tu écris.

        Tout d'abord, Eagle Foot est une Holding détenue par TEXTOR spécialement créée pour ses acquisitions FOOT.

        Cette société n'a aucun fonds propres (c'est ça une Holding, une coquille vide), elle est la pour loger les bénéfices en dehors de toute fiscalité comme c'est le cas dans le Delaware et les transformer en dividendes).

        Et comme TEXTOR n'est pas le milliardaire auquel tu rêves, il ne sort pas non plus son cash perso (sauf 5 patates, le prix de certaines montres aux enchères le week-end dernier à Genève).

        DONC TEXTOR se fait financer par les autres, ce qu'il a voulu mettre en place avec son copain FOLEY qui s'est fait sortir par les détenteurs actuels des 370 millions de la dette OL.

        Il est donc parti trouver des gens moins sympas, en l'occurrence ARES qui est spécialisé dans la restructuration de dette et le rachat de crédit. En gros, un fond vautour.

        Mais c'est EAGLE qui sera l'actionnaire quasi unique (puisque Holnest va garder 7%), ARES comme les 2 autres Fonds qui financent n'y vont pas en direct en prenant des parts dans le capital du club, ils y vont via un "fronting" , EAGLE.

        A ce stade, EAGLE s'endette de 400+75+25 millions d'Euro et TEXTOR ajouté 5 pour arriver à couvrir ce que va coûter de racheter Actions+obligations+89 millions d'injection capital, donc comme tu le vois la dette de 370 millions n'est pas appuree dans cette structuration et c'est ce qui a occasionné les 2 reports puisque les 13 établissements détenteurs de cette dettes sont en droit d'appeler les fonds si le nouvel investisseur ne fait pas descendre l'encours, ce qui n'est pas l'objet des 89 millions d'injection en fonds propres.

        Il a fallut réviser la copie car les prêteurs demandent au moins 50 millions d'appurement.

        La situation actuelle est donc que EAGLE va être endetté de 400+75+25 dans son financement du rachat et va en outre récupérer au moins 300 millions de la dette existante au 31 octobre 2022 inscrites au bilan.

        800 millions d'endettement pour EAGLE, et avec ça tu n'as pratiquement pas de trésorerie et aucune enveloppe sérieuse mercato.

        Et tu sors d'un exercice déficitaire de 50 millions.

        Pour ta gouverne, la vente de Paqueta est déjà au bilan d'octobre 2022, sinon la dette serait de 100 patates.

        Pour ta gouverne encore, l'evolution de la situation de OL Groupe depuis la bourse et le stade ça a été année après année de devoir vendre des joueurs avant la DNCG en juin, puis de devoir vendre au Mercato d'hiver pour en arriver à devoir vendre le club ! ! !

        Voilà la réalité.

        Cette opération telle qu'elle est présentée ne peut se réaliser. C'est une impasse.

        Aucun rachat de l'OL ne peut se faire par un financement compte tenu des dettes préalables, ça ne peut se faire que :
        - sur le cash d'un (vrai) milliardaire
        - sur les fonds propres d'une entité

        Mais pas via une Holding qui elle-même se finance pour 500 millions ! ! !

    4. Juni forever OL - jeu 10 Nov 22 à 9 h 43

      Idem Moimoi

      Signaler
  2. janot06 - jeu 10 Nov 22 à 9 h 02

    Sa fortune personnelle était estimée à 2 Milliards d'euros quand on nous l'a présenté et il mettrait de sa poche 5 misérables millions d'euros ?

    Signaler
    1. Caol Ila - jeu 10 Nov 22 à 9 h 50

      Sa fortune n'est pas estimé à autant puisqu'il n'est pas dans le classement des milliardaires de Forbes, mais en plus, il n'a jamais caché qu'il irait chercher les fonds ailleurs.
      Je pense que Mc Court fait de même. C'est la gestion à l'américaine où eux gèrent mais prennent l'argent, là où il est...

