(Photo by Kenzo Tribouillard / AFP)

OL : Sardar Azmoun, une machine à buts

Possible future recrue de l'Olympique lyonnais, Sardar Azmoun est considéré comme l'un des meilleurs joueurs du championnat russe. L'attaquant du Zénith Saint-Pétersbourg affole les compteurs depuis plusieurs saisons.

Arrivé au Zénith Saint-Pétersbourg en février 2019 en provenance du Rubin Kazan, Sardar Azmoun n'en finit plus de faire trembler les filets en Russie. Auteur de 57 buts en 89 matches sous le maillot de la formation russe, l'international iranien attise la convoitise de nombreux clubs en Europe et notamment l'Olympique lyonnais. Le club rhodanien, sur la volonté de son entraîneur Peter Bosz, a fait de l'attaquant âgé de 26 ans sa priorité dans cette fin de mercato.

Une prise de position et un passage à l'acte devenu concret ce mardi, avec la révélation, selon L'Equipe, d'une première offre de la part de l'OL à hauteur de 11M€. Sous contrat jusqu'en juin prochain avec le champion de Russie, Sardar Azmoun pourrait être un renfort de poids pour l'attaque lyonnaise mais surtout une vraie perte pour le Zénith Saint-Pétersbourg, comme l'explique pour olympique-et-lyonnais.com, Yaro Susov, journaliste à Sports.ru : "Oui, son départ serait une grosse perte pour le Zénith s’il quitte le club. C’est l’un des joueurs les plus importants. Je pense que si Azmoun part c’est une nouvelle époque pour le Zénith car pendant plusieurs années, le Zénith a joué avec deux grands attaquants qui sont Dzyuba et Azmoun". 


"C’est un joueur très rapide"


Egalement courtisé par le Bayer Leverskusen (Allemagne), Sardar Azmoun pourrait devenir le nouvel homme fort de l'attaque lyonnaise après le départ de Memphis Depay à Barcelone. L'international iranien n'est pas un inconnu pour les supporteurs de l'OL puisque c'est lui qui avait inscrit le but du Zénith Saint-Pétersbourg en septembre 2019 au stade de l'OL lors de la venue de la formation russe, à l'occasion de la première journée de la phase de groupe de Ligue des champions (1-1). Ce jour-là, à la suite d'un une-deux avec Artem Dzyuba, l'attaquant avait remporté son face à face devant Anthony Lopes avec une frappe du droit. "C’est un joueur très rapide. Il joue beaucoup avec Artem Dzyuba qui est un joueur qui monopolise l’attention des défenseurs, qui prend le ballon et fait de nombreuses passes décisives. Azmoun est comparable à Wissam Ben Yedder dans son style de jeu", affirme Yaro Susov

Spécialiste du football russe, Vivien Punzano présente Sardar Azmoum comme "un numéro 9 mobile qui est habitué à jouer dans un 4-4-2 avec les milieux excentrés qui prennent un rôle de faux ailiers, confie-t-il. Il est également à l'aise avec ses pieds, intelligent dans les déplacements, appels et placements. C'est aussi un bon finisseur qui ne participe au jeu que lorsque ce dernier se rapproche de la surface, dans les derniers 25 mètres en moyenne".


Le Zénith doit vendre avant de pouvoir acheter


C'est l'une des particularités du football russe : les clubs ne peuvent pas avoir plus de huit joueurs étrangers (la Biélorussie et Arménie ne sont pas considérés comme des pays étrangers) dans leur effectif. Et le Zénith Saint-Pétersbourg a déjà atteint ce total cette saison. Si le club russe souhaite trouver le remplaçant de Sardar Azmoun, il lui faudra obligatoirement le vendre cet été sous peine de risquer de le voir partir libre l'été prochain : "Le Zénith a pensé à Andrea Belotti du Torino pour remplacer Azmoun. Il faut savoir qu’en Russie, il y a des difficultés à trouver des joueurs européens qui ne sont pas Russes puisqu’il y a une limite d’étrangers à avoir dans l’effectif, confie Yaro SusovC’est vraiment difficile. Si le Zénith ne vend pas Azmoun, il ne peut pas trouver quelqu’un pour le remplacer. Le club doit vendre Azmoun avant pour pouvoir acheter quelqu’un ensuite. S’il y a une bonne proposition, il faut le vendre".  

À un an de la fin de son contrat avec le champion de Russie, l'international iranien est donc plus que jamais sur le départ : "Le Zénith est vendeur car le joueur ne va pas prolonger, il faut obtenir une somme pour pouvoir le remplacer ! C'est le meilleur 9 du Zénith et derrière il ne reste que Dzyuba qui est en fin de course ou du bricolage avec Erokhin qui est milieu de formation", indique Vivien Punzano.


"Il a été une machine à buts"


Outre ses 57 buts depuis son arrivée au Zénith, Sardar Azmoun sait également se muer en passeur décisif avec notamment 20 passes décisives au sein du club russe. Buteur et passeur, l'attaquant iranien, en cas de départ, aura laissé une trace de son passage à Saint-Pétersbourg : "Il va laisser une trace formidable, concède Vivien Punzano. À partir du moment où il a digéré son transfert, il a été une machine à buts, en plus d'être un joueur très sympathique !". L'international iranien (52 sélections, 34 buts) n'aura pas seulement marqué son club, mais l'ensemble des clubs russes où il est passé : "Il va laisser une très bonne image en Russie après son départ, il est très apprécié là-bas et a toujours satisfait les coachs/clubs qui ont eu la chance de l'avoir", affirme-t-il. Passé par Rostov, le Rubin Kazan et donc le Zénith Saint-Pétersbourg, l'attaquant devrait rapidement s'intégrer au sein du vestiaire lyonnais selon Vivien Punzano : "Excepté la barrière de la langue qui peut être compliquée au départ, il n'a jamais eu de problème avec un vestiaire donc une fois cette barrière franchit, je pense que ça se passera naturellement".

Alors que l'OL devrait encore se montrer actif dans cette dernière semaine de mercato, aussi bien sur le plan des arrivées que des départs, Sardar Azmoun pourrait venir compléter la ligne d'attaque lyonnaise, déjà bien fournie, et ainsi satisfaire son entraîneur, lui qui a érigé l'international iranien comme l'objectif prioritaire des jours prochains.

2 commentaires
  1. cavegone - mer 25 Août 21 à 16 h 23

    A peine le temps de rédiger ce très bon article et cette piste a déjà pris du plomb dans l’aile... 😥
    Le Bayer Leverkussen a pris le lead sur le dossier.

  2. fidelalol - mer 25 Août 21 à 20 h 46

    Perso,j'ai vraiment envie que ça se fasse;
    Hate de le voir évoluer avec Cherki,que certains ici veulent déjà jeter à la poubelle,un peu comme Gouiri finalement.
    mais une "machine à buts cotée 15M euros faut pas pousser!

Les commentaires sont fermés

Suivez-nous
d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires
Faire défiler vers le haut