Selma Bacha (Photo by FRANCK FIFE / AFP)

Montpellier - OL (1-3) : Selma Bacha délivre les offrandes

Deux passes décisives, une activité de tous les instants, Selma Bacha a largement contribué à la victoire de l'OL contre Montpellier ce vendredi (1-3). Retrouvez le top et le flop d’Olympique-et-Lyonnais.


Top : Selma Bacha à la distribution


La qualité de son pied gauche est désormais unanimement reconnue. Ce vendredi sur la pelouse de Montpellier (1-3), Selma Bacha a utilisé ses prédispositions à la passe pour offrir deux buts précieux dans un match difficile pour l’OL. Tout d’abord sur coup franc en adressant un superbe ballon à Lindsey Horan, puis sur le troisième but, celui de Daniëlle van de Donk. La Néerlandaise n’avait presque plus qu’à pousser la balle dans les filets. Outre ses deux passes décisives, l’internationale française a affiché une grosse activité, comme toujours, répondant dans les duels avec les Montpelliéraines. Elle a d’ailleurs reçu plusieurs coups. A son crédit aussi, un bon corner pour la tête d'Alice Sombath qui aurait pu finir au fond. Elle a toutefois eu du déchet, mais ce qui est logique dans une rencontre aussi engagée et compliquée avec les conditions climatiques.


Flop : la gestion de Nérilia Mondésir par la défense de l'OL


Pour son retour comme titulaire, Wendie Renard a été servie. Face à elle et à la défense lyonnaise, Nérilia Mondésir s’est révélée être un véritable poison. En première période, elle a fait souffrir l’arrière-garde rhodanienne à de trop nombreuses reprises, notamment la jeune Alice Sombath. Grâce à ses appuis, à sa vitesse et à sa vivacité, l’attaquante montpelliéraine a donné le tournis à ses adversaires. L’action la plus parlante est survenue en fin de rencontre, où grâce à ses dribbles, elle a effacé Renard avant de voir sa frappe repoussée par Christiane Endler. A peine a-t-elle disparu quelque peu pendant 20 minutes en début de deuxième période, avant de s’illustrer à nouveau par la suite. Un grand match pour l’Héraultaise, mais les joueuses de l’OL devront également mieux faire pour, à l’avenir, cadenasser les meilleures éléments adverses. 

15 commentaires
  1. isabielle - sam 24 Sep 22 à 0 h 10

    C'est vrai, quand elle n'est pas "tamponnée", elle fait de beaux centres....
    Ses coups de pieds arrêtés sont de vrais bijoux !
    Parfois puissants, toujours longs et fuyants pour les défenses et le plus souvent très précis.
    Belle école de foot à Lyon !

    Signaler
  2. JUNi DU 36 - sam 24 Sep 22 à 0 h 27

    J'ai pas vu le match. Mondesir pourrait être la future avant centre de l'ol, à 23 ans elle commence à devenir mature, vous en pensez quoi ?

    Signaler
    1. OLPassePresent - sam 24 Sep 22 à 0 h 43

      Je dois avouer que j'y ai aussi pensé pendant le match 🙂

      Signaler
      1. dede74 - sam 24 Sep 22 à 8 h 54

        Idem !

    2. OL-91 - sam 24 Sep 22 à 14 h 56

      Pour ma part, je ne vois pas. Le style bélier, c'est tout juste bon pour l'EdF.

      Signaler
    3. isabielle - sam 24 Sep 22 à 22 h 15

      Cette joueuse (je parle de Mondésir) a du talent, c'est sûr. Elle est vive et rapide, percute bien, drible bien..... mais elle joue sans lever la tête, sans lâcher le ballon, sans solliciter des une/deux, sans revenir défendre une fois la balle perdue.
      Comme beaucoup de jeune, elle oublie que le foot est un sport collectif.
      Je ne vois pas l'OL miser sur une individualiste. Le jour ou elle est absente comment fait-on ?
      Le PSG peine sans MAK, Montpellier est rentré dans le rang sans Blacksténius, idem Bordeaux sans son australienne .... alors que l'OL, même avec 3 ou 4 pointures blessées continu de marquer avec des lignes d'attaque différentes.
      La force collective sera toujours privilégiée, dans les phases offensives ET défensives... Le travail défensif de Delphine est remarquable, celui de Ada est pas mal non plus, Macario ou Melvine aussi savent bien le faire..........

      Signaler
  3. Le Bon - sam 24 Sep 22 à 7 h 55

    Et oui, le temps où elle croupissait sur le banc pend

    Signaler
  4. Le Bon - sam 24 Sep 22 à 7 h 59

    Et oui, le temps où elle croupissait sur le banc pendant presque deux ans et où je demandais de ses nouvelles, est révolu.
    Mais pas d'individualisation à outrance : pour briller, il faut une équipe.
    A Turin le second but, c'est aussi Malard qui remet bien.
    Hier soir, le 3ème but, c'est aussi la chevauchée de Cascarino - qui monopolise plusieurs héraultaises - et sa passe de l'extérieur du pied, comme elle sait le faire, au bon moment et au bon endroit.
    Quid des commentateurs ? Rien !

    Signaler
  5. dede74 - sam 24 Sep 22 à 8 h 59

    Bonjour,

    AH ! les commentateurs ! à part quelques flashs, il vaut mieux ne rien dire, comme pour l'arbitre du match, qui aurait besoin de faire un stage, un vrai et, pour s'aider, regarder les matchs qu'elle arbitre, elle se surprendrait... peut-être !

