(Photo by JEAN-FRANCOIS MONIER / AFP)

Angers - OL : trois joueurs angevins toujours pas qualifiés

À trois jours du deuxième match de championnat qui opposera Angers à l'Olympique lyonnais, trois joueurs angevins ne sont toujours pas qualifiés pour disputer la rencontre. La masse salariale du SCO serait en cause.

Opposé à l'Olympique lyonnais ce dimanche, Angers pourrait être privé de trois joueurs. Déjà absents face à Strasbourg, Pierrick Capelle, Azzedine Ounahi et Batista Mendy pourraient en effet manquer la rencontre. Ces derniers ont tous signé un nouveau contrat cet été et ils ne seraient toujours pas homologués, à trois jours de la réception de l'OL.

La masse salariale poserait problème

Selon les informations de Ouest-France, c'est la masse salariale d'Angers qui poserait problème. Cette dernière est en effet strictement encadrée par la DNCG. Les dirigeants angevins semblaient néanmoins confiant en début de semaine. "Il s'agit d’un problème administratif qui sera réglé dans la semaine", expliquaient-ils.

De son côté, l'ex-Lyonnais et aujourd'hui entraîneur du SCO Gérald Baticle ne sait pas si il pourra compter sur les trois joueurs pour le match de dimanche. "Je ne sais pas, c’est une possibilité, j’espère bien", termine-t-il.

5 commentaires
  1. le_yogi - jeu 12 Août 21 à 11 h 56

    Capelle c'est quand même un bon p'tit joueur, la "patte gauche" la plus redoutée du Maine-et-Loire !

  2. SergioLeglise - jeu 12 Août 21 à 22 h 05

    Ah bon ? J'ai cru qu'ils avaient attrapés une angevine de poitrine... (Boby Lapointe)
    Capelle ? Le roi du sombrero. Mais pas de hat-trick contre nous. Bon, c'est tiré par les cheveux.

    1. Gnafron - jeu 12 Août 21 à 22 h 17

      Mon père est marinier dans cette péniche
      Ma mère dit la paix niche dans ce mari niais

      1. SergioLeglise - jeu 12 Août 21 à 23 h 10

        Eh bien, y a ton ami Elie
        Qui n'est pas très intelligent
        Si tu veux va jouer avec lui
        Non maman c'est pas ça l'vrai instrument
        Moi j'veux jouer de l'hélicon
        Pon pon pon pon

        ou

        Vers le bas des vallées, dévalaient des valets délavés, veules et velus.

      2. Gnafron - jeu 12 Août 21 à 23 h 49

        Monsieur connait ses classiques 🙂

Les commentaires sont fermés

Suivez-nous
d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires
Faire défiler vers le haut