      Signaler
      1. JUNi DU 36 - jeu 10 Nov 22 à 13 h 06

        Exact, sa fortune à été estimé dans les 800 millions si ma memoire est bonne, en tout cas c'était moins que 1 milliard. Cela avait été signalé ici dans un article. C'est d'ailleurs pour ça qu'il ne pouvait pas partir tout seul dans se projet.

      2. Californi@ - jeu 10 Nov 22 à 13 h 55

        Non, c'était la surprise du chef de découvrir que les 523 millions que représentent action+obligation+augmentation de capital seraient issus d'une facilité d'un fond d'investissement détenu par un vrai milliardaire, folley, qui finançait l'opération de son Amigo Textor et sa boîte Eagle Holding.

        D'ailleurs, les détenteurs de la dette OL (370 millions pour 13 banques) ont refusé ce montage.

        Textor à été présenté comme un milliardaire qui rachetait sur fonds propres en tant qu'investisseur (tel Mc Court à l'OM), en réalité TEXTOR est un solide millionnaire (200 millions estimés) qui sera simplement le Directeur général de Eagle Holding finance par ARES ... Sans aucune autre liquidité à disposition.

        Au final, on parle désormais d'un prêt de ARES à EAGLE pour 400 millions, ça me couvre même pas la valeur actions+obligations à rembourser aux actionnaires Pathe+IDG+Holnest (environ 430 millions).

        Au final, Eagle Football se retrouve avec 370 millions de dettes actuelles, 400 millions de dette ARES, 50 millions de déficit sur la saison passée et 86 millions à injecter au capital selon l'accord de l'OPA.

        Y'a un truc qui va pas.

      3. OLVictory - jeu 10 Nov 22 à 13 h 58

        Ah oui ça ne colle pas du tout, il y a probablement une erreur dans l'énoncé.

  3. Olyonn@is - jeu 10 Nov 22 à 9 h 06

    Tiens je me posais la même question.Je le sens moyen son arrivée,on verra.

    Signaler
  4. GoNL - jeu 10 Nov 22 à 9 h 18

    Moi je suis surtout lassé de la situation actuelle: gouvernance figée, petits moyens, effectif à améliorer, etc…. La seule lumière c’est Laurent Blanc.
    J’attends la suite avec impatience, sans bien sûr en savoir plus que vous.

    Signaler
  5. JUNi DU 36 - jeu 10 Nov 22 à 9 h 35

    Ouai un peu comme vous aussi, surtout que fonds "propres" avec les américains c'est un bien grand mot... 🤔
    On compte sur la DNCG pour que tout soit en règle.

    Par contre ca va tellement mal avec cette bande d'incapables que je serais prêt à accepter même les Qataries 🤪😁

    Signaler
    1. Altheos - jeu 10 Nov 22 à 10 h 05

      La DNCG qui a validé la reprise des Girondins par Lopez ?
      Franchement, je n'ai aucune confiance dans cette instance pour défendre les intérêts du club.

      Signaler
      1. Juni forever OL - jeu 10 Nov 22 à 10 h 34

        C'est mieux que rien, ça doit filtrer un peu mais tu as raison

      2. OLVictory - jeu 10 Nov 22 à 10 h 53

        Toujours les mêmes biais ici, si ce n'est pas parfait alors c'est pourri et rien entre les deux 😉

        Depuis la création de la DNCG, les cessations de paiement des clubs sont beaucoup moins fréquentes, en gros deux fois moins. Il reste encore du travail, comme toute prévention c'est rarement efficace à 100%

      3. Caol Ila - jeu 10 Nov 22 à 11 h 05

        Il valide sur les chiffres ! A partir du moment où KingStreet efface sa dette, les Girondins respirent...
        Mais, c'est vrai que la DNCG est bien plus généreuse que sa consœur espagnole qui a serré les boulons...

      4. Altheos - jeu 10 Nov 22 à 13 h 11

        Je ne dis pas qu'elle ne sert à rien.
        Je dis juste que certains dossiers de reprises ou bien des comptes qu'elle a validé étaient loin d'être des bonnes garanties.
        Elle ne refuse pas par exemple le dumping financier du PSG ou bien l'utilisation de l'effet de levier pour le rachat d'un club. Ce qui, dans les deux cas, est une aberration.

