Lopes, Dubois, Mahdi Camara (Photo by JEFF PACHOUD / AFP)

OL : recherche leaders désespérément

Depuis le début de la saison, l’OL est plus dans la réaction que dans l’action. La défaite contre Brest (2-1) en a été encore l’exemple. Depuis neuf mois, le club lyonnais manque de leaders.

A force de repousser au lendemain ce qui aurait pu être fait le jour même, l’Olympique lyonnais se retrouve désormais dans une situation des plus délicates. A cinq journées de la fin, il y a le feu au lac et même si le club ne veut se rendre à l’évidence, la messe semble presque dite. Bien évidemment un miracle est toujours possible et finir la saison sur une spirale positive ne pourra pas faire de mal après tous ces mois compliqués à gérer sportivement et en coulisses. Ces cinq finales et une possible qualification pour la Coupe d’Europe n’effaceront pas tout mais pourraient permettre de se lancer en direction de la saison prochaine avec un minimum de positivité.

On en a déjà parlé, l’intersaison doit servir à faire le ménage d’un groupe qui semble avoir tout donné ou au moins être en bout de course. A force de faire les montagnes russes, les joueurs se sont perdus et ont perdu une partie de leurs supporters. Mercredi, la défaite à Brest (2-1) a ramené tout un club à la réalité après le festival offensif dominical contre Bordeaux. Au Parc OL, la victoire avait permis de retrouver des sourires sur les visages lyonnais, après la désillusion européenne. Ils avaient été nombreux à se bousculer au portillon pour faire face aux journalistes et saluer leur réaction d’orgueil, promettant qu’on ne les y reprendrait plus à faire le yoyo dans ce sprint. La vérité d’un jour n’est malheureusement pas celle du lendemain entre Rhône et Saône et ce, depuis quelques années.

"Je ne vois pas comment une équipe qui n’arrive pas à faire en sorte d’être régulière depuis des mois peut d’un coup enclencher ce mode, note Arthur Merle, journaliste sportif lyonnais plurimédias. Il y a bien évidemment le levier du professionnalisme qui peut entrer en compte mais on a vu contre West Ham que même une telle rencontre pouvait donner lieu à un abandon dans les grandes largeurs."


Gusto a assumé mercredi et jeudi


En l’espace d’une semaine et de trois matchs, l’OL a rappelé pourquoi il pointait à la 8e place du championnat cette saison. Peter Bosz n’est bien sûr pas exempt de reproche et n’a pas trouvé la solution à cette irrégularité. Il concède à chaque point presse qu’il faut "continuer à travailler, à trouver ce qui ne va pas" mais force est de constater que tout son staff n’a pas de baguette magique et se retrouve démuni. Quand le bateau tangue, il a besoin d’un capitaine qui tient la barre. Bosz a essayé de faire front, sans succès. Et quand certaines équipes ont réussi à faire de l’auto-gestion, à l’OL, le manque de leader est criant.

"Une équipe est soit à l’image de son entraîneur, soit à l’image de ses capitaines ou leaders, a déclaré Nicolas Puydebois, mardi dans Tant qu’il y aura des Gones. Aujourd’hui il y a un vrai manque de leadership, de régularité des leaders de ce vestiaire."

Mercredi soir, après la défaite brestoise, aucun joueur ne s’est présenté face à la presse si ce n’est Malo Gusto. Le hasard de la programmation a voulu que ce soit encore lui qui se retrouve dès le lendemain face aux journalistes avant l'entraînement lyonnais. A 18 ans, le latéral n’affiche que quelques matchs de Ligue 1 et, malgré sa progression, reste vert. Ce n’est pas à lui d’aller prendre des salves de critiques. Il n’en a pas encore la légitimité et n’a surtout pas à le faire alors que certains de ses coéquipiers affichent plusieurs années au plus haut niveau. C’est dans l’adversité que l’on voit les vraies qualités d’un joueur et à l’OL, on a plutôt tendance à se cacher quand ça va mal.


Le fiasco Boateng, Dubois et Aouar décriés


Karl Toko-Ekambi a bien essayé de prendre la parole après West Ham ou Strasbourg avec des mots forts mais sur l’ensemble d’une saison, c’est bien peu. Durant l’été, Jérôme Boateng avait été recruté pour partager son expérience du haut niveau et taper du poing sur la table quand il le fallait. Il l’a certes fait par moment mais son expérience ressemble avant tout à un échec sportif et humain. Quand aux capitaines choisis par Peter Bosz, ils sont au nombre de trois : Léo Dubois, Moussa Dembélé et Houssem Aouar. Deux ont été pris en grippe par le public et se font rares face aux caméras tandis que l’attaquant tente d’assurer un minimum son rôle mais est plombé par ses performances comme à Brest où son inefficacité a sûrement coûté la victoire lyonnaise.

