Karim Benzema au milieu de deux joueurs du Dynamo Kiev lors de la Ligue des champions 2006
Karim Benzema au milieu de deux joueurs du Dynamo Kiev lors de la Ligue des champions 2006 (Photo by JEAN-PHILIPPE KSIAZEK / AFP)

Benzema (ex-OL) "venait à Gerland les veilles de match avec Lacombe"

Auteur d’une saison dernière exceptionnelle, Karim Benzema est devenu Ballon d’Or. L’attaquant du Real Madrid est revenu sur l’atmosphère qui se dégage d’un stade et de ses rituels à l’OL.

Depuis une semaine, il n’y en a que pour lui et à raison. En décrochant le Ballon d’Or à 34 ans, Karim Benzema a inscrit son nom dans l’histoire du football français et mondial. Auteur d’une saison dernière exceptionnelle avec le Real Madrid qui s’est conclue sur un doublé Ligue des champions - Liga, l’attaquant a dominé de la tête et des épaules le classement de la récompense individuelle. Depuis le 17 octobre, il est devenu encore un peu plus une fierté lyonnais, lui le gamin de Bron qui avait éclaboussé l’OL de son talent au début de sa carrière professionnelle.

Au sein du club lyonnais, les hommages ont été nombreux à l’image de ceux de Jean-Michel Aulas ou Bernard Lacombe. Dans une interview à France Football, Benzema est d’ailleurs revenu sur un rituel avec l’ancien conseiller du président durant ses années lyonnaises. "Tu sens quand tu vas tout éclater. Paris (8es de Ligue des champions), je sentais que j’allais faire quelque chose. Pas un triplé mais je  sentais tout, le vestiaire, la concentration, les supporters, ce n’était pas comme d’habitude, a-t-il avoué dans le mensuel. pelouse arrosée, etc. tu sens qu’il va se passer un truc. J’avais la même impression à Gerland. Les veilles de matchs, j’y venais avec Bernard Lacombe, on marchait et je sentais si j’allais marquer."

L’odeur du but, il a dû la sentir plus d’une fois dans l’enceinte lyonnaise, lui qui a trouvé le chemin des filets à 66 reprises avec l’OL en ayant à peine la vingtaine.

16 commentaires
  1. Koko - mar 25 Oct 22 à 14 h 08

    Aussi bosseur que Juni et Paqueta.
    Il nous faut d'autres joueurs qui adorent notre stade et son public !

    1. JUNi DU 36 - mar 25 Oct 22 à 14 h 24

      Il nous faudrait surtout un Lacombe, un mec qui sent le football, pas des loosers incompétents comme Ponsot ou Cheyrou 👎
      C'est dommage que Nanard est parti car en étant DS avec Juni à ses côtés ça aurait cartonné.

  2. janot06 - mar 25 Oct 22 à 14 h 48

    Je me souviens quand Bernard était conseiller du président combien il était vilipendé et combien on demandait sa mise à la casse. Que le supporter est versatile !

    1. JUNi DU 36 - mar 25 Oct 22 à 15 h 58

      Les faux suporteurs oui. Je ne sais pas si je dois le prendre pour moi Janot 06 ?? mais si c'est le cas tu te trompe. En ce qui me concerne le jour que tu me verra defoncer un joueur, un entraîneur ou un membre du staff c'est que j'aurais perdu la mémoire ou qu'ils auront été archi mauvais
      Je peux faire le compte, depuis 30 ans que je suit l'ol, les seuls personnes à qui je m'en suis pris véritablement sont :
      Puel parce qu'il aura fait énormément de mal au club.
      Mapou pour son manque considérable de ne pas avoir honoré son métier.
      Ponsot qui n'a rien à faire dans le football
      Cheyrou qui ne mérite absolument pas le poste de grand chef au recrutement.
      Aouar qui se fout de la gueule de tout le monde depuis plus de 2 ans.
      Boeteng qui a agressé ces coéquipiers et qui n'a pas foutu grand chose non plus depuis qu'il est la.
      Piquionne qui a été une des plus grosse arnaque en surcotage.