    Signaler
    1. OLPassePresent - sam 24 Sep 22 à 9 h 33

      Totalement d'accord avec vous en ce qui concerne l'arbitre, qui a fait des erreurs contre les 2 équipes d'ailleurs.
      Un hors-jeu sifflé contre le MHSC a mis en rogne leur entraîneur, Yannick Chandioux, l'ancien joueur et entraîneur de Montceau-les-Mines (avec qui il a fait un brillant parcours en Coupe de France) et aussi entraîneur précédemment du Dijon FCO féminin avant d'être recruté par Laurent Nicollin. Cela lui a valu un carton jaune alors qu'il se plaignait sans aucun excès. Cette arbitre est bien dans la lignée de nombreux autres, complètement à côté de la plaque mais se baladant sur le terrain, sûre d'elle-même, sans aucune conscience de son faible niveau.
      Par contre, je vous trouve durs avec Jesssica Houara-d'H., ancienne joueuse du Pognon Sans Gêne mais aussi de l'OL (32 matchs sur 2 saisons). Elle connaît le football. Sur ce match, elle a bien jugé beaucoup d'actions mal sifflées (le CJ de Lindsay Horan, des hors-jeu inexistants contre le MHSC, des doutes sur le penalty accordé au MHSC, une faute de Wendie R. en fin de match juste avant la surface non sifflée .....). C'est plus facile bien sûr avec les replay que sur le terrain .... Quand je pense à tous ces bouffons de journalistes médias ou consultants qui ne comprenaient pas l'intérêt de la VAR ... Visiblement, beaucoup chez ces journalistes n'ont pas mis un pied sur un terrain de foot en tant que réels compétiteurs. Quand à ses analyses du jeu, rien vu de bien répréhensible.

      Modéré
    2. OLPassePresent - sam 24 Sep 22 à 9 h 34

      Totalement d'accord avec vous en ce qui concerne l'arbitre, qui a fait des erreurs contre les 2 équipes d'ailleurs.
      Un hors-jeu sifflé contre le MHSC a mis en rogne leur entraîneur, Yannick Chandioux, l'ancien joueur puis entraîneur de Montceau-les-Mines (avec qui il a fait un brillant parcours en Coupe de France) et aussi entraîneur précédemment du Dijon FCO féminin avant d'être recruté par Laurent Nicollin. Cela lui a valu un carton jaune alors qu'il se plaignait sans aucun excès. Cette arbitre est bien dans la lignée de nombreux autres, complètement à côté de la plaque mais se baladant sur le terrain, sûre d'elle-même, sans aucune conscience de son faible niveau.
      Par contre, je vous trouve durs avec Jesssica Houara-d'H., ancienne joueuse du Pognon Sans Gêne mais aussi de l'OL (32 matchs sur 2 saisons). Elle connaît le football. Sur ce match, elle a bien jugé beaucoup d'actions mal sifflées (le CJ ridicule pour Lindsay Horan, une demande de carton pour un tacle très appuyé et par derrière de Torrent sauf erreur, des hors-jeu inexistants contre le MHSC, des doutes sur le penalty accordé au MHSC, une faute de Wendie R. en fin de match juste avant la surface non sifflée .....). C'est plus facile bien sûr avec les replay que sur le terrain .... Quand je pense à tous ces bouffons de journalistes médias ou consultants qui ne comprenaient pas l'intérêt de la VAR et s’insurgeaient contre son existence... Visiblement, beaucoup chez ces journalistes n'ont pas mis un pied sur un terrain de foot en tant que réels compétiteurs.
      Quand à ses analyses du jeu, rien vu de bien répréhensible.

      Signaler
      1. Le Bon - sam 24 Sep 22 à 13 h 23

        Le carton jaune contre l'entraîneur semblait effectivement sévère, mais le hors-jeu sifflé était (c'est une des rares fois où j'étais d'accord avec l'arbitre) justifié.
        En effet, l'Héraultaise en question a fait action de jeu en stoppant sa course, ce qui a d'ailleurs provoqué l'arrêt des Lyonnaises.
        Le courroux de l'entraîneur était injustifié.

      2. OLPassePresent - sam 24 Sep 22 à 13 h 59

        Effectivement, le fait qu'elle faisait action de jeu est une affaire d'interprétation. Elle a clairement fait signe qu'elle se désintéressait de l'action du fait de sa position mais cette position elle-même pouvait malgré tout poser problème à la défense centrale lyonnaise. Donc, ce n'était pas scandaleux que l'arbitre siffle mais quand on est entraîneur, on a une vision forcément différente, lui s'attachait au fait que sa joueuse n'a pas participé directement à l'action !!! C'est comme quand Sonia dit au 4ème arbitre que le péno n'aurait pas été sifflé dans l'autre sens !!! ..... Quand on est acteur du jeu, la vision de celui-ci est toujours un peu orientée (même pour les supporters spectateurs ou téléspectateurs !!).
        Sur ce coup-là, les commentateurs ont émis quelques doutes. On était dans ce genre de situation un peu grise où une décision ou la décision inverse (siffler ou ne pas siffler) pouvait se comprendre et donc se défendre.

  6. OL-91 - sam 24 Sep 22 à 14 h 57

    Quoi, on parle une fois de plus de Selma ? !!! Que peut-on en dire encore ?

    Signaler
    1. Cicinho - sam 24 Sep 22 à 15 h 03

      Qu'elle mérite le ballon d'or 😉
      Même si je le donnerai à Henry ou Renard ce coup-ci

      Signaler

Laisser un commentaire

Suivez-nous
d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires
Faire défiler vers le haut