Euro 2016 : Aulas inquiet pour les fan-zones, pas pour le Parc OL

Après la belle victoire de l'OL féminin face au Slavia Prague (9-1), Jean-Michel Aulas a été interrogé au sujet des attentats de Bruxelles. Le président lyonnais est confiant pour la sécurité de son stade, moins pour celle des fan-zones.

À la suite des attentats de Bruxelles, la question de la sécurité des spectateurs de l'Euro 2016 est remise en question. Hier après le quart de finale de Ligue des champions, remporté par l'Olympique lyonnais face au Slavia Prague (9-1), Jean-Michel Aulas s'est exprimé sur le sujet. Le président de l'OL se veut rassurant quant à la sécurité au sein de son stade : « Je pense qu'il n'y a aucun souci. (...) On a fait tellement d'investissements sur la sécurité. (...) C'est un rôle aussi social de faire les investissements qu'il faut pour que nos spectateurs soient en sécurité, et ils le seront à Lyon ». 

« On espère que ces fan-zones seront un vrai succès »

Jean-Michel Aulas pense plutôt que les fan-zones, seront les endroits qui devront être les plus surveillés : « Je pense que la sécurité va se situer plutôt dans les fan-zones où là, c'est beaucoup plus difficile de contrôler ». Le président a tenu à rassurer les supporters qui se déplaceront en juin prochain, tout sera mis en place pour que la sécurité soit assurée : « Notre responsabilité est de tout faire pour qu'il puisse y avoir du bonheur et du plaisir et ne pas reculer devant ce qui est irréparable. On a une mission de démontrer à ceux qui veulent créer le drame et le malheur qu'on peut continuer à notre époque, en 2016, de vivre le foot et les spectacles ».

2 commentaires
  1. dada - jeu 24 Mar 16 à 11 h 25

    mais là prez ce n'est pas vous qui allez décider, et ça sent la mouise de ce côté des fans zone, impossible a sécuriser, comme le reste d'ailleurs surtout les transports en commun indispensable pour se déplacer, même avec la meilleure volonté du monde.

  2. jeepy - jeu 24 Mar 16 à 14 h 11

    Oui, le problème n'est pas soluble ! C'est de la guérilla ... Ces lâches fanatiques peuvent frapper quand et où ils veulent... Impossible à juguler car ils peuvent frapper là oú on ne les attends pas. Triste ...

Les commentaires sont fermés

Suivez-nous
d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires
Faire défiler vers le haut