Le joueur de l’OL, Corentin Tolisso / (Crédit : Romane Thevenot)

OL : quel Corentin Tolisso après la trêve ?

Absent lors des 4 derniers matchs de l’OL, Corentin Tolisso a fait son retour à l’entraînement collectif avant la trêve. Dans quel état de forme se trouvera-t-il après la préparation d’un mois, c’est une question importante pour lui et l’Olympique lyonnais.

Aucun risque n’avait été pris. Le 8 novembre dernier, Corentin Tolisso faisait son retour à l’entraînement collectif à quelques jours de la dernière rencontre avant la trêve internationale face à Nice. Appelé dans le groupe, il n’avait finalement pas figuré sur la feuille de match. Après deux semaines de coupure comme ses coéquipiers, l’international français s’apprête ce dimanche à s’envoler pour l’Espagne, lieu du premier stage et du début de la préparation. 

Apparu souriant à l’entraînement, le milieu de terrain va entamer, comme l’OL, une période charnière. Depuis l’arrivée de Laurent Blanc, ce mois réservé à la Coupe du monde est le dernier rocher auquel se raccrocher pour croire encore à une remontée lyonnaise au classement. En dessous de leurs adversaires dans beaucoup de domaines, dont le physique, les Rhodaniens ont jusqu’au 28 décembre pour travailler et refaire leur retard. 


Tolisso doit retrouver du rythme


Pour Corentin Tolisso, il s’agit dans un premier temps de retrouver du rythme, ce qui sera possible grâce au cinq matchs amicaux prévus lors des prochaines semaines. Mais cela lui permettra-t-il d’être compétitif contre Brest pour la reprise de la Ligue 1 ? “Je lui souhaite et je le souhaite aussi à l’OL car c’est un super joueur. Mais je suis un peu sceptique”, nous indique Xavier Frezza, préparateur physique à Lyon, argumentant notamment par le faible nombre de parties disputées par le natif de Tarare sur les derniers exercices au Bayern Munich. 

Statistiquement, sur les quatre précédentes saisons, le champion du monde 2018 a participé à respectivement 11 (18-19), 41 (19-20), 31 (20-21) et 22 (21-22) affiches entre le club munichois et l’équipe de France. On peut donc voir que 2019-2020 reste son dernier exercice complet. Mais il faut aussi préciser que sur cette période, il ne joue pas énormément en championnat (2, 13, 16 et 15). En prenant en compte uniquement ses statistiques en Bundesliga, l’ancien Bavarois avait un temps de jeu moyen de 26 minutes par match (18-19), puis 49 deux fois de suite (19-20 et 20-21) et pour finir 47 en 21-22. Il n’est pas forcément titulaire, même si cela a pu lui arriver, lorsqu’il était sur pied, d’enchaîner. 


Sera-t-il capable d'enchaîner les matchs ?


Le pourra-t-il à partir de 2023 ? Au début de sa deuxième aventure avec l’Olympique lyonnais, Corentin Tolisso a réussi, avec un temps de jeu adapté et progressif, à être présent, mais cela a duré 8 journées. Ensuite, il a été victime d’une gêne musculaire contre le PSG (sorti à la mi-temps), puis d’une lésion à la cuisse gauche à Rennes. De quoi relancer le débat sur ses pépins physiques qui lui mènent la vie dure depuis sa rupture du ligament croisé en septembre 2018. D'autant plus qu'il avait déjà manqué une grande partie de la préparation estivale. 

Alors l’OL devra certainement encore gérer son numéro 88, au moins à la reprise, mais aussi tout au long de la fin de championnat. “Par rapport à son cas particulier, tout le temps qu’on pourra lui laisser, ça ne sera qu’un plus. Le souci, c’est que je me dis que c’est un garçon qui aurait besoin d’un régime spécial (sur le plan physique) pendant 6-8 mois avec des entraînements spécifiques, explique Xavier Frezza. Son corps n’est plus habitué à la très haute intensité. Mais il a quand même un statut, l’équipe à besoin de lui, sauf qu’on voit qu’il est loin de son véritable niveau, il se blesse souvent. Donc je ne sais pas si dans le football actuel, on peut lui accorder ça.”  


Il a un apport indéniable dans le jeu lyonnais


Lorsqu’il est sur le terrain, on observe un apport indéniable. Corentin Tolisso est capable d’amener à cette formation une qualité dans le jeu long très intéressante. Dans l’entrejeu, il assure également une présence par son expérience et sa science du placement. Avec Laurent Blanc, il pourrait postuler au rôle de sentinelle que l'entraîneur affectionne tout particulièrement, à l'image d'un Thiago Motta à Paris. En bref, il serait l’une des clés d’un renouveau lyonnais, un pilier sur lequel s’appuyer, à condition de jouer. "Malheureusement, je me retrouve une nouvelle fois blessé. Mais je ne lâcherai pas et je n'abandonnerai jamais, avait-il affirmé mi-novembre. C'est la dure loi du sport. Je vais continuer de travailler dur avec le staff de l'OL pour revenir le plus rapidement possible et être à nouveau à 100%." Pour le club rhodanien comme pour le joueur de 28 ans, très apprécié des supporteurs, il faut espérer que la préparation hivernale le lui permette.

5 commentaires
  1. Cicinho - dim 27 Nov 22 à 11 h 10

    Ne pas oublier qu'il a passé l'été à se soigner, donc pas de prépa physique...
    Croisons les doigts pour qu'il puisse en faire une complète en décembre

  2. Olyonn@is - dim 27 Nov 22 à 11 h 22

    Il a un sacré mental de toujours revenir après des blessures à répétition.

  3. OL-91 - dim 27 Nov 22 à 14 h 11

    Après Tolisso, le Coulisso.

  4. Sebepe - dim 27 Nov 22 à 15 h 26

    Si le.preparateur physique dit qu'il lui faut 6-8mois pour être prêt, pkoi on ne l'écoute pas ?
    C'est pas comme si on avait du monde et la possibilité de le faire jouer petit à petit....
    Certes les remplaçants n'ont pas ses qualités mais lepenant, Mendes et caqueret peuvent se relayer.

    1. Tigone - dim 27 Nov 22 à 15 h 48

      Bah oui, ce n'est pas comme s'il était payé plusieurs centaines de milliers d'euros par mois...

      Je rêve de décrocher un taf où je peux dire à mon employeur : "merci pour le salaire mais j'ai besoin de 6 mois avant de pouvoir bosser!"

      Ceci dit j'espère que Tolisso revienne à un bon niveau.
      Le niveau moyen l'ol n'est certes pas très élevé mais si Coco redevient ne serait-ce que meilleur que Caqueret et Lepennant, l'ol pourra espérer envisager un top 5 en L1.

Les commentaires sont fermés

Suivez-nous
d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires
Faire défiler vers le haut