"Il a le brassard de capitaine donc il est censé être la locomotive, être le leader de cette équipe, a poursuivi le consultant d’O&L. Il doit amener les autres dans son sillon. C’est beaucoup plus facile d’être leader contre Bordeaux qui est apathique que face à West Ham où on prend un premier but et personne ne relève la tête."

L’élimination contre les Hammers a été la représentation même de ce qu’est l’OL cette saison. Une équipe qui se dérègle au moindre grain de sable et qui se retrouve sans réaction, sans leader. S’il a choisi de faire l’impasse sur le brassard, Anthony Lopes a les défauts de ses qualités mais n’a jamais rechigné à aller au front et aujourd’hui, le club lyonnais donne l’impression d’avoir avant tout des leaders par défaut.

55 commentaires
  1. Altheos - ven 22 Avr 22 à 9 h 16

    C'était le constat n°1 fait par Juni lors de sa prise de fonction.
    Il n'a pas su ou pas pu trouver la solution.
    On a perdu 3 ans sans répondre au principale problème de l'OL : le manque d'âme de cette équipe.

    1. OLVictory - ven 22 Avr 22 à 10 h 24

      Je pense que la solution simple et rapide pour régler le problème du leadership n'existe pas.
      Changer une mentalité dans une entreprise est un travail de fond qui peut marcher si l'ensemble des dirigeants travaillent ensemble et dans le même sens. Et ça prend beaucoup de temps.

      1. Altheos - ven 22 Avr 22 à 13 h 50

        Oui, je suis totalement d'accord.
        Simplement, le constat a été fait il y a 3 ans, et malheureusement, rien n'a vraiment été mis en place pour le résorber.

  2. kazo le rouge - ven 22 Avr 22 à 9 h 36

    NOUS avons perdu l'état d esprit OL en manquant de confiance envers la formation LYONNAISE
    nous avons préféré des KADEWERE à des GOUIRI, des ENRIQUE ou EMERSON à BARD ...ETC.....
    même un MEMPHIS à un FEKIR
    L 'esprit CLUB s'est délité dans le foot spéculatif
    AULAS s'en aperçoit puisqu il veut faire revenir des anciens ...mais ça va être dur

    car tout s'est déréglé et on va à hue et à dia.....GUIMARAES + PAQUETA c'était une bonne pioche juninhesque....mais
    on s'en est plus servi pour le fric que pour les résultats sportifs.....donc la bonne pioche est perdu et PAQUETA s'est usé à tout faire et a été atteint par les départs de JUNI et BRUNO G....du coup son leadership s'est émoussé ..POURTANT IL AURAIT PU ETRE LE CAPITAINE...

    BOATENG a été ulcéré par le manque de grinta...mais il a mal fait passer le message et en plus sur le terrain il a pas pu ou su servir d'exemple.

    DUBOIS est trop gentil....AOUAR trop effacé dans le jeu comme dans la gnaque....
    DEMBELE se bat ...mais il score pas assez

    GUSTO LUKEBA CAQUERET LOPES TKE sont les seuls qui montrent un état d'esprit supérieur, espérons que les CHERKI, DIOMANDE quand ils reviendront feront la même chose, ainsi que les VOGEL, BARCOLA, EL AROUCH...C'est là ou réside L ESPOIR DE RECONSTRUIRE UN GRAND OL....SUR LE TERRAIN

    1. Janot-06 - ven 22 Avr 22 à 9 h 55

      Peut être que pointer du doigt les recrutements de prétendues stars au détriment des jeunes de l'académie est ta conviction profonde, Kazo, sur les raisons de l'échec de cette saison mais si j'ai bonne mémoire, et je pense l'avoir, la majorité ici même réclamait de casser cette hégémonie lyonnaise responsable du manque de très bons résultats et demandait à cors et à cris des renforts extérieurs...

      Alors, peut-être que la vérité se situe dans un savant amalgame entre jeunes du cru et éléments extérieurs, sans oublier ceux qu'on appelle des guerriers, des aboyeurs, véritables tâcherons qui ne rechignent jamais à se mettre minables sur un terrain.

      Ces derniers deviennent toutefois une denrée rare car ils font passer le collectif avant leur propre personne et sont rarement récompensés ou même reconnus au niveau supérieur, genre Balmont.

      1. GoNL - ven 22 Avr 22 à 10 h 03

        Je trouve comme Janot que l’OL ne forme pas spécialement des leaders au mental d’acier. Au contraire, ils arrivent souvent dans le groupe pro très tôt avec une technique de ouf, mais sans avoir développé d’autres qualités.
        Qui parmi les jeunes de l’academy a joué ce rôle ces dernières années: à part Lopes (et encore, il a été décidé que le capitanat était toxique pour lui), je ne vois pas.
        Fekir a été leader technique par fulgurances et c’est tout.

        Attention je ne dis pas qu’il ne faut pas bâtir le futur autour de l’académie, mais qu’il ne faut pas croire que l’académie va tout résoudre.

