Lyon’s French midfielder Coretin Tolisso reacts after scoring during the Europa League round of 16 first leg football match between Lyon (OL) and AS Roma on March 9, 2017, at the Parc Olympique Lyonnais stadium in Decines-Charpieu, near Lyon, southeastern France. / AFP PHOTO / PHILIPPE DESMAZES (Photo credit should read PHILIPPE DESMAZES/AFP/Getty Images)

OL – Tolisso : « Je ne suis concentré que sur l’OL »

En instance de départ, Corentin Tolisso est revenu mercredi, pour OLTV, sur l'actualité du club rhodanien. L’occasion pour lui de faire un bilan de la saison qui vient de s'écouler.

Le Gone s'est exprimé, ce mercredi, sur la saison de l'OL, il a également fait un bilan personnelle de cette année riche en émotion. Sa première sélection en Equipe de France notamment, mais également cet exercice 2016-2017, le plus prolifique de sa jeune carrière, avec notamment 14 buts toutes compétitions confondues. Pour autant, Corentin Tolisso garde un objectif en tête : emmener l'OL en finale de Ligue Europa.

La demie finale face à l’Ajax

En passe de rallier la finale d’une Coupe d’Europe, les Lyonnais devront d’abord écarter l’Ajax Amsterdam en demi-finale. La formation batave n’est pas forcément connue en France, pour autant, Corentin Tolisso reste sur ses gardes : « On ne peut pas savoir si c’est le meilleur tirage. On sait que ça va être compliqué. (…) C’est un club avec un bon centre de formation ». En effet, à l’image de l’OL, l’Ajax s’appuie sur son centre de formation, à tel point que la moyenne d’âge de leur effectif ne dépasse pas les 23 ans.

Le match retour à Istanbul

Le milieu de terrain de l’OL est également conscient que face à l’Ajax, ils seront confrontés à un bon public : « Il y a une belle ambiance dans leur stade ». Les Ajacides possèdent un bel écrin, l’Amsterdam Arena, de 54 000 places, qui devrait d’ailleurs être prochainement renommé Johan Cruyff Arena. Un hommage à la légende hollandaise, décédée en mars 2016 et qui a porté les couleurs de l'Ajax de 1964 à 1973. Pour autant, au niveau de l'ambiance, Corentin Tolisso et ses coéquipiers sont vaccinés, après le déplacement en Turquie : « On n’a pas eu peur au Besiktas. On s’attendait juste à une très grosse ambiance et ça a été le cas. C’est celle qui m’a le plus impressionné dans ma carrière… » Apparu extrêmement détendu lors de la séance des tirs au but, à l’instar de Mouctar Diakhaby, « Coco » a livré une version différente  : « Ma décontraction au moment de tirer, c’était juste un air. Je n’étais pas bien. A l’entraînement, j’avais marque dix pénaltys sur onze. Je m’étais préparé mentalement. »

La première sélection en Bleu

Titulaire pour sa première sélection avec la France, en mars dernier, face à l’Espagne. Corentin Tolisso franchit les étapes petit à petit. S’il n’a pas été transcendant face à la formation ibérique, à l’image de ses coéquipiers au milieu, il est conscient de l’aboutissement que représente cette première apparition sous le maillot Bleu : « Ma sélection en Equipe de France récompense mon travail. Je voulais rester à l’OL pour atteindre cet objectif. C’est aussi pour cela que j’ai choisi de rester plutôt que d’aller à Naples, la saison passée. J’ai cru en moi et j’y suis arrivé. Cependant, cette sélection n’est pas une fin en soi. Mon objectif est d’aller à la Coupe du Monde. » Une ambition élevée, qui passe peut-être par un transfert à la fin de la saison.

Son avenir

Auteur d’une saison pleine, avec notamment 14 buts et 5 passes décisives toutes compétitions confondues, Corentin Tolisso, titulaire indiscutable à l’OL, sent peut-être qu’il est temps de changer d’air. Alors qu’il va conclure sa quatrième saison avec Lyon, les cadors européens lui font les yeux doux. Notamment la Juventus Turin, le demi-finaliste de la Ligue des Champions pourrait bien rafler la mise cet été, même si le principal intéressé préfère botter en touche : « Je sais ce que je veux et où je veux aller. Je veux aller en finale de la Ligue Europa. Je ne suis concentré que sur l’OL. Je n’ai connu que ce club et je suis un Lyonnais. J’ai toute ma famille ici et je suis très attaché à ce club. Quoi qu’il arrive, je n’oublierai jamais cette époque. » Quoi de mieux donc, si départ il y a, de partir de son club formateur en lui offrant sa première Coupe d’Europe. Ce serait là l’occasion de récompenser la génération dorée de l’OL, dont il fait partie, et de s’en aller par la grande porte.

