ASSE - OL : "Un derby reste un derby et il n'y a pas d'équipe supérieure à l'autre", rappelle Garcia

A deux jours du derby, l'entraîneur de l'Olympique lyonnais Rudi Garcia a notamment évoqué, vendredi, les cas de Covid à Saint-Etienne.

Cas de Covid-19 à Saint-Etienne

"Je préférerais que Saint-Etienne ait tous ses joueurs à disposition. Déjà parce que l'on ne sait pas qui sera là ou pas donc ce n'est pas la peine de se concentrer là-dessus. Un derby reste un derby et il n'y a pas d'équipe supérieure à l'autre. Il faut savoir que peu importe qui sera aligné du côté de l'OL ou de l'ASSE, ce sera un match disputé, difficile à gagner."

L'OL avantagé ?

"Pour moi, il n'y a pas d'équipe affaiblie ou une autre supérieure. L'histoire a montré que, par le passé, parfois même avec une équipe super diminuée, la réserve par exemple, à l'extérieur, face à un gros du championnat, on peut revenir avec un résultat positif. Il y en a plein les archives. Donc peu importe qui sera aligné en face, de toutes façons, nous nous attendons à une équipe déterminée et il n'y aura pas de surprise par rapport à cela."

Rivalité régionale

"Un derby est beaucoup plus ressenti pour un joueur local, formé dans son club et si il leur manque beaucoup de joueurs expérimentés, ils auront plus de joueurs du cru (élevés à la culture du derby) mais nous n'en manquons pas non plus. J'ai vécu des derbies à Rome où Francesco Totti, Alexandro Florenzi ou Daniele De Rossi ou Lorenzo Pellegrini ressentaient les choses de manière différente des autres et malgré leur expérience, à l'image de De Rossi, ils étaient habités par cela. Cela peut être trop parfois en raison d'un excès de motivation."

19 commentaires
  1. Juni forever OL - ven 22 Jan 21 à 15 h 46

    Si si, l'ol depuis les années 90 est très largement supérieur à l'asse mais on ne veut surtout pas le dire pour ne pas motiver le camp d'en face !
    (J'ai encore en travers de la gorge cette défaite pour le 100ème, j'avais failli me pendre sur mon lieu de vacances 🙂 )

    1. Dede passion 69 - ven 22 Jan 21 à 15 h 50

      Le coup franc de Payet, sur une faute imaginaire de Kalstrom !
      Le 100è, c'est leur seule fierté depuis 30 ans ....

      1. Darn - ven 22 Jan 21 à 16 h 21

        17ème place... Puel... Et la Playstation...
        Quelle soirée !

      2. Moimoi - ven 22 Jan 21 à 16 h 25

        Maintenant, nous les avons rejoints au club des joueurs de coupe d'Europe sur PlayStation...

      3. Darn - ven 22 Jan 21 à 17 h 16

        Playstation ? Jamais de la vie...

  2. Dede passion 69 - ven 22 Jan 21 à 16 h 42

    Petite stat sans prétention :

    Sur les 30 dernières années :
    52 matchs.
    27 victoires Lyonnaises.
    17 nuls.
    8 défaites.
    71 buts pour / 43 contre.
    Je rajoute de suite que ce n'est pas de mémoire, et que ça ne prévaut en rien du résultat de dimanche ......
    Mais, j'aime bien quand même !😀

  3. Dede passion 69 - ven 22 Jan 21 à 18 h 55

    HS,

    Nos fenottes mènent 2-0 après 20mn à Paris, mais contre le Paris FC....
    Maroszan et Parris......

    1. poussin - ven 22 Jan 21 à 19 h 13

      lol tu m'as fais une fausse joie quand j'ai lu le début du commentaire

  4. fidelalol - ven 22 Jan 21 à 19 h 11

    3-0...avec un super retourné de Majri..
    Aucun article sur le match des Fenottes....Pas bien ça!!

  5. fidelalol - ven 22 Jan 21 à 19 h 19

    Toujours pas de Ada dans la compo;elle devait faire son retour en début d'année,non?
    En tout cas,je les trouve pas transcendantes malgré le score,beaucoup d'imprécisions techniques,des fautes de placement ,attention quand meme ,contre le PSG ,ça pardonnera pas..

    1. Dede passion 69 - ven 22 Jan 21 à 19 h 27

      Oui, silence radio sur Ada depuis plusieurs semaines...

