Jean-Michel Aulas (Photo by JEFF PACHOUD / AFP)

L’OL Groupe confirme les marques d’intérêts d’investisseurs étrangers

Au lendemain d’un article de Bloomberg annonçant que des investisseurs américains et européens seraient prêts à prendre la succession de Pathé et IDG Capital, l’OL Groupe a donné son point du vue. Il y a bien des intérêts mais rien de signé.

Depuis l’article publié par Bloomberg, jeudi, c’est un peu l’effervescence entre Rhône et Saône. Près d’un mois après les annonces de Pathé et IDG Capital de céder leurs parts dans l’actionnariat d’OL Groupe, des investisseurs auraient manifesté leur intérêt pour prendre la suite. Américains ou Européens, ils seraient prêts à racheter les 19,36% et 19,85% détenus par les deux actionnaires afin de rentrer dans le capital lyonnais. Cette annonce a eu pour effet de voir l’action de l’OL Groupe remonter à la hausse mais il manquait encore la réaction du groupe afin de savoir si ces informations étaient fondées ou de simples rumeurs. Ce vendredi, l’OL Groupe a communiqué sur le sujet.

"OL Groupe confirme avoir connaissance du fait que des investisseurs ont manifesté leur intérêt en vue d'une opération permettant le désengagement de Pathé et d'IDG Capital de son tour de table, peut-on lire dans le communiqué. Certains d'entre eux ont également manifesté leur intérêt pour participer au renforcement de la structure financière de la société. "

Assurant que Jean-Michel Aulas et sa direction, qui souhaitent garder leurs parts, travaillent pour permettre l’aboutissement de ce processus, l’OL Groupe affirme néanmoins que rien n’a été signé et que l’intérêt de ces investisseurs pourraient bien s’arrêter à ce stade si les conditions ne sont pas remplies.

9 commentaires
  1. OLVictory - ven 22 Avr 22 à 10 h 17

    c'est ce qui a été dit hier, rien de neuf, à part la confirmation que JMA souhaite rester au club durant un temps. Il l'a déjà fait pour CEGID, il connait ce schéma. Il a dû le pratiquer dans l'autre sens aussi quand la CEGID a fait de la croissance externe.
    Ce qui tombe bien puisqu'en général, c'est un souhait d'un nouvel actionnaire majoritaire que l'ancien reste pendant quelques années pour faciliter la passation de pouvoir.
    C'est la garantie aussi pour Aulas de préserver sa fortune s'il y a des incentives prévus dans la vente, genre earn out sur 2 ou 3 ans.

  2. Juninho Pernambucano - ven 22 Avr 22 à 10 h 32

    Il compte rester jusqu'à quel âge , 80 , davantage encore ??

    1. OLVictory - ven 22 Avr 22 à 10 h 40

      2 ou 3 ans (il aurait 75 ans sauf erreur) probablement, le temps de convertir ses actions de l'OL en cash et de refiler le tout à Junior !

    2. Trevelyan - ven 22 Avr 22 à 12 h 07

      JMA est un passionné et le pouvoir est addictif, ces gens là ne décrochent réellement jamais et c'est ça qui me fait peur. Peut être qu'il quittera cette terre en ayant encore son siège à l'OL...

  3. Le_Lyonniste - ven 22 Avr 22 à 10 h 53

    C'est une excellente nouvelle, surtout que certains sont prêts à injecter de l'argent "pour renforcer la structure financière".

  4. OLVictory - ven 22 Avr 22 à 11 h 14

    A voir comment sera utilisé cet argent, si une partie sera injectée dans le sportif ou si c'est seulement pour créer une réserve financière en vue du remboursement des emprunts, juste pour rassurer les banques

  5. juninho pernambucano - ven 22 Avr 22 à 12 h 46

    Je refuse de voir partir aulas sans avoir gagné une coupe d’europe.
    Et j’espère qu’il ne partira pas aussi facilement que cela, tant que son projet n’est pas mené a bien pour la pérennité du club il ne partira pas.

  6. Timoret - ven 22 Avr 22 à 23 h 06

    Excitant et en même tps inquiétant cette periode pr notre club.
    Quid de l'avenir?
    Je lis que aulas a 25% et que 40 ( 20+20 ) sont en vente, Aulas finirai par vendre ses part?
    Qui possede les 35 % restant?
    Pourrait on avoir un investisseur qui finirait par tout racheter?
    Et qu'achete t'il exactement? Club ? Club + stade? tout OL groupe? Si qq1 peut m'éclairer? Trop envie d'en parler la !

  7. Timoret - ven 22 Avr 22 à 23 h 10

    Ca pourrait exliquer l'etat " inquiet " de notre président, aussi le non changement d'entraineur , pour laisser plus de champ au futur investisseur? Doit on s'attendre du coup à une " braderie" des joueurs ( j'y crois pas trop ça) comme l'om de dreyfus?

Les commentaires sont fermés

Suivez-nous
d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires
Faire défiler vers le haut