Griedge Mbock et Amandine Henry lors de la Coupe du monde 2019 (Photo by Lionel BONAVENTURE / AFP)

OL : Griedge Mbock victime d’une luxation du genou droit

Sortie sur civière et emmenée aux urgences de Charleville-Mézières, Griedge Mbock a subi une première intervention dans la nuit de mardi à mercredi. La défenseuse de l’OL souffre d’une luxation du genou droit.

Moins de 24h après les terribles images de sa sortie sur civière à Sedan, Griedge Mbock devrait être de retour à Lyon en ce mercredi fin d’après-midi. Emmenée aux urgences de Charleville-Mézières dans la foulée de sa sortie, la défenseuse de l’OL a subi une luxation du genou droit d’après L’Equipe. Cette blessure a été réduite suite à une intervention sous anesthésie générale dans la nuit mais ce n’est que la première phase.

En retrouvant Lyon, Mbock va être prise en main par le service médical de l’OL et une nouvelle opération est prévue dans les prochains jours selon le quotidien sportif. Cette opération aura pour but de traiter les séquelles ligamentaires résultant de ce genou qui est resté planté dans la pelouse. Il est encore trop tôt pour dire avec certitude quelle sera la durée de l’absence de Griedge Mbock mais l’OL devrait communiquer, une fois sa joueuse de retour et les premiers examens passés.

13 commentaires
  1. Janot-06 - mer 7 Sep 22 à 17 h 38

    On le craignait et c'est un nouveau coup dur pour Griedge.
    Je ne suis pas spécialiste et j'ignore si son indisponibilité sera aussi longue qu'une rupture des ligaments. Je ne l'espère pas, elle qui revenait déjà d'une véritable galère.

    Signaler
    1. Hannibal LectOL - mer 7 Sep 22 à 18 h 11

      Une luxation (= un déboitement) est extrêmement douloureuse, et c'est aussi une urgence médicale. L'autre problème, c'est que pour qu'il y ait un déboitement du genou, il faut qu'au moins 2 des quatre ligaments soient touchés... Donc, il est malheureusement difficile d'être optimiste.

      Signaler
    2. isabielle - mer 7 Sep 22 à 18 h 17

      Attendons le verdict du staff médical de l'OL... l'urgent a été fait ! ... La suite est une affaire de spécialiste.
      Espérons juste une communication rapide pour nous rassurer.

      Signaler
  2. Sébastien TTP - mer 7 Sep 22 à 18 h 15

    Tous dépend du type de luxation, bénigne, moyenne, grave.
    Le délais est de 15 jours à plusieurs mois d'immobilisation, mais étant donné que Gridge c'est fait opérer dans la foulée, je craint le pire, elle avait déjà été affectée par sa dernière blessure et avait pensé à arrêter sa carrière.

    Signaler
    1. isabielle - mer 7 Sep 22 à 18 h 21

      ... arrêter sa carrière sur un tel match en bois serait un vrai traumatisme pour une battante de cet acabit !

      Signaler
      1. Sébastien TTP - mer 7 Sep 22 à 18 h 29

        J'espère pas non plus, mais je pense que sa doit trotter dans un coin de sa tête.
        Certains joueurs ont eu 2-3 grosses blessures à la suite et puis plus aucune blessure.
        Elle aurait 32 ou 34 ans, mais à 27 ans sa carrière est loin d'être fini.

  3. dede74 - mer 7 Sep 22 à 21 h 04

    En tout cas, je lui souhaite un très bon rétablissement et, surtout, qu'elle garde le moral, c'est très important ! je pense que ses coéquipières vont tout faire en ce sens pour la motiver, comme elles ont l'habitude de le faire, il y a de la solidarité chez les Fenottes.

    Signaler
  4. dede74 - jeu 8 Sep 22 à 10 h 44

    Je crois/crains qu'on ne reverra pas Griedge, sur un terrain, avant la saison prochaine :

    "La luxation du genou implique que la jambe se soit déboitée par rapport à la cuisse, suite à la déchirure de plusieurs ligaments au sein de l’articulation. En effet, une luxation de genou implique qu’au minimum 2 des 4 principaux ligaments soient rompus. Le plus souvent, le genou luxé va revenir naturellement dans sa position normale. Parfois, la luxation persiste et une réduction (remise en place) initiale sous anesthésie est nécessaire.