  6. Juninho Pernambucano - jeu 10 Nov 22 à 9 h 49

    5M€ d'apport personnel ...
    il ne va pas se ruiner ...
    on va me dire oui mais c'est normal , blabla

    Signaler
    1. OLVictory - jeu 10 Nov 22 à 9 h 54

      Non ce n'est pas anormal 😆 😆 😆

      Signaler
      1. Juninho Pernambucano - jeu 10 Nov 22 à 11 h 01

        Oui c'est tout a fait normal , tout va bien .
        Je sais , ayez confiance !!

    2. Caol Ila - jeu 10 Nov 22 à 11 h 03

      Il l'avait annoncé et on le savait... Il n'est pas milliardaire. au moins, il nous fait pas le coup de Mc Court...

      Signaler
      1. Juninho Pernambucano - jeu 10 Nov 22 à 11 h 11

        Mais ses amis le sont , prétend il .
        Je ne comprend toujours pas ce qu'il est venu faire en france et pourquoi .
        Son idée de départ était de s'implanter au portugal pour faire un pont avec le brésil et amener de jeunes joueurs brésiliens afin de les faire intégrer le "marché" européen , avec une transition moins violente via un club portugais un peu cousin du brésil .

  7. Darn - jeu 10 Nov 22 à 9 h 53

    Bon ben pour un truc censé être caduque, cela suit tranquillement son cours.

    Signaler
    1. Juninho Pernambucano - jeu 10 Nov 22 à 11 h 02

      Avec un prochain report si l'ami amerloque n'est pas validé par la dncg ?

      Signaler
      1. Darn - jeu 10 Nov 22 à 11 h 04

        Je pense, mais en soi j'en sais rien, que si la DNCG ne valide pas, que ce sera définitivement mort pour Textor. Sauf s'il a le droit à un second oral de rattrapage, évidemment.

      2. Juninho Pernambucano - jeu 10 Nov 22 à 11 h 08

        Logiquement oui , mais Pathé , aulas et les chinois vont ils lacher le morceau après tout le travail qui a été fait et repartir à zéro avec quel acheteur , il n'en ont pas trouvé un seul de fiable ?

    2. Californi@ - jeu 10 Nov 22 à 14 h 29

      Justement non, ça devient de plus en plus fantaisiste.

      59.5 millions d'actions à 3 Euro OPA
      1 million d'Osrane à 265 Euro OPA
      TEXTOR/EAGLE juste là doivent sortir 443.5 millions d'Euro

      Ensuite il y a 89 (86 après taxes) millions d'Euro d'apport au capital (condition à l'OPA).

      Ensuite il y a un déficit de 50 millions d'Euro la saison 2021/2022

      Ensuite il y a 370 millions de dettes au bilan d'octobre 2022.

      On apprend que Eagle finance 400 millions avec un pret de ARES, Fond et surtout Societe de Credit et restructuration de dettem

      Alors si tu mets tout bou a bout, il faut 872 millions d'Euro pour tout mettre a zero ...

      Si Eagle arrive avec 400 uniquement et issus d'un emprunt, c'est impossible.

      Signaler
      1. Nenae - jeu 10 Nov 22 à 17 h 55

        Textor rachete les parts de Pathe/IDG et Holnest en partie.

        Les 370m€ de Dettes Bancaires ne sont pas ´rachetées´ elles ont une échance et restent. Les banques doivent juste valider l´operation.

  8. leandre-gerrand - jeu 10 Nov 22 à 11 h 27

    Aille aille aille un pret de 400M ... qui sera remboursé par la vente de nos meilleurs joueurs … Pourquoi vendre le club a un mec qui n'a une fortune "que" de 250 M à Lyon …

    Signaler
    1. Juninho Pernambucano - jeu 10 Nov 22 à 11 h 39

      Oui ça me fait peur depuis le début . Le mec rachète mais à crédit , il n'a pas un rond .
      Comment va t'il rembourser cette dette , comment le club peut espérer grandir dans ces conditions ?
      D'aucuns vont encore me dire que c'est tout a fait normal , ça se passe toujours ainsi , blabla .