        NB:
        Le seul geste fort d’un capitaine dont je me souviens c’est Memphis qui vient au secours de Marcelo le soir d’une qualification en 1/8 de C1).

      2. OLVictory - ven 22 Avr 22 à 10 h 34

        Janot je vois que nous avons les mêmes références, je pense aussi toujours à Balmont qui n'était pas une star mais qui a été poussé dehors au profit de joueurs qui n'avait pas le dixième de son sens du collectif.

        Ce n'est ni simple ni confortable de se positionner en leader. On est vite accusé de mal faire par ceux qui ne font rien, voire de traîtrise quand on fait juste preuve de responsabilité.

        Un exemple, quand les jeunes du centre voit un des rares leaders formé au club, Gonalons, se faire huer par les supporters et jeter comme un chien hors du club par Aulas, alors que son seul péché était de dénoncer ces manques dans l'état d'esprit collectif, est-ce que ça leur donne envie de s'engager ou de rester planqués bien au chaud dans le fond du vestiaire sans se faire remarquer ?

        L'exemple vient toujours d'en haut.
        Déjà arrêter de les virer quand nous avons la chance d'en avoir un.
        Ensuite les valoriser en évitant de les mettre sur le marché à chaque mercato.
        Et aussi les valoriser financièrement, les jeunes générations de footeux ne respectent que l'argent, ils n'écouteront jamais un capitaine qui gagne moins qu'eux puisque c'est avec leur salaire qu'ils jugent de la qualité d'une personne.

        Ce qui explique selon moi le salaire proposé à Caqueret, indépendamment de ses performances individuelles, c'est son engagement collectif qui est valorisé. Et on n'a pas le choix si on veut des leaders…

      3. Altheos - ven 22 Avr 22 à 13 h 54

        " je pense aussi toujours à Balmont qui n'était pas une star mais qui a été poussé dehors au profit de joueurs qui n'avait pas le dixième de son sens du collectif."
        J'adore Balmont comme j'aimais Violeau, pour les mêmes raisons d'ailleurs.
        Mais quand tu as Juni, Essien et Diarra devant toi dans la hiérarchie, non seulement tu sais que tu vas galérer pour avoir du temps de jeu, mais en terme de sens du collectif, sur ces 3 là, il n'y a pas grand chose à dire, si ?

      4. OLVictory - ven 22 Avr 22 à 14 h 02

        Je pensais à Alou Diarra et Pedretti qu'on est allé chercher pour une fortune la saison suivante, quand M Diarra et Essien sont partis

      5. Altheos - ven 22 Avr 22 à 14 h 46

        Essien est parti un an avant Diarra, et on a pris Thiago et Pedretti.
        L'année suivante, Pedretti et Diarra s'en vont, et arrivent Alou Diarra, Kallstrom et Toulalan.

      6. OLVictory - ven 22 Avr 22 à 17 h 40

        Et oui, il suffisait de lui montrer de l'intérêt et il aurait eu une place très vite.
        Il valait bien deux Pedretti dans la mentalité.
        Mais on voulait qu'il parte vite, dommage.

    2. Juninho Pernambucano - ven 22 Avr 22 à 10 h 40

      ok avec cette analyse

      1. chiesa for ever - ven 22 Avr 22 à 12 h 23

        + 10 000

  3. Juninho Pernambucano - ven 22 Avr 22 à 10 h 36

    Pb numéro 1 mis sur la table à son arrivée , Juni .
    2 ans après , que dire , sinon que le pb a encore empiré .
    Cette fois ci on en est a mettre un Dembélé capitaine ...
    Vivement que cette saison se termine ( en fait elle l'est déjà ) et qu'on tire un trait sur tout ça , en repartant sur des bases saines , cad Caqueret avec le brassard , Gusto et Lukeba titulaires en défense , un Da Silva au milieu ou une autre perle à trouver , et un avant centre , priorité du mercato , devant .
    Et puis un bon coach , ce serait pas idiot non plus , pour retrouver quelque ambition au moins dans le championnat domestique, seul objectif abordable pour ce club dans les temps présents ( il faut oublier l'europe ) .

  4. OLPassePresent - ven 22 Avr 22 à 11 h 19

    D'abord bien d'accord (comme très souvent), avec ce qui est dit au-dessus par Janot et GoNL. Ça fait plaisir de lire des participations intéressantes.

    Je reprends mon cheval de bataille car j'ai horreur de l'injustice et donc de cette curée totalement injustable envers Moussa Dembélé car complètement démentie par toutes les stats clairement disponibles.
    D'abord, je rappellerai que Moussa s'est exprimé dès la fin du match contre Metz au micro d'Amazon. Certes, la déception collective et personnelle ne lui a pas permis de faire une déclaration intéressante (c'est peu souvent le cas dans ce genre de réaction à chaud) mais il a bien été présent !!

