Puel ne regrette pas son bilan à l'OL et tacle Garde

Claude Puel a quitté Lyon en juin 2011, mais son histoire avec l'OL n'est toujours pas terminée. Dans un entretien accordé à So Foot, il revient sur ses trois années de contrat et n'hésite pas à tacler Rémi Garde.

Claude Puel n' a visiblement pas fini d'alimenter la polémique entre Rhône et Saône. Malgré le mauvais souvenir qu'il représente pour Jean-Michel Aulas et de nombreux supporters lyonnais, l'entraîneur controversé au sein de l'OL (2008-2011) revient, une nouvelle fois sur son parcours à Lyon.

"J'ai vécu comme une fierté de ne pas avoir lâché"

"À la fin de la saison, j’ai vécu comme une fierté de ne pas avoir lâché, d’avoir pu maintenir le groupe de façon compétitive, d’être resté pro jusqu’au bout en allant chercher la troisième place qualificative pour la Ligue des champions, indique-t-il dans les colonnes de So Foot. Mon parcours à Lyon, c’est troisième, deuxième et troisième, avec des gros matchs européens contre le Barça ou le Real. Ce n’est pas une élimination en Ligue des champions face à un club chypriote ou des victoires extraordinaires en finale de Coupe de France contre Quevilly." On l'aura compris, à travers ces déclarations et à 10 jours du match OL - Nice, Claude Puel a décidé de jouer la carte offensive.

7 commentaires
  1. Altheos - mar 5 Avr 16 à 12 h 51

    Hallucinant l'aigreur de ce mec !
    Sauf que contre les chypriotes et Quevilly, l'effectif n'était plus non plus celui que lui avait a disposition !
    Avec son effectif et son budget, il aurait dû tout écraser. Mais il n'est pas le seul fautif, l’entêtement de JMA à le conserver envers et contre tout a été aussi très préjudiciable.
    Et Garde a aussi affronté le REAL en C1 et la Juve en C3 !
    Et moi mon papa il a un vélo !
    Pitoyable.

  2. SchOLber - mar 5 Avr 16 à 13 h 32

    Il n'a pas tord mais n'avait pas les memes moyens non plus... et si je me souviens bien, on lui reprochait pas mal le manque d'ambition dans le jeu de l'équipe

  3. Amiral - mar 5 Avr 16 à 13 h 39

    Je trouve qu'il est dans la mentalité politique francaise: la malhonnêteté intellectuelle et le déni de réalité le plus total.
    "Recrutement de puel: 70 millions d'euros pour recruter Lisandro López, Aly Cissokho, Michel Bastos et Bafétimbi Gomis, puis Jimmy Briand et Yoann Gourcuff pour 22 millions d'euros
    Rémi Garde entraîneur, favorise la formation en promouvant Jérémy Pied, Clément Grenier, Ishak Belfodil ou Alexandre Lacazette, avec des arrivées peu onéreuses de Bakary Koné, Mouhamadou Dabo et Gueida Fofana, mais perd Cesar Delgado, Jérémy Toulalan et Miralem Pjanić"
    Source wikipedia
    C'est vraiment n'importe quoi de comparer. Pauvre mec.

  4. Jacks - mar 5 Avr 16 à 13 h 48

    Incroyable ce mec. Sur le podium chaque année, une demie de C1... tout à son honneur. D'aucuns disent qu'il a beaucoup participé au renforcement de l'académie qui nous permet à l'heure actuelle de sortir la tête de l'eau en valorisant un max la formation, et je veux bien le croire. Mais s'il y a bien UN argument irrecevable pour moi, c'est celui là même qu'il utilise régulièrement depuis son éviction. A savoir défendre son propre bilan au regard de son successeur. On reprend les sommes allouées et dépensées chaque été sous Puel puis sous Garde ? Sa colonie de Lillois surpayés et qui se sont avérés de vrais flops ? Là-dessus, avec l'histoire des prérogatives élargies, il s'est bien planté. Les dirigeants, Aulas en tête, de la même manière lorsqu’il a été embauché.

  5. OLVictory - mar 5 Avr 16 à 13 h 53

    Puel c'est +70 Millions de transferts nets (ventes-achats) pour zéro titre, zéro finale et un jeu ennuyeux et des résultats de loser.
    Garde c'est -60 Millions nets, pour une coupe de France, deux finales de CDL, un jeu intéressant et un club qui se sauve des foudres de la DNCG grâce aux ventes.
    Puel c'est la régression, c'est 3 ans de perdus. Il avait tout pour réussir et il n'a rien fait. Il nous a mis en difficulté par son incapacité à gagner le championnat avec le meilleure effectif du championnat. Il ferait mieux de se taire.

  6. Gui’home Mo - mar 5 Avr 16 à 15 h 40

    De plus avant d'arriver en finale il a fallu éliminer paris au parc, et bordeaux auparavant.
    Et il récupère un club 7 fois champion de france pour le mettre à la 2e ou 3e place. C est donc bien une régression.
    Lui il oublie comme nous n'oublions pas le quart contre le réal.
    Mais on n'oublie pas aussi les 2 victoires en poule contre eux.

  7. ol-91 - mar 5 Avr 16 à 23 h 41

    Un Ferrari plantée dans un arbre résume tout le résultat lyonnais de Puel. L'épanchement d'une aigreur persistante réussira-t-elle comme il le pense à faire oublier un fiasco de trois ans ? S'il n'a pas beaucoup appris au club, le club lui a beaucoup appris. A-t-il jamais remercié ?

Les commentaires sont fermés

Suivez-nous
d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires
Faire défiler vers le haut