      Étonnant, inquiétant ?
      On ne nous dirait pas tout ....

      Razik, pas d'info non plus ??

  6. Dede passion 69 - ven 22 Jan 21 à 19 h 53

    Parris qui vendange ,et perd tous ces face à face avec la gardienne !
    Pénible !, elle vient enfin d'en mettre un 4è, avant d'être remplacé par Mallard.

    Désolé de poster ici, mais pas d'article sur les fenottes ......

    1. OL-91 - ven 22 Jan 21 à 20 h 11

      Déçu pour l'oubli de notre OLF. La joueuse douée Parris aura au moins quelque chose à améliorer.

  7. OL-91 - ven 22 Jan 21 à 20 h 09

    Comment se fait-il qu'il n'y ait pas eu d'annonce ? Nos petites font des merveilles.

    1. Dede passion 69 - ven 22 Jan 21 à 20 h 27

      Terminé 5-0,
      Maitrise totale, retour d'Eugénie. mais sans but.
      Wendie, 3è jaune ,suspendue pour prochain match.

      A voir demain PSG à Gingand , un faux pas ?.....

  8. Juni forever OL - sam 23 Jan 21 à 10 h 38

    Quand l’ASSE et l’OL ont failli fusionner pendant la Seconde Guerre mondiale
    23 janv. 2021 à 07:213620 vues
    Ce dimanche 24 janvier, l’ASSE et l’OL s’affronteront dans le Chaudron. Mais saviez-vous que les deux équipes ont failli fusionner pendant la Seconde Guerre mondiale ? La faute au régime de Vichy. Explications.
    L’ASSE naît en 1933 et va très vite devenir le club phare de la ville de Saint-Étienne. Mais, avant de connaître le succès, le club va être en difficulté pendant la Seconde Guerre mondiale. À partir de 1940, le régime de Vichy, hostile à son existence et favorable au sport amateur, met en œuvre une politique visant à supprimer progressivement le sport professionnel.

    En juin 1943, le football professionnel est réformé par le Colonel Pascot, Commissaire général au sport (équivalent du ministre des Sports aujourd’hui). Le championnat national, pour la saison 1943-1944, se joue par équipes d’académie. Celle du Lyonnais sera donc représentée.

    Une équipe nommée Lyon-Lyonnais

    Mais il ne faut choisir qu'une seule et unique équipe entre Lyon et Saint-Étienne. Le chef-lieu d’académie est choisi, comme partout ailleurs. L’équipe se nomme Lyon-Lyonnais (le nom de l’académie est accolé à celui de la ville hôte) qui représentera les départements de l’Ain, du Rhône et de la Loire.

    L’effectif est composé des meilleurs joueurs sélectionnés. Certains Stéphanois acceptent d’y jouer. D’autres refusent. Ceux-là sont radiés et suspendus. L’ASSE n’existe plus sauf dans les divisions subalternes et amateurs. Le club et la Ville sont en colère. Pierre Guichard démissionne. Des joueurs partent.

    Le conseil municipal proteste
    Le 13 juillet 1943, le conseil municipal émet un vote de protestation pour « que l’équipe professionnelle de football de Saint-Étienne soit maintenue ou qu’il soit créé dans cette ville une équipe régionale ».

    En vain, l’ASSE n’a plus de club de football professionnel. Cette vive protestation reste comme l'un des rares exemples de résistance, sinon d’opposition visible, vis-à-vis du régime de Vichy et signifie l’importance, déjà, du football à Saint-Étienne.

    Par conséquent, ce championnat d'académie ne se joue qu'une saison, jusqu'à la Libération. À l’automne 1944, l’ASSE retrouve son rang et en 1950, est fondée l'Olympique Lyonnais.

    Le progres

  9. Lyolicha - sam 23 Jan 21 à 11 h 26

    Donc l’ASSE c’est 1 victoire sur les 17 derniers matchs de ligue 1 et 1 victoire dans les 7 derniers derby ? Je connais trop bien mon club et sa faculté à relancer les équipes en difficulté, je ne suis pas si serein que ça finalement pour le derby.

    1. Moimoi - sam 23 Jan 21 à 11 h 31

      Ce n'est pas ton club mais mon club Lyolicha !

      1. Lyolicha - sam 23 Jan 21 à 15 h 58

        Bah alors c’est notre club je veux bien le partager comme ça pas de jaloux ^^

Les commentaires sont fermés

Suivez-nous
d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires
Faire défiler vers le haut