Laurent Blanc à l'entraînement de l'OL
Laurent Blanc à l’entraînement de l’OL (crédit : David Hernandez)

OL - Laurent Blanc : "On dit toujours que la Coupe de France est le chemin le plus rapide…"

Après sept points sur neuf en championnat, l’OL se tourne vers la Coupe de France. Un objectif qui peut conditionner beaucoup de choses dans la saison lyonnaise.

Ce sont deux montagnes qui se présentent cette semaine à Décines. Après avoir joué des équipes dites de bas de tableau, l’OL affronte Lille et Lens en l’espace de quatre jours. Deux rencontres aux enjeux différents avec la Coupe de France et la Ligue 1 mais qui peuvent permettre aux Lyonnais de continuer à croire en une bonne étoile dans cette saison pourtant compliquée. A deux jours du 8e de finale de coupe, Laurent Blanc se refuse pourtant de voir cette semaine comme semaine charnière, estimant que "chaque semaine est importante. Il y a deux grosses équipes certes mais si vous me posez la question la semaine prochaine, il sera tout aussi important de prendre les trois points." Pourtant, en recevant Lille et Lens, l’OL s’offre deux rendez-vous qui pourraient en dire un peu plus sur l’embellie lyonnaise de ces derniers temps. 

"Le match de Troyes a été bon mais aussi celui de Brest. Il ne faut pas oublier ce match même si je sais qu’on est jugé à travers le résultat et les trois points. Dès qu’on n’a pas les trois points, il est difficile de dire que le contenu du match est bon. Pourtant, des fois, c’est le cas. C’est dur de dire qu’on a fait un bon match et qu’on n’a pas pris les trois points. Il faut relativiser. C’est la même chose quand on prend les trois points et que le match a été mauvais. Il faut essayer d’être le plus objectif possible."

"On peut encore s'améliorer"

Face à Lille, qui avait correspondu au premier et unique succès de Laurent Blanc au Parc OL en championnat, l’entraîneur devra se passer de Nicolas Tagliafico et Saël Kumbedi. L’absence du latéral argentin pourrait bien amener le Cévenol à revoir ses plans même s’il espère que son remplaçant (Henrique ?) apportera sa pierre à l’édifice. "J’espère que le joueur qui le remplacera aura d’abord une compétence défensive car ça reste un défenseur. Après, j’espère, qu’il pourra amener du mouvement offensif. Ca voudra dire qu’on aura réussi à mettre Lille dans son camp en passant par les côtés comme lors du but marqué en championnat contre eux. C’est exactement ce qu’il faudra faire."

Le plan semble simple mais quand même plus compliqué à mettre en place contre Lille, "l’une des belles écuries de notre championnat", que face à Troyes par exemple. Pourtant, contre Lille, l’OL peut regagner le coeur de ses supporters avec une qualification pour les quarts de finale. Un pas de plus vers ce qui peut le rapprocher de l’Europe. "Chaque année, on dit que c’est le chemin le plus court pour aller à l’Europe. C’est vrai mais si vous prenez les gagnants de la Coupe de France sur les 10-15 dernières années, il y a une équipe qui l’a beaucoup gagnée."

Cette équipe, c’est le PSG qui affronte Marseille. Ce qui veut dire un gros de moins en perspective et en cas de qualification. Mais comme le dit Blanc, il y a un match à gagner avant.

9 commentaires
  1. Darn - lun 6 Fév 23 à 15 h 28

    Il me semble d'être presque enfui de cette conférence de presse...

    1. Arioul - lun 6 Fév 23 à 16 h 58

      C'est pas la 1ère fois qu'il fait le coup. La dernière fois, juste avant le match contre Troyes c'était déjà le cas. Je trouve que c'est un peu un manque de respect pour les journalistes. Après je ne sais pas si ce sont les questions qui sont mal posées ou alors lui qui n'a pas envi d'y répondre, mais en tout cas, il n'en sort rien de ces conférences de presse. Autant ne pas y aller. D'ailleurs, l'article d'O&L sur le sujet est très court, preuve qu'on apprend rien dans ces conférences.
      Quand on parle de mercato ça l'ennuie, quand on parle des jeunes ça l'ennuie, quand on parle des cas individuels ça l'ennuie, quand on parle de tactique ça l'ennuie, quand on parle des résultats ça l'ennuie.