    Ces atteintes ligamentaires sévères peuvent s'associer à une déchirure de ménisque interne ou externe, à des lésions du cartilage, à une fracture, à une déchirure du tendon rotulien, à des lésions vasculaires et neurologiques." (n'en jetez plus, la cour est pleine)

    Elle n'a pas de chance, c'est un accident plutôt rare ! serait-elle fragile à ce point ? une déficience quelque part ? attendons le verdict du corps médical de l'OL est des spécialistes locaux, la médecine sportive progresse et réussit généralement bien, à soigner et guérir ce genre de blessure.

    De tout cœur avec elle.

    Signaler
    1. Le Bon - jeu 8 Sep 22 à 12 h 03

      Salut Dédé,
      Nous n'avons pas les informations suffisantes pour déduire quoi que ce soit.
      En revanche on peut effectivement se poser la question sur la fragilité de ses ligaments/tendons, surtout à propos de sa rechute d'Achille.
      Mais là, pas d'infos suffisantes (et qui ne changeraient rien à l'affaire) non plus.
      Tout ce que je sais c'est qu'il existe des médicaments qui fragilisent les tendons et ligaments, dont une famille d'antibiotiques.
      Mais je doute fort que des médecins les prescrivent à des sportifs de haut-niveau.

      Signaler
      1. dede74 - jeu 8 Sep 22 à 13 h 30

        Salut Le Bon,

        J'ai eu droit à l'un de ces antibiotiques, du TAVANIC, plein de contre-indications et d'effets indésirables ou secondaires, j'ai eu un problème à une épaule, tendon fichu, (il était certainement usé aussi) rien à faire selon le chirurgien, je vis avec, sans gros problème, sauf des douleurs de temps à autre, une petite infiltration de corticoïde et je suis tranquille 1, 2 ou même 3 ans et, heureusement, j'ai cessé le traitement dès apparition des troubles.
        Un genou aussi a du en pâtir ! c'était il y a 11 ans. J'évite les infiltrations, trop rapprochées, la cortisone fragilise les tendons, c'est le comble !
        Tous ces médocs, qui font plus de mal que de bien, ils pullulent malheureusement.

        Pour Griedge, si il y a rupture multi-ligamentaire, je crains qu'elle ne soit obligée d'arrêter le foot !
        J'ai hâte de connaître le diagnostic médical. Il serait dommage de la perdre.

      2. Le Bon - jeu 8 Sep 22 à 13 h 54

        C'est bien ça Dédé, celui que tu cites fait partie de la famille.
        Le problème vient du fait que les mises en garde ne sont pas toujours communiquées au patient.
        Perso j'en ai pris et dans les heures qui suivaient j'avais le talon tout chaud, mais étant prévenu : pas de marche ni de vélo, ni de cueillette de champis et pas de soleil !
        Mais il y a des gens qui en prennent et ça ne leur fait rien, cela dépend.
        En tout cas pour un sportif, même amateur, on ne s'y frotte pas, sauf si c'est vital !!!

        J'espère que Griedge n'a pas la forme grave, que sa chirurgie sera réparatrice, et qu'elle s'en remettra : là-dessus on peut lui faire confiance. Elle sait comment faire.

  5. dede74 - sam 10 Sep 22 à 14 h 13

    Le communiqué de l'OL :

    "L’Olympique Lyonnais tient à apporter tout son soutien à Griedge Mbock dans cette période difficile et souhaite préciser qu’il avait expressément demandé à la Fédération Française de Football de ménager ses joueuses pour ces deux rencontres sans enjeu, au vu du calendrier chargé et des nombreux matches disputés cette saison dans les différentes compétitons nationales et internationales. A titre d’exemple, Griedge Mbock a joué 40 matches officiels depuis septembre 2021. L’Olympique Lyonnais rappelle enfin qu’il mettra, comme à chaque fois, tout en œuvre pour permettre à sa joueuse de retrouver son meilleur niveau dans les mois à venir et apporter toute son aide au groupe de Sonia Bompastor, dont les ambitions sont toujours très élevées cette saison"

    Signaler

Laisser un commentaire

Suivez-nous
d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires
Faire défiler vers le haut