Caen - OL : Lyon pourrait être sanctionné pour les jets de pétards à Caen

L'Olympique lyonnais pourrait être sanctionné pour les jets de pétards survenus dimanche au stade Michel-d'Ornano. Deux des sept supporters interpellés viendraient bien de Belgique, les autres seraient issus du groupe Lyon 1950.

Sept supporters lyonnais ont été interpellés pour jets de pétards dimanche, lors de la défaite à Caen (2-3). Quatre interpellations ont eu lieu à la palpation et trois pour jets de projectiles sur l’aire de jeu. Comme l'avait affirmé Jean-Michel Aulas sur Twitter, certains d'entre-eux, viendraient bien de Belgique. Il s'agirait de deux individus. Les cinq autres seraient issus du groupe Lyon 1950, selon la police (lire : Aulas va rencontrer les responsables de Lyon 1950).

A l'instar du FC Metz, qui s'est vu infliger un retrait de deux points par la Commission de discipline de la Ligue de football professionnel, après les incidents ayant émaillé pendant la match Metz-Lyon, l'Olympique lyonnais pourrait, lui aussi, être sanctionné. Certains pétards, lancés du parcage lyonnais, dimanche, ont même explosé à proximité d'Anthony Lopes. Le règlement de la Ligue est clair, le club visiteur est responsable de la zone réservée à ses supporters. Ces jets de pétards pourraient apparaître dans le rapport de l'arbitre et/ou du délégué. A la LFP de décider si elle va s'en saisir.

Lire sur le même sujet :  Aulas va rencontrer les responsables de Lyon 1950

8 commentaires
  1. janot06 - mar 17 Jan 17 à 10 h 42

    Les imbéciles ne sont pas l'apanage d'un seul club ; difficile de comprendre la motivation de ces sombres individus, surtout après les incidents de Metz.

  2. Altheos - mar 17 Jan 17 à 10 h 54

    Remercions encore une fois du fond du cœur ces décérébrés à la limite de la débilité mentale qui donnent une image si positive du football.
    C'est hallucinant d'être aussi stupide.

  3. juni_gone - mar 17 Jan 17 à 11 h 13

    Les conséquences des pétards à Caen ne sont pas les mêmes que celle de Metz, interruption match, blessure d'un joueur, ...............mais il ne fait aucun doute que la jurisprudence et la cote de popularité de notre président entrera à un moment ou un autre en ligne de compte dans ce dossier. Après effectivement la bêtise humaine ne semble pas avoir de limite. Deux choses sont infinies : l’Univers et la bêtise humaine. Mais, en ce qui concerne l’Univers, je n’en ai pas encore acquis la certitude absolue.Albert Einstein

  4. jeepy - mar 17 Jan 17 à 11 h 30

    pétards, même sanction ... Logique

    1. Le_Lyonniste - mar 17 Jan 17 à 11 h 37

      Le match n'ayant pas été interrompu, ce ne serait PAS logique.

  5. Le_Lyonniste - mar 17 Jan 17 à 11 h 36

    En étant ultras, certains s'imaginent être au-dessus des lois. En réalité, ce sont seulement les rois des cons !!!

  6. janot06 - mar 17 Jan 17 à 11 h 42

    Le geste est tout aussi condamnable mais les conséquences ne sont pas comparables.
    La sanction doit être financière, le club étant responsable de ses supporters.
    Ceux-ci doivent être interdits d'entrée au Parc OL pour une durée à déterminer.

  7. XUO - mar 17 Jan 17 à 11 h 52

    Il me semble que plainte a été déposée à l'encontre de ces énergumènes. Par qui ? Lyon ou Caen ? Pour ce qui est de Metz, le ou les coupables n'ont, a priori, pas même été identifiés.

Les commentaires sont fermés

d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires
Faire défiler vers le haut