      J'aurai été rassuré si le club avait été racheté par des gens comme Ineos ( nice ) ou c'est du sérieux avec assurance d'investissements , ils sont la pour faire grandir le club et avoir des résultats .
      Mais des hommes d'affaire comme l'amerloque , je n'ai aucune confiance .
      Lui il veut uniquement faire du business , il s'en tape un peu des résultats et si le club n'est pas au top , du moment que ça rapporte.
      Les autres clubs ou il a mis des billes , ne remportent rien , ce sont des clubs de seconde zone .

      Signaler
      1. deliriousfan7 - jeu 10 Nov 22 à 14 h 13

        Oui, c'est partout pareil : du Groupama Stadium pour l'OL, à la maison d'un citoyen lambda, en passant par l'achat d'un nouvel entrepôt pour une entreprise ... c'est de l'achat à crédit dès qu'il s'agit d'un gros projet.

        Je passe sur les raison qui poussent les entreprises à raisonner ainsi, car c'est un gain purement financier de conserver son capital et d'emprunter, mais dans ce cas très général, c'est plutôt le système financier qui pose problème et qui arrive à son terme. On le voit bien ces dernières années avec les explosions de bulles à droite et à gauche, et les faillites de grosses banques que les états sauvent car "too big to fail"

        Ce que je veux dire, c'est que les modalités de l'acquisition ne prédisposent pas forcément ensuite à une mauvaise gestion

    2. MICAL - jeu 10 Nov 22 à 11 h 46

      Ce n'est pas l' OL qui emprunte, c'est Textor.. Les dettes sont les siennes. S'il prend de l'argent au club cela s'appelle un abus de bien social et c'est répréhensible.

      Signaler
      1. Juninho Pernambucano - jeu 10 Nov 22 à 11 h 55

        Il va finir en cabane comme le fameux repreneur de marseille !

      2. Altheos - jeu 10 Nov 22 à 13 h 13

        Les emprunts qui vont servir à racheter le club, qui va les rembourser à ton avis ?
        Textor ?
        Bien sûr que non.
        C'est le club qui paiera les traites, et ça n'a rien d'illégal.

      3. Californi@ - jeu 10 Nov 22 à 14 h 05

        C'est Eagle Football qui emprunte 400 millions à ARES pour le rachat des parts PATHE+IDG+HOLNEST qui représentent ... 430 millions d'Euro ! ! !

        Déjà là il manque 30 patates.

        Ensuite, OL Groupe est endetté de 370 millions au 31 octobre 2022.

        Ensuite OL Groupe est déficitaire de 50 millions d'Euro au 31 octobre 2022.

        Ensuite, l'OPA Eagle suppose une augmentation de capital de 89 millions (86 après taxes).

        Au final, une fois propriétaire d"OL groupe, Eagle sera propriétaire de 370 millions + 400 millions soient 770 millions de dette diverses ... Et devra en plus appurer un déficit de 50 millions ... Et devra en plus injecter 86 millions au capital ...

        On a fait le tour.

      4. deliriousfan7 - jeu 10 Nov 22 à 14 h 18

        @Californi@
        Le calcul est bien plus complexe que d'additionner simplement des dettes, qui en face ont permis d'acquérir des actifs immobiliers par exemple, qui sont valorisés et que tu ne prends pas du tout en compte (stade, salle de concert, complexe hôtelier, restaurant) la valeur de l'effectif pour le côté sportif, le sponsoring / naming, et les loyers perçus sur les différents actifs immobiliers

        Si Textor venait uniquement pour racheter de la dette, il ne serait pas là.