    On nous parle d'inefficacité. Certes, il n'a converti qu'une des actions qu'il s'est créé et à ce titre on peut être déçu par son match.
    Mais venir nous parler d'immanquables !!! Il faudrait que je révise toutes mes connaissances de football pour l'accepter. Quand vous êtes à la lutte avec deux défenseurs et que le gardien s'avance vers vous, ce n'est pas comme le péquin qui dans son fauteuil devant sa TV est lui totalement sûr qu'il aurait cadré sa frappe (même s'il n'a sans doute jamais mis les pieds sur un terrain de football pour pouvoir penser que c'est facile) !!!!!!!
    D'autre part, le football est un sport qui se joue à 11 contre 11. Il faut d'abord être bien aidé par ses coéquipiers et il faut aussi penser qu'il y a des défenseurs et un gardien qui joue aussi leur partition et qui vous empêche de marquer !!

    Si on revient une nouvelle fois sur des chiffres incontestables.
    On nous dit Moussa ne score pas !!!!!!!!!
    Prenons le classement des buteurs de L1 (chiffres de la LFP)
    Mbappé : 22 buts 30 matchs (0,73 b/m) 2577 mn de jeu soit 0,512 but par heure (3 penalties)
    Terrier : 20 b. 32 matchs (0,62 b/m) 2357 mn soit 0,509 b/h (2 p.)
    Ben Yedder : 19 b. 32 m. (0,59 b/m) 2150 mn 0,530 b/h (7 p.)
    Moussa : 15 b. 25 m. (0,60 b/m) 1785 mn 0,504 b/h (5 p.)

    Elle est où l'inefficacité de Moussa ????????????????????? Dans quels chiffres ??????
    On rappellera que Moussa appartient à une équipe qui est 8ème du championnat. Les autres buteurs font partie des équipes en tête de la Ligue 1 !

    Après on nous dit. Oui, il marque des buts mais ils ne servent à rien. Parce que lui seul est responsable du score ??? C'est de sa faute si Lukeba, par exemple, a fait cette main très malencontreuse et très malchanceuse qui a plombé le match à Brest ??????
    Sur le match de Brest, par contre, je veux bien retenir qu'il a très mal défendu sur Cardona au premier poteau sur le corner et qu'il est en partie responsable du second but brestois. Ça c'est recevable. Pour le reste ......

    On nous rabâche sans cesse le nom de Gouiri, cette perle que l'OL a laissé partir, qui ferait tellement mieux que Moussa !!! Mais de quel Gouiri parle-t-on ? Celui qui marchait sur l'eau en début de saison qui a effectivement fait regretter son choix de partir de l'OL. Ou celui qui n'a pas marqué en L1 depuis le 23/01/2020, qui est 18ème du classement avec 10 buts en 33 matchs (dont 3 penalties)(0,30b/m) en ayant joué 2429 mn ce qui fait 0,247 b/h. Celui que Galtier laisse sur le banc du fait de son inefficacité chronique depuis de nombreux matchs.

    Il faudrait peut-être sortir des préjugés, des idées toutes faites et revenir aux faits avec des données incontestables.
    Sans doute qu'en termes d'expected goal, la situation est moins bonne. Il faudrait que j'étudie la question. En tout cas si on en reste à des chiffres simples, il faut arrêter les contre-vérités.

    1. OLVictory - ven 22 Avr 22 à 11 h 37

      Je pense que c'est clair, Dembélé score normalement.
      Ceci étant nous sommes dans le milieu de tableau avec une attaque très faible.
      Nous avons aussi un écart entre les xGoals et les buts qui démontre que l'on gâche plus d'occasions que les équipes au-dessus de nous et que ça explique amplement notre échec.

      Alors il est où le problème ?
      Que Dembélé ne fait pas assez de passes ou de remises aux attaquants autour de lui ?
      Qu'il tente des choses impossibles au lieu de tenter de passer ?

      1. OLPassePresent - ven 22 Avr 22 à 11 h 49

        Un questionnement beaucoup plus intéressant que de nous dire qu"il ne marque pas.
        Il n'est pas toujours bien aidé par ses partenaires qui lui lancent des ballons en avant et débrouille toi !! Ce qui correspond effectivement à son style de jeu.
        Il lui est arrivé de faire quelques belles combinaisons qui ont abouti mais sur ce point-là je veux bien reconnaître qu'il y a des manques. Lui sont-ils totalement imputables ?

      2. OLVictory - ven 22 Avr 22 à 12 h 02

        C'est ce que réclamait Bosz à la base il me semble, des transitions rapides vers l'avant. Mais si c'est trop ça veut dire que les autres se débarrassent.