      Bien au contraire je prend constamment la défense de pratiquement tout le monde. J'ai même les moqueries de certains ( gentillement) quand je prend la défense de Toko, Kade, Antho, Dubois, Henrique pour ne citer que ceux qui jouent en ce moment au club.
      Sylvinhio, Genesio, Fournier, Perin, Garcia jamais eu un seul mot de travers méchant contre eux. Bosz je suis un des très très rare à l'avoir soutenu jusqu'au bout.

      1. janot06 - mer 26 Oct 22 à 8 h 54

        Que nenni, mon propos ne te visais nullement. Ceux qui se sentent concernés ne réagiront sans doute pas... Ce qui ne veut pas dire que ceux qui ne réagissent pas sont concernés...

  3. Juninho Pernambucano - mar 25 Oct 22 à 15 h 01

    nanard il avait pris benzéma sous son aile et a du lui prodiguer de très bons conseils qui l'ont aidé à l'épanouir , il a eu beaucoup de chance de l'avoir à ses débuts .
    Quand il débarque à 17 ans , il avait néanmoins déjà tout ce qu'il faut , le mental ( je suis la pour vous prendre votre place , leur balance t'il direct dans le vestiaire ! ) et la classe .
    Dans le club il y avait pourtant un joueur encore meilleur , Hatem Ben Arfa , mais un branleur fini .
    Surdoué il pensait ne pas avoir à bosser .
    Karim était dans l'ombre , Hatem dans la lumière .
    Mais c'est le premier qui est élu meilleur joueur de L1 à 20 ans en 2007.
    Quand il met son doublé à Glasgow , je n'avais jamais vu un jeune si fort , j'étais atteint de Benzémania et elle ne m'a jamais quitté .
    On connait la suite ...

    1. Juni forever OL - mar 25 Oct 22 à 15 h 55

      Ben Arfa, branleur, peut être pas, mais pois chiche a la place des neurones, c'est certain !

      1. Juninho Pernambucano - mar 25 Oct 22 à 17 h 49

        Il n'a jamais bossé aux entraînements comme Benzema .
        Il se reposait sur son talent , qui était hors normes .
        Mais ça ne suffit pas pour être au top et surtout pour le rester, le plus difficile.

        Aujourd'hui il végète à ... Lille .
        Faudrait peut être pas qu'il joue car il serait bien capable encore d'en planter un....

        Erratum : il ne jouera pas.
        Il est aujourd'hui sans club , depuis le 1er juillet.
        Mis à pied début avril par Lille après son altercation avec le coach de l'époque ( gocelin gourvennec , une sacrée pipe il faut le dire quand même ), une triste fin de carrière par la petite porte .
        Dire qu'il a juste 6 mois d'écart avec Benzema et que ce dernier va jouer la coupe du monde pendant ce temps.
        Quelles destinées ....

      2. Mym’b - mar 25 Oct 22 à 19 h 39

        Je ne pense pas que Ben Arfa soit stupide. C'est un écorché vif

      3. OLVictory - mer 26 Oct 22 à 9 h 06

        Si Ben Arfa n'est pas stupide, alors, il fait bien semblant.

  4. Mym’b - mar 25 Oct 22 à 19 h 38

    Moi je me souviens des "Aulas, Lacombe, demission!" lorsque Nanard était entraineur.
    Je les entends encore. J'étais jeune, et déjà surpris de voir que les supporters s'en prenaient à leur propre club.
    J'ai longtemps fait parti des supporters, tjs derrière l'équipe et nos joueurs, meme ceux en difficulté.
    Mais finallement, je suis devenu comme la majorité, aigri avec le temps, et 20ans plus tard, j'espère que Aulas va partir. La vente de Guimaraes, ça ne passe pas. Si tu ajoutes celles de Paqueta 8 mois plus tard..... écoeuré.
    J'aimerais savoir quelle importance a eu Lacombe dans la réussite de l'"OL des années 2000.
    Pourquoi on recrutais des joueurs fantastiques à cette époque (Coupet, Cris, Juni, Malouda, Abidal, Diarra, Essien, Tiago, Toualalan...). Qui était derrière tout ça?

