Les joueuses de l’OL féminin à l’échauffement contre Fleury (crédit : David Hernandez)

OL - Fleury (1-0) : des approximations symboles d’une crise de confiance

Dans une rencontre marquée par les approximations techniques, l’OL s’en est remis à une tête de Wendie Renard. Dans un travail de l’ombre, Amandine Henry a elle apporté l’équilibre aux Fenottes. Retrouvez le top et le flop de la rédaction d’Olympique-et-Lyonnais.

Top : Amandine Henry

Dans cette rencontre qui s’est jouée au mental, Amandine Henry a tenté d’influer ce souffle. De retour au milieu de terrain avec la blessure de Damaris, la numéro 6 a joué dans une position plus reculée que Lindsey Horan et Daniëlle van de Donk. Dans ce rôle de sentinelle, Henry a joué les régulatrices du jeu lyonnais. Tantôt côté gauche, tantôt côté droit, l’internationale française a orienté afin de déstabiliser le bloc francilien. Avec plus ou moins de réussite puisque l’approximation technique a été au rendez-vous chez ses coéquipières.

L’OL ayant la possession de balle pendant toute la rencontre, Henry a fait parler son jeu au pied mais aussi son abattage. Les Fenottes n’ont pas été mises plus en difficulté que ça mais dans le repli défensif, la milieu a été là où il faut. Toujours présente à la retombée d’un dégagement adverse ou à couper des velléités de Fleury.

Flop : des approximations techniques qui plombent

Il y a certaines performances individuelles qui n’ont pas été au niveau ce dimanche comme Perle Morroni, Melvine Malard ou Van de Donk mais ce qui a plombé l’OL pendant 90 minutes est avant tout collectif et très certainement symptomatique d’une équipe en crise de confiance. Les Fenottes ont eu le ballon et encore plus après l’exclusion de Kouassi peu avant la demi-heure de jeu. Seulement, cette utilisation du ballon n’a pas été à la hauteur de la qualité d’une telle équipe. Ce sont dans les petits détails qu’une différence peut se faire dans un match et l’OL a clairement manqué de justesse contre Fleury.

Que ce soit dans les tirs avec notamment ce ballon envoyé au-dessus par Malard après cinq minutes de jeu à seulement quelques centimètres du but. Ou alors dans les transmissions. Il a fallu plus de deux mains pour compter les passes dans le mauvais tempo, mal ajustées et donc rendues à l’adverse, les contrôles ratés ce qui nous amène à certaines individualités peu performantes. Ces errements techniques sont le symbole d’un OL qui doute et se retrouve donc moins souverain même à 11 contre 10.

4 commentaires
  1. dede74 - dim 30 Oct 22 à 15 h 52

    Je n'ai pas vu le match, seulement écouté les commentaires sur OLPlay mais, il semble que ce fut très laborieux et, heureusement qu'à la fin, Wendie sauve son équipe et lui permet de garder la tête du championnat.
    A voir Timothée Piron, gigoter sur son fauteuil et triturer son stylo, le spectacle devait être stressant, alors que Coralie, près de lui, restait calme.
    Comme on le dit, seul le résultat compte mais il semble que nos Fenottes vivent une période très difficile ! l'absence de nombreuses titulaires, pour cause de blessure, est en cause, c'est certain.
    Selon ce qui fut dit, pendant la pause, la vue de certaines joueuses, présentes au match (Ada, Maro, Ellie) et l'interview de Majri, la reprise de certaines est proche, pour Amel, elle prévoit son retour fin novembre, ce serait bien ! Maro est proche aussi, à voir.

  2. Ol 1960 - dim 30 Oct 22 à 16 h 03

    Certes il y a 10 blessées …..mais cette équipe..n est pas au niveau…..
    Devant c est nullissime……Malard n a pas le niveau….et ce n est pas nouveau depuis cette saison..
    Même Cascarino..n a pas eu son rendement…..que dire de Brunn…Sorry pour son nom..
    Heureusement Wendie une vraie guerrière libère …..
    Mais attention…si personne en renfort devant…….pschitt…..out..
    Fin de cycle…? Je n’espère pas……
    Il est vrai que cette équipe de Fleury…comme tant d autres ne propose rien…..que le bus..
    C est affligeant ……triste purge….

    1. undeuxtrois - mer 2 Nov 22 à 1 h 16

      Je suis souvent critique sur Cascarino car elle n'est finalement que très peu décisive. Mais là, elle revient de blessure, et son retour a surement été précipité. Elle doit être loin d'être à 100%. C'est pourtant à elle de porter l'équipe devant en l'absence d'Hegerberg et Macario. Bompastor disait vouloir qu'elle soit Ballon d'Or "le plus vite possible", on verra si elle en a les épaules. Jusqu'à présent, bon, bof quand même (mais ça n'en reste pas moins une excellente joueuse, juste pas celle que l'on essaye parfois de nous vendre).

  3. drareg69 - dim 30 Oct 22 à 16 h 26

    Crise de confiance , je veux bien , mais le niveau de jeu et l'animation sont affligeants !!
    On se demande vraiment si elles travaillent à l'entraînement car pour s'en remettre finalement à Wendie qui fait le travail c'est vraiment pauvre comme solution. en plus on joue a 11 contre 10 pendant plus de 70 minutes !
    Il y a vraiment un problème !!

Les commentaires sont fermés

Suivez-nous
d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires
Faire défiler vers le haut