Laurent Blanc lors de Brest - OL
Laurent Blanc lors de Brest – OL (Photo by DAMIEN MEYER / AFP)

OL : Laurent Blanc a une "petite tolérance" après Auxerre

Insatisfait de la prestation lyonnaise à Auxerre, Laurent Blanc sait que son équipe est faite de hauts et de bas. L’entraîneur de l’OL met donc sa tolérance sur le compte de la jeunesse de son groupe.

Tout allait trop bien pour que ça puisse durer. Six matchs de suite sans défaite, une relation retrouvée avec le public lyonnais et puis patatras. En l’espace de 90 minutes, voire même de cinq minutes, l’OL a été ramené à sa réalité il y a une semaine, celle des montagnes russes. Dans son ascension vers l’Europe, le club lyonnais a dévié de sa trajectoire et s’est retrouvé hors piste à Auxerre. Face à l’avant-dernier du championnat, les Lyonnais ont redonné l’espoir aux Bourguignons mais ce n’était clairement pas l’objectif affiché au départ.

Resté à Lyon pour soigner sa pneumopathie, Laurent Blanc n’a pu que constater les dégâts. Ca ne l’a pas empêché de dire ses quatre vérités à son groupe dès lundi et son retour. "Le match d’Auxerre était un piège royal. Il fallait l’aborder autrement, mais on n’a pas su le faire, ou pas assez, même si en première mi-temps, avec tout le respect que j’ai pour cette équipe d'Auxerre, elle n’avait pas été très dangereuse, a déclaré le coach jeudi. On n’avait pas été très bon en première mi-temps, mais on menait et je pensais que ça allait, mais il a fallu qu’on manque de concentration, pour ne pas dire plus, pendant deux minutes, pour permettre à Auxerre de revenir et de gagner le match. Après, on a été incapable de résoudre cela."

"Il y a un manque de mouvement dans cette équipe"

Absent pendant toute la semaine de préparation, Laurent Blanc avait pourtant fait passer ses consignes à Franck Passi et avait même eu un échange avec Amin Sarr et Moussa Dembélé avant le match pour leur expliquer ce qu’il attendait d’eux. Que ce soit pour les deux attaquants ou collectivement, rien n’a été fait correctement avec un "manque de mouvement dans cette équipe. Des joueurs qui font la différence quand le jeu est arrêté, comme Lionel Messi, il y en a peu. Et nous n’en avons pas dans l’équipe."

Contre Angers, qui a encore tout du match piège contre une formation qui est dernière et n’a plus gagné depuis 16 matchs, Laurent Blanc espère voir un tout autre visage. Il a pu travailler avec ses joueurs pendant une semaine et sera sur le banc samedi. Mais rien n’est jamais acquis à l’OL et le Cévenol l’apprend chaque jour un peu plus. "Le constat à faire, c'est que cette équipe de Lyon a des hauts et des bas. J'ai dit aux joueurs ce que je pensais. La seule petite tolérance que j’ai par rapport à ce groupe, cette équipe, c’est qu’elle est jeune, et que donc, on peut faire des matches comme celui contre Lens, mais aussi comme celui à Auxerre..." Au Stade Raymond Kopa, l’objectif sera avant tout de prendre les trois points.

7 commentaires
  1. Moimoi - ven 24 Fév 23 à 16 h 23

    Le titre est moyen. J'espère que l'entraîneur ne l'est pas aussi.

  2. interol - ven 24 Fév 23 à 17 h 41

    Mais non Laurent, tout ira mieux avec Barcola. En plus c'est un joueur décisif pour l'ol (je ne l'ai toujours pas digérée celle-là).

  3. interol - ven 24 Fév 23 à 17 h 41

    Mais non Laurent, tout ira mieux avec Barcola. En plus c'est un joueur décisif pour l'ol (je ne l'ai toujours pas digérée celle-là).

  4. Olyonn@is - ven 24 Fév 23 à 18 h 18

    C'est la honte de perdre à Auxerre.

    1. Aliocha57 - ven 24 Fév 23 à 21 h 36

      Il fut un temps, pas si lointain, où perdre à l'Abbé-Deschamps était tout sauf honteux. Le jour où on commencera à ne plus prendre de haut les clubs historiques de L1 aujourd'hui plus souvent résidents de L2, on aura déjà fait un grand pas ! (Et sans doute quelques sauts au classement du championnat...)

  5. interol - ven 24 Fév 23 à 22 h 53

    Dans la situation qui est la nôtre, on n'a personne à prendre de haut. Dans n'importe quelle situation d'ailleurs !

  6. Grokik - sam 25 Fév 23 à 9 h 26

    Cette équipe est désespérante. Au moment où on sort du purin, on retombe dans la fosse septique.
    Après, on est pas complètement nuls. Une équipe pas complètement nulle ne perd jamais deux fois de suite... Ça laisse un petit espoir. En attendant de revenir à la bonne tournure de phrase...
    Et plus sérieusement, j'espère vraiment que Laurent Blanc restera en place assez longtemps pour remettre le points sur les "i", les barres sur les "T" et l'église au milieu du village.

Les commentaires sont fermés

Suivez-nous
d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires
Faire défiler vers le haut