(Photo by FRANCK FIFE / AFP)

OL - Super League : "Ce ne sera jamais plus comme avant", lâche Aulas

Dans un entretien accordé à L'Equipe, le président de l'Olympique lyonnais Jean-Michel Aulas explique pourquoi son club n'a pas adhéré au projet de Super League.

Un projet mort-né. Dans un long entretien à L'Equipe, Jean-Michel Aulas revient sur son opposition farouche au projet de Super League. "J'avais clairement dit que nous n'en ferions pas partie parce que je pense que ce type d'organisation n'est pas compatible avec ce que souhaitent les supporters, explique le président de l'Olympique lyonnais. Dans le football, toute équipe doit avoir sa chance. Il est l'un des rares sports où tout le monde peut battre tout le monde. Je ne crois pas à une ligue privée, quelle qu'elle soit. Je connaissais cette menace, mais je n'imaginais pas qu'elle aboutirait à ce qui nous a été infligé."

"On parlait de sommes tellement énormes"

Forcément, lorsque les 12 clubs qui ont décidé de se lancer de l'aventure de cette ligue fermée ont officialisé leur scission, Jean-Michel Aulas s'est interrogé. "Je me suis demandé, en tant que président de l'Olympique Lyonnais, si j'avais le droit de négliger une telle ''opportunité'', admet le patron de l'OL; J'avais la conviction qu'il fallait refuser et le dire, mais par contre, je ne savais pas si je devais affirmer : on n'ira jamais. On parlait de sommes tellement énormes..."

"Nasser (PSG) m'a beaucoup aidé"

Et de poursuivre : "La position de Nasser (al-Khelaïfi) m'a beaucoup aidé. J'ai été irrité en son temps par la manière et les moyens mis en oeuvre par le PSG. Mais à partir du moment où Nasser résistait plus que tous les autres, ça démontrait qu'il fallait suivre le train UEFA et PSG. J'ai appelé mon associé principal, Jérôme Seydoux (coactionnaire). On a eu une longue conversation lundi matin, où l'on a décidé de faire front uni."

"Qu'il y ait un engagement sur le long terme"

Pour Jean-Michel Aulas, même si des clubs ont fait machine arrière, la rancoeur est tenace. "J'ai lu attentivement ce que dit Karl-Heinz (Rummenigge). Il explique qu'il faut essayer de faire des ponts malgré les murs, souffle-t-il. Mais ce ne sera jamais plus comme avant. Il faut faire en sorte, si leur retour se fait, qu'il y ait un engagement sur le long terme de ne pas les voir se lancer à nouveau dans ce type d'initiative. "

5 commentaires
  1. rdd4 - jeu 22 Avr 21 à 0 h 47

    "Mais à partir du moment où Nasser résistait plus que tous les autres"

    Quelqu'un à pensé a lui dire que les qataries était multi multi multi multi multi*..... milliardaires ?

    Nasser n'avait pas besoin de résisté à ce qu'il a déjà !!!!

    Etant donner que JMA avait déjà baisser son froc devant Nasser aujourd'hui on peu dire que.... pas besoin de desseins sur l'etapes en cours. Le PSG et LYON seront désormais très copains.

    1. Lyonnais19 - jeu 22 Avr 21 à 1 h 08

      Et où est le problème, ca avance a quoi d'être "ennemis", le PSG proposait 50M pour Aouar l'été dernier et ca serait bien que cet été ils mettent une grosse somme sur lui, ca sera peut être la seule equipe qui le fera ! C'est pas le seul qu'ils nous auraient surpayés. Avec des relations amicales ça permettrait de récupérer des joueurs dont ils ne se servent pas/plus comme Draxler à un moment ou des jeunes comme Dagba etc je vois pas le soucis

      1. rdd4 - jeu 22 Avr 21 à 1 h 23

        Tu as parfaitement raisons sur tout. Simplement les flagorneries me sembles tooo much, trop surjoué, un peu de fierté !!!

  2. Jerinho - jeu 22 Avr 21 à 1 h 46

    J'ai rien compris a propos Perez comme il disait que son club sera mort ( Gros endettement) en 2024 mais il vient de recruter Alaba (TRES masse salarial) ...
    Pareil pour Barca qui endette 1 millard euro mais tout va bien , il a déjà recruter les joueurs au prochain mercato et tente prolonger contrat d'or avec Messi ...
    Tottenham vient de virer Mourinho sans problème de payer 30 million euro alors ce club est au bord crise de financier lol..

    Zero Fair play financier.... Vivement que UEFA oblige chaque pays qui ont DNCG.

    Je me souviens quand Lyon avait problèmes moyen et Aulas avait tout miser sur les jeunes sans recruter pendant mercato ( avec l'entraineur Remi Garde, Umtiti, Tolisso, Lacazette, Ferri,..Etc ) . Lille et Marseille ont aussi obliger de vendre quelque joueur pour équilibrer avant de rendre au DNCG.
    C'etait logique.

    mais le Real et Barca qui font contraire ... incompréhensible lol
    le patron Liga Tebas gueule sur PSG, MC pour "tricher" mais il devrait s'occuper d'abord ses Real et Barca qui ont sans doute trucage aussi.

  3. Sony07 - jeu 22 Avr 21 à 10 h 21

    C'est la première fois que Jean Mimi me paraît sincère, et c'est tout à son honneur de reconnaître qu'il a été tenté par le projet, il a été le premier en France a en parler il y a quelques temps. Maintenant il faut que l'UEFA applique vraiment le Fair Play financier et empêche notamment le Réal et le Barça de recruter, je ne vois pas comment avec un tel endettement ils pourraient recruter Mbappé à 150 M€, il en va de la crédibilité de l'UEFA

Les commentaires sont fermés

Suivez-nous
d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires
Faire défiler vers le haut