    1. JUNi DU 36 - mar 25 Oct 22 à 21 h 41

      Marcello et certains entraîneurs, et même JMA comme pour Sonny. C'était l'époque où Nanard était en lien constamment avec Marcello.
      Malouda par exemple c'est Paul Le Guen qui le voulait.

    2. le_yogi - mar 25 Oct 22 à 22 h 37

      Outre la filière brésilienne, il y a aussi une donnée à prendre en compte, c'est que comme tout club qui a largement et durablement dominé son championnat, on avait juste à se "baisser" pour ramasser les meilleurs des équipes qui nous précèdent. Comme l'on fait la Juve ou le Bayern par exemple, où t'avais l'impression que tous les bons joueurs du championnat finissaient invariablement chez eux. Même si ça marche pas toujours, ça a quand même l'avantage d'affaiblir la concurrence en plus de ça...

      On avait pas tant à ferrailler sur le marché, notre attractivité était forte et notre puissance financière était toute autre comparé aux autres clubs (de L1 en tout cas). Essien, Toulalan, Abidal, Malouda, Kallstrom, Squillaci etc. c'est ce profil de joueurs qui étaient en vue en L1, confirmés sur plusieurs saisons, et pour qui l'OL était naturellement la marche suivante. Il y en a eu plein d'autres, même s'ils ont pas aussi bien réussi (Bodmer, Makoun, A. Diarra, Monsoreau, Pedretti, Frau...). M.Diarra, ça c'est une trouvaille incroyable il est vrai. Et notre stature faisait que les mecs pensaient pas forcément à se barrer dès la 2e saison.

      Mais il y a une deuxième question: est-ce que les joueurs étaient extraordinaires, ou est-ce que c'est le club qui les a aussi rendus ainsi ? A l'époque tu rentres dans un collectif qui écrase tout sur son passage, avec des vrais tauliers, une harmonie dans le vestiaire, un staff d'exception, c'est aussi l'idéal pour qu'un joueur se développe et exprime son plein potentiel. Peut-être même que des flops actuels auraient pu s'épanouir dans un environnement comme celui de l'époque.

      1. GoNL - mar 25 Oct 22 à 22 h 53

        Cet aimant à stars était possible dans un mercato qui était essentiellement national, ce qui est beaucoup moins le cas aujourd’hui.

        Sur ton dernier paragraphe, la réponse me semble évidente. La plupart des flops actuels sont des joueurs qui étaient excellents dans leurs clubs et qui ne passent pas le fameux palier en arrivant à l’OL (Dubois, Faivre, JRA,…). Le problème collectif (au niveau du vestiaire mais peut-être aussi à tous les étages du club) est tel que pratiquement aucune recrue ne joue au niveau qu’elle avait en arrivant. On peut toujours les traiter de chèvre, mais on recrute des titulaires d’équipes nationales Espoir qui ensuite ne finissent pas en A!
        Je me souviens de peu de recrues qui ont réellement progressé ces 3-5 dernières années.
        J’ai aussi l’impression que Blanc s’attaque au problème, et le n en voit déjà quelques signes avec Lacazette, Casueret ou Taglia qui ont desserré le frein à main..

    3. JuniAnderson - mer 26 Oct 22 à 21 h 03

      Je les entends aussi. C’est la dernière fois que j’ai entendu aulas demission au stade d’ailleurs. Ça remonte du temps où il était entraîneur. Pourtant il avait fait du bon travail, santini s’était reposé en grande partie sur ses bases et surtout avait bénéficié de l’éclosion de govou

  5. Da1989 - mer 26 Oct 22 à 8 h 01

    J’ai écouté le passage de Govou dans l’after la semaine dernière et j’ai trouvé ca hyper interessant sur le fonctionnement du club a cette epoque. Je vous conseille le podcast.
    Avec un lacombe qui sélectionnait ou non les joueurs en fonction de leur mental.
    La comparaison ben arfa benzema enfin pleins de reponses aux questions de ce fil de discussion.

Les commentaires sont fermés

Suivez-nous
d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires
Faire défiler vers le haut