        Si l'équipe ne marque pas assez et que Dembelé marque suffisamment, ça signifie que ce sont les autres qui ne marquent pas assez. Donc ce sont les Aouar, Caqueret, Ndombelé et dans une moindre mesure Paqueta et KTE qui sont insuffisant dans les phases offensives, en passes décisives et en buts. Je ne parle pas de ceux qui jouent rarement et qui ont ainsi une responsabilité moindre, comme KDW ou Cherki et ceux qui viennent de débarquer comme Faivre ou Tetê.

        Est-ce que j'ai bien compris le sens de ton excellente analyse ?

      3. le_yogi - ven 22 Avr 22 à 12 h 04

        Oui, les combinaisons c'est pas trop son truc, c'est vraiment un finisseur.

        Ceci étant un truc qui marche relativement bien, et qui devrait être une arme supplémentaire pour notre attaque, ce sont ces ballons longs déposés dans le dos de la défense. Il a souvent un bon timing pour ses appels, et une bonne rapidité d'execution (y compris pour certaines reprises assez acrobatiques). De plus beaucoup d'équipes de L1 jouent d'ailleurs avec une charnière assez "lourde". On a vu ça plusieurs fois contre Brest. Etant donné qu'on a des joueurs comme Mendes ou Paqueta qui ont une très bonne patte (voire Boateng si il retrouve le chemin des terrains), ce serait vraiment interessant d'insister là-dessus.

        Ça, les centres de Malo qui sont de mieux en mieux, les combinaisons en petit périmètre (Paqueta, Toko, Faivre) ou bien les frappes de loin (Ndombélé ?), sont des alternatives qui peuvent nous permettent de sortir des circuits téléphonés en U autour de la surface adverse.

      4. OLPassePresent - ven 22 Avr 22 à 12 h 42

        Merci pour vos commentaires utiles et intéressants qui nous changent des phrases du type "Dembélé est un nul qui nous fait perdre" qu'on trouve trop souvent sur ce forum.
        Sur le match de Brest, on reste forcément très frustré de voir de multiples occasions non converties. Mais de là à croire que leur conversion n'était que de simples formalités, il y a tout un monde d'écart.
        La reprise de centres est une des actions les plus difficiles à réaliser dans le football. Quand on pense au tir sur le poteau de Moussa à Reims, à la reprise de Kadé sur le bon centre de Gusto en fin de partie à Brest, on est forcément très déçu. Mais, le niveau élevé de notre déception ne doit pas nous laisser croire que c'est du tout cuit ce genre de geste, même si forcément on attend mieux.

      5. JUNi DU 36 - ven 22 Avr 22 à 17 h 10

        Ben tiens ça va être la faute des autres attaquants maintenant, tu exagére grave 👎

      6. OLVictory - ven 22 Avr 22 à 17 h 25

        Il faut reconnaître que la plaidoirie de OLPassePresent est étayée et tient la route !
        Moussa a un ratio but/temps de jeu qui est satisfaisant.

      7. OLPassePresent - ven 22 Avr 22 à 17 h 46

        Merci OLV
        J'essaie d'avancer des explications effectivement étayées et parfois j'obtiens une réponse comme celle de Juni du 36, sans aucun argument, complètement à côté de la plaque et donc incompréhensible. D'autres se permettent des commentaires négatifs sans amener la moindre info qui pourrait les justifier. On se contente d'évoquer son mépris pour ce joueur comme s'il s'agissait d"une preuve suffisante. 👎 👎
        C'était par contre, comme déjà dit, intéressant de parler de son style de jeu qui le différencie des Lacazette ou autre Lisandro par exemple.

        Où ai-je évoqué la responsabilité des autres attaquants ????
        Si c'est le parallèle que j'ai fait entre la reprise de Dembélé manquée contre Reims et celle de Kadé manquée à Brest, pour montrer que c'est un geste pas si facile à réussir que certains (le cul sur leur canapé) le croient, c'est un peu court comme argument. 👎

        Je reste vraiment convaincu que si Moussa Dembélé avait joué toute la saison, même avec un risque de mauvaise passe comme le connaisse beaucoup d'attaquants cf Gouiri par exemple, l'OL serait beaucoup mieux classé qu'il ne l'est actuellement.

      8. GoNL - ven 22 Avr 22 à 18 h 45

        Je suis persuadé qu’il y a un facteur temps aussi.
        Dembele progresse sur se points forts cette année (jeu de tête, profondeur), il devient un buteur plus qu’intéressant.
        Par contre il ne fera jamais 10 passes décisives par an, il ne devient pas l’attaquant complet dont on aime bien rêver à Lyon.

      9. OLPassePresent - ven 22 Avr 22 à 19 h 02

        Effectivement sur tous ces points.
        Il nous a gratifié de 4 p.d. cette saison dont une en LE à Paqueta, à Porto, très importante pour la qualif. Mais un objectif de 10, comme tu le dis, ça paraît hors de portée !!!
        Mais, il ne faut pas oublier non plus qu'il n'a que 25 ans.

