Tête à l'entraînement de l'OL
Tête à l’entraînement de l’OL (crédit : David Hernandez)

Tetê rêve de "la Seleçao qui ne passera que par l’OL"

Auteur d’un bon début de saison sur le plan statistique, Tetê a regardé de loin le rassemblement du Brésil durant la trêve. L’ailier de l’OL rêve toujours de porter le maillot auriverde.

Un homme heureux. C’est de cette façon que Tetê se décrit à chaque fois qu’il est interrogé sur son intégration à Lyon depuis son arrivée en avril dernier. Après un premier essai de trois mois, l’ailier brésilien a fait son retour à l’OL durant l’été pour un prêt d’un an cette fois-ci. S’il a vu un de ses compatriotes partir en la personne de Lucas Paquetà, Tetê reste un joueur épanoui comme il l'a assuré vendredi en conférence. "Je suis très heureux à Lyon, j’aime cette ville, ce club, c’est comme une deuxième famille et j’espère que ça va continuer encore longtemps."


Tetê : "La sélection, ça donne envie"


Heureux dans la vie après avoir fui la guerre en Ukraine, Tetê a démarré sur les chapeaux de roue cette nouvelle saison. Du moins statistiquement. Avec 4 buts et 2 passes en 8 matchs, le Brésilien est l’un des Lyonnais les plus influents. Pourtant, son rendement laisse un goût d’inachevé, comme s’il n’avait pas encore donné la pleine mesure de son talent. Il en est conscient, estimant devoir "s’adapter à ses adversaires et trouver des solutions pour les tromper sur son côté droit." Coupable de certains signes d’agacement quand il est oublié sur son aile, Tetê assure qu’il "continue à apprendre à connaitre Alexandre Lacazette et Karl Toko Ekambi à l’entraînement mais qu’on trouve des automatismes."

De son épanouissement dans le collectif de l’OL en découlera l’un de ses rêves : porter le maillot de la Seleçao. Malgré ses bonnes statistiques, il a regardé de Lyon le rassemblement brésilien de septembre et l’armada offensive auriverde ne laisse que peu de marge de manoeuvre à quelques mois de la Coupe du Monde. "Bien sûr que j’ai regardé leurs matchs et qu’elle fait envie. C’est la conséquence de ce que je peux faire en club. Il y a des observateurs qui viennent donc ils voient ce que je fais pour les séduire."

4 commentaires
  1. Cyrbon - ven 30 Sep 22 à 17 h 43

    IL a raison.
    Le rêve d etre sélectionné à la coupe du monde est plus proche que de terminer qualifié en LDC.

    du de rêver à l'OL

  2. Mym’b - ven 30 Sep 22 à 19 h 02

    C'est bien de rêver. Ca fait avancer.

  3. Dufduf - ven 30 Sep 22 à 20 h 56

    La dernière fois qu'on a "sorti" un international auriverde ,c'était Guimaraes et avant , qui , Bastos ?

    1. Tongariro - ven 30 Sep 22 à 22 h 17

      Marcelo Guedes, j'imagine, vu que selon certains ici c'était un très bon défenseur, j'ai aucun doute qu'il ait été sélectionné avec le Brésil !

Les commentaires sont fermés

Suivez-nous
d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires
Faire défiler vers le haut