    3. Californi@ - jeu 10 Nov 22 à 13 h 58

      Non, c'était la surprise du chef de découvrir que les 523 millions que représentent action+obligation+augmentation de capital seraient issus d'une facilité d'un fond d'investissement détenu par un vrai milliardaire, folley, qui finançait l'opération de son Amigo Textor et sa boîte Eagle Holding.

      D'ailleurs, les détenteurs de la dette OL (370 millions pour 13 banques) ont refusé ce montage.

      Textor à été présenté comme un milliardaire qui rachetait sur fonds propres en tant qu'investisseur (tel Mc Court à l'OM), en réalité TEXTOR est un solide millionnaire (200 millions estimés) qui sera simplement le Directeur général de Eagle Holding finance par ARES ... Sans aucune autre liquidité à disposition.

      Au final, on parle désormais d'un prêt de ARES à EAGLE pour 400 millions, ça me couvre même pas la valeur actions+obligations à rembourser aux actionnaires Pathe+IDG+Holnest (environ 430 millions).

      Au final, Eagle Football se retrouve avec 370 millions de dettes actuelles, 400 millions de dette ARES, 50 millions de déficit sur la saison passée et 86 millions à injecter au capital selon l'accord de l'OPA.

      Y'a un truc qui va pas.

      Signaler
      1. deliriousfan7 - jeu 10 Nov 22 à 14 h 19

        @Californi@
        Le calcul est bien plus complexe que d'additionner simplement des dettes, qui en face ont permis d'acquérir des actifs immobiliers par exemple, qui sont valorisés et que tu ne prends pas du tout en compte (stade, salle de concert, complexe hôtelier, restaurant) la valeur de l'effectif pour le côté sportif, le sponsoring / naming, et les loyers perçus sur les différents actifs immobiliers

        Si Textor venait uniquement pour racheter de la dette, il ne serait pas là.

      2. mmc1789 - jeu 10 Nov 22 à 16 h 59

        @californi@ .. pourquoi TEXTOR devrait racheter la dette bancaire ? c'est une dette souscrite, taux d'interets faibles, remboursement selon plan business

        Tu ajoutes les pertes de l'an dernier ... or certes les pertes peuvent entamer le capital disponible et la trésorerie, et donc empêcher des opérations joueurs .. mais les pertes en elles-mêmes n'ont pas à être remboursées

        Il reste donc
        - la dette en actions si retrait de la cote (idem les OSRANES .. et je ne sais pas si les 2 sont liées)
        - l'apport de capital (qui comble les pertes, c'est erroné d'ajouter les deux !!)

        La valorisation des parts des actionnaires sortant se fait à un tarif fixé dans la transaction, et en tenant compte de la situation du biz acheté, yc les dettes existantes .. par exemple, quand tu rachetes une entreprise en grosses pertes, l'acheteur paye parfois rien aux detenteurs de capital (si vous ne voulez pas à zéro, alors vous devrez remettre du cash, donc si je rachete à zero et amène de la tréso, vous ne décaissez rien)

    4. Californi@ - jeu 10 Nov 22 à 20 h 07

      @ Nenae

      Justement, le rachat des parts + les 89 millions qui en sont un collatéral ça représente environ 500 millions d'Euro si on considère que holnest garde 7%.

      Or Eagle se finance (emprunte) 400+75+25 pour déjà remplir ce préalable.

      Les détenteurs de la dette actuelle s'affolent a juste titre puisque in fine Eagle serait endetté de 870 millions ...

      Donc ils demandent outre l'enveloppe action+obligation+injection capital (qui est dévolue à tresorerie+infrastructures+mercato) d'ajouter au moins 50 millions pour faire descendre la dette actuelle.

      Ce qui ne change rien fondamentalement, Eagle se retrouvera avec minimum 800 millions de dettes de financement et ça n'est pas réaliste.

      Surtout que les prêteurs actuels n'auront pas la main sur Eagle incorporée dans le Delaware un paradis fiscal et juridique.

      Et parmi ces prêteurs il y a l'Etat Français ! ! !

      Fin du game.

