Selma Bacha

ASSE - OL (1-1) : "Ça ne rentre pas dans nos principes et nos valeurs", regrette Selma Bacha

Avec un nul dans le derby face à l'ASSE (1-1) ce samedi, la prestation des Lyonnaises n'a pas répondu aux attentes des supporteurs de l'OL.

L'OL se déplaçait à Saint-Etienne ce samedi 12 mars pour le compte de la 16e journée de première division. Un déplacement très attendu par les Fenottes, puisqu'il aurait pu leur donner l'occasion de mettre le PSG à cinq longueurs en cas de victoire. Cependant, les coéquipières de Selma Bacha n'ont pas pu se défaire du piège stéphanois (1-1) et sont reparties du Forez avec un seul point en poche.


"On est encore devant", Selma Bacha


Après le rencontre, l'arrière gauche de l'OL, une nouvelle fois titularisée, s'est exprimée au micro d'OL Play. "Je suis très déçue, car la coach nous avait demandé d'être efficaces dans les 30 derniers mètres. Aujourd'hui ça n'a pas été le cas et on le paie direct. Heureusement qu'on égalise vite et qu'on a ce mental pour aller chercher le match nul mais ça ne rentre pas dans nos principes et nos valeurs. On voulait continuer sur une lancée de victoires et prendre les 5 points d'avance aujourd'hui mais il ne faut rien lâcher, on est encore devant"a -t-elle déclaré. Au classement, les Lyonnaises conservent la tête du championnat avec 3 points d'avance sur le Paris Saint-Germain, lui aussi contraint de partager les points avec Montpellier la veille.

6 commentaires
  1. XUO - sam 12 Mar 22 à 18 h 47

    Nos principes, nos valeurs après l'Académie, l'ADN.....du vocabulaire ronflant ! Continuez....

    1. Mimoun - sam 12 Mar 22 à 20 h 10

      Attention, n'attaque pas "l'institution"...

      1. XUO - dim 13 Mar 22 à 11 h 11

        Je vois que tu es attentif à cela....

  2. Le Bon - sam 12 Mar 22 à 19 h 50

    Le début du match a montré que c'était mal parti. Plus la blessure d'Eugénie...
    Un manque d'esprit de conquête évident. Et le nul du PSG dans toutes les têtes.
    En revanche lors du but stéphanois, il y a eu un changement d'attitude.
    Donc la prochaine fois, il faut que les vertes marquent plus tôt...

  3. OL-91 - sam 12 Mar 22 à 21 h 36

    L'essentiel est que ça leur rentre dans la tête. Rien à reprocher à Selma. Ses coéquipières ont boudé ses caviars.

  4. Vasco - sam 12 Mar 22 à 23 h 53

    Cela fait un certain nombre de matchs pour lesquels je ne comprends pas 1/ la composition de l'équipe faite par SB avec des joueuses qui ne jouent pas à leur poste (notamment M'Bock, Le Sommer et Macario qui à l'évidence ne sont pas des milieux de terrains et n'ont aucun repère ni ce n'est de lenteur, de dribbles inutiles et de pertes de balle à répétition), des joueuses qui "rament" devant des "jeunes" agressives et qu'ils faudrait utiliser avec parcimonie car elles ont du mal soit à revenir sur leur adversaire soit à enchaîner des courses (notamment Henry, Marozsan ou encore Le Sommer) et 2/ la façon de jouer car on a l'impression que nos joueuses sont incapables de jouer simple, rapidement, à une touche de balle, pour la porter sur des dizaines des mètres sans parfois savoir où cela les mène (Bacha est la plus symbolique).
    Tout cela pour dire que lors de ce dernier match, je ne comprends pas l'absence totale de Damaris et Gunnarsdottir et cela même lors que ELS, qui jouait au milieu (?) est sortie après 3 minutes. Cela est d'ailleurs à rapprocher à la non-titularisation de Van de Donk contre le Bayern au retour, même lorsque Damaris a été blessée .... avec les mêmes conséquences.
    Pour finir, je voudrais dire que je suis assez pessimiste pour cette fin de saison (et cela ne date pas du match de ce samedi) car comment peut-on vouloir rivaliser avec la Juve, puis le Bayern ou le PSG et enfin le Barça avec une équipe aussi déséquilibrée et sans fond de jeu ? Comment peut-on envisager de leur marquer des buts (excepté contre Soyaux, la moyenne devient ridicule car Ada et Le Sommer sont aux abonnées absentes, Cascarino et Laurent ne marquent jamais, et Macario joue au milieu, donc reste la seule Malard) sans les passeuses qui savent joueur simple et trouver des intervalles et que sont Damaris, van de Donk et Gunnarsdottir ..... Il est temps que SB prenne conscience qu'il faut composer une vraie équipe avec des joueuses complémentaires et en pleine forme sans tenir compte des statuts et/ou des amitiés .... l'exemple du PSG masculin devrait aider à comprendre ce que je veux dire.
    Enfin, pour en terminer sur ce match contre l'ASSE, je crois que tout ce qui précède a été complété par une pointe de suffisance car dans un match qui peut sceller la victoire finale en championnat comment peut-on titulariser la troisième gardienne du club et penser que Damaris et Gunnarsdottir ne rentreront que lorsque l'OL aura 5 ou 6 buts d'avance ?
    Je souhaite de tout coeur que le signal de ce samedi provoquera une prise de conscience à tous les niveaux et que nos fenottes repartiront de plus belle.

Les commentaires sont fermés

d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires
Faire défiler vers le haut