    2. OLVictory - ven 22 Avr 22 à 17 h 25

      Il faut reconnaître que la plaidoirie de OLPassePresent est étayée et tient la route !
      Moussa a un ratio but/temps de jeu qui est plutôt très bon.

  5. Lyolicha - ven 22 Avr 22 à 11 h 20

    Ses déclarations à Bosz sont lunaires.

    Je cite "continuer à travailler, à trouver ce qui ne va pas"

    Mec on arrive au moins de Mai il reste 5 matchs c’est inutile de chercher ce qui ne va pas c’est FINI la saison arrive à son terme.

    Soi il est nul en communication soi il plane complètement. Comme c’est un hollandais j’ai un doute 😉

    1. OLVictory - ven 22 Avr 22 à 11 h 32

      C'est facile à dire après mais je pense que Bosz bafoue le principe du coaching qui est de s'adapter aux joueurs disponibles pour en tirer le meilleur. Lui arrive avec son dogme et veut y convertir tout le monde, quitte à échouer si les mecs ne comprennent pas ou ne veulent pas comprendre.
      Sylvinho était aussi dans le même délire mais lui a été stoppé très vite.
      Quand on oublie les fondamentaux, ils vous reviennent en pleine figure, c'est la seule chose que je puisse reprocher à Juni, en plus de ses maladresses de communication.

      1. Altheos - ven 22 Avr 22 à 14 h 08

        Je crois qu'il a mis malgré tout beaucoup d'eau dans son vin par rapport à son "dogme".
        Il a d'ailleurs reconnu récemment qu'avec son affectif actuel, il ne pouvait pas le mettre en place, ça ne "prend" pas.
        Quand il est passé au 3-4-2-1 ou au 4-2-3-1, il a mis sa fierté sous le bras pour essayer de s'adapter à son effectif justement.
        Il faut aussi lui laisser du temps, quand on voit Klopp à Liverpool, ça lui a pris plusieurs années pour amener l'équipe à ce niveau, même si les résultats ont commencé à arriver rapidement (mais les moyens et les joueurs ne sont pas les mêmes)

      2. OLVictory - ven 22 Avr 22 à 14 h 28

        Lui laisser du temps, je ne suis pas foncièrement contre mais à la seule condition qu'il explique précisément pourquoi ça marchera mieux la saison prochaine que celle-ci. Parce que si c'est pour dire fin décembre qu'il n'y arrive et qu'il ne sait plus quoi faire, comme il dit en ce moment, on aura perdu beaucoup de temps et sûrement pas mal d'opportunités de bons entraineurs.
        Je ne lui fais plus confiance.

      3. GoNL - ven 22 Avr 22 à 14 h 58

        Les dogmatiques font progresser le foot moderne et permettent aux pragmatiques de gagner des trophées !

      4. OLVictory - ven 22 Avr 22 à 17 h 21

        Oui sans doute GoNL.
        La bonne idée serait donc de s'inspirer des dogmatiques, mais surtout de ne jamais leur ouvrir la porte.
        Un peu comme les témoins de Jéhovah quoi !

    2. JUNi DU 36 - ven 22 Avr 22 à 17 h 12

      Qui a dit canabis ici ?? 🤩🌞

    3. Juninho Pernambucano - ven 22 Avr 22 à 20 h 06

      Il sait qu'il n'a aucune chance d'être reconduit , il est fataliste et s'en fiche un peu , il sait qu'il aura un poste ailleurs .
      ( les propos de Aulas sont du vent comme d'habitude , jamais il ne le conservera , il a balancé ça pour pas en rajouter dans la zizanie actuelle ) .
      Conscient d'avoir échoué et pas su inculquer sa méthode , désormais il fait des commentaires lapidaires et vides , juste pour meubler et répondre aux questions .
      Genre oui il faut gagner des matchs pour espérer encore , blabla

  6. chiesa for ever - ven 22 Avr 22 à 12 h 26

    t'as tout dit Bosz est un imposteur...j'aimais pas garcia mais lui au moins il rapportait des points...

    1. OLVictory - ven 22 Avr 22 à 12 h 48

      Garcia ce n'est pas un révolutionnaire qui croit détenir la vérité absolue sur le foot.
      C'est un malin qui sait garder les choses qui marchent de ses prédécesseurs.
      Faire table rase comme Bosz ou Sylvinho (même combat) c'est repartir de zéro, on peut chuter très bas avec ce principe.

    2. Altheos - ven 22 Avr 22 à 14 h 12

      Garcia, quand son schéma et ses choix de joueurs ont commencé à se gripper l'an passé (après janvier) il a été infoutu de trouver aussi une solution et il s'est entêté avec des joueurs hors de forme ou d'envie.
      On est 1er à la trêve hivernale pour mémoire, et on finit en dehors du podium. En terme de gâchis, ça se pose là également.

