@Sparta Prague

OL - Sparta Prague : "Lyon nous a punis sur certaines phases", regrette Pavel Vrba

Avant d'affronter l'OL pour la 2e fois, Pavel Vrba, l'entraîneur du Sparta Prague, est revenu sur le match aller entre les deux formations. Le coach tchèque regrette la défaite de son équipe (3-4), alors qu'elle avait montré un beau visage en début de partie.

Quelques jours après le match aller, le Sparta Prague a de nouveau rendez-vous avec l'Olympique lyonnais ce jeudi. Pour la 4e rencontre des phases de groupes de la Ligue Europa, les Tchèques se déplacent en France pour cette affiche programmée à 18h45.

L'entraîneur pragois, Pavel Vrba, a hâte de se confronter à l'OL. "Nous allons affronter une équipe qui est l'une des meilleures d'Europe et je suis curieux de voir comment nous allons nous comporter sur le terrain de l'adversaire, a expliqué le technicien. A domicile, ils voudront montrer le meilleur d'eux-mêmes à leurs supporteurs. Je m'attends à ce que Lyon soit encore plus fort chez lui qu'à Prague."

"La qualité de Lyon est très élevée"

Lors du premier duel, le 21 octobre, les coéquipiers de Jason Denayer avaient pris le dessus sur le Sparta, malgré une entame de partie ratée (de 2-0 à 3-4). "Nous avons très bien joué le match, mais la qualité de Lyon est très élevée. Nous les avons abandonnés et ils nous ont punis sur certaines phases, a décrypté le coach tchèque. Nous voulions jouer un football attrayant pour les fans, nous avons réussi à le faire, mais malheureusement nous n'avons pas obtenu le résultat que nous aurions souhaité."

Une nouvelle fois, Pavel Vrba a mis la pression sur l'Olympique lyonnais, le qualifiant de "grand favori""Je dirais que notre groupe est clairement défini. Dans les rencontres qu'il a joués dans la poule, il l'a montré clairement. Les équipes restantes se disputeront les deux autres places", a-t-il conclu.

1 commentaire
  1. Tikitaka55 - jeu 4 Nov 21 à 10 h 38

    Quand l'humilité face caméra est une force pour galvaniser ses troupes.

    Je reconnais beaucoup de qualité à cette équipe de prague et à leur coach.
    Ce club avec + de moyen financier serait un sacré morceau, comme beaucoup de club de ces pays.

    Je vais faire un parallèle avec les clubs français mais surtout pointer un doigts sur le PSG.
    Un club avec des moyens colossaux mais qui n'a aucune identité d'équipe et pour en écouter les observateurs pro aucun professionnels en externe ou en interne.

    Le jour où les clubs français bosseront avec d'humilité et la besogne on sera champion.

Les commentaires sont fermés

Suivez-nous
d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires
Faire défiler vers le haut