Benzema - Valbuena : affaire de la sextape, la justice valide l'enquête contestée

 La Cour de cassation a rejeté lundi le pourvoi de Karim Benzema dans l’affaire du chantage à la sextape de Mathieu Valbuena, dans laquelle l’attaquant du Real Madrid est mis en examen depuis 2015.

L’éventualité d’un procès se rapproche pour Karim Benzema: la Cour de cassation a rejeté lundi son pourvoi dans l’affaire du chantage à la sextape de Mathieu Valbuena, dans laquelle l’attaquant du Real Madrid est mis en examen depuis 2015. L'ancien attaquant de l'OL contestait les méthodes d'enquête employées dans ce dossier qui a brisé sa carrière internationale, les jugeant déloyales : lundi, la plus haute juridiction judiciaire lui a donné tort. La Cour de cassation a estimé que les agissements d'un policier intervenu sous couverture étaient conformes au droit, mettant ainsi un coup d'arrêt aux divers recours formés notamment par la défense du joueur qui s'est toujours dit innocent.

Cette décision, qui n'est pas susceptible de recours en France, ouvre la voie à un éventuel procès en correctionnelle pour l'attaquant madrilène, ainsi que pour cinq autres personnes mises en examen dans ce dossier ouvert en juin 2015. A l'époque, le footballeur Mathieu Valbuena, alors coéquipier de Karim Benzema en sélection, porte plainte, s'estimant victime d'une tentative de chantage après avoir reçu un appel l'informant de l'existence d'une sextape dans laquelle il apparaissait.

Une décision "schizophrène"

Depuis 2016, la défense de Karim Benzema, mais aussi celle de MM. Zenati et Houass, demande l'annulation de la procédure, arguant notamment que le stratagème utilisé par le policier constituerait une incitation à commettre une infraction -- ce qui est proscrit. A l'été 2017, la Cour de cassation donne d'abord raison à la star madrilène. Mais en novembre 2018, la cour d'appel de Paris désignée pour statuer à nouveau refuse de suivre la haute juridiction, conduisant le joueur à se pourvoir de nouveau en cassation.

"Evidemment, c'est une déception. Il y a quelque chose de schizophrène dans le fait que la Cour de cassation dise le contraire de ce qu'elle avait dit il y a deux ans", a réagi lundi auprès de l'AFP l'avocat de Karim Benzema, Me Patrice Spinosi. "Pour autant, Karim Benzema n'a jamais craint de devoir faire face à ses juges devant lesquels ils s'expliquera sur son absence d'implication dans cette affaire, s'il est renvoyé devant un tribunal", a-t-il ajouté.

"La mascarade continue ! Alors rendez-vous au tribunal si tribunal il y a ! D'ici là, la vie continue profitez en." (sic), a pour sa part réagi la star du Real en soirée sur les réseaux sociaux avec des mots-dièse #Enjoy #BeStrong #AlwaysProud (Amusez-vous, Soyez fort, Toujours fier, Ndlr).

Au contraire, Frédéric Thiriez, conseil de M. Valbuena, s'est dit "très satisfait". "Cette décision d'assemblée plénière va bien au-delà de cette affaire particulière de sextape. (...) C'est la sagesse. Il eut été singulièrement inconscient de désarmer la police de la République dans ces temps troublés", a-t-il estimé.

11 commentaires
  1. montcoua - mar 10 Déc 19 à 10 h 09

    Ah ! Benzema, quel joueur ! Ce serait vraiment bien qu'il revienne jouer à l'OL (pas trop tard quand même).
    Mais niveau communication, il a vraiment des progrès à faire.... c'est un euphémisme!
    Qualifier une décision de la cour de cassation de ... mascarade (!) ne va pas améliorer son image.
    Allez.... "la vie continue" et "la routourne continuera de tourner" 🙂 🙂

    1. Megame - mar 10 Déc 19 à 10 h 22

      Effectivement, que d'erreurs de communication de KB autour de cette affaire, et ses répercussions... Ça lui coûte notamment des années de sélection en EDF. J'espère qu'il finira par s'en rendre compte, pour grandir en tant qu'acteur important du football français...

  2. janot06 - mar 10 Déc 19 à 10 h 11

    Pour ma part, je m’abstiendrai de tout commentaire.
    Que la justice suive son cours.

    1. Juni forever OL - mar 10 Déc 19 à 10 h 47

      Sujet casse gueule
      idem pour moi

  3. OLVictory - mar 10 Déc 19 à 10 h 19

    3 ans pour valider une enquête. C'est tellement décalé par rapport à notre mode de vie actuel !

    1. Nenae - mer 11 Déc 19 à 0 h 35

      Il faut dire que les avocats de Benzema and Co ont essayé d'attaquer sur la forme (et non sur le fond) par tous les moyens devant toutes les juridictions possibles.

  4. Benzema94 - mar 10 Déc 19 à 11 h 07

    On a quand même l'impression que la justice laisse délibérément traîner en longueur cette affaire juste parce que les protagonistes Karim,valbuena, et cisse sont tous les trois des personnes connues.

    Si ils étaient Pierre Paul où Jacques, l'affaire serait déjà finit depuis belle lurette.

    Donc on va maintenant attendre 2020 ou 2021 pour avoir un procès, plus les appels et le pourvoi en cassation.
    C'est pas près d'être finit cette histoire.

    1. OLVictory - mar 10 Déc 19 à 11 h 21

      Pierre ou Paul ne seraient pas allé en Cassation vu le coût en honoraires que ça représente.
      En conséquence l'affaire serait jugée et en attente d'appel, probablement.

      1. Benzema94 - mar 10 Déc 19 à 11 h 27

        Ouais c'est pas faux.

  5. tigershoga - mar 10 Déc 19 à 11 h 13

    Frederic Thiriez, avocat de Valbuena...
    Dans l'affaire, ce sont les avocats qui veulent se faire mousser, et les juges, et les médias
    Car franchement, ok Benzema est tombé dans un traquenard et il est en partie responsable, mais comme s'il avait besoin de 50 000 balles, il s'en tape complètement.
    Et franchement, mobiliser la justice au moins 4 ans sur des histoires pareil... il y a d'autres choses à régler dans le pays.
    C'est triste,

  6. Dufduf - mer 11 Déc 19 à 17 h 45

    On s'en tape un peu de cette histoire , non ?

Les commentaires sont fermés

Suivez-nous
d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires
Faire défiler vers le haut