8 commentaires
  1. mwayovie - jeu 27 Avr 17 à 20 h 56

    J'ai beaucoup de mal à m'expliquer cette propension à dévaloriser la Ligue 1. Ici même, en effet, les articles jouent carrément un rôle de marchepied en incitant les joueurs à quitter Lyon, au motif que c'est en rejoignant des championnats réputés meilleurs qu'ils franchiront de nouveaux paliers dans leur carrière. J'en arrive même pas à me demander si ces écrits n'ont pas pour source d'inspiration un certain Didier Deschamps qui se convainc clairement que son statut de sélectionneur de l'équipe de France l'autorise à être dans une constante logique de déstabilisation de l'Olympique Lyonnais par les recommandations adressées aux joueurs phares de partir ; un discours qu'il s'interdit cependant à l'endroit de ceux du Paris Saint-Germain, qui n'arrive pas à la cheville de Lyon en termes d'efforts propres, d'investissements endogènes je veux dire.
    Les époques sont chargées de spécificités qui rendent aléatoire l'exercice de leur comparaison, la comparaison qui n'est pas raison, il est vrai. Mais peut-on pour autant s'interdire de relever que Cruiyf a joué neuf saisons d'affilée à l'Ajax avant de partir, que plusieurs joueurs quittant la Ligue 1 cherchent assez rapidement à revenir, que d'autres en Premier League ne sont pas forcément devenus des têtes d'affiche ?
    Nos joueurs n'ont pas à être infantilisés ; ils n'ont pas être pollués par des incitations intempestives à tourner le dos à l'OL qui se bat et se bat bien pour redevenir une place forte du football européen. Par eux-mêmes, et par l'entremise de leurs agents, ils connaissent l'environnement européen et n'ont certainement pas besoin d'être aiguillonnés dans leurs choix. Jean Michel Aulas qui dit vouloir conserver Alexandre Lacazette et Corentin Tolisso est tout sauf un plaisantin. Qui décemment peut prendre pour quantité négligeable l'oeuvre réellement immense accomplie en trois décennies avec une opiniâtreté hors pair ? Ne lui savonnons pas la planche, tout de même !
    CECI EST UN COUP DE GUEULE.

  2. Juniryu69 - ven 28 Avr 17 à 6 h 55

    Lol 69000000000000
    Analyse extrêmement pertinente mwayovie,
    Je suis à 1000% d'accord avec toi car si Lyon doit redevenir un grand club, il faut conserver ses éléments maïs bon a cause de Didier la P des champs qui déteste Lyon bah nos meilleurs joueurs doivent partir pour jouer la coupe du Monde

  3. Le Condor - ven 28 Avr 17 à 10 h 08

    Je suis complètement d'accord avec vous.
    C'est la culture RMC ... D.D. ... L'Equipe ... commentateurs sportifs en général ===> Leur vache à lait est de DESCENDRE SYSTÉMATIQUEMENT LA L1 ...
    Et pourtant, on a L'AS Monaco en demi-finale de C1 ... et l'O.L. en demi-finale de l'Europa Ligue ... CE MICROCOSME N'EST PAS PEU RESPONSABLE du fait que l'on se fasse marcher dessus avec la réforme de la Champion's League, ?

    1. Slaimer - ven 28 Avr 17 à 16 h 28

      SI tu écoute bien RMC cette année tu verras qu'ils disent que la ligue 1 cette année c'est du top niveau et que avec le Psg l'Asm l'OL et L'OM ça va sûrement le rester dans les prochaines années. En ce moment ils ont un regard positif sur l'avenir de la ligue 1.

  4. OL-38 - ven 28 Avr 17 à 10 h 09

    Bonjour à tous,
    Ce soir L'OL devra faire un bon match, pour bien e préparer pour jouer le match aller jeudi. Voici le groupe pour ce soir:
    Gorgelin, Lopes.
    Diakhaby, Jallet, Morel, Nkoulou, Rafael, Yanga-Mbiwa.
    Aouar, Darder, Ferri, Gonalons, Tolisso, Tousart.
    Cornet, Fekir, Ghezzal, Memphis, Valbuena.

    Soins : Lacazette.

    Absents: Mammana, Rybus
    ALLEZ L'OL

  5. sonny69dinallo - ven 28 Avr 17 à 14 h 22

    J'ai encore un espoir de la voir prolonger une année à Lyon pour atteindre la coupe du monde puis s'envoler vers d'autres cieux.
    Si l'on rafle la mise sur Lacazette soit 60M€ alors on sera peinard pour gérer le mercato. J'ajoute Gonalons à 5 à 8 M€ pour qu'il reprenne un nouveau souffle...

    1. johnnyboysgum - ven 28 Avr 17 à 18 h 56

      Je comprends pas que l'on veuille se séparer de max. C'est pour moi un joueur exemplaire et même si il a eu un coup de mou cette saison. avec des raisonnement comme ça, il faut changer toute l'équipe.
      Rappelons nous du cas Valbuena.
      Pour moi max doit être prolongé et c'est un top joueur.

      1. fandelol - ven 28 Avr 17 à 19 h 11

        Un top joueur? Euh... Si c'était le cas il aurait beaucoup plus de sélection en EDF et serait beaucoup plus convoité.
        Honnêtement cette saison on ne peut pas dire qu'il a été au niveau. A part 3/4 matchs, ça a été plutôt moyen. Après, faut pas le dégager à tout prix mais Tousart étant passé devant lui, c'est peut-être le moment pour lui de découvrir autre chose car je ne pense pas qu'il se contente d'être remplaçant.

Les commentaires sont fermés

d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires
Faire défiler vers le haut