AFP PHOTO / GERARD MALIE

OL - Brøndby : aux bons souvenirs de Cédric Bardon

Le dernier buteur de l’Olympique lyonnais face à Brøndby se nomme Cédric Bardon. L’ancien attaquant de l’OL a offert la victoire aux Rhodaniens contre les Danois le 30 septembre 1997 en coupe de l’UEFA. Il est revenu pour Olympique-et-lyonnais sur cette belle soirée européenne.

Jeudi, l’Olympique lyonnais accueillera Brondby pour la deuxième journée de Ligue Europa. Un adversaire peu connu des Rhodaniens car les deux formations ne se sont jouées qu’à deux reprises dans l'histoire, à l’occasion d’un 32e de finale de la coupe de l’UEFA en 1997.

Après avoir remporté la coupe Intertoto quelques mois auparavant, l’OL a le droit de participer à la C3. Pour son entrée en lice, il affronte donc la formation danoise. Le match aller est tranquillement remporté sur le score de 4 à 1. Largement en tête au moment d’aborder la deuxième manche, les joueurs de Bernard Lacombe se laissent pourtant surprendre et sont menés 2 à 0 après 10 minutes de jeu. Ludovic Giuly (14e sp) et Joseph-Désiré Job (81e) permettent aux Lyonnais de revenir au tableau d’affichage, avant que Cédric Bardon ne sorte de sa boîte (2-3, 88e). « Je m’en souviens bien, justement j’en parlais récemment avec mon fils, nous raconte-t-il. J’avais marqué là-bas. Il me semble que c’était pour égaliser (il a en fait inscrit la 3e réalisation lyonnaise, celle de la victoire), je crois que c’était sur une passe d’Alain Caveglia, qui m’avait lancé en profondeur, j’avais contrôlé la balle, puis enchaîné avec une frappe croisée. »


Son seul but européen avec l'OL


Il s’agira de l’unique but européen de l’ancien attaquant formé dans le club rhodanien. A l’issue de cette saison 1997-1998, il a quitté la région pour s’engager avec le Stade Rennais. « Je ne sais plus si la joie était particulière. Mais en général, la réalisation qui marque le plus c’est la première, donc contre Montpellier (le 11 octobre 1994, 2-2), avoue Cédric Bardon. Mais je devais être quand même très heureux d’avoir trouvé le chemin des filets en coupe d’Europe. »

Après avoir éliminé Brøndby, l’OL hérite au tirage au sort d’un géant italien pour les 16es de finale, l’Inter de Milan. Si à l’aller, les coéquipiers de Philippe Violeau réalisent l’exploit en s’imposant 2 à 1, le retour de bâton arrive au match retour avec une défaite 3 à 1. « La victoire à Milan a été un grand moment de ma carrière à Lyon. C’est vrai qu’on avait fait quelque chose d’exceptionnel en Italie, malheureusement, au retour on est tombés sur un os, se remémore l’ex-avant-centre. En face, il y avait quand même une équipe de tout premier ordre, avec à l’époque le meilleur joueur du monde qui évoluait chez les Nerazzurri  (Ronaldo). »


"Ce n’était pas du tout la même approche"


Désormais président de la société L'équipe RH, entreprise de travail temporaire spécialisée dans le transport et la logistique, Cédric Bardon a beaucoup voyagé tout au long de sa carrière. Passé par la Bulgarie, Israël et Chypre, il a connu plusieurs cultures footballistiques et remarqué des différences avec la France. « Dans les pays où j’ai pu évoluer après, l’aspect préparation des rencontres n’était pas du tout le même. On se prenait peut-être un peu moins au sérieux, ce qui nous a permis à un moment donné de faire des performances impressionnantes, explique-t-il. Ce n’était pas du tout la même approche. Par exemple, lors d’un match avec une formation chypriote, Anórthosis Famagouste, on jouait à domicile. On était partis au vert le jour même, et on voyait après ce qu’il se passait, ce qui nous a parfois bien réussi. »

Avec 60 rencontres européennes à son actif, Cédric Bardon connaît bien le parfum particulier de ces rendez-vous continentaux. « Lorsqu’on joue les coupes d’Europe, on affronte les meilleurs donc ce sont des affiches particulières. Il faut savoir se sublimer, encore plus lorsqu’on parle de Ligue des champions, même si toutes les compétitions sont belles, assure-t-il. A l’époque, il y en avait deux ou trois qui étaient très valorisées. » Aujourd’hui, l’OL dispute la Ligue Europa, certes moins prestigieuse que la C1, mais également très importante pour l’histoire du club.

1 commentaire
  1. Mcphy - mer 29 Sep 21 à 8 h 58

    Bonjour, une photo de Jacek Back au lieu de Cedric Bardon... dans un match face au FC Metz (il me semble) avec Bruno Rodriguez...

    Pas le mieux pour illustrer une rencontre Brondby-Lyon et Cédric Bardon....

Les commentaires sont fermés

Suivez-nous
d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires
Faire défiler vers le haut