Lyon’s French forward Maxwell Cornet (L) celebrates after scoring a goal with Lyon’s French forward Alexandre Lacazette during the French L1 football match between Olympique Lyonnais (OL) and Stade Malherbe Caen (SMC) at the Parc Olympique Lyonnais stadium in Decines-Charpieu, central-eastern France on February 14, 2016. / AFP / ROMAIN LAFABREGUE

OL - Govou : "Cornet et Ghezzal ont permis à Lacazette de retrouver sa spontanéité"

Alexandre Lacazette semble de nouveau avoir l'impact qui était le sien la saison dernière (27 buts). Actuellement à 17 réalisations, l'ancien attaquant Sydney Govou estime que Cornet et Ghezzal ne sont pas étrangers à cette performance.

Sous le maillot rouge et bleu pendant onze ans, Sydney Govou connait bien le métier d'attaquant. Fort de ses 49 buts réalisations en Ligue 1 sur cette période, l'ancien ailier estime que l'absence de Nabil Fekir a pénalisé Lacazette en première partie de saison. En effet, alors que le duo avait inscrit 40 buts la saison dernière, le Gone de Mermoz peine en l'absence de son coéquipier (6 buts entre août et décembre) : "L’an dernier, Alexandre Lacazette a beaucoup bénéficié de la création d’espaces par Nabil Fekir. En première partie de saison, privé de son partenaire, il a trop cherché à décrocher pour créer des brèches et décanter un jeu qui devenait stérile, observe Govou. Mais cela créait sans doute davantage d’embouteillage, il perdait du jus et surtout il n’était plus assez dans la surface pour conclure."

Sans Fekir, Cornet et Ghezzal prennent le relai

Pour l'ancien international français (49 sélections), la solution à ce problème émane des révélations lyonnaises de la saison, Cornet et Ghezzal. Avec 12 buts et 7 passes décisives à eux deux, ils apportent vitesse et percussion au jeu de l'OL : "Actuellement, avec la vitesse et la percussion de Cornet et Ghezzal, il retrouve de la spontanéité, il sait que ses deux partenaires vont le trouver dans l’axe et toujours avec une certaine vitesse, analyse le natif du Puy-en-Velay. C’est cette vitesse qui change tout pour l’attaque lyonnaise depuis quelques semaines et qui fait de nouveau mal à leurs adversaires." Grâce à cet apport, mais aussi son investissement sur le terrain, Alexandre Lacazette est aujourd'hui le deuxième meilleur buteur du championnat, avec 17 buts inscrits.

9 commentaires
  1. Sylvestre - mer 20 Avr 16 à 13 h 06

    Je me rappelle il y a une semaine ou deux d'un article qui expliquait que Ghezzal avait explosé grâce à l'apport de Jallet sur son aile, en faisant des appels et en aspirant la défense. Désormais c'est Ghezzal et Cornet qui apportent cette dimension à Alex.
    On pourra aussi dire que c'est grâce à un Gonalon retrouvé, assurant en défense, que Darder et Ferri peuvent à nouveau se porter vers l'avant...
    La vérité c'est que le foot est un jeu collectif, et que chacun apporte quelque chose dans le jeu de le jeu de ses coéquipiers 🙂

    1. Sylvestre - mer 20 Avr 16 à 13 h 23

      "dans le jeu de le jeu " ... enfin j'me comprends.

    2. PIRATELEPIRATE - mer 20 Avr 16 à 16 h 53

      Gonalons retrouvé ? C'est une blague la. O' ne doit pas voir les mêmes matchs

  2. Altheos - mer 20 Avr 16 à 13 h 46

    Tu pourrais aussi évoquer le retour en forme de Sam et la métamorphose de Mapou également.
    La confiance donne de l'assurance et des certitudes dans le jeu pour toute l'équipe. C'est une spirale positive.
    Pour Gonalons, je suis plus nuancé. Si seulement il pouvait arrêter parfois de jouer "facile" et de perdre des ballons tout de suite dangereux ! Je pense que cette "manie", qu'on a tous remarqué d'ailleurs, le bride en EDF à un poste (sentinelle) où la concurrence n'est pas si terrible que ça !

    1. Minolt - mer 20 Avr 16 à 16 h 50

      J'avais lu je ne sais plus où, que le poste de sentinelle devient has-been dans le foot moderne. De plus en plus de 6 sont demandés d'avoir de grandes qualités techniques et ont plus des postes de Regista. Les grandes équipes qui jouent en 4-3-3 ont de plus en plus de 6 moins grands et physiques et de plus en plus techniques. L'idée est que ces joueurs sont les premiers créateurs de l'équipe, comme un meneur de jeu mais plus en retrait sur le terrain.
      Peut être que Gonalons est dépassé ? Si c'est le cas, que dire de la Toul' xD

      1. Gones2wano - mer 20 Avr 16 à 17 h 13

        Oui je suis d'accord le foot revient à ses bases qui ont toujours était la technique avant le physique et non l'inverse , cette période que je détestais ( 95 a 2005 ) où le joueur physique était à la mode au point de le privilégier sur le technique et enfin révolue depuis que le barca et l'Espagne domine le monde, le football de très haut niveau passe en 1er lieu par les joueur technique,le grand costaud en sentinel et en défenseurs centrale sont has been et tant mieux, gonalons que j'apprécie énormément à atteint ses limites pour le très haut niveau si on pouvais trouver le moyen de s'en séparer avec gratitude ( qu'il aille en Angleterre ce faire un très gros contrat par exemple) serai parfait

      2. Altheos - jeu 21 Avr 16 à 13 h 46

        Busquets, c'est quand même THE prototype du 6 en sentinelle !
        Au Real, ZZ a finit par sortir James pour mettre Casimero devant la défense.
        Et Paris est aux fraises depuis que Motta est en pré-retraite.
        Donc, ok, ils devront être techniques et avoir une bonne vision du jeu. Mais de là à ne recruter que des profils à la Pirlo, j'ai un doute quand même.

  3. OLVictory - mer 20 Avr 16 à 20 h 38

    On sait ce qu'on a et on ne sait pas ce qu'on trouve, comme disait les grands-mères, alors je préfère garder mon Gonalons. D'ici à ce qu'on trouve mieux...

  4. poussin - jeu 21 Avr 16 à 12 h 07

    le mieux est encore d'allier le physique avec la technique pour le poste de 6 comme les allemands par exemple. Car si barcelone domine l'europe (aujourd'hui, pas sûr que demain....) , ce sont bien les allemands qui dominent le monde du football (à moindre mesure).

Les commentaires sont fermés

Suivez-nous
d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires
Faire défiler vers le haut