Megan Rapinoe a signé

La médaillée d'or aux derniers JO de Londres l'a annoncé, hier, sur son compte Twitter : "Au revoir America, bonjour la France". C'est fait, la star américaine, Megan Rapinoe a signé pour six mois avec l'OL. Rapide, technique et combative, la milieu de terrain de 27 ans est aussi connue pour ses imparables coups de pied arrêtés.

"C'est ma joueuse préférée, s'enthousiasme Isabelle Bernard, présidente du club de supportrices OL Ang'elles. Il y va y avoir un sacré engouement autour d'elle. Et elle va permettre de palier la blessure d'Élise Bussaglia, absente jusqu'à la fin de l'année".

5 commentaires
  1. Gonzo - mar 8 Jan 13 à 18 h 52

    !

    L'OL féminin va tout écraser ! 😀

  2. Platoche - mar 8 Jan 13 à 20 h 00

    Je ne sais pas si c'est une bonne chose pour la crédibilité du foot féminin si l'OL balaye ses adversaires 8-0 .

    Ils devraient faire comme en NBA , sinon les plus riches comme l'OL le laissent aucunes chances aux "adversaires" et le championnat n'a plus guère d’intérêt .
    Pour éviter celà , le basket Us à émis des régles et ça fonctionne .
    Il faudrait réfléchir à appliquer cela au football ( au moins féminin ) car quel intérêt de se déplacer pour voir du fort alamo , des matchs à sens unique ?

  3. Lyon dream city - mar 8 Jan 13 à 20 h 24

    @Platoche
    bonsoir,
    ça fonctionne moyennement aux US : certains clubs sont tellement riches qu'ils se fichent de la "luxury tax" (Los Angeles, New York, Miami,Boston) et sont donc toujours parmi les meilleures équipes, alors qu'au contraire certaines petites équipes sont bridées par cette règle. Par exemple Memphis actuellement, qui a de très bons résultats depuis 2-3 (donc Augmentations des salaires) est à la recherche d'un trade afin de se débarasser d'un de ses gros contrats afin de ne pas dépasser cette luxury tax. Ils vont donc chercher à échanger un de leur joueurs (drafté par Memphis qui plus est) afin d'en récupérer un moins coûteux en terme de salaire, mais donc beaucoup moins talentueux/fort actuellement.

    Il ne faudrait donc pas reprendre ce système tel quel mais l'améliorer en plus bien sûr de l'adapter à la L1 fém.

  4. jmlol - mar 8 Jan 13 à 21 h 06

    Pour le football féminin c'est l'absence de motivation et d'investissement des grands clubs (villes) Lille, Bordeaux, Toulouse, Nice, Marseille par exemple qui pose d'abord problème…

    Aulas après Nicollin a été un visionnaire il a misé sur le foot féminin et il persiste, chapeau…

    Ceci étant appliquer des règles au football masculin d'abord et éventuellement féminin ensuite s'inspirant de celles de la NBA serait intéressant mais c'est un autre débat…

    Moi je suis plus inquiet en voyant ce qui se fait à Paris au niveau du foot (et aussi du handball) en attendant Monaco parce que dans les deux cas du foot les dès sont pipés sauf si le fair-play financier est bien mis en œuvre sans magouillage.

  5. OL-38 - mar 8 Jan 13 à 21 h 22

    Bonne nouvelle, elle pourra aider en l'abcsense de Elise. ALLER LES FILLES DE L'OL

Les commentaires sont fermés

Suivez-nous
d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires
Faire défiler vers le haut