  7. Philippeb - ven 22 Avr 22 à 12 h 49

    Et oui, on a dit par exemple que l'équipe de France de 2018 n'avait pas de joueur leader...Elle a pourtant conquis le titre suprême. On a dit que son leader était son entraîneur..
    Encore une fois, chercher l'erreur à l'OL !

    1. OLVictory - ven 22 Avr 22 à 12 h 56

      Matuidi, Varane, Lloris surtout, ce ne sont pas les leaders qui manquaient à cette équipe.

    2. Altheos - ven 22 Avr 22 à 14 h 10

      Quand tu vois le comportement de Pogba dans le vestiaire de l'EDF de 2018, c'est clairement un leader très fort de l'équipe à ce moment là.

    3. Juninho Pernambucano - ven 22 Avr 22 à 20 h 12

      pas de leader en 2018 ?
      Pogba , MBappé , Griezman , Lloris , ce n'étaient pas des peintres !

  8. JUNi DU 36 - ven 22 Avr 22 à 14 h 17

    Il a manqué d'ancien lyonnais, Juni voulait Muller pour l'épauler, il a pas été écouté 😡
    Je ne sais pas ce que font maintenant des anciens joueurs comme par exemple Kim ou Malbranque pour ne citer qu'eux, ce serait bien que les dirigeants s'y intéressent... Ce sont des guerriers comme eux qu'il faut ramener dans le staff, qui ont la culture de la gagne, de la solidarité.
    Je rajoute Muller, une personne pareil devrait être dans le staff de l'ol depuis longtemps.

    1. OLVictory - ven 22 Avr 22 à 14 h 24

      Muller bosse à l'UEFA non ?

    2. Juninho Pernambucano - ven 22 Avr 22 à 20 h 13

      aulas avait déjà mis Juni sous tutelle , il ne pouvait plus rien faire ou décider .
      Là le truc était déjà cassé .

  9. OLVictory - ven 22 Avr 22 à 14 h 25

    Patrick Muller travaille actuellement à l'UEFA

  10. RBV - ven 22 Avr 22 à 14 h 32

    Le choix des capitaines en début de saison était déjà un très mauvais signe quand au diagnostic porté par Peter sur l'effectif...pourtant à entendre Bosz, lui et Juni se parlaient quotidiennement...donc Juni aurait validé ces choix ? Aucune logique dans les choix des hommes et choix de système cette saison. On navigue à vue...

    1. Altheos - ven 22 Avr 22 à 14 h 52

      Dubois, visiblement c'est un leader de vestiaire, donc le nommé capitaine n'est pas complétement absurde.
      Il n'a jamais été un joueur flamboyant, mais cette année, son niveau cataclysmique ne pouvait pas être anticiper.
      Aouar, je pense que l'idée, c'était de le mobiliser et de le responsabiliser pour le faire changer.
      On voit le résultat mais là non plus, dans l'absolu ce n'était pas totalement bête.
      Pour Moussa, en revanche, et bien que je ne fasse pas partie de ses détracteurs, je ne comprends pas trop.
      Après, il faut aussi prendre en compte le vécu de l'intérieur, que nous n'avons pas du tout.
      Moi, je serai plus parti sur Lopes ou sur Denayer, avec un KTE et un Caqueret ensuite. Mais c'est facile à dire de l'exterieur.

      1. OLVictory - ven 22 Avr 22 à 15 h 41

        Lopes c'est un grand mystère, j'ai du mal à le cerner. Il a l'air d'un leader mais sur le terrain on voit bien qu'il est complètement à part.

      2. RBV - ven 22 Avr 22 à 15 h 56

        Dubois cela fait quand même quelques saisons qu'il est en dessous. Aouar il doit partir depuis 3 mercatos. Dembélé on a tellement confiance en lui qu'on le prête en Espagne à la première occasion...en même temps tu as raison, qui se donne à fond à chaque match dans cette équipe ? Caqueret...KTE...et puis ?

        Mais ces deux battants ils étaient là en début de saison, alors pourquoi donner le brassard ailleurs si le signal a envoyer était : "bougez vous le c.... !".

        C'est aussi ça notre plus grand problème, on a une équipe d'anonymes et de "tièdes", aucune cohésion, certains sont la depuis plusieurs années et on a toujours l'impression qu'ils se découvrent sur le terrain...

        Franchement à ce niveau de plantage la faute est forcément partagée, c'est à tous les étages qu'il changer les mentalités...en tout cas retrouver ce qui avait fait notre force à la grande époque...Aulas va-t-il réussir son coup ? L'avenir nous le dira. Mais avec notre stade et nos infrastructures, je préfère notre situation au 99% d'autres clubs en France. Regardons Bordeaux...

        Si une saison cataclysmique/catastrophique/atroce/"lapiredumondequonajamaisconnu" chez nous c'est terminer 10ème du championnat, franchement ça me va...