      Signaler
  9. GoNL - jeu 10 Nov 22 à 12 h 48

    je trouve dommage qu’on se crée déjà une détestation systématique du personnage, sans connaître le tenant des discussions actuelles.
    Le tout à coup d’anti-américanisme primaire, de détestation ou de mépris de l’argent des autres, de voyeurisme sur ses fonds propres et sales.
    Si la vente se fait il va donc falloir le détester pendant 5 ou 10 ans avec son investissement et celui de ses créanciers, sachant que la seule chose que la majorité attende de lui, c’est qu’il dépense des millions pour acheter des joueurs qui viendront pour un salaire obscène.
    Un peu de bienveillance quand même, est-ce qu’on préfère rester dans la situation actuelle ?

    Signaler
    1. JUNi DU 36 - jeu 10 Nov 22 à 13 h 01

      Évidemment que non GoNL, ça n'empêche que ce n'est pas une raison pour se retrouver dans des situations par la suite désastreuses. J'espère que JMA sur ce coup là il sait ce qu'il fait...

      Signaler
    2. Californi@ - jeu 10 Nov 22 à 14 h 47

      @Deliriousfan7

      Avant de valoriser un actif encore faut-il que ce soit un actif mon cher.

      Il n'y a qu'une réalité à ce stade de la vie de OL Groupe, sa dette actuelle est de 800 millions d'Euro bien réels à commencer par la dette actionnaire dont Eagle doit s'acquitter pour prendre le contrôle du club, soit 430 millions d'Euro.

      Ensuite il y a la dette de financement de 370 millions, bien réelle aussi.

      Ton stade, c'est de la dette
      Tes actions, c'est de la dette
      Tes obligations, c'est de la dette
      Ton bilan deficitaire, c'est de la dette

      La valorisation de 800 millions est justement fondée pour 60% sur le passage de passif en actif du stade, encore faut-il appurer les financements y relatifs ...

      Les 400 plaques de Eagle pour l'OPA, c'est de la dette encore ...

      Tu peux le tourner dans tous les sens, cette opération est impossible.

      D'autant plus que OL Groupe se targue de ne pas nantir ses actifs fonciers en collatéral du financement auquel Eagle à recourt ... (La j'ai du te perdre).

      l'OL est juste invendable dans la forme d'acquisition que tEXTOR proposé, c'est pas plus compliqué que ça.

      Sauf à poser 1 milliard sur la table dont 75% en fonds propres (non refinances par ailleurs).

      Avec 1 milliard, tu rachetés les parts, tu soldes les prêts, tu appures la dette, tu injectes du capital avec une part significative dédiée au sportif et donc au prochain mercato de manière à remettre ton business model sur les rails.

      A moins d'1 milliard en cash, cette opération est impossible.

      Tout simplement.

      Signaler
      1. mmc1789 - jeu 10 Nov 22 à 16 h 59

        Voir les commentaires au dessus, tu ajoutes des choses à venir et des choses passées ...

  10. JUNi DU 36 - jeu 10 Nov 22 à 13 h 15

    Au départ j'étais pratiquement à 100 % pour que Textor vienne et super optimiste, tellement marre de nos dirigeants. Puis avec le temps je me suis mis à douter au vu de certaines situations qui ont foiré au fil des mois, tel que ces deux potes associés impliqué dans le projet qui se sont barré, puis la communication abusive de JMA laissant croire que tout allait marcher comme sur des roulettes et qui a capoté parce qu'en faite Textor n'avait tjrs pas l'argent. Du coup je me méfie maintenant.

    Signaler
    1. Californi@ - jeu 10 Nov 22 à 19 h 13

      @MMC1789

      Bonsoir, il me semble que la réalité de la situation financière de l'OL et donc des obligations qui en découlent au moment d'un négocier la vente ne sont pas comprises.

      L'OL a une dette financière actuelle de 370 millions d'Euro détenue par 13 établissements qui sont tous concernés par la structuration de la vente du club.

      C'est bien d'ailleurs (entre autre) ce qui bloque puisque chacun a sa propre politique de risque, de conformité, pas forcément en adéquation avec le profil de l'acheteur et la structuration de l'opération.