      1. Darn - lun 6 Fév 23 à 17 h 21

        C'était pas exactement le même départ de la salle de conf', mais à chaque fois je le sens agacé, effectivement.

      2. Juninho Pernambucano - lun 6 Fév 23 à 18 h 20

        Il n'aime pas ces conférences de presse , c'est le moins que l'on puisse dire .
        Mais ça fait partie de son job , il doit s'y soumettre

  2. orangecj85 - lun 6 Fév 23 à 17 h 44

    Il a toujours eu une attitude comma celle-ci, un peu blasé, même au PSG. Olivier Tallaron peut en témoigner !

  3. Le_Lyonniste - lun 6 Fév 23 à 17 h 45

    Je préfère ne rien attendre dela Coupe afin de m'épargner une éventuelle déception.

  4. Bioman - lun 6 Fév 23 à 18 h 03

    En même temps si tu dois commencer à parler foot avec des journalistes...C'est un peu comme le café du Commerce entre supporters, ni queue ni tête...Oup's !

  5. XUO - lun 6 Fév 23 à 18 h 08

    ....Et puis, il a travaillé sous les ordres de Guy Roux. A mon avis il ne doit pas trop aimer se répéter ou même tout simplement parler, en se tortillant le derrière, pour ne rien dire.

  6. Juninho Pernambucano - lun 6 Fév 23 à 18 h 26

    Chaque semaine est importante mais ce match de coupe est bien plus important que prendre les 3 points le match suivant pour la compétition domestique .
    Là il s'agit d'une qualif pour un 1/4 de finale , le match le plus important qu'il ait eu a jouer depuis son retour .
    En face , une équipe qui vient de faire une démonstration de force à Rennes ( avec un KTE inoffensif à son habitude ) .
    Les hommes forts du moment pour eux , ils sont 3 :

    Andre Gomes, le prince du milieu
    Avant son but, en toute fin de match pour conclure la victoire du Losc à Rennes (1-3), la performance d'André Gomes était déjà au-dessus des autres. Alors avec ce but on s'approche de la perfection. Au sein d'un milieu dominant face aux Rennais, il est celui qui a le plus brillé. Hyperactif dans l'entrejeu, il s'est montré juste dans ses transmissions et a lancé bon nombre des offensives lilloises. Avec près de 100 ballons touchés, il a régné en maître dans cette rencontre. S'il n'est pas le plus rapide des joueurs, il sait utiliser ses points forts à merveille avec une vision du jeu et une justesse technique qui n'ont pas trouvé d'équivalent sur la pelouse du Roazhon Park ce soir.

    L'efficacité d'Edon Zhegrova
    Lors des derniers matchs, contre Clermont et Nice, Lille avait échoué à trouver le chemin des filets. On a cru pendant près d'une heure que l'histoire allait se répéter. Encore plus après le lob raté de Zhegrova face à Mandanda. Mais c'est pourtant lui qui permit aux Lillois de retrouver le plaisir de marquer. D'abord par un but inscrit par lui-même (59e), sur un excellent service d'Angel Gomes, il s'est transformé en passeur pour Rémy Cabella et le but du 2-1 (85e). Outre ce côté décisif, il a pesé durant toute la rencontre sur la défense rennaise avec ses nombreuses provocations pour créer du danger.

    La muraille Lucas Chevalier
    Lucas Chevalier impressionne en ce moment. Ce soir encore, il est l'un des grands protagonistes de la victoire lilloise. Impuissant sur l'ouverture du score de Gouiri, il a su se rattraper en s'imposant devant le buteur rennais pourtant en situations idéales (37e et 53e). Auteur de 7 arrêts, il rassure en permanence sa défense qui sait qu'elle peut compter sur lui. À quelques semaines de la liste de Didier Deschamps, Lucas Chevalier sait que des places sont à prendre et souhaite sûrement faire passer un message. Et c'est le Losc qui en profite.

    Sur le papier ( et au classement de L1 ) , Lille est plus fort , mais sur un match de coupe , avec l'appui du public , les joueurs peuvent se surpasser , il le faudra .
    Caqueret et Tolisso vont avoir beaucoup de travail , espérons que le second ne casse pas ...

Les commentaires sont fermés

Suivez-nous
d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires
Faire défiler vers le haut