        Allez l'OL !

    2. JUNi DU 36 - ven 22 Avr 22 à 17 h 19

      Rbv je crois surtout que Juni voulait laisser un peu libre Bosz, il a surtout pas voulu faire du JMA, tout contrôler et tout décider. Un entraîneur il faut aussi lui foutre la paix, le laisser monter son projet. C'est à la fin qu'on compte les points 😉

  11. Valbranque - ven 22 Avr 22 à 15 h 05

    La seule personne autorisée à être leader à l’OL, c’est Aulas! Compris??

  12. Beeeeen - ven 22 Avr 22 à 18 h 34

    Le leader c’est l’entraineur, et il a besoin de relais d’expérience sur le terrain.
    Bosz en plus d’avoir de vraies lacunes dans sa connaissance tactique de la ligue 1, n’a absolument aucun joueur sur lequel s’appuyer.
    Quel joueur a t’il fait venir ? Les brésiliens c’est Juni, et ni Onana ni Azmoun n’ont pu venir…
    Les leaders techniques ils s’imposent d’eux-mêmes, c’est Mendès et Paqueta. Caqueret commence a trouver sa place. Les leaders de vestiaire c’est Lopès, c’est Dubois, mais le premier a été menacé par l’entraîneur dès son arrivée et le second est tellement loin d’avoir le niveau pour se faire respecter que c’est cuit.
    En clair, pour moi si on veut des leaders il faudra un entraineur respecté qui saura amener des joueurs sur lesquels s’appuyer.
    On a un effectif constitué de clans, un entraineur aux fraises il faut bien le dire (pas de bloc, pas de compensations, pas de coaching, mais un simple jeu en triangle et contrepressing ça ne suffira jamais même en 10 ans). Cela ne peut pas marcher.
    L’aveuglement du président en la matière est assez désarmante, il faut dire qu’il a d’autres chats à fouetter, mais ses choix d’hommes aux postes clés poussent à l’interrogation.
    J’admire beaucoup l’homme qui m’inspire encore aujourd’hui dans mon travail mais cela ne m’empêche pas de penser qu’il fait connerie sur connerie depuis la deuxième année avec Claude Puel où il a mis le club dans le rouge.

  13. Djo50 - sam 23 Avr 22 à 3 h 48

    Honnêtement les gars quand je vois l'année avec Garcia entraîneur, je me dis que ce qu'il a fait été pas mal, cette année dans le jeu y a rien, on ne c'est pas ou sa va. Si ce n'est nul part. Un leader a Lyon ces dix dernières années, il n'y en a pas vraiment eu. La vérité c'est que aouar il est cramer, nul état d'esprit ..... A droite avant Faivre il n'y avait personne.
    Caqueret au millieu sans lui la maison aurais couler sur plein de match. En défense a part Emerson qui s'en va bientôt, on se repose sur lukeba qui est jeune quand tu as denayer et Boateng qui sont déjà a la retraite. Gros ménage à effectuer, Bosz ou un autre avec cette effectif on ira pas loins, Lacazette tolisso umtiti ils parlent de tous revenir mais la vérité c'est quand on été en demi finale d'Europe et bien c était très correct, et fallait leur faire une offre non refusable merde.

  14. Philippeb - sam 23 Avr 22 à 8 h 38

    Eh oui, c'est difficile d'expliquer que Juni a été un bon directeur sportif et que Bosz est un bon entraîneur, vu les résultats, et certains s'y accrochent. Bon courage les gars ! Et pour ça ils nous sortent des phrases bien fortes mais qu'est ce qu'elles veulent dire ???
    " Juni était sous la tutelle d'Aulas" ça veut dire que le président est le supérieur hiérarchique du DS? Merci on le savait déjà ! Ça veut dire que JMA qui tenait Juni depuis des années pour qu'il vienne le considérait comme un ennemi ? Ça veut dire qu'Aulas choisissait les joueurs recrutés ? Je crois que ça ne veut rien dire du tout, ça procède de la dialectique politique woke simpliste qu'on nous raconte à longueur d'antenne, les riches prennent aux pauvres, les hommes tyrannisent les femmes, etc.

  15. Philippeb - sam 23 Avr 22 à 8 h 47

    Faire une offre non refusable aux Tolisso, Lacazette,, Fekir ! Elle est bonne celle là !
    Si on ne prend que le point de vue financier, Ndombelé gagne 600 K€ à Tottenham, comment tu fais pour suivre sachant que s'ajoutent en France les charges sociales de loin les plus élevées d'Europe ?

    Et même sur d'autres points de vue, comment tu fais pour retenir Menphis qui part, sans augmentation de salaire paraît-il, dans le club dont il a toujours rêvé ?

    Et même comment tu fais pour retenir Fekir qui a envie d'ailleurs ?

Les commentaires sont fermés

d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires
Faire défiler vers le haut