Jake O'Brien lors d'OL - Clermont
Jake O’Brien lors d’OL – Clermont (Photo by ARNAUD FINISTRE / AFP)

OM - OL : O’Brien revient sur le caillassage du bus lyonnais

Présent à l’intérieur du bus dimanche, Jake O’Brien a raconté le trajet menant au Vélodrome. Le défenseur de l’OL a confirmé que certains joueurs avaient la volonté de jouer au moment des incidents avant de faire machine arrière en voyant l’état physique de Fabio Grosso.

Depuis dimanche soir, ils sont peu de joueurs à avoir pris la parole concernant les incidents survenus sur le trajet jusqu’au Vélodrome. Jeffinho a bien écrit que "footballeur devenait un métier dangereux" tandis que Dejan Lovren a condamné les agissements. Mais ce fut à peu près tout dans les rangs lyonnais avant cette prise de parole de Jake O’Brien pour The Athletic. Le défenseur irlandais est revenu sur le trajet en bus et a décrit l’ambiance à l’intérieur avec les joueurs.

Présent à l’arrière du véhicule, O’Brien avance que "la plupart d'entre nous avaient leurs écouteurs sur les oreilles et écoutaient de la musique, puis tout d'un coup, il y a eu une grosse détonation." Choqués par le bruit, les joueurs de l’OL ont ensuite vu "des centaines de supporters marseillais et des objets ont été tirés par les fenêtres. Certains d'entre eux portaient des cagoules. Les policiers qui nous escortaient ne pouvaient pas faire grand-chose, ils étaient devant (le bus) et les tirs venaient de côté. Il fallait juste se couvrir la tête jusqu'à ce qu'on arrive au stade."

"Nous avons vu en descendant du bus qu'il y avait des blessés"

Malgré une vitre cassée et de nombreux projectiles, le bus de l’OL est arrivé tant bien que mal dans les entrailles du stade Vélodrome. Forcément sonnés par ce qu’ils venaient de voir, Jake O’Brien confirme pourtant que certains avaient "hâte d'aller sur le terrain et de leur montrer ce que nous valons". Seulement, tout ce joli monde a rapidement fait machine arrière car "dans le bus, nous ne savions pas que les coachs avaient été blessés, car nous étions tous allongés. Et nous avons réalisé en descendant qu'il y avait des blessés graves, en particulier notre manager."

Face au visage ensanglanté de Fabio Grosso, la décision a donc été prise de ne pas jouer avant que les joueurs lyonnais aient échos de l’attaque des bus de supporters. Aller les applaudir sous les coups de 22h30 dimanche a été une façon de les remercier car "ils ont été plus touchés que nous."

5 commentaires
  1. Juninho 38
    Juninho 38 - mer 1 Nov 23 à 11 h 10

    Ils étaient allongé par terre pour éviter de prendre une bouteille en pleine poire .
    C'est donc dès l'instant qu'ils sont descendus du bus et vu la tête du coach qu'ils ont décidé de ne pas jouer .

  2. Juninho 38
    Juninho 38 - mer 1 Nov 23 à 12 h 20

    j'ai lu un com pertinent sur les réseaux :
    je cite :

    "les lois ça se change quand les bornes sont dépassées ...
    si en fevrier le bus des joueurs de marseillais a un probleme en dehors du stade faudra pas se plaindre car au final le message est clair .. vous pouvez faire ce que vous voulez a l'exterieur du stade le club est clean ... et je trouve ca inadmissible quand l'integrité de l'equipe est touchée ... la ça voulait dire on va vous crever vous n'avez pas à venir jouer à marseille.
    Le vrai message qui pour moi serait le meilleur en cas de laxisme de la lfp c'est que tous les clubs de ligue 1 refusent d'aller jouer à marseille la ca leur ferait les pieds .. car ça parle de nettoyer les tribunes de lyon mais je pense que marseille n'a rien a leur envier et loin de la .. nous on a jamais menacé de mort notre president y a qu'a marseille que tu vois ça."

    1. Toitoi
      Toitoi - mer 1 Nov 23 à 12 h 25

      "Il est erroné de croire que les réseaux sociaux empêchent la pertinence. Seulement, celle-ci peine à être trouvée dans un océan de médiocrité".

      1. Juninho 38
        Juninho 38 - mer 1 Nov 23 à 12 h 49

        c'est absurde de demander à toutes les équipes de L1 de refuser un déplacement a marseille , puisque la sécurité ne peut pas y être établie , de l'aveux même de la police au soir des "évènement" et de la préfète elle même qui dit : On ne peut pas vider intégralement la ville de Marseille

    2. Avatar
      michellahavane - mer 1 Nov 23 à 17 h 22

      Absolument d'accord si l'incident avait eu lieu enfin l'incident cet acte inadmissible avait eu lieu à Lyon je n'ose imaginer ce qui se serait passé des points perdus stade suspendu exetera Marseille...!!! Même les journalistes enfin soi-disant plutôt des polémistes je parle de RMC et de l'équipe 21 soutiennent l'OM en disant oh c'est pas de leur faute.
      L'OM DOIT PERDRE LE MATCH SUR TAPIS VERT ET AVOIR UNE SANCTION DE POINTS RETIRÉ FERME OU AVEC SURSIS ET DES AMENDES IMPORTANTES
      Je me souviens qu'un abruti à Lyon avec jeté une bouteille en plastique qui avait heurté payet .
      Ah c'était dans l'enceinte mais je ne vois pas la différence comme vous le dites il suffit d'attaquer un car à l'extérieur et le club ne risque rien.
      IL Y A EU DES PIERRES DES PAVÉS ET SI MONSIEUR GROSSO ÉTAIT MORT 🙄🤕🤕🤕 ????????
      POSEZ-VOUS LA QUESTION MONSIEUR LES RESPONSABLES DU FOOTBALL ET ARRÊTEZ DE SOUTENIR CE CLUB ÇA FAIT 30 ANS QUE ÇA DURE

Les commentaires sont fermés

Suivez-nous
d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires
Faire défiler vers le haut