      Il peut donc y avoir des freins techniques, pratiques, juridiques et bien évidement chacun dispose dans son contrat avec l'OL d'une clause d'appel de fond en cas de situation qui l'imposerait.

      Dans ce cas, soit l'OL sort le cash (mais il n'en n'a pas donc impossible), soit l'acheteur n'a pas d'autre choix que d'appurer le montant concerné au-delà des autres montants qui étaient déjà au coeur des négociations (actions, obligation, apport au capital, ...).

      Compte tenu de la structuration de l'opération présentee par Eagle Foot HOLDING, à savoir 400 millions de prêt (qui plus est provenant d'un Fond de financement/credit)), il est évident que le risque devient trop grand et hors clous pour certains des détenteurs de la dette actuelle.

      De plus, et ça concerne l'Etat Français puisque la Caisse des dépôts et consignations en fait partie mais aussi parce qu'il garanti 185 millions de prêts (PGE), le fait que la Holding de TEXTOR soit dans un paradis fiscal le Delaware est là aussi à coup sûr un obstacle pour certains dans leur politique interne de gouvernance.

      D'ailleurs, il faut noter que l'OL va se transformer en SPV (Special Purpose vehicle) en faisant remonter tout ce qui sera bénéfices dans une HOLDING incorporée dans une juridiction ou l'impôt sur les société en de ZERO ... C'est légal, c'est de l'optimisation fiscale, mais je vois mal des preteurs institutionnels y laisser loger leur dette ...

      Tout ceci est passionnant.

      Pour rappel, il y a 59.5 millions d'actions et 1 million d'Osrane que TEXTOR doit racheter dans un premier temps à 75% puis à 95%, sans compter l'injection promise dans le cadre de cette OPA (89 millions).
      L'OPA stipule que les actions sont fixées à 3 euro et Obligations à 265 Euro.

      Rien que la c'est 438 millions + 89 donc 527 millions d'Euro et avec ça on n'a pas touché aux dettes de 370 millions ! ! !

      Alors même si les 89 vont majoritairement à appurer de la dette (ce que les établissements prêteurs demandent), il n'en reste pas moins que Eagle Foot se retrouvera en fin d'opération avec 400 + minimum 300 millions de dettes ! ! ! 700 patates ! ! !

      Et avec ça, le déficit de 50 millions du précédent exercice n'a pas été comblé.

      Et avec ça, il n'y a pas d'enveloppe mercato susceptible de changer la situation sportive alors que le business plan repose sur un modèle impliquant podium chaque année.

      On en revient à ce que je dis, dans le cas présent comme dans tout rachat mais ici à une échelle improbable compte tenu de l'endettement du club, la première des obligations est d'appurer la dette à commencer par les intérêts ! ! !

      Ça implique donc une enveloppe de 800 millions d'euro au minimum (actions+obligations+injection capital pour fonds propres+injection apurement dette+injection rétablissement deficit+enveloppe mercato).

      Or Eagle est déjà au taquet avec 400 millions d'emprunt ! ! !

      Ma conclusion reste la même, cette affaire ne peut se finalisr sur les bases actuelles.

      Signaler
      1. Juninho Pernambucano - jeu 10 Nov 22 à 19 h 40

        Effectivement c'est une opération colossale , les sommes engagées sont énormes .

  11. OL-91 - jeu 10 Nov 22 à 17 h 56

    Si j'ai bien compris, l'OL est aussi endetté que l'État français ! La DNCG devra passer l'acheteur au détexteur de mensonges.

    Signaler
    1. Californi@ - jeu 10 Nov 22 à 20 h 12

      L'OL est endetté de 370 millions et la holding Eagle Foot doit s'endetter de 500 millions pour racheter 93% des parts et injecter 89 millions ...

      Ça met Eagle à 800 millions de dettes minimum après l'opération telle qu'elle est actuellement structurée.

      Impossible.

      Signaler

Laisser un commentaire

Suivez-nous
d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires
Faire défiler vers le haut